Falling Skies par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Crossover / Science-fiction

2 Chapitre 2

Catégorie: G , 3143 mots
0 commentaire(s)

4 mois plus tard...


??: Docteur glass! Vite il se réveille!


Docteur: Bonjour, je m'appelle anne je suis le médecin, comment te sens tu?


Moi: Où suis-je?


Mais qu'est-ce que c'est que ce bordel, il y a deux minutes, j'étais en face de cette chose immonde et là je me retrouve dans une salle avec un docteur, est-ce un rêve?

Les autres personnes de l'usine se trouvent également dans cette pièce toujours inconscient...

Je tourne ma tête de l'autre côté et qui est-ce que je vois...


Moi: Ophélie!?


Ophélie: Oui c'est bien moi, au fait je n'ai pas eu le temps de te le dire, je t'aime...


Moi: Ce n'était donc pas un cauchemar?


Ophélie: Non, je t'explique plus tard...


Elle part après un tendre baiser sur la bouche...


Anne: Comment te sens tu maintenant? Te souviens-tu de quelque chose en particulier?


Moi: Non c'est entièrement flou, je me souviens lorsque j'étais chez moi avec Ophélie puis cette chose est arrivé avec un robot puis le vide totale jusqu'à cette table où cette chose m'a piqué le dos...


D'une seconde à l'autre, je touche mon dos pour sentir quelque chose et je ressens des épines au touché...


Moi: Docteur, qu'est-ce que c'est que ces choses!?


Anne: Doucement, premièrement les aliens nous les appelons les rampants pour les robots, ce sont les mécas puis tes racines c'est ce qui reste de cette chose dans ce plateau... Et appelle moi Anne si tu le veut bien.


Je regarde le plateau et je vois la même chose que ce qu'avait les autres personnes dans cette salle...


Moi: Très bien merci Doct.. Anne, vous êtes très sympathique! Que savez-vous sur ces racines, est-ce qu'elles tomberont?


Anne: Nous ne savons pas comment fonctionne cette technologie, je suis désolée mais une autre personne qui a eu la même chose que toi pourrait t'en dire plus, il s'agit de Ben Mason.


Moi: Merci, d'abord il faut que je parle à Ophélie...


Anne: Je comprends.


Anne sort et demande à Ophélie de venir...


Ophélie: Merci de m'avoir sauvé ce jour là, sans ton aide, nous ne saurions certainement pas ici et nous saurions avec ces monstres, maintenant je t'explique...

Ce jour là, j'ai entendu ce qu'il se passait en haut, je pleurais en silence à l'idée de ne jamais te revoir, ma vie sans toi aurait été impossible...

Pendant 6 jours je suis resté en bas, le peu de nourriture m'a servi, au bout du septième, j'ai entendu des motos et des véhicules dehors, je me suis décidé a sortir, il ne devrait plus y avoir de danger, j'étais faible par le froid, le manque de nourriture et la tristesse, je suis monté doucement puis dehors, il y avait toute ces personnes à la recherche de vifs dans les maisons abandonnés, une fois dehors, je n'ai plus eu la force et je suis tombé, par chance Tom mason m'a vu et il est tout de suite venu m'aider et depuis j'ai rejoint la deuxième division du Massachusetts...

Tom étant à la recherche de son fils Ben qui a été implanté comme toi, l'a trouvé en compagnie d'autres jeunes implantés, lors d'une mission nous les avons sauvés des pattes de ce rampant puis nous les avons ramené dans cette endroit.

Anne sait désormais comment retirer cet engin grâce au chalumeau sans endommager quoi que ce soit ni même la mort...

Une fois la mission réussi, j'ai tout de suite parler à Tom de toi et il a accepté de m'aider à te retrouver il y a maintenant un mois de cela...

Tu avais disparu pendant 4 mois!


Moi: Wow 4 mois, pour moi c'est juste 2 minutes...


Ophélie: tout les implantés sont des esclaves, ils font de la récup de ferraille mais on ne sait pas pourquoi...


Moi: Mais... Je suis aussi un monstre avec ces choses dans le dos, je ne suis plus le même...


Ophélie: Stop arrête de dire ça tout de suite! Si tu es un monstre, dis moi pourquoi je t'ai chercher jour et nuit pendant un mois! Car je t'aime...


Moi: Je...Je t'aime, je ne sais pas quoi dire, tu tiens à moi autant que moi je tiens à toi, ma vie ne peut pas être vécu sans toi... Comment savoir si ces choses ne peuvent pas te faire du mal...


Ophélie: Ben sera t'en dire plus... Bonne nuit à demain, je te ferait une visite.


On se fait un calin, un moment de bohneur avant qu'elle ne quitte la salle pour que Ben arrive à son tour.


