Is It Love ? Peter par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Fantastique / Romance

6 Chapitre 5

Catégorie: G , 1385 mots
1 commentaire(s)
  • T'avais un petit copain dans ton ancienne ville ?

Ah, je l'attendais celle-là. Loan manque clairement de tact et arrive toujours à ruiner la bonne ambiance (quand ce n'est pas Samantha qui s'en charge...)

  • Pff, tu crois qu'elle aurait pu attirer un mec avec sa tête ? Ça m'étonnerait !

Ça ne sert à rien de s'énerver avec Samantha, elle ne semble pas savoir ce que le mot "gentillesse" signifie. Je lui fais un grand sourire et tente de lui répondre avec sympathie.

  • Je n'ai pas eu la chance de rencontrer le grand amour, mais je suis sûre que ça n'a rien à voir avec ma tête.
  • Je n'en serais pas si sûre, si j'étais toi !

Je soupire, lassée de ses réflexions sur mon physique. Elle semble être incapable de communiquer autrement et je n'ai pas envie de rentrer dans son jeu.

  • Samantha, t'es vraiment aveugle si tu penses qu'un mec aurait pu refuser de sortir avec Agathe ! La jalousie est un vilain défaut...

Je souris à Sarah, contente de son compliment et du fait qu'elle prenne ma défense. C'est vraiment une amie loyale !

Elle me retourne mon sourire, les joues un peu rouges. Elle me semble légèrement embarrassée par ce qu'elle vient de dire.

  • C'est vrai que t'es vraiment mignonne, Agathe. Je t'ai tout de suite remarquée quand tu as débarqué à la fac !

Je roule des yeux vers le ciel... Loan a beau me faire des compliments, il m'agace ! Je sens bien que ses belles paroles ne sont absolument pas sincères et qu'il doit faire le coup à toutes les filles. La soirée se passait si bien... Pourquoi faut-il qu'il se sente obligé de draguer tout ce qui bouge ?

  • Tout ce qui a deux jambes, deux bras et une paire de seins, tu le remarques, Loan...

Un point pour Sarah ! Loan lui lance un regard en biais, énervé. Pourtant, Sarah n'a vraiment pas tort...

  • Et toi, Sarah, pourquoi tu sors avec personne ? Ça t'intéresse pas, les mecs ?
  • Pourquoi ? Tu te fais déjà tes films lubriques ? Laisse tomber Loan.

Sarah n'a pas la langue dans sa poche et il m'arrive d'admirer sa repartie. J'ai envie de couper court à cette discussion qui met tout le monde un peu mal à l'aise.


J'ai besoin d'aller aux toilettes, alors je me lève et me dirige vers le fond du bar. Sans pouvoir m'empêcher je regarde en direction de la table des deux frères, Drogo et Peter.

Drogo est en train de parler à une jolie fille, qui semble largement conquise, et Peter a le regard dans le vide. Il a l'air de s'ennuyer terriblement. Il semble que je l'observe et lève les yeux vers moi. Je suis perturbée par ce que je lis dans son regard. Il me contemple avec tristesse, comme si un mur nous séparait, un mur qui l'empêcherait de vivre.

Il observe la salle en simple spectateur, comme s'il n'en faisait pas vraiment partie, avec la lassitude d'un homme qui aurait trop vécu, que plus rien n'amuse.

Avec un soupir, je me dirige vers les toilettes, attristée par son comportement. J'aurais aimé voir un sourire sincère sur son visage, qu'il s'amuse, qu'il rigole, comme tout le monde !


Lorsque je ressors des toilettes, je tome nez à nez avec Loan qui m'attend ! (Qu'est-ce qu'il fait là ?)

  • Je voulais te parler seul à seul.

J'entends dans sa voix qu'il a un peu trop bu.

  • Déjà, je voulais mettre les choses au clair... Samantha n'est pas ma petite amie.
  • Et alors ? Ce ne sont pas mes affaires...

Il s'approche de moi, si près que je peux sentir son haleine chargée d'alcool. Je suis coincée entre le mur et lui.

  • J'ai plein de questions à te poser sur les Bartholy...

Quoi ? Il m'attend à la sortie des toilettes pour me parler des Bartholy ? Mais qu'est-ce qui lui prend ?

  • Je sais qu'ils cachent des choses, et je veux que tu me dises de quoi il s'agit.

