Phantom Hourglass EX par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Action / Surnaturel

7 EVOLUTION_EX (Par 2) : Himegami

Catégorie: G , 4939 mots
0 commentaire(s)

CHAPITRE 7 : Evolution_EX : Himegami (Part 2)

 

 

   

  -« Il devrait y avoir plusieurs personnes dans le même cas. Mais bon sang…Qu’est-ce qui se passe ? » Se demanda Asagi.

-« j’en sais rien. Mais quoi qu’il en soit, on continue. » Dit Ryôta.

-« Ouais. »

 

  Ryôta et Asagi commencèrent à se diriger vers la lumière au loin.

 

 

[2er District]

 

Toutes les personnes dans ce district étaient inconscientes. Il en était de même pour les soldats de « Grand Fist », cette organisation indépendante qui s’était récemment donné pour mission de faire respecter l’ordre. Tous ces gens étaient dans le même état que les élèves que Ryôta avait neutralisé il y a peu.

Mais il n’était pas entré dans le 2e District. Quelqu’un d’autre s’était chargé de tous les battre.

 

Axel, l’Elite-One. Ce nom n’était qu’n nom d’emprunt qu’il s’était donné à lui-même, afin que personne ne reconnaisse sa véritable identité

Il avait toujours veillé à ce qu’elle reste secrète. Mais cela ne pouvait pas rester secret éternellement.

Quelqu’un l’avait su. Quelqu’un qui n’était pourtant pas un Elite, et encore moins un résident sur le territoire de l’Aegis.

 

Axel était debout sur le toit d’un bâtiment. Il regardait la lumière qui « touchait le ciel » au loin. Il ne cherchait pas à savoir ce que c’était ni ce que c’était censé faire. C’était simplement une curiosité.

Mais autre chose avait attisé sa curiosité.

C’était une personne. La personne qui n’était ni une Elite, ni une résidente sur le territoire de l’Aegis.

Une jeune femme qui avait l’air d’avoir dans les 19 – 20 ans.

Ses cheveux étaient magenta. Son regard était à la fois strict et doux. Aussi, ses vêtements faisaient penser à ceux d’une prêtresse. Contrairement à Asagi, elle avait une présence très féminine.

Elle était accompagnée d’un homme de grande taille. Cet homme-là était de dos, et se trouvait juste derrière cette femme étrangère.

 

-« Vous…Qui êtes-vous ? » Demanda l’Elite-One.

-« Bonjour. C’est tout d’abord un honneur de vous rencontrer, monsieur. » Répondit poliment la jeune femme.

-« Je dois vraiment me répéter ? »

-« Mon nom n’est pas important. Mais il est de coutume de se présenter à ceux qui ne nous connaissent pas. »

-« Mon nom est Sacha Bernstein. Et l’homme de dos près de moi se nomme Xavier Shelter. Enchantée de faire votre connaissance. »

-« Et, qu’est-ce que vous me voulez, au juste ? »

-« Nous voulons vous parler de quelque chose, Master Kuroyasha.

 

   Celui qui venait de se faire appeler « Kuroyasha » venait d’être désagréablement surpris.

 

-« Comment connais-tu ce nom ? »

-« Un de mes compagnons a mené une légère mission de reconnaissance sur ce territoire. Il en a beaucoup appris sur vous. »

-« … »

-« Kuroyasha, nous sommes venus jusqu’à vous car nous voulons de vous à nos côtés. »

-« Je n’ai aucune idée de ce que tu racontes. »

-« Nous venons de la Fondation Arcadie. Nous somme venu car nous avons à vous parler. »

-« Arcadie…Jamais entendu parler. »

-« C’est normal. Notre fondation a été créée très récemment. »

-« Et quel est le but de votre fondation ? »

-« Nous avons pour but de faire disparaître le Système d’Elitisme que cette Institut Aegis a instauré depuis des années. »

-« … »

-« Cela vous paraît invraisemblable ? »