Ben: Bonjour Kévin comment te sens-tu?


Moi: Je ne sais pas, pour moi 2 minutes se sont passés alors qu'en réalité cela fait 4 mois, je ne sais pas ce que mon corps a subi pendant 4 mois...


Ben: Comme toi et moi les jeunes implantés ont servis d'esclaves pour de la récup de ferrailles, chaque groupe est constitué de quelques implantés, un rampant et un méca.

Le rampant contrôle les implantés grâce au harnais et le méca est une sorte de gardien, il surveille les alentours de la zone.

Lors de mon sauvetage, Hal mon grand frère s'était introduit dans mon groupe pour tuer le rampant en discrétion, le reste de l'équipe est restait dehors pour surveiller le méca.

Une fois de retour ici, Anne m'a tout de suite retirer le harnais au chalumeau également pour le reste de mon groupe, tout comme le tiens.

Pour te sauver c'était cette fois-ci ta copine qui a insisté pour se joindre dans ton groupe, mon Père, Tom mason n'était pas d'accord mais c'était important pour elle de le faire, elle nous a expliquer comment tu l'as sauver lors de l'invasion, elle a donc eu l'accord, puis te voilà ici avec nous.


Moi: Je ne savais pas qu'elle était aussi une guerrière courageuse, elle a fait tout ça pour moi...

Je voudrais des informations sur les racines s'il te plait...


Ben: C'est parce qu'elle t'aime, elle tient à toi...

En fait, je n'y pense pas, je sais qu'ils sont là quand quelque touche mon dos, quand je les ressens, dans un sens grâce à eux, mes problèmes que j'avais ne sont plus là (lunettes, asthme), j'ai énormément de force et d'endurance tout comme toi, les racines sont un bien dans un mal...

Le plus dur c'est le regard des autres, ils nous considèrent comme ces rampants, je ne fais rien pour ne pas empirer les choses, mon père ou mon frère intervient quand ils le remarquent...


Moi: Merci Ben... Sache que pour moi si on me dérange ou même toi ou un autre implanté, je ne vais pas me gêner de nous défendre...


Ben: Attention quand même... Je te laisse te reposer pour cette nuit, à plus tard...


Moi: Merci Ben, à plus tard... Au passage je suis présent pour vos prochaines missions...


Il part avec le sourire, ils sont vraiment gentils avec moi, je sens que je vais être bien ici...

La fatigue commence à se faire sentir, Ophélie est tellement courageuse, combattante, faire tout ça pour me retrouver, c'est une belle preuve d'amour...


Le lendemain matin


La nuit a été difficile... Les jeunes de mon groupe se sont réveillés un par un, le docteur Anne Glass s'occupait d'eux puis moi aussi, elle insistait pour que je me repose et que je dorme mais il était hors de question pour moi de ne rien faire, je lui devais au moins ça...

Le groupe était tout comme moi en panique lors du réveil, je prenais le temps d'expliquer ce que Ophélie et Ben m'ont dit, contrairement à moi ou même Ben, eux n'ont personnes ici...

Au bout de quelques heures, tout le monde est réveillé...

Nous finissons par dormir le reste de la nuit...


8 heures du matin, Ophélie me réveille, petit déjeuner en main...


Ophélie: Bonjour mon coeur, tu as bien dormi? Voici un petit quelque chose à manger.


Moi: Bonjour mon amour, merci c'est très gentil de ta part!


Ophélie: Tom et le capitaine Weaver voudraient te rencontrer, ensuite je te montrerai l'établissement où nous sommes.


Moi: Ok pas de soucis.


Je termine le petit déjeuner et je me prépare, ça ne me dérange pas si les personnes regardent mes racines, je ne me couvre pas même si ils sont apparentes sur ma nuque ou la forme sous mon t-shirt...

II s'avère que nous nous trouvons dans un Lycée...

La salle de commandement se trouve dans une ancienne salle de réunion, nous entrons...


Tom/Weaver: Bien le bonjour à vous deux!


Moi: Bonjour messieurs, tout d'abord, merci énormément d'avoir accepté la proposition d'Ophélie pour me secourir, sans elle et sans vous, je serais encore là-bas, Merci... Vous vouliez me rencontrer?


Tom: Appel moi Tom et pour le capitaine, capitaine, ce sera plus simple.

C'est tout naturel, elle nous a aider pour mon fils Ben, nous avons accepté de faire les recherches et nous avons réussi, te voilà avec nous...


Tom me sourit, Ophélie également et puis moi aussi, nous nous échangeons ces sourires...


Weaver: Oui jeune homme, nous voulions te voir, la deuxième division a besoin d'hommes, nous pensons que tu ferai une excellente recrue... Sais-tu te servir d'une arme?


