Is It Love ? Peter par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Fantastique / Romance

3 Chapitre 3

Catégorie: G , 1583 mots
1 commentaire(s)

Aujourd'hui c'est Halloween ! Je suis à la fois excité et angoissée. Sans savoir pourquoi j'ai un mauvais pressentiment, et mes intuitions sont souvent justes.

Je décide de me maquiller un peu. Je trace un trait d'eyeliner pou souligner mon regard et m'applique un rouge à lèvre discret. C'est décide ce soir je m'habille légèrement sexy.

Après tout, j'ai rarement l'occasion de sortir. Autant mettre le paquet !

Sarah m'a dit de la rejoindre à vingt-deux heures dans le centre-ville. Elle a refusé de venir me chercher au manoir. Encore une fois sa haine envers les Bartholy est passée avant moi. Elle sait pourtant que je ne connais pas encore très bien la ville. J'ai déjà prévenu Nicolae que je sors ce soir. Il m'a conseillé, de façon assez énigmatique, de faire attention à moi.

Il a dit qu'à Halloween les "esprits rôdent parmi les vivants" et le passé se même au présent. (Toujours là pour me rassurer, lui !)

Alors que je descends les escaliers pour sortir, j'entends Lorie faire une scène à l'étage.

  • Mais pourquoi elle sort ? C'est ma nounou, ma nounou à moi ! Elle a pas le droit de sortir sans moi !"

Je soupire. (Un vrai petit ange, comme d'habitude !)


J'ai vraiment hâte de quitter le manoir, pour quelques heures au moins. Dans la cour j'aperçois Drogo et Peter, visiblement habillés pour sortir.

  • Alors, petite chose, on a décidé d'avoir enfin une vie sociale?

Ignorer Drogo est sans doute toujours la meilleure solution.

  • Tu va où, maquillé comme ça ? T'as rendez-vous avec un fantôme ?

C'est la réflexion de trop, je décide de répliquer.

  • Et toi, tu t'es toujours pas trouvé de copine ? Alors t'es obligé de sortir avec ton frère ?

A ma grande surprise, Drogo éclate de rire, et même Peter n'arrive pas à cacher un petit sourire amusé.

  • Alors dis-nous. Tu va où comme ça ?

Comme je sens qu'il ne lâchera pas l'affaire je préfère lui répondre tout de suite.

  • Je rejoins Sarah pour Halloween. Elle m'a dit que c'était une nuit très spéciale à Mystery Spell. Et vous ?
  • Pareil ! J'ai enfin réussi à sortir Peter de sa chambre, je compte bien en profiter !


Mes yeux sont fatalement attirés par Peter, caché dans l'ombre, derrière lui. Alors qu'ils se tiennent côte à côte, je me rends compte à quel point ils sont différents, comme le feu et la glace. Drogo affiche son éternel sourire arrogant, tandis que Peter ne montre aucune expression, comme s'il n'était pas vraiment là.

Je ne l'avais jamais vu habillé pour sortir et je reste un moment bouche bée, comme idiote. Il porte un perfecto en cuir sombre, soulignant la noirceur de ses cheveux.

En contraste, ses yeux si clairs semblent briller dans l'obscurité, comme ceux d'un chat. Son jean noir est troué et ses cheveux en bataille. Il porte un collier en argent serti d'un pic rouge sang. Il garde les mains dans les poches. Sa désinvolture a quelque chose de distingué, d'attirant. (Ok, il n'a vraiment plus rien de l'intellectuel qui passe ses journées dans la bibliothèque de l'université !) Il me regarde intensément, comme si ma simple présence rendait la nuit plus intéressante. Je soutiens son regard.

Je veux qu'il sache que je ne suis pas aussi fragile qu'il le pense. Il affiche un petit sourire en coin vraiment craquant. Je m'éclaircis la gorge.


  • Peut-être qu'on se croisera en ville, alors !

C'est Drogo qui se décide à me répondre.

  • Ca m'étonnerait, on connaît les bonnes adresses, nous.

Il prend Peter par l'épaule et se dirige vers le portail. Par dessus l'épaule de son frère, Peter me faire un petit sourire provoquant, comme s'il me mettait au défi de les retrouver.

Il pense que j'ai peur des endroits où ils traînent ? Il me connaît très mal !

Je les vois disparaître dans la nuit parfaitement à l'aise, comme s'il s'agissait de leur environnement naturel. Je regarde l'heure. (Mince, je suis super en retard !)


Je retrouve Sarah dix minutes plus tard, assise sur un banc, près de la place principale de la ville. Au centre de la place se tient un feu immense. Les gens s'amassent tout autour.

Certains sont déguisés, d'autres chantent des musiques païennes. C'est à la fois mystique et chaleureux. J'ai presque envie d'aller danser avec eux !

C'est magnifique ! Les couleurs chatoyantes du feu se reflètent sur les bâtiments de la ville, faisant naître des ombres semblables à des fantômes.

L'atmosphère est vraiment féerique, presque surnaturelle.