-« Exactement. Pourquoi avoir autant attendu avant de créer une fondation pareille ? Et pourquoi venir me voir maintenant ? »

 

  Sacha prit une grande inspiration avant de continuer son explication :

 

-« Fondamentalement, notre Fondation n’a jamais été qu’un groupuscule qui planifions de descendre ce système. Mais ce n’est que récemment que nous avons acquis les moyens de créer une fondation à part entière. »

-« J’en déduis que c’est toi qui la dirige. Et où est le rapport avec moi ? »

-« Je n’en suis pas la dirigeante. Je fais toutefois partie des fondateurs. Nous sommes venus vous voir parce que vous, en particulier, avez le pouvoir nécessaire pour nous prêter main forte. »

-« Je ne suis pourtant pas le plus puissant de l’Aegis. En toute logique, il n’y a aucune raison que vous… »

-« Je vous en prie. Nous ne pouvons pas nous tourner vers quelqu’un d’autre. Nous n’avons pas pu désigner le Premier de l’Aegis. »

-« Et pourquoi ? »

-« Vous savez très bien de quel genre d’individu il s’agit. Sa mentalité est indescriptible…On dirait qu’il n’est situé nulle part entre le bien et le mal. Egalement, c’est un être qui n’est situé nulle part dans l’espace et dans le temps. De plus, malgré sa puissance, vous avez quelque chose que lui ne peut avoir. Et vous seul pouvez nous aider dans notre tâche. Sachez que bannir l’Elitisme n’est pas notre seul objectif. »

-« Et…Quel est cet autre objectif ? »

-« Le Maô. »

-« … »

 

   Le dénommé Kuroyasha se figea après avoir entendu ce nom. « Maô ». Cela voulait dire « démon », ou « diable. ». Il avait déjà entendu ce nom par le passé.

 

-« Est-ce que ça a un lien avec ce qui se passe ici, actuellement ? » Questionna Kuroyasha.

-« Je ne pense pas que ce soit ça. Ce qui est en train de se passer dans cet endroit actuellement est d’une toute autre nature… » Répondit Sacha.

-« Quoi qu’il en soit… »

 

   Kuroyasha allait donner sa réponse. Sacha ne pouvait pas prédire ce qu’allait répondre Kuroyasha. Mais elle pouvait se douter d’une chose : il n’accepterait sûrement pas.

Kuroyasha répondit donc :

 

-« Je refuse. Je ne veux pas être mêlé à vos conneries. »

-« … »

 

  L’expression de Sacha Bernstein était celle de quelqu’un qui avait déjà prévu comment la conversation et la conclusion se passeraient. Elle n’était certes pas choquée, mais elle n’avait pas prévu que Kuroyasha ait une quelconque connaissance du « Maô ». Elle inspira grandement.

 

-« Très bien. Je comprends votre décision. J’en déduis qu’il est encore trop tôt. »

-« … »

-« Si vous changez d’avis, n’hésitez pas à me contacter. » Termina Sacha en se retournant, l’intention de partir.

 

  Kuroyasha la regarda partir sans rien dire. Soudain, elle ajouta quelque chose.

 

-« Kuroyasha, je dois vous mettre en garde. L’Institut Aegis… »

-« … »

-« Il aura été source de votre malheur, jusqu’à la fin. A cause de lui, vous resterez prisonnier de votre destin. »

 

  Sur cette phrase, Sacha et Xavier repartirent d’où ils étaient venus, prenant soin de ne pas se retourner. Kuroyasha ne prit pas la peine de les regarder partir. Il n’avait pas l’air troublé plus que ça.

Pourtant, ce que venait de dire Sacha Bernstein l’intéressait. Il se demandait en quoi est-ce que l’Aegis pourrait lui causer des malheurs.

Sa sœur ? Il l’aimait, certes. Mais elle lui avait clairement dit de ne plus s’occuper d’elle avant de partir, qu’elle voulait suivre sa propre voie. Qu’elle meure maintenant aurait signifié que ce n’était que son destin de mourir.

