La fille perdue Tome 1 par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Préquelle / Action / Aventure

13 Chapitre 13

Catégorie: T , 3416 mots
2 commentaire(s)

Le lendemain matin en me réveillant, je m'attendais à ce que mon père, aille me voir pour me dire que je devais faire ma purification comme il l'avait dit à ses frères et soeur la veille mais ce fut Faith qui vint me réveiller.


Ce matin je décida de ne rien manger, malgré les supplications de Faith, car l'appétit m'avait été totalement coupé, à l'intérieur du complexe, le silence régnait, il n'y avait pas un chat, d'après Faith tout le monde était parti car quelqu'un c'était introduit à Eden's Gate donc par sécurité, mon père à décidé de renforcer les défenses de l'endroit.


Donc pour mon plus grand soulagement, ma purification était reporté à demain. Durant toute la journée Faith, m'avait fait la lecture du livre de mon père " le livre de Joseph" pour eux c'était exactement l'équivalence de la Bible chez les Chrétiens. Franchement cette journée je pense à été la plus longue de toute mon existence, à chaque fois que Faith essayait de me faire apprendre certain passage, je sentais toujours mes paupières se fermer lentement mais je me reprenais rapidement pour ne pas la contrarié à son tour.


Le soir venu, pendant que j'étais dans ma chambre entrain de lire un des livres que j'ai emprunter dans la bibliothèque de mon père pour m'occuper, j'entendis en bas que plusieurs personnes venaient d'entrer et discutaient d'une voix forte, on entendaient leurs bottes en caoutchouc claquant à chaque pas sur le carrelage, me dérangeant dans ma lecture.


-----------------------


Le lendemain cette fois se fut bien mon père qui vint me réveiller, il m'expliqua qu'il fallait que je me prépare rapidement car il voulait me montrer quelque chose. Alors sans trop poser de questions, je me prépara pour me diriger en bas vers le salon où mon père m'attendais déjà depuis au moins une vingtaine de minutes. Il m'emmena en voiture, sans un mot, vers une destination qui m'était totalement inconnu , quand il s'arrêta enfin, il y avait en face de nous un grand portail en fer, des gardes ouvrirent le portail pour nous laisser passer. À ce moment là je devais avouer que je n'arrivais pas à cacher le stress qui grossissait tel une boule dans mes entraille, qu'est ce qu'il voulait me montrer ?


À l'intérieur se trouvaient quelques petites maisons blanches, avec à coté des plantations de fleurs blanches, sa doit être ça leur Grâce pensais je pendant que je descendais du véhicule. Au fond se trouvait une église blanche également, tout en haut de celle ci se trouvait le signe d'Eden's Gate, au soleil elle semblait veiller sur l'ensemble de la propriété et surveillait chacun des faits et gestes de ses résidents. Quand les gens autour de nous virent mon père, sur leur visage on pouvaient voir s'exprimer le bonheur et l'apaisement, mon père les invita à venir se placer autour de lui avec un simple signe de main et ils s'exécutèrent telles des robots.


Je n'écouta pas ce qu'il leurs disaient et franchement au fond je m'en fichais un peu, je regardais autour de moi pour essayer de trouver la moindre opportunité de s'échapper qui pourrait s'offrir à moi mais malheureusement l'endroit était entouré d'un grillage qui étaient entrain d'être rénové, par des gens de la secte à cause de l'intrusion d'un individu, donc les chances pour moi à cet instant pour m'enfuir était très minimal. Quand mon père eu fini son discours auprès de ses fidèles il revint auprès de moi, souriant.


- Tu vois mon enfant dit il en montrant l'endroit, tout ceci et toutes ces personnes comte sur moi, je suis leur guide et mon devoir est de faire en sorte de les protégés du sort qui nous attend. 


Il plaça sa main sur mon épaule et leva son autre bras vers l'église qui était désormais en face de nous.


- Ce que je veux te faire comprendre c'est que je ne serais pas toujours là pour veiller sur eux, alors viendra le jour où tu prendras ma place à leur coté et tu les guidera comme moi je l'ai fais expliqua t-il en me serrant dans ses bras


Franchement je ne sus pas vraiment quoi répondre et après tout qu'est ce que j'ai à dire ? De toute façon si je devais lui donner une réponse je savais que soit ça le vexerai surement soit ça le mettrait en colère, alors je choisis de le regarder sans rien dire. Puis avant qu'il ne puisse ajouter encore quelque chose, un des soldats de la secte apparut juste en face de nous avec un air assez inquiet.