Moi: Non capitaine, je n'ai jamais eu une arme en main...


Tom: Ce n'est pas grave, tu aprendras tout comme Ophélie.


Ophélie: Tom si je peux me permettre, je veux bien lui apprendre...


Tom: Oui pas de soucis.


Weaver: Bien, vous pouvez y aller, bonne journée!

Et le diner a lieu à 19heures chaque jour.


Moi: C'est avec plaisir que je vais combattre dans la deuxième division, merci! Bonne journée à vous!


Avec Ophélie, nous partons, comme promis elle me montre l'établissement...

Il s'avère qu'il s'agit d'un lycée, il y a de nombreuses salles et spacieuses, puis nous arrivons devant une classe, la 102...


Ophélie: Bon nous y voilà, ma..notre "chambre", oui maintenant c'est aussi la tienne.


C'est une salle de classe tout à fait normal, le matelas est dans un coin au sol.

On s'assoit sur des chaisses pour discuter...


Moi: Le capitaine Weaver est toujours aussi froid avec les gens?


Ophélie: Oui mais on s'y fait très vite, je suis sur qu'il a un bon fond.


Moi: il y a une chambre par personne?


Ophélie: Nous essayons, nous sommes nombreux, c'est difficile, les nouveaux dorment dans le gymnase... Nous mangeons quand même tous ensemble dans la cafétéria, personne n'est mit de côté...


Moi: Je vois, c'est triste pour ces personnes comme les autres, avant ils avaient une famille, un toit, certains n'ont peut être plus de proches... D'ailleurs as-tu des nouvelles de mes parents ou les tiens?


Ophélie: Je suis désolée, je n'ai aucune nouvelle, pendant le temps que j'étais dans la cave, ils ne sont jamais revenu, j'espère pour eux qu'ils sont quelques part à l'abri tout comme les miens, étant dans la deuxième division plusieurs fois j'ai été dans la maison de mes parents et aucunes traces d'eux, c'est à ce moment là que je me suis dit, pourquoi vivre seule? Tu vois ce lit, chaque soir mes larmes coulaient sur ce matelas en pensant à tout ça et toi, puis l'espoir est revenu grâce à Tom et les autres, voir Tom se battre jour et nuit à la recherche de son fils, je me suis vu en lui et je me suis battu car rien n'est perdu...


Quelques larmes coulent sur son visage, je la prends dans mes bras...


Moi: Maintenant je suis là, plus rien ne nous séparera, tu es forte et courageuse en plus d'être une guerrière...

Bon maintenant tu dois m'apprendre à me servir d'une arme!


Ophélie: C'est parti! Avant je dois te dire comme tuer un rampant, leur peau est très dur le seul moyen c'est par la bouche, très pointu et l'enfoncer ou alors avec l'arme en essayant de lui mettre dans la gueule et tirer...


On se sourit et elle m'emmène dehors...

Des cibles sont placées dehors, nous avons des armes avec des silencieux lors des entraînements...

Elle me montre le fonctionnement des armes, comment viser juste et ne pas louper la cible...

Les essais se suivent, je commence à prendre l'habitude...

Sans le savoir, Tom, Ben et deux autres personnes nous regardent...


Tom: C'est bien Kévin, tu apprends vite, je te présente Hal mon fils et Maggie sa petite amie.


Moi: Merci Tom, ravie de faire votre connaissance!


Hal: Moi aussi, bienvenue dans la deuxième division, on va bien s'entendre!


Maggie: Ravie également, Ophélie m'a beaucoup parler de toi, on est ravie de t'accueillir, bienvenue!


Moi: Merci, ça touche!


Tom: Nous sommes là car nous partons en mission, nous allons à la recherche de provisions et de tout ce qu'il nous sera utile, Ophélie nous avons besoin de toi, Kévin je sais que tu le veux aussi mais il y a 24 heures tu étais encore inconscient, reprend des forces et continue l'entraînement et la prochaine mission tu viendras avec nous.


Moi: Très bien je comprends...

Ophélie, soit prudente et fait attention à toi, je t'aime...


Un calin et un bisous et elle part dans le pickup, nous nous regardons, je regarde partir le pickup au loin, la tête ailleurs...


Je reprends l'entraînement...

Au bout d'une heure j'arrête, je suis content du résultat, je ne rate plus la cible c'est déjà ça...


Je retourne vers l'entrée du lycée et je vois un jeune garçon assis seul qui me regarde, je m'assoie à côté de lui.


Moi: Bonjour, je m'appelle Kévin, tu as l'air triste...