Ses oncles, tantes et cousins ? Il n’en avait pas, et ça l’arrangeait.

Ses « parents » ? Il les avait tués, parce que son père avait essayé d’abuser sexuellement de Misato alias Axial, et sa mère la battait à cause de sa faiblesse et de son incompétence par rapport à « Kuroyasha » lui-même.

 

Dès sa naissance, il était déjà en possession de son pouvoir de manipulation spatiale. Il avait non-intentionnellement tué presque toutes les personnes qui se trouvaient dans l’hôpital dès sa sortie du ventre de sa mère.

Excepté celle-ci et son père, personne ne l’avait jamais su ce qui s’était réellement passé. En accord avec la couleur de ses cheveux, il fut nommé « Kuroyasha », le « démon noir » par ses parents. Personne n’avait jamais su pourquoi il ne portait pas d’autre nom, contrairement à sa sœur dont le nom était « Misato Kirisaki ». Très vite, ses pouvoirs se développèrent de plus en plus.

Dans son ombre, sa sœur était l’objet de toutes sortes de maltraitances et de haines. D’un côté, elle était haïe à cause du fait que son frère soit toujours le plus fort, et de l’autre, elle était maltraitée par ses parents à cause de sa faiblesse par rapport à son frère aîné.

 

Elle disait tout le temps « Ne t’inquiète pas, c’est rien. Tu es fort, grand frère… ». Elle sortait cette phrase pas très cohérente toutes les fois où elle avait subi une maltraitance ou était battue.

Kuroyasha décida un jour d’éliminer ses parents et de partir avec sa sœur à Tokyo. Comme il l’avait prévu, il avait été accepté grâce à l’immensité de sa force par rapport à son âge. Suite à cela, il put s’occuper de sa sœur tout seul.

Son pouvoir était instable et constamment sur le point d’être hors de control. C’est pourquoi il se fit fixer des EX-Flashers. Des petits appareils circulaires bridant la quasi-totalité du pouvoir d’un individu.

 

-« Des conneries…Faire tout ce chemin pour me raconter ça… »

 

  Kuroyasha était arrivé à la conclusion que ce n’était certainement qu’une intimidation de la part de Sacha. Pour lui, plus rien ne pourrait lui causer un quelconque malheur. Et de toute façon, il avait le pouvoir nécessaire pour se tirer de n’importe quelle situation.

Mais…

Un sentiment désagréable ne voulait pas quitter son esprit.

 

-« Cette lumière me dérange. » Dit-il.

 

 

[5e District]

 

Ryôta et Asagi se dirigeaient vers la lumière depuis plusieurs dizaines de minutes, déjà. Mais ils n’avaient pas l’impression de s’en rapprocher. Asagi perdait sérieusement patience.

 

-« Aaah…Ryôta…Je suis fatiguée ! Quand est-ce qu’on arrive ?! »

 

 Ryôta aussi était essoufflé. Mais il ne préoccupait pas du fait qu’il soit fatigué. Il y avait autre chose.

 

-« Asagi. T’as rien remarqué, depuis que nous courons ? »

-« Hm ? Remarqué quoi ? » Fit-elle après avoir repris un peu son souffle.

-« Nous avons cessé d’avancer dans l’espace depuis que nous nous sommes donnés pour but t’atteindre cette lumière. Tu sais ce que ça signifie ? »

-« Euh…Je… »

-« Ça signifie que quelqu’un a utilisé un sort spatial. On dirait une technique ayant pour but de nous empêcher de couvrir la distance qui nous sépare réellement de cette lumière, peu importe nos efforts. »

 

 Asagi n’avait pas tout compris de ce que venait de dire Ryôta.

 

-« Dans ce cas…Qu’est-ce qu’on fait ? »

 

 Avant de répondre à la question d’Asagi, Ryôta scruta l’espace du coin des yeux.