- Père puis je vous parlez seul à seul quelques minutes c'est au sujet de l'amélioration de notre sécurité expliqua le brun


- Très bien dit il en me lâchant, dirige toi vers le portail John t'y attend pour ta Purification m'expliqua t-il


Suite à cette phrase je sentis mon angoisse atteindre son paroxysme, je sentis des sueurs froides perler mon dos et mes mains devaient trembler puisque mon père remarqua ma peur en me prenant doucement la main.


- Ne t'en fais pas c'est moi qui te fera passer ta Purification j'arrive dans 5 min expliqua t-il


Je me dirigea vers le portail, le corps encore tout tremblant, ça me rassurait quand même un peu que ce soit mon père qui me fasse passer " la Purification" et non John mais j'étais quand même assez inquiète, qui sait ce qui se passera. Et puis une fois fait, je pourrais établir un plan pour m'enfuir, peut être même que je m'enfuirais pendant la Purification si une occasion vint s'offrir à moi.


Je me dirigea comme promis vers le portail où deux pick up attendaient, je m'avança directement vers John qui comme à son habitude me fit son insupportable sourire, je l'ignora et remarqua qu'il y avait des gens dans l'un des deux pick up, des gens attachés, certain étaient en larmes, d'autres avaient de multiple bleu sur le corps et tous regardaient leurs geôliers d'un air suppliant.


Quand je vis ça mon coeur fit un énorme bond dans ma poitrine et mes tremblements redoublèrent d'effort, mais ce n'était pas tout, dans ce tas de personnes, je remarqua une tête qui m'étais familière, je ne mis que quelques secondes avant de pouvoir la reconnaitre, Mary May !


Non ça ne pouvait pas être possible, mais pourtant à ce moment précis mes yeux me disait le contraire. Apparemment John remarqua rapidement ma terreur face à tout ces gens, puisqu'il s'approcha en se mettant en face de moi pour m'empêcher de voir.


- Ne t'en fais pas c'est pour leur bien dit il en s'approchant encore plus de moi


Mais soudain je fis un bond en arrière, terrifier, cette fois s'en était trop.


- Andréa ! me dit il d'un ton menaçant


Trop tard je me mis à courir soudainement dans l'autre sens mais John attrapa violemment mes bras, me collant contre lui. Je me débattis comme je l'avais fais avec le policier il y a bien longtemps maintenant mais il était également plus fort que moi. Il me jeta dans la remorque du pick up et sans que je puisse faire le moindre geste, deux gardes de la secte montèrent dans la remorque, me lièrent les mains, les chevilles et me bâillonnèrent. Je me débattis, essayant d'enlever ses liens par tout les moyens mais rien à faire, j'aurais dû m'en douter !


- Tu sais Andréa tu me déçois expliqua John adossé contre la remorque du pick up, je pensais que depuis la dernière fois tu aurais compris mais apparemment tu as fais ton choix.


Je ne l'écouta pas et continuais de me débattre inutilement jusqu'a ce que mon père revint de sa discussion, il posa d'abord son regard sur moi puis sur John.


- John qu'est ce que tu fais ? Demanda mon père d'un ton menaçant


- Ça t'ennuie si je t'explique ça dans le pick up ? demanda John en montrant l'intérieur de celui ci


Mais apparemment mon père hésita, puisqu'il posa son regard sur moi puis sur mes deux geôliers, il s'inquiétait, ce qui me donnait une petite lueur d'espoir, il ne laissera personne me faire du mal, enfin je l'espère.


- Ne t'en fais pas tu sais mieux que moi qu'ils ne lui feront rien rajouta t-il


Mon père souffla et céda alors sans vraiment réfléchir je cria " Papa " à travers le bâillon, ce mot sembla résonné à l'intérieur de mon esprit, jamais je n'aurais pensé appeler quelqu'un papa jusqu'à ce jour. Apparemment mon père m'avait entendu puisqu'il se retourna étonné que je l'appelle ainsi, sûrement parce qu'il y a encore deux jours je l'appelais encore par son prénom puis il me sourit tendrement mais John l'appela une dernière fois avant qu'il ne disparaisse à l'intérieur du pick up.


La route fut très longue, un peu trop à mon goût mais de toute façon je n'es pas arrêter d'essayer de me relever ou d'essayer défaire mes liens, mais bien sur comme d'habitude sans succès. Quand nous furent arrêter, l'un des deux hommes qui me surveillais prit un couteau et coupa les liens qui emprisonnaient mes chevilles, mes poignets et il enleva également le bâillon qui recouvrait ma bouche.


Ensuite il me prit par le bras pour me faire descendre du véhicule, il me poussa là où était placé toutes les personnes effrayé que j'avais vu quelques minutes plus tôt. Je ne voyais pas ce qui se passait devant moi mais j'entendais de l'eau, une rivière sûrement, autour de moi des gardes déplaçaient des sortes de bidons vert étrange et apparemment ils déversaient ça dans l'eau, pourquoi faire ?


