Is It Love ? Peter par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Fantastique / Romance

5 Chapitre 4

Catégorie: G , 1598 mots
2 commentaire(s)

J'entends Samantha se plaindre, derrière nous. Sarah non plus n'a pas l'air ravie du déroulement des évènements. Je lui lance un petit regard désolé. Peut-être voulait-elle que nous restions entre nous ?

Peu de temps après nous pénétrons dans un bar étranger dont la devanture est totalement noire. A l'intérieur l'ambiance est tamisée. Des citrouilles creusées, avec des bougies à l'intérieur, sont disposées partout. C'est super joli ! Loan prend ma main et m'entraîne dans le fond de la salle. Pour qui il se prend, lui ? Nous ne sommes pas si proches !

Alors que nous arrivons devant une table de quatre, entourée de deux canapés Chesterfield en cuir brun, j'aperçois Peter et Drogo, assis non loin de là.

Peter regarde Loan, et sa main si proche de la mienne, avec un air dédaigneux. Il se retourne, en m'ignorant volontairement. (Mais qu'est-ce qu'il font là, bon sang ?)

Et là, sans que je sache pourquoi, je vois une scène se dérouler derrière lui, vaporeuse, floue, comme sortie d'un rêve, se mélangeant au décor du bar.

S'agit-il de fragments d'âmes ? Ça ne m'étonnerait pas, après tout c'est Halloween... Les fantômes sont de sortie !


Depuis que j'ai connaissance de mes pouvoirs, j'ai toujours un peu peur de sortir pour Halloween. Après tout, ne dit-on pas que c'est la nuit où le royaume des morts envahit celui des vivants ? Les fantômes derrière Peter semblent être de vieux clients du bar. L'un deux à la tête à moitié coupée... Des hors-la-loi ? C'est bien possible...

L'un d'entre eux se retourne et lève son verre dans ma direction, comme s'il voulait que nous trinquions, tous les deux...

Parfois, certains restant d'âmes semblent me voir, d'autre fois non. J'ai toujours un frisson de peur lorsqu'ils plantent leur regard mort dans le mien...

Ça doit bien faire deux bonnes minutes que je regarde les fantômes derrière lui. Il doit se demander ce qu’il me prend... Je dois avoir l'air d'une folle. Quand je passe une main dans mes cheveux pour cacher mon malaise, les fantômes se moquent de moi. Mon pouvoir va-t-il réussir à détruire ma vie sociale? C'est probable.

Je ferme les yeux avec insistance. Je sais que je suis capable de faire disparaître ces visions du passé, si je me concentre suffisamment...


Je sens une main me tirer vers l'arrière. C'est Sarah qui me regarde avec des yeux inquiets.

  • Agathe, ça va ? T'es toute blanche...

Je détourne mon regard vers les deux frères, mais je ne vois rien d'anormal. Juste le bar, les clients, les citrouilles. Rien de plus.

  • Je... Oui, ça va...

Sarah m'accroche le bras et m'entraîne d'autorité vers la porte. Nos sortons rapidement.

  • Je vois bien que quelque chose cloche, Agathe...

Balance ce que t'as sur le cœur ! Ça ne peut que te faire du bien...

Est-ce que je peux réellement expliquer à Sarah ce que j'ai vu ?

  • C'est juste...

Je m'interromps, trop angoissée à l'idée que Sarah puisse me prendre pour une folle. Elle pose une main sur mon épaule et son regard bienveillant m'invite à continuer.

  • Je vois des choses que les autres ne voient pas... Des sortes d'apparitions.

Étrangement, Sarah réagit tout autrement que je ne l'aurais imaginé. Elle m'observe avec sérieux.

  • Tu vois des esprits ?

Mon cœur se sent allégé d'un poids !

  • Je les appelle les fragments d'âmes. Depuis que je suis toute petite, je...

Je m'arrête car des jeunes viennent de sortir près de nous. Sarah m'invite à marcher un peu plus loin pour continuer à voix basse.

  • Depuis toute petite, je vois des esprits errants. Je ne sais pas pourquoi... La plupart du temps, je n'ai aucune idée de ce qu'ils me veulent.
  • Tu le découvriras sans doute un jour. Le monde de l'invisible est difficile à pénétrer. u ne dois pas en avoir peur...

Je la fixe, étonnée.

  • Toi aussi tu as des visions ?
  • Non, pas exactement, mais...

D'autres jeunes s'approchent. Décidément ce n'est pas le lieu pour discuter paranormal !

  • On ferait bien de rentrer. Sinon Loan et Samantha vont se poser des questions...

Elle a raison. Elle ne se rend pas compte à quel point elle vient de m'enlever un poids ! Pour la première fois de ma vie j'ai parlé de mes dons à quelqu'un.

Et elle n'est pas partie en courant !


Nous regagnons le pub où nous retrouvons Samantha et Loan.

  • On a compris, Agathe. Tu veux te faire remarquer et montrer que tu es là... Renversant, ton petit numéro criard !