 

-« On va faire ça !!!! »

 

 On aurait dit que Ryôta frappait un objet invisible, mais en vérité, il venait de frapper l’espace-temps lui-même, qui s’était brisé, ouvrant une faille. Asagi était ahurie, impressionnée, interloquée, tout ça à la fois. Elle réussit à demander :

 

-« Ryôta…Ryôta ! C’est t-toi qui viens de faire ÇA ???!!! »

-« Ouais. »

-« Comment ?! Comment tu es arrivé à faire un truc pareil ? » Demanda Asagi, ultra giga curieuse.

-« J’en sais rien. C’est mon instinct qui m’a dit de faire ça. Pour être franc, je n’étais même pas certain que ça fonctionnerait. » Répondit-il.

-« Ah… »

-« Apparemment, ce laser ne servait qu’à dérouter les gens qui auraient gardé leur conscience. En réalité, la cause de tout ça se trouve dans un autre espace-temps. Et c’est surement depuis cet autre espace-temps que quelqu’un agit sur notre réalité. Mais par contre, la lumière que le ciel émet en ce moment est bien réelle et influe sur les gens. Elle doit sûrement venir de cet autre endroit.

 

 Asagi avait fait l’effort de comprendre. Elle était tout de même impressionnée par la prestation de Ryôta. Celui-ci venait de démontrer encore une fois qu’il n’était pas le faible, l’inutile et l’idiot qu’il avait laissé croire qu’il soit.

 

-« Asagi, suis-moi. » Dit-il.

 

 Ryôta entra dans la faille spatio-temporelle. Asagi s’empressa de le suivre.

 

 

[Autre espace-temps]

 

 Ryôta et Asagi entrèrent dans cet espace-temps inconnu. Il était étrange. On aurait dit que cet endroit n’avait que la taille d’une ville. Asagi était très troublée.

 

-« Quel est cet endroit…Il est étrange… »

-« Je vois. Ce n’est pas un espace-temps tel que le nôtre, comme je le pensais. C’est juste une petite dimension pas plus grande qu’une ville. Je me demande comment ça se fait. »

 

 Sorti de sa reflexion, Ryôta se rendit compte qu’Asagi s’adressait à lui :

 

-« Ryôta ! Regarde. »

 

 Ryôta regarda ce qu’Asagi lui montrait.

 

-« Enfin… »

 

 C’était le fameux laser, mais il pouvait clairement apercevoir une grande sphère métallique, qui semblait être l’origine du laser. Ce laser entrait dans une faille spatio-temporelle. Il touchait certainement l’espace-temps d’origine de Ryôta, changeant la couleur du ciel et les esprits des gens.

 

-« On l’a enfin. A nous de jouer, Asagi. »

-« Donc, tu es venu ? ☆ » Demanda une voix familière.

« !!!! »

 

Himegami Kamigamine.

 

Elle se trouvait juste à quelques mètres de Ryôta et Asagi. Ces derniers avaient atterri sur le toit d’un bâtiment.

Himegami Kamigamine se trouvait juste à devant eux, l’air de rien. Elle était vêtue comme d’habitude. Sauf que là, elle avait un bâton en métal.

 

-« Cela faisait longtemps, mon cher ☆ ! » S’exclama-elle.

 

  Ryôta était sur ses gardes. Asagi ne savait pas pourquoi. Elle ne savait pas non plus qui était cette « gamine impertinente ».

 

-« Tu la connais ? »

-« Je l’ai déjà rencontré, ouais… »

-« C’est qui ? »

-« Je me souviens plus trop de son nom et des détails…Mais apparemment, c’est une Elite-One. »

-« Quoi ?! Une autre Elite-One ?!

-« Ouais. Je l’ai trouvé chez moi, une fois. »

-« Comment peux-tu dire ça aussi facilement ? »

 

  Himegami les regarda tergiverser sans rien dire un moment, puis se décida à s’approcher.