Avec l'alcool sa voix est devenue autoritaire, rauque, presque agressive.

  • Je n'ai rien à te dire, Loan. Fous-moi la paix !

Loan fronce les sourcils et serre la mâchoire. Il a l'air hors de lui et je commence à avoir un peu peur... Soudain il me prend le poignet, le serre assez fortement, et approche brusquement son visage du mien, près, trop près.

  • Tu vas me dire ce que tu sais, Agathe !

Avant que j'aie eu le temps de crier, je vois brusquement Loan voler au travers de la pièce, dans un fracas assourdissant. Tous les regards se tournent vers la personne qui vient d'envoyer valser le quarterback de plus d'un mètre quatre-vingts. Nous nous observons un moment, les yeux dans les yeux, sans oser bouger, ignorant le brouhaha autour de nous.


Peter ! Ses yeux sont rouges. Rouge sang. Une couleur à la fois belle et terrifiante. Il me semble même que des canines pointent sur sa lèvre inférieure. Je suis effrayée...

Mon dieu... Est-ce que mes craintes étaient fondées...? Tout à coup son visage change du tout au tout. La colère fait place à la tristesse.

  • Merci Peter, je...

Sans attendre la fin de ma phrase, il disparaît du bar en coup de vent. Je reste pétrifiée. Est-ce que le cocktail et cette soirée pourrie viennent de me faire rêver ce que j'ai vu ?

Je dois me ressaisir. A force, mon imagination me joue des tours. Les frères Bartholy ne m'ont jamais fait aucun mal. S'ils étaient malfaisants, je ne serais pas là ce soir.

Avant que j'aie eu le temps de m'appesantir sur la situation, je vois Sarah se précipiter vers moi.

  • Agathe ! Ça va ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ?!
  • Oui...

J'esquisse un maigre sourire.

  • T'inquiète pas, je vais bien. Loan était bourrée et il a été un peu...insistant. Peter l'a éloigné.
  • T'inquiète pas, je suis là ! Il ne t'arrivera rien d'autre. Par contre Peter ne l'a pas éloigné... Il l'a carrément envoyé valser à travers la pièce !

J'essaie de faire bonne figure car je n'ai pas envie que la situation empire. Elle fronce les sourcils et paraît en colère. Est-ce qu'elle connaît la vérité à leur sujet ?

Ça me paraît tellement incroyable... Mais après tout, elle n'a même pas tiqué quand je lui ai annoncé mon secret. Après un moment, elle soupire.

  • Bon, je pense que la soirée est définitivement ruinée. Dommage, on s'amusait bien.
  • Oui, je crois que j'ai envie de rentrer...

Sarah enserre mon visage de ses mains chaudes, le regard plus enflammé, les joues rouges.

  • Tu n'as pas eu trop peur ? Si ce connard essaie encore une fois de te toucher, je le...
  • T'inquiète Sarah, ça va ! Il avait juste un peu trop bu...

Elle me fixe longuement, ses mains toujours posées contre mes joues. Je me demande un moment à quoi elle pense. Elle finit par me lâcher, dans un soupir, et s'apprête à sortir du bar. Je la suis, mais je croise Samantha, visiblement contrariée.

  • Il s'est passé quoi, avec Loan, au juste, pour que l'autre fou furieux l'envoie valser comme ça ?
  • Loan a été un peu trop insistant avec moi. Il était menaçant... Peter est intervenu pour l'arrêter.
  • N'importe quoi ! Ah ah, arrête de te faire des films, ma pauvre ! Loan ne s'intéresse même pas à toi !

Elle n'a pas tort; il s'intéresse surtout à mes hôtes. Elle me regarde, furieuse et honteuse à la fois, puis sort du bar en claquant violemment la porte. C'est à mon tour de soupirer. Cette soirée est un vrai fiasco ! Du coin de l’œil je vois Loan assis contre le mur. Il a l'air sonné.


Je sors du bar, décidée à rentrer au manoir. Je me sens un peu déprimée. Tout au long du chemin, je sens un regard posé sur moi. Bizarrement je n'ai pas peur. J'ai l'impression que cette présence est bienveillante. Arrivée près du manoir, j'entends le hurlement d'un loup. (Il ne manquait plus que ça !)


Rapidement je pénètre dans le manoir, mais je suis loin de m'y sentir en sécurité.

1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?