Elle ne se doute de rien, je me sens soulagée, et c'est ça qui m'importe !

  • Et alors ? Faut bien se mettre dans l'ambiance et jouer le jeu, non ?


Samantha hausse les épaules.

Je reprends mon sérieux et je mets en application le conseil de Sarah : je me ferme intérieurement aux apparitions, et je pense à n'importe quoi d'autre.

Je pense au fait de me sentir bien avec mon amie. Immédiatement les fragments d'âmes disparaissent, comme s'ils étaient noyés dans le néant.

(Je lui dois une fière chandelle, mais elle va devoir m'en dire plus...) Ils se sont évaporés, d'un claquement de doigts. Loan décide alors de s'asseoir à côté de moi.

Je vois que les visages de Samantha et de Sarah se rembrunissent. Je prends donc la parole :

  • Loan, tu ne veux pas plutôt t'asseoir à côté de Samantha ?

Loan hausse les épaules et ne semble pas prêt à bouger. C'est à ce moment précis que l’intéressée décide de répliquer.

  • C'est mieux qu'il soit en face de moi. Comme ça, il n'aura pas à voir vos sales têtes !

Cette soirée semble vraiment mal partie...


La meilleure chose à faire dans ce genre de situation : commander des cocktails. Après tout c'est Halloween. Je veux un cocktail qui reflète l'ambiance du moment ! Je décide de commander un Bloody Mary.

  • Alors Agathe, comment ça se passe chez les Bartholy. Ils font un peu flipper, non ?
  • Écoute Loan, ça va, ils sont un peu spéciaux mais ne me font pas peur pour autant.

Il s'approche un peu plus de moi.

  • Leur comportement est plus qu'étrange... T'as rien remarqué de suspect chez eux ?
  • C'est une interrogatoire ? Je suis venue ici pur me changer les idées, pas pour parler toute la soirée des Bartholy !

Je rêve où il nous a invitées juste pour satisfaire sa curiosité ? (Il croit quoi, que je vais lui dire : "oui, je suis assez folle pour les soupçonner d'être des vampires qui veulent me vider de mon sang pendant que je dors"?)

Il m'observe un moment. Il paraît plus sérieux qu'à son habitude. Je remarque que ses yeux sont aussi bleus qu'un océan déchaîné.

C'est finalement Samantha qui me tire de cette situation embarrassante.

  • Bon, on peut parler d'autre chose que des frères mabouls ? Parce que là, je me fais chier ! Déjà qu'il y a Agathe...

Merci, trop aimable ! Je laisse couler mais j'aimerais autant changer de sujet...


Je propose alors un petit jeu :

  • Et si nous nous racontions des histoires qui font flipper ? C'est Halloween, j'ai envie de frissonner !
  • Je peux te faire frissonner de bien des façons, Agathe...

(Qu'il est lourd celui-là!)

Samantha me jette un regard mauvais. J'ignore la remarque de Loan et me tourne vers Sarah, dans l'espoir qu'elle connaisse une histoire intéressante.

Elle me sourit, complice, et claque les mains sur la table, surprenant tout le monde.

  • Je connais une histoire...vraiment flippante !

Je rigole, amusée par son petit effet dramatique.

  • C'est l'histoire d'une fille qui vit seule chez elle... Quand elle allume sa télévision, le journal annonce qu'une folle s'est évadée de prison... On la surnomme 'Boom, boom...shhh', car elle n'a plus de jambes et se déplace avec des couteaux qu'elle plante dans le sol...

Sarah marque une pause et nous regarde chacun à notre tour, avant de prononcer très lentement :

  • Boom, boom... elle plante ses couteaux, et shhh, elle rampe !

J'ai des frissons partout dans le dos, et j'ai presque peur de regarder derrière moi. Petite, ces histoires m'ont toujours effrayée.

Je pensais qu'en grandissant ça me passerait, mais je dois avoir l'imagination trop florissante. Au final, j'ai toujours peur ! Sarah continue son histoire.

  • La fille part se coucher, oubliant ce qu'elle a entendu à la télévision. Et alors qu'elle éteint la lumière, elle entend soudain... Boom... Boom...

Je vois Sarah s'approcher doucement de Samantha, qui semble tétanisée à côté d'elle. En même temps Sarah agrippe brusquement les épaules de Samantha qui se met à hurler, alors que nous éclatons de rire.

  • Boom, Boom, Shhh vient de planter ses deux couteaux dans le dos de la jeune fille !
  • Tu trouves ça drôle, Sarah ? Elle était nulle, ton histoire !
  • C'est ça oui, c'est pour ça que tu t'es mise à crier, comme ça, sans raison ?
  • Ça va, on t'a rien demandé à toi, Agathe !

Samantha boude, les bras croisés, le visage rouge de honte. Je ne peux m'empêcher de rire.


Pendant un moment nous parlons de tout et de rien, et j'oublie presque mon quotidien étrange dans la famille Bartholy.

J'ai l'impression d'être à nouveau une fille comme les autres, et ça fait un bien fou !

Jusqu'à ce que...


2 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?