Née sans étoiles par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Romance / Humour

4 Préparation représentation et intrus.

Catégorie: M , 2078 mots
0 commentaire(s)

1.   CH4. Préparation et intrus. / Le précédent ch4 ne s’est pas enregistré, désolée !



 

Je rentrais chez Charlie, me préparais une thermos de café, mon ampli et partie à l’arrière de la maison en baggy (survêtement) ! Je commençais par brancher mon ipod à l’ampli prés de la terrasse! Ce que j’avais fait chez Bill était à peu prés bien mais la, il y aurait du monde, il fallait que j’impressionne tout ces gens ! J’allais dans l’abri de jardin, ouvrit un des grands sacs. Il y avait mes tenues de danse et de gym arythmique ! Cela me donnerais peut être l’inspiration ! Je choisissais une tenue de danse, collant noir, des jambières bleus foncés et justaucorps jupette bleu foncé à manches longues avec une bande bleu claire, Je le posais sur le sac et j’ouvris le second sac, sortais fusils et arbalète pour tirer au fond du sac deux battons de défense, des « Tambo » de 60cm de long en bois wengé laqué !

 

Je revenais prés de la terrasse avec les Tambo pour écouter plusieurs musiques qui pourrait coller à ce que je voulais faire !

Je choisissais « voices » de WALLY BADAROU. C’était une musique gaie, entraînante, un peu folklorique ! Idéale pour faire beaucoup de petits mouvements lents ou rapides. Idéal pour les familles.

 

Au démarrage des petits pas, pas chassés, à droite, à gauche, je faisais un tour sur moi finissant par une arabesque. Je recommençais mais cette fois ci en sautillant !

Puis la musique augmenta un peu, la je tournais sur moi-même en lançant les tambo, les réceptionnais, je continuais avec des pas de danse entraînant, sautillant, puis je lançais les tambo très haut et loin devant moi, prenant de l’élan pour faire une série de sauts et saltos, je les rattrapais à l’arrivée ! J’avais trouvé mon premier enchaînement ! Je recommençais depuis le début en y ajoutant à chaque fois d’autres pas de danse et d’autres cabrioles!

 

Au moment où je levais ma jambe droite à 2 cm de mon nez, j’entendis le bruit d’un moteur ralentir devant la maison puis accélérer ! Je m’arrêtais sur le champ ! Ce bruit de moteur était déjà passé deux fois en 30 minutes ! Qui était ce ? Ça ne pouvait pas être lui ? C’était impossible ! Le bruit de moteur s’arrêta au niveau de la maison! Et je vis la silhouette d'un homme entrer dans le jardin sans même se présenter! Je reculais tremblant de tous mes membres, fis demi tour et courut vers l’abri de jardin en panique ! Non, non,non!!


Je prenais le fusil à air comprimé, une Gamo Coyotte, dans ma frayeur fis tomber la moitié du pot de billes de plomb ! Je chargeais le barillet, sortie de l’abri de jardin et plongeais à terre en voyant la silhouette s’approcher dans le jardin ! Le soleil m’empêchait de voir son visage, mais vu la taille de celle ci, je savais que c’était un homme ! Je bloquais ma respiration, visais, tirais !

C’était une arme de défense, d'entrainement  et j’avais visé la cuisse pour stopper cet individu ! Il n’aurait qu’un bleu !

 

« PUTAIN …..!! » entendis je crier. Je me relevais et vis un jeune homme se tenant la cuisse !

Pourquoi ne s’était-il pas annoncer !! « C’est une propriété privée ici ! » fis-je « vous n’avez pas à entrer comme ca ! Surtout sans vous être annoncé ! »

« B..Bonjour, je n’ai pas eut le temps ! Tu m’as tiré dessus ? Tu visais bien la cuisse, hein ? » fit- il en s’avançant et frottant sa cuisse.

J’armais de nouveau mon fusil en le pointant sur lui, il stoppa net en levant les mains ! « Je ne rate jamais ma cible ! » lâchais-je dans un souffle.

« Attends, tu n’es pas la fille du chérif pour rien ! » se massant de nouveau la cuisse.

« Je..Je suis Mike, Mike Newton, tu es Isabella, c’est çà ? »

« Juste Bella, que fais tu chez moi Mike Newton? » pointant toujours mon arme.

« Oh, je voulais me présenter avant que tu ailles au lycée, histoire que tu ne te sente pas seule ! » répondit-il avec un léger sourire.

« Merci, mais je n’ais pas besoin de chaperon, Mike Newton ! Je suis occupée la, donc on se verra au lycée…ou pas ! » L’informais- je doucement, pour couper court.

« Ok, je ne voulais pas t’effrayer ! Excuse-moi ! » il fit demi tour et courut à sa voiture.

Je prenais une profonde inspiration et attendais que sa voiture s’éloigne !

Je hochais la tète, pourquoi n’avait-il pas sonné à la maison ou attendu sur le trottoir en s’annonçant ? Quel abruti ce mec ! J’espérais lui avoir fait asses peur pour qu’il m’évite au lycée. Pas besoin d’abruti !

 

Je replaçais mon arme sur le sac militaire ; ramassais les billes au sol et je retournais mettre le début de la musique en reprenant ma chorégraphie.

J’arrêtais vers 18H00,  allais prendre une douche. Je me préparais vite fait un sandwich que je mettais dans mon sac à dos avec une thermos de café, j’enjambais ma moto et partis à la Push.

 Tous les soirs, Jacob préparait un feu de camp sur la plage avec la famille et ses amis, mon endroit préféré !