J'essaya de trouvé Mary May à travers se groupe de personne mais rien a faire, alors je me mis sur le coté pour voir se qui se trouvait en face de moi. Effectivement en face de nous se tenait bien une rivière, mon père et John s'y tenait jusqu'au genoux. Puis mon père leva les bras vers une des personnes présente dans le groupe, et immédiatement deux gardes saisirent la femme complètement terrifié et en pleure pour l'emmener de force vers mon père.


Rapidement John fit exactement la même chose que son frère et en quelques secondes ils plongèrent en même temp les deux individus de force dans l'eau. Quand ils ressurgir, les personnes semblaient plus calme, comme si elles ressortaient d'un sommeil agréable et profond. Puis mon regard se posa sur les bidons qu'ils déversaient dans l'eau, le liquide qui se trouvait à l'intérieur avait une couleur sombre et celui ci se déversaient telle de l'huile sur la surface de l'eau, quelques secondes après on pouvaient remarqué que flottait une odeur florale dans l'air.


Au fur et à mesure mon père et John appelèrent d'autres personnes pour leur faire subir le même sort, de gré ou de force, après quelques instants quand presque tout le monde fit passer je voyais une jeune femme, seule, un peu l'écart, Mary May. Alors discrètement je quitta mon coin pour la rejoindre de son coter sans éveiller les soupçons des gardes qui me gardait à l'œil. Je lui tapa doucement l'épaule pour ne pas lui faire peur et elle se retourna, étonner mais elle fini par me sourire.


- Andréa tu vas bien ? Demanda t-elle à voix basse en s'accroupissant, essayant de voir si j'avais une quelconque blessure 


- Oui ne t'inquiète pas je n'es rien mais qu'est ce que tu fais ici ? Je t'avais demandé de ne pas prendre de risque pour moi expliquais je un peu en colère mais touché par ce qu'elle a fait


- Je sais mais après avoir reçu ton message je me refusais catégoriquement de devoir t'abandonner ici expliqua t-elle en se relevant


- D'accord merci quand même d'être venu me sauver même si tu n'as pas réussi dis je 


- Ne t'inquiète pas on a un plan, des renforts vont arrivés alors prépare toi dit elle en se relevant car deux hommes se dirigèrent vers elle pour l'emmener vers John.


Je me rendis comte brièvement que j'étais la seule à ne pas avoir été plongé dans l'eau mais rapidement un garde fonça vers moi car mon père avait lever ses mains vers moi. Bien sûr j'essaya de fuir mais d'autres hommes m'encerclèrent par derrière me faisant avancer, mais dés que l'homme en face de moi fut à ma portée je lui mît un coup de pied dans le genou le faisant s'écrouler par terre, en hurlant, les mains posé sur son pauvre genou que je venais sûrement de fracturer.


Mais en un instant un autre homme arriva et me pris violemment par les cheveux, je cria sous la douleur mais il me traîna dans l'eau jusqu'à ce que j'atteigne mon père. Dés que je leva mon visage vers lui, il semblait en colère et souffla lourdement, il me prit les épaules et sans prévenir me plongea la tête la première dans l'eau noircit.


Et après quelques minutes sans résister de peur qu'il me noie, je commença à gigoter et à essayer de me relever, j'ai besoin d'oxygène, de l'air. Puis il me releva pour que je puisse enfin respirer mais quand je fus hors de l'eau, tout semblait flou autour de moi, je me sentais calme, reposer je ne sais pas comment décrire cette sensation. Mon père me ramena à la rive, le sourire aux lèvres mais il s'arrêta puis recula jusqu'au bord de l'eau pour que tout le monde le voit, et il commença un discours


- Nous sommes au bord d'un précipice. Sous nos pieds gît le sort de l'humanité. Elle est devenue insensible à la machine créatrice de conflits qu'elle a engendrée, mais nous ne pouvons pas l'ignorer. Nous, et nous seuls, avons été choisis pour survire à cette calamité et reconstruire le monde. Nous sommes tous des anges et notre faible nombre a été mis sur le chemin qui nous ramène au jardin. Nous sommes une famille. Je suis votre Père. Vous êtes mes enfants. Et ensemble nous marcherons vers Eden's Gate.


————————

Musique d'ambiance : Animal Kingdom, Méphistopheles 


  


Puis tout à coup un coup de feu retentit, visant un garde puis d'autres, Les échos des balles, semblait venir d'autre part, j'avais l'impression d'être dans un autre univers, loin de toute cette scène. Mais j'ignore comment, alors que je divaguais à l'intérieur de mon propre esprit, je sentis une main venir se posé sur mon épaule et me retourner.