  • Agathe, t'es en retard ! J'espère que t'as une excuse au moins ?
  • Désolée Sarah, j'ai été un peu prise par le temps...

Elle fat semblant de bouder quelques secondes, puis me sourit étrangement, les joues un peu rouges.

  • Tu es vraiment très jolie, ce soir Agathe.
  • Toi aussi, tu es superbe ! Ces fleurs dans tes cheveux sont ravissantes !
  • On formes un beau duo, tu trouves pas ? Nous allons vraiment bien ensemble !

Je lui souris mais je trouve sa remarque un peu bizarre. Elle me prend par l'épaule et m'emmène plus près du feu.

Nous sommes proches du feu, où d'autre personnes ce sont donnés rendez-vous.

  • Tu vois ce grand feu ? Ca vient de la fête de Samain. A Halloween, le temps est différent. Il n'appartient ni à l'année qui se termine, ni à l'année qui commence. C'est pour ça que le voile se déchire et que les esprits rôdent !

(C'est flippant !)

  • Comment tu en sais autant sur ce genre de cérémonie, Sarah ?

Alors que les flammes danses sur son visage hâlé, son expression se fait plus sérieuse.

  • Je connais beaucoup de choses liées à la magie. J'ai été élevée dans une famille très superstitieuse.
  • Tu peux m'en dire plus ?
  • Je suis désolée, Agathe, mais c'est assez secret. Je n'ai pas trop le droit d'en parler. Je suis vraiment désolée, Agathe. J'aimerais t'en dire plus, je ne peux pas...
  • Mais nous sommes amies, les amies peuvent tout se dire...

Je lis de la peine dans ses jolis yeux bruns, alors je n'insiste pas. Moi-même je lui cache des choses. J'imagine que nos avons tous nos secrets.


Nous nous perdons un moment dans la contemplation du feu. Cette atmosphère presque magique me rappelle des souvenirs, ceux de mon enfance, lorsque j'ai découvert que j'avais des pouvoirs. C'était un jour comme les autres. Ma mère et moi nous promenions dans un parc. J'étais encore toute petite. J'ai vu une jolie fleur, qui me plaisait beaucoup, dans un coin un peu reculé du jardin. Je m'y suis rendue maladroitement et je me suis agenouillée près d'elle. J'était émerveillée. Toutes ces couleurs, la douceur des pétales et ce parfum si délicat...

Puis, soudain, ce fut l'horreur : derrière elle se tenait une forme étrange, sombre, un peu floue, comme sortie d'un brouillard. Cette forme s'st tournée vers moi. Il s'agissait d'une vieille dame, habillée étrangement, avec un haut chapeau et une grande robe. Elle semblait observer les fleurs d'un air mélancolique. Nos yeux ce sont croisés et, à cet instant j'ai crié. Ma mère est venue me voir, me demandant ce qui se passait. Elle ne semblait pas voir l'effrayante vieille dame, devant moi. Un instant plus tard, le fantôme s'est estompé, s'effritant dans l'air frais de l'après-midi. Ce fut le début d'une longue suite d'incidents du même genre. J'ai compris bien plus tard que je pouvais vor ce que j'appelle désormais des "fragments d'âmes", des bouts de vie de personnes depuis longtemps décédées.

Je ne sais pas pourquoi j'ai ce pouvoir, ni à quoi il peut bien me servir. La plupart du temps je fais tout mon possible pour ignorer ce genre de visions. Il ne sert à rien de ressasser le passé. Je suis à Mystery Spell pour commencer une nouvelle vie, et je compte bien y parvenir !


Mes yeux s'égarent un moment dans les flammes quand, soudain, des voix nous interpellent.

  • Sarah, Agathe, vous êtes là vous aussi !

Nous nous retournons d'un même mouvement. Loan et Samantha s'approchent de nous. Ou plutôt Loan traîne Samantha vers nous.

Il nous adresse un grand sourire, tandis que Samantha fronce les sourcils, peu contente que nous ruinions ce qui ressemble fortement à un rendez-vous amoureux.

Le regard de Loan s'arrête un moment sur mon corps, comme s'il voyait une fille pour la première fois de sa vie. Il pourrait arrêter de me fixer comme ça ? C'est vraiment embarrassant...

Samantha soupire bruyamment, et Loan semble revenir à la raison.

  • Comment ça va les filles ? Vous êtes là depuis longtemps ?
  • Non, on vient à peine d'arriver. Et vous ?
  • Pareil ! Ca vous dit d'aller dans un bar ? Je connais un endroit sympa, qui fait des cocktails spéciaux pour Halloween !

Prise d'une spontanéité inattendue, je répond sans demander l'avis de Sarah.

  • On te suit !

J'ai vraiment envie d'oublier cette semaine difficile et de m'amuser un peu !

  • Super ! On y va !

Loan finit par me prendre par le bras et m'entraîne, d'un pas énergique, vers une des nombreuses ruelles de la villes.

1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?