 

-« Alors, puis-je savoir ce que vous faites ici ☆ ? »

-« C’est plutôt à nous de te le demander. Qu’est-ce qui se trame, ici ? » Demanda Asagi.

-« Ce qui se passe ? Eh bien…Je n’en ai aucune idée ! ☆ »

-« … »

-« … »

-« Mais ce que je peux vous dire, c

-« … »

-« … »

-« Mais ce que je peux vous dire, c’est qu’il y a ici une personne qui ne peut absolument pas vous voir ☆ »

 

 Ryôta ne comprit en rien ce qu’Himegami Kamigamine voulait dire par là.

 

-« Je vois bien que tu ne sais pas où je veux en venir. Mais si tu es déterminé à continuer, tu vas devoir me monter dessus ☆ » Avertit Himegami.

-« ça ne sent pas bon…Asagi, rentre ! »

-« Q-Quoi ? Sûrement pas ! » Protesta la concernée.

 

 Asagi avança. Elle se dirigeait vers l’Elite-One avec la ferme conviction de permettre à Ryôta de continuer sans qu’Himegami Kamigamine ne les gêne. Ryôta voyait cette action d’un très mauvais œil. Il réfléchissait à ce qu’il pourrait bien faire dans cette situation pour éviter à Asagi d’être blessée inutilement ou assujettie par le Cinquième.

Mais avant qu’il n’ait le temps de finir sa reflexion, Himegami brandit son bâton de metal et le pointa vers Asagi.

 

-« Couchée ☆ » Dit-elle.

 

  Asagi sentit instantanément une pression sur sa personne. En une fraction de seconde, elle était à terre, incapable de se lever, tellement ça semblait pénible pour son corps. Aussi, parler était presque impossible. Toutefois, elle réussit :

 

-« Sa…leté…Qu’est-ce que… !!! »

-« Tu n’as pas l’air contente ☆ »

 

  Ryôta n’avait pas eu le temps de réagir avec son pouvoir de foudre. C’était trop court. Il n’avait pas eu le temps de sortir de sa reflexion et de sortir son [Lightning Rider] pour perturber Himegami.

Il avait été en retard de moins de 2 secondes.

 

-« Qu’est-ce que tu lui as fait ? C’est la même chose qu’à moi ce jour-là, pas vrai ? » Questionna Ryôta.

-« Ma foi…Oui ☆ ! »

 

 Ryôta s’approcha prudemment d’Asagi et essaya de la soulever. C’était impossible. Elle était des dizaines de fois plus lourde que d’habitude. Son poids avait tellement augmenté qu’elle s’enfonçait presque dans le sol. Malgré cette augmentation anormale de poids, sa masse musculaire n’avait pas changé.

 

-« Asagi… »

 

 Ryôta s’approcha d’Himegami jusqu’à être à sa hauteur, la regardant de haut.

 

-« Qu’est-ce que tu comptes faire ☆ ? » Demanda cette fille qui était plus petite de taille que lui.

-« Laisse-nous passer, Himegami. »

-« Ah ? ☆ »

-« S’il te plaît, laisse-nous passer ! »

-« Oh…☆ »

 

  Himegami agita son bâton. Immédiatement après, Ryôta fut comme soumis à une pression extrême. Mais il refusait de céder. Il n’était pas tombé. Ce garçon en quête de vérité était presque à genoux.

 

-« Argh… ! Ugh… »

-« Quelle résistance ! Et dire que j’ai multiplié le poids de tes vêtements pas onze milles ☆ ! »

-« Ah…Uh… »

 

 Ryôta fit un effort extrême. Il parvint même à se tenir debout. Il utilisa toute la force musculaire dont il disposait pour enlever de force la chemise qu’il portait.

Il se sentit un peu plus libéré. Il enleva son pantalon également. Apparemment, seuls ces deux-là avaient subi le pouvoir d’Himegami.

Ryôta pouvait à nouveau bouger librement. Son corps venait tout de même d’essuyer de lourdes contraintes musculaires.