- Sa va ? Demanda Mary May d'un petite voix


Elle devait être également un peu perdu et ses yeux était légèrement vitreux mais elle semblait garder le contrôle, je répondis d'un hochement de tête.


- On doit quitté cet endroit dit elle en me prenant la main


Derrière moi pendant que je courais maladroitement à travers la forêt, j'entendais des voix criées


- Trouver la fille, pour le père !


Je les ignora et continua à courir le mieux que je pus pour suivre Mary May. Au loin je vis une route où deux pick up devaient nous attendre, mais alors je m'apprêtais à sauter pour passer sur la route, quelque chose de coupant se referma sur ma jambe, me faisant hurler de douleur.


J'étais coincé par une sorte de piège à ours, les lames avaient transpercé mon mollet et le sang coulait beaucoup. Mary May se retourna en voyant que je n'étais plus avec elle puis quand elle me vis dans cette état, elle s'arrêta et s'élança à mon secours.


- Andréa dit elle d'une voix tremblante en rapprochant sa main tout aussi tremblante de ma jambe blesser, sa va aller je vais retirer ce truc.


Elle essaya de tirer des deux coter de la lame mais elle n'était pas assez forte pour que je puisse retirer ma jambe. Puis tout à coup le Pasteur Jérôme s'élança pour arriver juste derrière Mary May.


- Que s'est il passer ? Demanda t-il


- Je ne sais pas on étaient entrain de courir vers la route quand Andréa s'est prise la jambe dans un piège expliqua Mary May d'une voix saccadé.


Le Pasteur Jérôme se plaça au coter de Mary May et posa ses mains sur les lames. Ils essayèrent à plusieurs reprise de tirer des deux coter du piège mais il ne s'ouvrait pas. Moi en ce moment je me sentais fatiguée, épuisée, je faisais d'énorme effort pour essayer de ne pas m'évanouir a cause de la douleur et je sentais un liquide chaud descendre le long de mon mollet, j'allais mourrir ici. Et derrière moi je pouvais entendre des voix se rapprocher de plus en plus.


- Mary May il faut partir expliqua la Pasteur


- Quoi ? Demanda t-elle, il est hors de question 

que je la laisse ici, avec eux


- Mary May on n'a pas le choix, je sais que c'est dur mais si il y avait une autre solution je l'aurais prise je te l'assure expliqua t-il


Je vis quelques larmes apparaître sur les joues de Mary May


- V'attend je ne risque rien, ne t'inquiète pas, mais par contre je veux que tu fasse ce que je t'ai demandé si ceci devait arrivé expliquais je en pleurant à mon tour


- Je te le promet dit elle


Puis le Pasteur Jérôme l'a prise par l'épaule pour l'emmener dans le pick up malgré ses supplications et ses protestations. 


--------------------------------------


Ce fut la dernière chose dont je me souvenais avant de m'évanouir, le jour où c'est arrivé, je m'étais réveillé dans mon lit, avec un bandage à la jambe et surtout avec un sentiment de solitude intense, pour moi c'était fini de résister et de me battre pour une liberté qui m'étais impossible d'accès.


Car si je continuais ma famille trouverais toujours le moyen de me retrouver et je refuse de vivre toute ma vie cacher. Je n'ai plus qu'à accepter tout ça et surtout de les accepter eux malgré tout ce qu'ils font, je m'y suis habitué et j'ai fini par accepter la foi. Quelques jours après ça, j'ai appris que Mary May, l'avait fait, elle avait libéré Nolwen et Noëmie et elle les avaient mises en sûreté mais malheureusement j'ignorais où. Je ne sais pas si elles sont toujours à Hope County mais je ne les oublieraient jamais et j'espère de tout coeur qu'on se reverra un jour.


Soudain quelqu'un vint frapper à ma porte m'interrompant dans mes pensées, promptement je reconnus John a l'encadrement de la porte.


- C'est l'heure prend tes affaires et rejoins moi dans le pick up dit il avant refermer la porte.


Je pris mes affaires descendis les escaliers en boitillant encore un peu, et fis mes au revoir à mon père avec une étreinte, je sortis, mis mon sac dans la benne du pick up et rentra a l'intérieur de celui ci, silencieuse.


- Je suis heureux que tu comprenne enfin ce que nous faisons ici et que tu nous accepte comme ta famille dit il en souriant tandis qu'il démarrait le pick up


Mais malgré tout ça je sentais tout au fond de moi que mon histoire n'étais pas terminer. 


- Fin-


————————————-

Salut tout le monde, donc voici la fin de mon histoire sur la fille perdue mais je prévois une suite pour cette histoire et d'autres histoire sur far cry 5 donc sur tout ça j'espère quand même que mon histoire vous aura plu et à bientôt pour une autre histoire.


2 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?