Come Back To Me par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Policier / Horreur

4 Chapitre 4

Catégorie: G , 1407 mots
0 commentaire(s)

Comment est-ce possible, je l'ai vu il y a une heure à peine. Il nous a mis dehors mais il a mon numéro. Je me recule et me plaque contre le mur. J'ai le souffle coupé, je crois que je vais m'évanouir.

"-Honey ? Je sais que tu es là ma chère, réponds !

-Po...Pourquoi...V..Vous m'appelez?

-Tu me manque Darling, je veux te voir."

Un moment de silence s'installe entre nous. Je commence à voir trouble. Mes larmes sont prêtes à couler le long de mes joues. La panique s'installe rapidement.

"-Comment avez-vous eu mon numéro ?

-Je suis ton client, je sais tout sur toi.

-Non, vous ne savez rien sur moi, je lui hurle.

- Si je sais même ou est Tommy"

Sur ces mots il raccroche. Je suis choquée, mon cœur bat très vite, je suis à deux doigts de m'évanouir. Je pose le combiné téléphonique, me rattrape sur le meuble qui est situé à côté et m'écroule.

Trou noir.

J'entends des voix lointaines, j'ouvre lentement mes yeux. Le plafond est blanc. Pas besoin d'être intelligente pour savoir que je suis à l'hôpital. La question n'est pas pourquoi je me suis évanouie, je le sais mais pendant combien de temps est la vrai interrogation. Une infirmière viens à mon chevet suivie de Emy. Ça me fait plaisir de la voir, elle m'a manquée.

"-Qu'est-ce qu'il s'est passé ? Je t'ai retrouvée inconscient le téléphone à la main."

Alors comme ça je ne l'ai pas posé. Je ne m'en rappelle plus à vrai dire. C'est arrivé tellement vite.

"-Il est quelle heure ?

- Onze heure moins dix.

-Merde j'ai louper le rendez-vous avec mon client."

Je commence à me relever quand l'infirmière me plaque sur le lit m'interdisant de me lever. Emy est partie cinq minute après, elle avait une réunion. Je me suis retrouvée tout le reste de la journée seule dans un lit sans âme. Vers dix-huit heure quelqu'un toque à ma porte. Je crie entrer et je vois Luc venir. C'est presque un père pour moi surtout depuis le début de l'affaire. Mon père biologique lui a quitté la maison après le drame. Je n'ai plus de nouvelles.

"-Bonjour Tessa, je ne te dérange pas ?

-Non entrez, je commençais vraiment à m'ennuyer, dis-je en rigolant.

-Je préfère te voir comme ça ! Bon, je dois te dire un truc.

-Oui ?

-Hier, on a vu que Charles Mandson t'a contacté, il connait ton numéro.

-...

- Alors on doit t'enlever de cette affaire.

-Non !

-Si, nous sommes obligés, dès qu'un client entre en contact d'un avocat sur son numéro privé, c'est de l'atteinte à la personne.

-Je veux continuer, je ne peux pas lâcher l'affaire comme ça.

-Bon... J'en parlerais à Jack le chef pour te faire une faveur.

-Merci Luc, vous êtes vraiment gentil... Je lui dit avant de me remettre à pleurer.

-Non ne pleure pas Tessa mais je veux juste savoir pourquoi tu veux absolument reprendre cette affaire?"

Il me prends dans ses bras, cela fait tellement du bien. Ça fait bien trop longtemps que je n'en ai pas eue. Depuis que Will m'a quitté.

"-J'ai besoin de savoir un truc, je dit à Luc en chuchotant.

-Et quel truc?

-Je ne peux pas en parler encore, il en a parler très rapidement."

Il me regarde tendrement et me souri. Malgré ses cinquante-six ans je le trouve bel homme. Il a de magnifiques yeux bleus océans. Ses cheveux grisonnants bien coiffés me donnent envie de les toucher. Et puis il est tellement gentil avec moi, c'est l'homme parfait, enfin, de mon point de vue.

"-Bon, je vais faire ce que je peux, passe une bonne soirée Tessa," me dit-il en quittant la pièce.

J'aurais adoré qu'il reste mais l'heure des visites est terminée. Demain je serais encore ici à me faire chier et me taper les aller-retours incessants des infirmières. J'attends d'ailleurs qu'une vienne pour me donner à manger, enfin si on peut qualifier ça de nourriture. Je crois qu'ils m'ont entendus, un personne toque à la porte. Je l'invite à entrer et la vois avec un plateau. Sur celui-ci se trouve de la purée avec un steack et un verre d'eau.