J’arrivais à la Push et fonçais directement à la plage avec ma moto. Jacob était déjà là avec certains jeunes de la Push, je les connaissais tous, je les fréquentais tous les étés étant plus jeune ! Je mangeais mon sandwich avec eux autour du feu!

 

J’allais de nouveau sur mon rocher et fis des étirements sans oublier de faire un bonjour zen à la lune. Mon dos commençait à me faire souffrir !! Je pris de la morphine en rentrant à la maison ! J’optais pour une petite dose ! Il fallait que j’en garde un maximum avant que Charlie apprenne mes réels problèmes de santé ! Si un jour, je lui disais ! Dans très longtemps ! Ou pas du tout, je pense !

Je montais sur mon perchoir pour fumer !

 

Le lendemain, mercredi, je repris ma chorégraphie, il me manquait 48 secondes de chorée sur la musique ! Je devais trouver un dernier enchaînement. On pouvait faire beaucoup de chose sur ce genre de musique mais il fallait que je montre que je savais me servir des Tambo. Je pianotais des doigts, en calculant !

Je me souvenais avoir vu un super enchaînement avec un fusil à baïonnette qu’Angélina Joli montrait dans le film de Tomb Raider 2. Je réussi à faire un enchaînement dans le même style  militaire avec mes Tambo. Je recommençais depuis le début.

 

J’avais un TOC, je pianotais sur mes doigts au son de la musique. Je n’avais pas l’oreille absolue, mais j’étais capable d’identifier tous les instruments d’une musique. Et quand j’adorais une musique, j’étais littéralement transportée, je ressentais de telles émotions, des émotions que le compositeur voulait transmettre que des fois j’en frissonnais tellement c’était beau! Je pianotais de la main droite pour la guitare ou le synthé voir le piano et de la main gauche pour la batterie et la guitare basse. J’étais vraiment à l’intérieur de la musique, ressentant toutes les notes et ayant des frissons sur tout mon corps à certains sons, certaines notes de musique. Après venait ma tète qui hochait de haut en bas, puis mes pieds et enfin mon corps tout entier bougeait et la je trouvais les pas de danse ou de gym parfaits au bon moment du tempo, du rythme ! Une sorte de transe, je pense ! Je me sentais bien !

 

 

 

 

Je continuais mon enchaînement quand, je sortais de ma concentration, j’entendis une nouvelle fois un voiture ralentir ! Mon cœur s’accéléra beaucoup trop vite cognant ma poitrine ! Bon sang !

C’est pas vrai !  Il ne va pas me laisser en paix ce mec ! Que cherchait ‘il ! Je jetais les Tambo au sol et courrais de nouveau vers l’abri de jardin. Peut être qu’avec une flèche il comprendrait mieux ! Çà commençait à m’agacer sérieusement. Je n’avais pas que ça à faire !

 

La pointe était plate mais avec le poids et la vitesse de celle-ci, ca tapait directement dans le muscle et pas que la peau ! Il boiterait pendant deux ou trois jours !

Je me dépêchais d’enfiler une flèche à pointe BLUNT (pointe pour les entraînements, vitesse 340km/H) sur mon arbalète Winchester stallion tout en sortant de l’abri de jardin et comme la veille, je plongeais au sol, je tendais l’arc, je vis une ombre s’avancer au loin prés de la maison, un peu piégé avec le soleil, je bloquais ma respiration, visais, décochais !

 

Je me redressais brusquement en entendant un cri féminin ! Merde, une fille !

Bon sang mais c’était quoi leur problème à Forks !!

Qui était ses gens ? Pourquoi venait-il dans mon jardin sans dire un mot ?

Charlie avait-il donné des missions pour soit disant ma défense? C’était quoi ce bordel !

 

Alors que la voix était prés de la maison à 40 mètres, je vis une immense ombre surgir à moins de deux mètres de moi ! Deux ronds verts au niveau du visage ! Il avançait rapidement.

Je me figeais de surprise et de peur ! Il était trop prêt, bien trop prêt ! Je sentis mes pieds se décoller du sol par une main qui m’attrapait la gorge et me projeta dos au sol ! Je fermais les yeux à la douleur du choc dans mon dos ! Tout ce qu’il ne fallait pas !

Je ne pouvais presque plus respirer ! Plus bouger !

 « PUTAIN !! ça t’arrive souvent de blesser les gens qui ne t’on rien fait !! Cria la voix d’un homme toujours la main à mon coup ! Il était sérieux? Qu’es ce qu’il faisait chez moi, d’abord ! Dieu de la danse, aidez moi !

J’ouvrais mes yeux doucement plongeant mon regard noir dans le sien : « Putain, çà vous arrive souvent de vous présenter avant de pénétrer dans une propriété privé ? » sa main me lâcha d’un geste vif.

Avait-il comprit ? Et est-ce que j’étais un aimant à couillon ?

Je veux dire, qu’est ce que ces étrangers venaient faire dans mon jardin !!

Je ne les connaissais pas ! C’était quoi leur problème !

 

Je toussais, me tournais à plat ventre pour insuffler un minimum d’air à mes poumons, j’essayais de me redresser, en vain ! La douleur dans mon dos était trop violente.

Presque autant que celle que j’avais connue quelques mois auparavant ! Enfin, nan, moins bien sur ! Mais douloureuse ! Ce dont je ne voulais pas ! Je ne voulais pas revivre çà.


« Ne t’avise plus de toucher ma sœur ! » cracha l’homme d’un ton sec !

« Ne vous avisez plus de rentrer chez moi sans y avoir été invité ! » fis-je en suffoquant !

Mais qui étaient ce type ! Et ses yeux ! Bon sang !!

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?