Jughead Jones - L'outsider par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Amitié / Romance

2 Chapitre 2 - FP Jones

Catégorie: G , 726 mots
2 commentaire(s)

L’été arrive à grands pas. Le soleil tape contre les vitres du lycée. Assis en cours de littérature, je suis perdu dans mes pensées, je me projette sur les vacances et surtout sur le road trip qu’Archie et moi avons prévu depuis plusieurs mois. J’ai hâte de me couper du monde, de ce lycée, de Riverdale. Je m’imagine tellement à ce moment à venir que je n’entends pas la prof de littérature qui m’appelle « Jones ? Jones ! ». Je relève la tête et je vois le visage de tous mes camarades tournés vers moi, mon regard s’attarde sur Betty qui semble être paniquée.

 

-      « Le proviseur vous attends dans son bureau. » m’indique Madame Jefferson.

 

Je fourre mes affaires dans mon sac à la hâte, je me lève de ma chaise, marmonne un « au revoir » et quitte la salle de cours. Les couloirs sont déserts, ils flottent une ambiance de vacances l’établissement. Dans quelques jours nous serons débarrassé de nos obligations de lycéens pour les deux mois à venir. Que me veut le principal Weatherbee ? Je n’ai pas séché les cours depuis la dernière fois que je me suis fait sermonnée à ce sujet, et puis mon convoquer pendant un cours pour avoir séché un cours serait absurde. 

 

Je m’avance vers la porte vitrée du bureau du principal, j’aperçois une silhouette que je connais à travers la porte vitrée. Je sens mon cœur battre dans ma poitrine. Je frappe.

 

-      « Entrez. »

 

À l’intérieur du bureau se tient le shérif Keller. Je connais bien le shérif pour l’avoir rencontré à différents moments. Il est également le père de Kevin, l’un des amis proches de Betty. Cela fait quelques temps d’ailleurs que ces deux la ne se quitte plus.

C’était un homme massif avec le visage grave d’homme qui a connu beaucoup d’épreuve. Il devait avoir 45 ans et en paraissait largement 10 de plus.

Le principal se racla la gorge :

 

-      « Monsieur Jones, nous avons préféré vous faire sortir de cours car le shérif tiens a vous parler ».

 

Le sang bat dans mes tempes. Que se passait il ? Ma langue est collée à mon palais, je n’arrive plus à parler, je fais un bref signe de tête et tourne mon regard vers le shérif.

 

-      « Jughead, ton père est à l’hôpital, nous l’avons retrouvé prêt de la décharge. »

 

Mon père. Evidemment, pourquoi je n’avais pas pensé à lui avant...

 

 

-      « Et en quoi ça me concerne ? »

 

Le shérif semble surpris de ma réponse. Bien sûr il ne peut pas se douter l’enfer d’avoir un père violent et alcoolique.

 

-      « Tout d’abord nous avons pensé qu’il serait important pour tu sois informé de que ton père se trouve dans un état critique`. En suite j’aimerais que tu me suive au poste car j’aurais quelques questions a te poser. »

 

-      « Pourquoi, mais pourquoi je devrais vous suivre ? Je n’ai absolument rien à me reprocher ! »

 

 

 

Weatherbee semble extrêmement gêné de la situation, des gouttes de sueur perle de son front dégarni.

 

-      « Monsieur Jones je pense qu’il serait plus sage de coopérer avec la police. »

 

J’essaie de me calmer, je ferme les yeux l’espace de quelques secondes, je prends une grande inspiration. Je me lève, saisit mon sac et dit au shérif.

 

-      « Et bien allons-y, coopérons. »

 

Dans quel pétrin m’avait encore mit mon père ?

 

2 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?