The Butterfly Shinigami par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Fantastique / Horreur

3 Décisions

Catégorie: M , 1593 mots
0 commentaire(s)

Ayoka n'a jamais montré de difficulté dans son devoir de Déesse de la Mort, bien qu'elle laissé les âmes des égyptiens d'Akhenaton, principalement Armana, pour Alexandre ou d'autres shinigami dont elle ne connaissait pas l'existence. Revenir dans sa ville, là où s'était déroulé l'assassinat de Néfertiti et de son ex-mari était bien trop douloureux pour elle.

Un jour, marchant dans le désert pour se changer les idée, une étrange créature l'attaqua de dos. L'esquivant de justesse, elle fit face à un démon plutôt hargneux. Il avait de court cheveux noir et des yeux de feu, et tout son corps était entouré de fumé et de draps noir. il tendit une main griffu vers elle, une dague apparaissant entres ses longs doigts squelettique.



- Qui êtes-vous ?

- Je suis bien surpris, lança sa voix grave, de voir quelqu'un comme vous esquiver mon attaque. D'habitude j'arrive facilement à vous tuer pour garder les âmes pour mon propre plaisir. Ah... Voyons ce que tu vaux !



Il tourna la dague dans sa main et s'élance vers elle, riant de toute ses dents de requin. La rose se baissa et lui donna un coup de talon dans son ventre, avant de se saisir de ses faux de la mort se trouvant dans son dos. Elle se met en garde face à lui, une lame pointé vers sa gorge. Le démon semblait être amusé par elle, si longtemps qu'il n'a eu de vrai combat face à un adversaire de taille.


Ayoka ne savait pas contre quelle genre de créature elle se battait, mais elle sentait sa vie en danger face à lui, et comme il lui a explicitement dit, il tue des shinigamis comme elle.


Il dégage sa lame d'un coup de griffe, mais Ayoka fut plus vite que lui et lui donna un coup de coude dans le torse avant de le faire tomber au sol d'un coup de pied sur sa cheville. Mécontent, il lui enfonça sa dague dans sa cuisse avant de se relever, non sans boiter. Poussant un cri de douleur, elle tomba à genoux devant lui en lâchant ses faux, posant ses main autour de la dague planté dans sa peau. Sa blessure saigné beaucoup, mais elle n'arrivait pas à enlever la dague d'un coup sec à cause de la douleur.



- Tu fais la belle à savoir te battre contre moi, à te croire plus rapide mais une pauvre petite dague t'arrête de suite. Dommage, je m'amusais plutôt bien avec toi, mais tu es faible.



Il leva sa main vers elle, prêt à l'égorger, quand un éclair dans le regard d'Ayoka le frappa de plein fouet. Un sourire amuser apparaît sur ses lèvres et il passa sa langue dessus. Ayoka jeta la dague sur le côté, se redressant en serrant ses deux lames alors qu'une ombre destructrice voila ses yeux.

Le mot faible la fait réagir, elle ne le voulait pas, elle voulait être forte et savoir protégé son prochain comme elle n'a pu le faire avec sa Reine et son ex-mari. La rage l'avait envahi et elle voulait faire ravaler ses parole au démon au fond de sa gorge, alors elle s'est saisi de la dague, la retiré d'un coup en faisant abstraction de la douleur et s'est redressé face à son ennemis.


Ils se sont jeté tout les deux l'un sur l'autre comme des bêtes, mais Ayoka dompté le combat et le démon, et c'est d'un geste vif que sa lame se planta dans le crâne du démon, qui la fixa ébahi avant de mourir empalé dessus. Ayoka avait une respiration saccadé, fixant le regard vide et mort de la bête avant de retiré d'un coup sec sa lame. Le corps tomba lourdement sur le sable, avant de disparaître en s'enflamment. Elle resta un moment ainsi, avant de tomber à genoux, ses jambes ne la portant plus. C'est Alexandre qui la trouva peu après, qui paniqué de ne pas la trouver chez eux.



- Bordel Ayoka, tu tes battu contre un serpent samouraï ou quoi ?

- Je ne sais pas trop, ce n'était pas un humain mais il avait l'apparence. Bien que ses yeux luisait de feu et qu'il avait la pupille fendu comme un chat.

- Un démon ?!

- Je... Suppose ? Aïe, fait doucement ! dit-elle alors qu'il sera un peu trop fort son bandage.

- Désolé... Et oui, je pense que s'en était un, tu a de la chance de t'en être sorti vivante. La plupart du temps, ils arrivent facilement à nous tuer, surtout ceux venant d'être tout juste shinigami.

- Pourquoi s'attaquent-ils à nous ?