"-J'ai hâte de manger ça, dit-je ironiquement à l'infirmière.

-Il vous faut reprendre des forces," réplique l'infirmière dit en sortant.

Je trempe à peine ma fourchette dans la purée que je n'avais plus faim, l'assiette m'avais coupée l'appétit. Je cale ma tête sur le côté droit. Je regarde le ciel étoilé et je m'endors.

PDV Luc

Tessa me fait de la peine à être plantée là, dans son lit d'hôpital. Si ça ne tenais qu'a moi je l'aurais invitée au restaurant, surtout sous cette belle nuit étoilée.

Mais qu'est-ce que je dit! C'est ma collègue et puis elle a au moins trente ans de moins que moi. Ce qui est dommage d'ailleurs. Je l'aurais bien vue dans mon lit, dans ma cuisine, avec moi sur le canapé. malheureusement ça restera un rêve. Je regagne mon appartement rapidement. Cette visite m'a fait du bien.

Elle me manque.

Je me prépare psychologiquement à rentrer et à m'en prendre pleins de la gueule à cause de la mauvaise humeur de ma femme. Je l'ai aimée, longtemps, mais je ne l'aime plus. Elle me prends beaucoup trop la tête pour des conneries.

Chérie met la table, tu as encore oublier Karl à la garderie...

Je n'en peut plus. Heureusement que j'ai un petit rayon de soleil qui illumine mes journées. mais ça va faire deux jours qu'elle n'est pas au travail. Elle ne devrait même pas être dans ce foutu hôpital. Elle n'aurais jamais du accepter cette affaire... J'aurais du en trouver une autre à réaliser avec elle, une moins dangereuse. Il faut que j'arrête de penser à elle, vraiment.

Je rentre discrètement et vais rejoindre mon fils qui était en tran de s'endormir. Je le regarde du pas de la porte. Je m'approche tranquillement de son lit, caresse sa tête du dos de ma main et embrasse sa petite joue.

"-Bonne nuit mon cœur."

Je sort de la chambre et rejoint la mienne. Ma femme est déjà couchée, elle lit un bouquin complètement stupide. Si elle crois que je vais faire comme ce Christian Grey, elle se fourre le doigt dans l'œil, jusqu'au coude. Je me couche et lui tourne le dos. Elle ne dit rien et continue de lire. Je ferme les yeux et je pense à ma douce, contre mon gré.

Le lendemain je me dirige rapidement vers Jack, lui demandant si il est possible de faire quelque chose avec ce qu'il s'est passé hier.

"-Écoute Jack, on ne peut pas la priver de cette affaire, elle est la seule personne à avoir accepté de prendre la défense de l'autre.

-Oui, je le sais Luc, mais il connaît son numéro personnel et puis c'est un fou dangereux. Je ne veux pas prendre le risque qu'une de mes avocates meurent à cause de leurs clients.

-Et si on changeais son numéro et que ses appels seraient sur écoute ?

-Mouai.... Je ne suis pas sur que ça marche. Je vais en parler avec les hauts dirigeants et je te tiens au courant cet après-midi au plus tard.

-Merci Jack."

Je retourne vers mon bureau tout content d'avoir réussi. ce soir je passerais à l'hôpital pour lui annoncer la nouvelle. La journée passe lentement, à mon plus grand désespoir. Dix-sept heure sonne enfin, je m'empresse de quitter le bureau. Je passe vite fait à l'appartement pour me changer et regagne ma voiture. En allant vers l'hôpital je passe devant un fleuriste. Je m'arrête quelques minutes et prends un bouquet de fleurs, elles sentent bon.

J'arrive devant la porte 404. M'arrête quelque secondes, inspire et expire fortement et entre. Elle est là, me regarde, je vois de la joie dans ses yeux. Je pose le bouquet sur sa table de chevet.

"-Elles sont magnifiques et elles sentent bon !

-J'ai une bonne nouvelle !"

*****

Hello les gars!

Nouveau chapitre, j'espère qu'il vous a plus !

Alors vous pensez quoi du PDV de Luc?

Et sa relation avec Tessa?

Des bisous mes amours



0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?