 

-« Ooooh ! C’est incroyable ☆ »

-« J’ai compris ton truc, Cinquième. Ton pouvoir te donne la possibilité de contrôler le poids des objets ! »

-« Oui mais…Pas tout à fait, en fait ☆ »

-« ? »

-« J’ai appelé mon pouvoir [Matter Licence]. En vérité, grâce à lui, je peux contrôler la masse de la matière, son poids, et ses composants. Je peux changer la composition de toute la matière constituante de l’univers, si je le désire. Penses-tu ! Même l’antimatière n’échappe pas à mon control ☆ »

 

  Même après avoir entendu ça, Ryôta resta calme. Il était certes troublé, mais il était calme.

 

-« Un tel pouvoir existe vraiment ? Si oui…Comment ça se fait qu’elle ne soit que Cinquième sur les cinq Elite-One de l’Institut... ? Avec un tel pouvoir… »

-« Tu dois certainement te demander pour quelle raison je ne suis pas mieux classée dans l’Elite-One. La raison est très simple. »

-« … »

-« Je suis moins puissante que les quatre autres. »

-« Est-ce seulement possible d’avoir un pouvoir aussi puissant que le tien ?! »

 

  Himegami Kamigamine prit un air sérieux.

 

-« Je vais te faire connaître le désespoir. Il me semble que tu n’aies jamais vraiment compris ce que moi et les autre Elite-One sommes vis à vis des normaux comme vous ☆ »

 

  Ryôta se mit sur ses gardes. Il était aussi censé protéger Asagi. Mais voilà, c’était extrêmement compliqué, et il savait quel danger représentait Himegami.

Himegami bougea son bâton de métal.

Ryôta essuya un choc invisible violent dans ses côtes gauche. Il n’en résulta qu’une rougeur.

Il resta tout de même debout.

 

-« Qu’est-ce que c’était que ça, encore…! »

 

 Le Cinquième se mit à rigoler.

 

-« Ho ho ho ! C’est amusant ! Tu t’es dit que mon [Matter License] se limitait au control de la matière ? Faux. Toute la physique du monde m’appartient. Jusqu’à la physique quantique ☆ ! »

-« Fais chier…Jusqu’à quel point ces types sont puissants…Avec mon pouvoir, je pourrai jamais gagner contre elle… »

 

 

  Ryôta s’était résolu à ne pas pouvoir gagner en attaquant de front, surtout en étant dans le champ de vision de cette furie. Il disparut instantanément du champ de vision d’Himegami. Celle-ci fut surprise sur le coup, mais en quelques instants, elle retrouva son assurance.

 

-« Imbécile ☆ Tu penses que… »

 

 Avant de finir sa phrase, Himegami se rendit compte de quelque chose : Asagi, qui était clouée sur le sol jusqu’à présent avait disparu en même temps que Ryôta.

 

-« Qu’est-ce que… »

 

 Himegami regarda dans toutes les directions possibles. Elle ne vit personne.

Puis elle regarda à nouveau devant elle.

Ryôta Izanagi, l’Elite-Zéro était là, debout et en short.

 

-« Il s’est passé quoi, à l’instant ? De toute façon, peu importe. Hé…Tu aurais dû rester caché et attendre que je parte. Tu as bêtement gâché votre seule chance de survie ☆ »

-« C’était pas une tentative de fuite. Ce petit acte dangereux m’a juste permis de comprendre quelque chose. » Dit Ryôta en souriant pendant qu’il se tenait face à Himegami.

-« Qu… »

-« Je te dis que j’ai compris comment affronter ton pouvoir ! » Répéta Ryôta en souriant.

-« Kh…Il n’y a rien à comprendre, ton bluff ne prend pas, mon grand ☆ ! Mais dis-moi, c’était quoi, ce petit tour, à l’instant ? »

-« Je ne sais pas. Peut-être que je me suis déplacé à la vitesse de l’éclair pour que tu ne puisses rien voir. Mais une chose est sûre, tu ne pourras pas me battre aussi facilement que tu ne le crois. »

 

 Ryôta fit un grand saut de presque trois mètres. Himegami trouva ça extrêmement ridicule. Elle agita son bâton dans le vide.