- Ils se nourrissent d'âmes, et nous on leur prend leur repas pour les mettre en sécurité en gros. Ça ne leurs plaisent pas, donc ils se vengent en nous tuons.

- Dit moi, combien de shinigami ne savent pas ce qu'il leur arrive après leur suicide, ou du moins de ce qu'ils sont devenus ?

- Je sais pas, presque la totalité s'ils n'ont pas la chance d'avoir un plus vieux qu'eut à leur côté pour leur apprendre. Pourquoi cette question ?



Ayoka resta silencieuse à sa question, réfléchissant à se problème qui lui touché beaucoup. Au fond d'elle, il fallait qu'elle fasse quelque chose pour les aider.



*****



- Je veux construire une école de shinigami !



Alexandre leva le regard vers elle, se stoppant dans ce qu'il fessait. Il arqua un sourcil, et reposa son verre. Une semaine s'est déroulé depuis son attaque avec un démon. Et là, elle vient de débouler dans la salle en lançant cette phrase, les mains sur ses hanches.



- Pardon ?

- Je veux construire une école, pour aider et informer les jeunes shinigami. Comprendre qui ils sont et les apprendre aussi à se défendre face aux démons. J'ai faillit y passer face à un de ses monstres, et savoir qu'ils doivent en tuer des milliers des personnes comme nous répugne.

- Oula, tu à vaincu un démon et tu te sens poussé des ailes (Ayoka lui lança un regard noir), ce n'est pas quelque chose simple de créer une école. C'est du boulot supplémentaire, et surtout tu veux la mettre où ? Certainement pas ici, le sable, les scorpion et les serpents vont en décourager plus d'un.

- Je n'avais pas prévu de la construire ici, idiot.... 



Elle soupira, et prend une carte qu'Alexandre s'était amusé à faire de ce qu'il connaissait du monde. Elle la posa à plat sur la table, ferma les yeux et posa un doigt au hasard sur la carte. Alexandre vient derrière elle, posa ses mains sur sa taille et son menton sur son épaule. Ayoka avait posé son doigts sur l'Angleterre, la ou sera construit des siècles après Londres.



- Ici !

- J'avouerais que ce n'est pas si mal là-bas...

- Alors tu approuve mon idée !

- Je n'ai encore rien dit, dit-il en la tournant vers elle et de l'embrasser amoureusement, caressant son dos et sa poitrine.



Elle répondit à son baiser, souriant contre ses lèvres avant de glisser une main dans ses cheveux. Alexandre embrassa sa joue, son cou, descendit jusqu'à ses clavicule alors qu'il défait lentement le cordage qui tenait la robe d'Ayoka. Le tissus tomba au sol, il souleva sa bien aimé par ses fesses avant de la déposer sur leur lit, grimpant dessus d'elle. Il caressa chaque centimètres de sa peau, déposant un baiser de temps en temps. Ayoka se laissa emporté par le désir, gémissant son prénom en serrant les draps entre ses mains. Elle le regarda, dans les yeux, tout deux prenant du plaisir, et elle se dit que pour rien au monde elle ne voudra le perdre, être loin de lui. Elle glissa ses bras autour de son cou, l'amenant vers elle pour qu'il l'embrasse et lui murmura à l'oreille :



- Je t'aime.



*****



Londres fut construite en 50 après Jésus-Christ. Durant tout ce temps, Ayoka acquis de la puissance et des connaissance sur eux, et bien évidemment sur les démons. Elle en avait tué d'autre, commençant lentement à avoir une réputation de tueuse de démon. Emportant avec une petite dizaine de shinigami rencontré en Égypte, et Alexandre, ils partent pour l'Angleterre un siècle après le début de Londres, et l'école fut construite dans le quartier qui sera appelé Knightsbridge.

Ayoka devient la principale et le maître des lieux, Alexandre son principale adjoint, et tous deux deviennent aussi des professeurs de leur école.


Assise à son bureau, vêtu d'une magnifique robe à dentelle aussi noir que les corbeau, Ayoka attendait la venu de ses élèves depuis sa fenêtre. Dix, quinze Les chiffres montaient facilement à plus d'une centaine. Satisfaite, un sourire de fierté s'installe sur ses lèvres, et elle quitta son bureau. Suivit d'Alexandre, ils arrivent tout deux devant la troupe de jeune shinigami, qui les regardaient un peu perdu. Ayoka s'avança vers eux, ses longs cheveux rose flottant autour d'elle, une assurance graver dans ses yeux, et posa son regard sur la foule. Elle leur sourit, et écarta un bras, semblant comme leur montré leur nouvel maison et lieu d'apprentissage.




- Bienvenue à la première et grande école Shinigami. Je suis Ayoka, votre principale et enseignante en ses lieux, et j'espère pour nous tous que cette première année sera très favorable !



0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?