??: Oui je te regarde depuis tout à l'heure à l'entraînement, je veux une arme je veux être utile mais mon père ne veut pas car je n'ai que 8 ans.


Moi: il est vrai que tu es trop jeune pour combattre, un jour tu pourras, mais tu peux être utile, tu peux aider Anne dans son labo par exemple pour trier les médicaments.


??: C'est vrai? Je vais lui demander si elle a besoin d'aide, merci!

Au fait moi c'est matt, le fils de Tom que tu connais.


Moi: Enchanté matt, ton père te protège c'est normal, un jour il t'apprendra! Anne a besoin d'aide j'en suis certain!


Il part non, il court! Très gentil ce garçon

Je rentre à mon tour en direction du laboratoire pour faire plus ample connaissance avec mon groupe...


Lorsque je rentre, je vois Matt avec Anne, elle lui explique ce qu'il doit faire.

De l'autre côté se trouve mon groupe, ils discutent et je les rejoint...


Il s'avère que nous sommes six, Kim, Sophia, Thomas, Jordan, Nathan et moi.

Comme moi, ils se rappellent de leur enlèvement mais pas le reste.

Ils me remercie pour avoir été lors de leur réveil pour chacun.

Sans surprises, ils n'ont plus de familles, certains les ont vues mourir sous leurs yeux...

Aucun des cinq ne souhaitent combattre pour la deuxième divisions, ils préfèrent être utile à la base...


Après plus amples connaissances, il se fait déjà 14 heures et ils sont de retour, nous les entendons!

Je me précipite dehors ainsi que Matt.


Matt se jette dans les bras de son père Tom, je cours vers Ophélie...


Moi: Tout va bien? tu n'as rien?


Ophélie: Oui ça va très bien, il n'y avait aucun ennemi, c'était bien trop calme..


Moi: Dans un sens temps mieux...

Wow, vous avez trouvé énormément de choses, bravo.


Je les aide à transporter les provisions jusqu'à la cuisine...

Matt apporte les pansements, désinfectants et les autres choses à Anne.

On range la nourriture dans la cuisine lorsque Tom arrive...


Tom: Kévin, est-ce que je peux te parler une minute?


Moi: Oui pas de soucis.


Tom: Notre prochaine mission a lieu dans quelques jours, je viens de voir Anne et elle a besoin de médicaments supplémentaires, la mission aura lieu dans une pharmacie non loin du magasin d'où nous revenons et cette fois-ci nous voudrions te prendre avec nous, ton entraînement s'est bien passé après notre départ?


Moi: Merci Tom, je ne vous décevrez pas!

Oui, j'ai sans cesse continuer mon entraînement pendant une heure après votre départ, je ne rate plus la cible tout en me rapprochant le plus possible de la cible.


Tom: C'est un bon début, tu seras sans doute prêt pour la prochaine mission, continue!

Au passage, merci pour Matt, il m'a expliqué que tu lui avais parler pour aider Anne dans le laboratoire, c'est une bonne idée pour lui, merci à toi.


Moi: pas de soucis Tom, il est gentil et il ne veut pas rester sans rien faire.


On se sourit et je repars dans la cuisine pour continuer le rangement...

Une fois fini je retourne dans le laboratoire.

Les cinq autres membres de mon groupe sont toujours là...


Moi: Que faîtes-vous? Promenez-vous, parlez à d'autres personnes.


Sophia: Oui sûrement, on ne sais pas vraiment, nous ne sommes pas à l'aise ici.


Moi: Ah bon? Comment est-ce possible, nous sommes bien ici, nous ne sommes plus des esclaves...


Jordan: Nous avons toujours ces racines dans le dos, nous ne sommes plus humains...


Moi: Euh d'accord, écoutez, j'ai eu la même réaction que vous, nous sommes finalement toujours des humains, les racines nous donnent toujours des soins contre nos problèmes, nous avons également une force inouï mais nous sommes humain avant tout.


Kim: Et le regard des autres, on ne sait pas.


Moi: ignorez les, depuis ce matin je n'ai même pas faut attention aux autres personnes, peut être que certaines m'ont regardés de travers, ça n'empêche pas non plus Ben de vivre dans le groupe, vous voulez de l'aide? Si besoin je suis là...


Ils me remercient...

Je me lève et j'avance en direction de la sortie quand Sophia m'interpelle, elle se trouve derrière moi...


Sophia: Kévin, je ne sais pas ce qu'il se passe.


Sous le regard des autres, de Matt et de Anne, mes racines et celles de Sophia s'allument, nos bouches se rapprochent l'une de l'autre, la porte d'entrée s'ouvre, c'est Ophélie...


Ophélie: Kévin!!?


Nos racines s'éteignent, nous tombons à terre inconscient...

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?