D'écailles et d'os par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Surnaturel / Romance

1 Préface

Catégorie: M , 389 mots
0 commentaire(s)


D'écailles et d'os est une retranscription de Rôle-Play entre Deux créas. Les textes ont été remaniés pour correspondre au mieux au modèle de la fiction écrite.



________________________________________________________________________________



Avant, le monde des humains était à peu près comme l'idée que l'on s'en fait généralement, grand et dominant l'ensemble de la vie sur Terre. Parmi eux cependant il y avait d'autres "humains". On ne savait plus exactement d'où ils venaient, ni depuis quand ils étaient là -peut-être que l'on ne l'avait jamais su. Ces êtres étaient les hybrides, des personnes humaines possédant une part animale. Ou des animaux, possédant une part humaine.


Selon les régions du globe, les hybrides étaient traités différemment. Dans la plupart des régions, ils étaient mis à l'écart de la société, isolés, comme une faute inavouée, considérés comme tabou. Parfois ils étaient égaux aux humains, et bénéficiaient même de traitement adapter à leur besoin. Mais la plupart du temps, les hybrides étaient réduits en esclavage et vendus à des maîtres humains ; quand ils ne naissaient pas dans des laboratoires pour subir des expériences douteuses.



A p o c a l y p s e



Un grand mystère. La population humaine a été ravagée. Les gens malades se sont mangés entre eux, puis ont essayé -et parfois réussi- de manger les gens non-malades. En quelques jours, les gouvernements et les institutions sont tombés. Et les chaînes se sont brisées, et les laboratoires se sont ouverts.



La Nature a reprit ses droits. Les survivants sont descendus d'un cran sur la pyramide alimentaire. Plus rien n'est comme avant, tout n'est plus qu'horreurs et angoisses. La menace pèse au quotidien sur la conscience de chacun, et personne ne sait s'il passera la journée, ou la nuit.



On vous mentirait si on ne vous parlait pas de ces personnes qui s'épanouissent dans l'Après. De ces êtres qui, la liberté retrouvée, apprécient et bénissent presque chaque jour nouveau qui se lève avec la promesse de ne plus sentir les fers. Les violences sont toujours là, mais à deux, seuls au monde, on s'amuse quand même bien non ?



L u k a & L u c e



~



0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?