Une affaire plutôt risquée par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Drame / Aventure

1 Chapitre 1

Catégorie: K+ , 1767 mots
0 commentaire(s)

Contexte de la Fanfiction: Fin de saison deux Daredevil et début The Defenders


Disclaimer : Daredevil reste la propriété de son auteur. Je ne souhaite pas m'attribuer les personnages et aucune violation de copyright n'est intentionnelle. Aucun profit financier ne sera tiré de ce récit.

C'est ma première fanfict, les reviews sont les bienvenues :)


Matt a pris sa retraite de justicier et officie comme avocat bénévole. Foggy travaille dans le cabinet Hogarth Chao & Benowitz et Karen est toujours journaliste.


Chapitre 1


Depuis que Foggy a commencé dans son nouveau travail, il s'occupe de dossiers plutôt complexes et étranges, tout ce qui sort de l'ordinaire arrive sur son bureau. Pas de quoi se plaindre pour lui, les affaires sont passionnantes et très diversifiées, peuvent être un peu trop de fois.


Et que dire de son nouveau bureau, rien à voir avec son ancien « cabinet » de Nelson et Murdock. La vue est splendide et il pourrait presque faire tenir tout son appartement tant le bureau est grand. En revanche, question souvenir, il regrette parfois les temps de son ancienne collaboration avec Matt et la petite touche de piment qu'apportait chaque journée.


Cela fait maintenant quelques jours qu'il travaille sur une affaire assez délicate qui lui rappelle un peu l'histoire de son amie Karen. Un comptable nommé Luca a découvert que son employeur, qui est une grande banque d'affaire respectable, couvre un important trafic d'armes internationale mené par un gang de motard à la très mauvaise réputation, les DeathsAngels. La banque masque les différents virements et couvre les agissements du gang, elle aide aussi à blanchir de l'argent en se servant au passage. On pourrait presque dire que c'est du Win-Win.


Dans le cadre d'un contrôle de routine, son client Luca est tombé sur des écritures suspectes. Croyant bien faire, il a immédiatement informé sa hiérarchie de l'erreur. Mal lui en a pris, il a tout de suite été convoqué par le directeur général et sous couverts d'arguments totalement arbitraires, il fut congédié sur le champ.


Encore sous le coup de l'émotion et ne sachant pas que faire, il se dit que la nuit porte conseil et qu'il réfléchira à tout cela demain. C'était l'un de ses atouts, très pragmatique et réfléchi, il n'agissait jamais dans l'urgence et l'émotionnel.

Alors qu'il rentre chez lui à pied, il a la mauvaise impression d'être suivi, il accélère le pas. Il fait encore jour et la rue est plutôt calme à cette heure.


Tout d'un coup, il entend les coups de feu tout près de lui, il sent les balles le frôler. Il a commencé à courir et réussi avec beaucoup de chance, à ne pas se faire faire toucher. Il se cache dans un café aux alentours et attend l'arrivée de la police qui ne va pas tarder, vu les nombreux coup de feu dans la rue.


Lors de sa déposition, il réclame un avocat et demande la protection de la police. Il donne le seul nom de cabinet qu'il connaît «Hogarth Chao & Benowitz.» Sans grande surprise et comme il s'agit d'une affaire particulière, elle a été attribuée à Foggy.

L'affaire est plutôt tendue et risquée et son client, est lui, littéralement terrifié. Luca est certain que l'attaque qu'il a subi est la conséquence directe de sa trouvaille comptable du jour, ce que Foggy approuve également. Il propose donc à son client de rester dormir au poste en attendant le rendez-vous avec le bureau de protection des témoins qui avait lieu dans quelques jours.


Pour se détendre, Foggy propose à Karen d'aller boire un verre chez Josie pour se changer les idées. Il prend avec lui le dossier de Luca pour pouvoir travailler en rentrant si l'envie lui en prend. Matt a un procès important à préparer pour le lendemain et il préfère ne pas se joindre à eux.


La soirée est déjà bien avancée, Foggy et Karen décident qu'il est temps de rentrer se reposer. En plus, ils ne sont plus tout frais.


Sur le chemin du retour, ils se trompent de route et arrivent dans une ruelle plutôt glauque et éclairée seulement par un misérable lampadaire. Commençant à comprendre qu'ils se sont trompés, ils reprennent leur sérieux pour retrouver leur chemin mais au moment de quitter la ruelle, quelqu'un dans l'ombre les interpellent sur un ton amusé:


-Eh vous deux, pas sur que ce soit le bon endroit pour deux personnes comme vous ... seriez-vous perdus?

-Pas du tout s'empresse de répondre Foggy, nous sommes sur le bon chemin, mais on va vous laisser.

-Pas si vite, vous seriez pas avocat? Et vous la petite journaliste qui fourre son nez partout? Releva l'homme, tout en ricanant.

-Qui êtes-vous? Dit Foggy de plus en plus inquiet.


Il sentait que Karen commençait à avoir peur, mais il ne fallait surtout pas le montrer.


-Je suis membre des DeathAngel, j'ai essayé de retrouver mon ami, Luca mais j'ai pas réussi, vous devez savoir où il est?

Comment cet homme connaissait le nom de Luca? Cela ne présageait rien de bon.