Comme s’il avait vu le coup invisible venir, Ryôta bloqua son visage avec ses bras, et ceux-ci essuyèrent un choc violent.

 

-« Ha ! On dirait que ta soi-disant découverte n’a servi à rien ☆ ! »

-« Ah… »

 

 Un bruit d’électricité retentit.

 

-« Aaarh…Ugh…Comment… » Essaya difficilement Himegami.

 

 Elle venait d’être foudroyée.

 

-« J’ai compris un truc sur ton pouvoir, tout à l’heure quand j’ai disparu. Tu ne peux pas l’utiliser sur deux cibles en même temps. Et lorsque tu utilises tes attaques invisibles, tu ne peux pas voir venir d’attaque. »

-« C’est des conneries ! Ton amie n’aurait pas pu bouger… »

-« Elle est sortie de ton control dès que t’as augmenté le poids de mes vêtements, tout à l’heure. A la minute où je me suis approché d’elle après qu’elle ait subi ton pouvoir, je lui ai dit de disparaître de cet endroit dès que les effets de ton pouvoir auraient disparu. Et j’ai essayé de faire en sorte que tu utilises ton pouvoir contre moi lorsque je me suis approché de toi. Cela m’aurait permis de comprendre que ton pouvoir ne peut pas affecter deux personnes à la fois. Et grâce à cette information, j’aurais réussi à t’attaquer, en jouant l’appât moi-même. »

-« … ! »

 

  Himegami n’avait pas les mots. Elle détestait cette situation. Elle haïssait Ryôta, elle détestait Asagi. Elle détestait tout. Elle qui agissait toujours de manière à faire comme si le danger n’existait pas pour elle venait de goûter à l’amertume qu’on ressent lorsqu’on n’est pas sûr de gagner.

Ryôta était sûr de lui, même malgré ses côtes cassées et ses bras en miettes.

 

-« Enfoiréééé….. » Cracha Himegami.

 

  Elle tenta de lancer son bâton en direction de Ryôta.

Malheureusement, elle n’eut pas le temps de faire ça. Elle était dans les flammes, en train de brûler. Elle n’avait pas vu venir cette boule de feu de la taille d’une maison qui venait du haut. Ryôta s’était écarté.

Les flammes s’éteignirent assez difficilement.

C’était Himegami qui les avait éteintes. Elle était couchée sur le sol. Elle n’était pas sévèrement brûlée. Elle ne garderait pas de trop grandes séquelles.

Asagi se montra.

 

-« On dirait que ton truc a marché, Ryôta. »

-« Ouais… »

 

 Le gars aux cheveux lisses regarda Himegami gisante sur le sol. Celle-ci n’était pas grièvement blessée, mais les dégâts internes étaient grands. Les flammes qu’Asagi venait de déchaîner détruisaient les cellules du corps au moindre contact.

Ryôta s’approcha d’Himegami et se baissa, un genou sur le sol, près d’elle.

 

-« Himegami. Dis-moi ce qui arrive. »

-« J…Jamais…Torture-moi, si tu veux… »

-« Je n’ai pas à te torturer. »

-« … »

-« Alors ? »

-« Tu vois cette sphère tout là-bas… ? Il se passe quelque chose de très important…là-bas…Je n’en sais pas plus…On m’a juste dit d’empêcher aux intrus de s’en approcher…Mais si je peux te…dire une chose, c’est que la sœur du Second est impliquée… »

-« Je vois. Je te remercie. »

-« Tss… »

-« Comme je le pensais…Axial n’était pas loinN’empêche, j’aurais jamais gagné seul… »

 

Asagi remarqua le léger silence de Ryôta.

 

-« On fait quoi ? »

-« On se dirige vers la sphère. »

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?