Admission par

300 point(s) avec 1 review(s) sur 1 chapitre(s), moyenne=6/10
Continuation / Aventure

1 Admission

Catégorie: K+ , 4187 mots
0 commentaire(s)
6
Style/Orthographe
6
Scenario
6
Note globale

300 point(s)

Encore une fiction de MachaonsPeccata qui est apparue dans ma liste de fics récentes à reviewer. Voyons si ce One-shot est à la hauteur du précédent.

Style/Orthographe

Je n'ai pas vu d'erreurs orthographiques flagrantes. Il y a un soin apporté à la qualité de l'écrit. Le style est plaisant, agréable à lire, même si j'ai trouvé cela un peu plus fouilli à partir du milieu de l'histoire. On saute parfois d'une scène à l'autre sans s'y attendre. Est-ce voulu par l'auteur ? En tant que lecteur, il faut vraiment être attentif. On comprend au fur et à mesure du déroulé ce qu'il se passe dans le contexte où prend place ce One-shot. Cela perd un peu le lecteur, peut-être que l'auteur n'est pas allé à fond dans son procédé. J'ai une impression de flou dans le style.

Scénario/Personnages

C'est encore une sorte de moments instantanés qui peuvent prendre place après la saison 3 de la série. L'auteur nous livre encore des échanges entre personnages. Par contre, il y a John en plus. Il n'y a pas de grand enjeu dans cette histoire. Je trouve le propos de ce One-shot un peu en dessous de "Jamais trois sans quatre", il a moins d'intérêt à mes yeux. Sans doute parce que la relation entre Mycroft et Sherlock est souvent exploitée dans le fandom. Par contre, il y a toujours la présence rafraichissante de Mary. Les interactions qu'elle a avec les autres personnages sont naturelles malgré son passif. Je trouve qu'elle a bien trouvé sa place dans le groupe et que Machaons le décrit bien. Le traitement de Mary dans la série de la BBC est vraiment original et intéressant, ce qui est lisible ici. Les autres personnages sont respectés, on a toujours ces conversations surréalistes entre John et Sherlock. 

En résumé

Encore une petite histoire plaisante à lire sur le trio May/John/Sherlock. Toutefois, je la trouve plus légère et moins travaillée que l'autre One-Shot de l'auteur.