-Nous ne savons pas de quoi vous parlez! essaya Karen qui avait de la peine à cacher son appréhension.

L'homme était maintenant de plus en plus près, il était grand avec une barbe et un air de tueur. L'homme prit son téléphone et appella quelqu'un:


-Eh mec, tu sais sur qui je viens de tomber dans la ruelle, l'avocat de Luca en bonne compagnie, non l'aveugle est pas là. Ouais d'accord, je m'en occupe.

De quoi devait-il s'occuper et comment savait-t-il qu'il avait un ami aveugle pensa Foggy. Karen commençait à paniquer

-Laissez-nous tranquille, gémit-elle, nous ne savons pas de quoi vous parlez


Pendant ce temps, Foggy faisait discrètement les touches d'appels rapides de son téléphone pour prévenir Matt, même s'il ne pouvait pas parler, il espérait que Matt allait entendre la discussion et venir les sortir de là.

Soudain, des bruits de pas venant de la rue se firent entendre et une dizaine de motards à l'attitude peu commodes arrivèrent de la rue avec des battes et des couteaux.


-On va faire un deal, soit vous nous donnez toutes les preuves que vous avez, soit nous venons les chercher nous-mêmes, informa le premier homme, avec beaucoup de mépris dans la voix.


Matt qui était en pleine préparation pour son procès et très concentré rochonna à la vue de l'appel de Foggy, qu'est-ce qu'il peut bien vouloir à une heure pareille, il doit être bourré pensa-t-il. Il décrocha et n'entendait rien au début puis il entendit la menace de l'homme.


Pris de panique, il se concentra au maximum en essayant de localiser les sons.


Foggy dans une ultime tentative pour se sauver lança:

-On ne sait pas de quoi vous parlez et je ne savais pas que cette ruelle de la 29e était si dangereuse, on va s'en aller, nous ne sommes pas ceux que vous pensez.

Matt se félicita de l'intelligence de son ami. Il savait maintenant où aller pour le trouver, en espérant qu'il y serait à temps. Il sauta dans son costume qu'il a conservé «au cas où» et se mit à courir depuis le toit.


-Bon ça suffit les conneries Maître, vous allez me donner ce que je veux ou je m'occupe de votre petite copine.

Foggy suait à grosses gouttes et il commençait à ne plus pouvoir cacher sa peur.

L'homme approcha de Karen et l'empoigna en lui mettant un couteau sous la gorge. Un des autres motards avec un couteau approchait de Foggy.


-Dernier avertissement, dit l'homme qui tenait Karen de plus en plus fort. Elle se débattait, et quand elle essayait de crier,

-Tais-toi ma belle, sinon tu vas passer un sale moment ... murmura l'homme en lui mettant la main devant la bouche pour qu'elle se taise

-Ok c'est bon, je vous donne tout dit Foggy terrifié.


Au même moment, un bruit sourd se fit entendre et l'ampoule du lampadaire se cassa sous le choc d'un objet.

Le gang était sur ses gardes et prêt à la bagarre.

Soudain, l'homme qui tenait Karen se prit un coup par derrière. Daredevil était là.

-Continuer à tenir les deux et tuez Daredevil ordonna celui qui devait être le boss


Tout le gang se précipita pour en découdre avec le démon de Hell's Kitchen mais sans grand succès. En 5 minutes, ils étaient tous à terres avec plusieurs membres cassés. Matt a du prendre sur lui cette fois pour ne tuer personne tellement il a eu peur pour ses amis.


Karen libérée, pleurait par terre et Foggy courrait près d'elle pendant que Matt les protégeaient.

Quand tout le monde était hors d'état de nuire, Matt se figea, il entendait un autre groupe d'homme qui s'approchait, également armé. Peux-être que l'un des hommes avait pu s'enfuir ou qu'il avait pu prévenir les autres.

Matt couru vers Foggy et Karen encore traumatisés et les obligea à se cacher derrière une poubelle dans la ruelle, il resta près d'eux en leur disant de se taire car d'autres arrivaient. De part sa proximité avec Matt, Karen se colla contre lui. Il pouvait sentir sa peur.

Les hommes débouchèrent dans l'allée et s'approchaient dangereusement de la cachette de nos trois amis. Matt poussa délicatement Karen et sauta d'un coup pour arriver directement sur l'un des hommes en l'assommant copieusement. Il ne lui fallu pas longtemps pour arriver à bout de ce groupe de renfort. Il était aussi soulagé de pas entendre d'autres renforts arriver.


Il retourna vers Foggy et Karen recroquevillés derrière la benne à ordure et leur chuchota, pour que les hommes à terre ne puisse pas entendre, dans la mesure où ils auraient pu.


-Vous ne devez pas rentrer chez vous, vous avez peut-être un «ami» chez qui aller?

-Oui effectivement, murmura Foggy qui avait bien compris que Matt voulait qu'ils se retrouvent tous à son appartement.

-Je veille sur vous assura Matt.

Il disparut dans les échelles de l'immeuble. Foggy et Karen, complètement traumatisés arrivèrent à se lever pour prendre la direction de l'appartement de Matt.


"Voilà la fin du 1er chapitre, la suite est en cours, j'espère que ça vous a plu, n'hésitez pas à laisser un commentaire"


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?