Between Two Worlds - Acte 2 par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Aventure / Fantasy

5 L'anomalie du destin

Catégorie: T , 2100 mots
0 commentaire(s)

La grande cité où a été construit le château de la dynastie Teora se trouve tout au nord-ouest du continent principal d’Yvelisse, près de la mer et protégée par des montagnes à l’est.

Ce lieu a pour nom : Estal, la cité impériale.

L’appartenance de cette dynastie s’étant jusqu’au-delà des murs de cette cité imposante au bord de mer, les terres agricoles et quelques villages de moins de cinq maisons par lieu. Dans le passé cette vallée était verdoyante et bien colorisée grâce aux anciens souverains, une tradition gardée pendant deux siècles suite à la perte d’une reine qui ne cessait d’être émerveiller par la vue depuis le grand balcon du château. Les civils appréciaient également.

Ceci avait continué durant le règne d’Acéroth Teora, le grand-père biologique d’Alicia, mais depuis le coup d’état d’Aaron qui a forcé la récupération du trône, la joie et la bonne humeur de cette terre disparut. Les fidèles séjournant en dehors de la grande cité étaient évidemment révoltés mais ils furent arrêtés aussitôt par Aaron, ce qui modifia l’atmosphère de cette terre et ainsi, plus personne ne put s’occuper des fleurs sur la vallée longeant la route principale.


Quelques temps après la fuite de Ruka et ses compagnons de Gide. Au milieu de l’après-midi, Amélys effectuait une ronde dans toute la capitale d’Yvelisse. Depuis la fuite de son frère et de ses amis, elle fut placée sous restriction à la cité et doit chaque soir faire acte de présence au quartier militaire des Conquérors.

Avant de finir sa journée comme depuis des semaines, cette dernière passa par le quartier des commerces, là où de nombreuses boutiques et tavernes sont installés, mais c’est aussi l’endroit où les Conquérors sont le plus postés pour surveiller les va-et-vient des commerçants.


Amélys s’approcha d’une taverne en particulier avec une enseigne illisible, doucement, elle inspecta ses environs pour être sûre de ne pas être suivi. D’un pied à l’autre, elle s’avança vers cette taverne mais son attention se posa sur un enfant aux côtés de sa mère, juste en face de la vitrine d’un magasin bric-à-brac.

- Maman, maman ! Tu peux m’acheter cette épée en bois ?

- Une épée en bois ? Que me racontes-tu, ce ne sont pas ces pittoresques objets qui te donneront du savoir et de la connaissance, répondit-elle d’un air hautain. Tiens, regarde, ce livre d’histoire devrait t’être bien plus utile.

- « Traversant la tempête de neige… » ? Mais ça a l’air nul ! Je veux cette épée !


Elle lui mit une claque sans même qu’il s’y attende, le bruit résonna dans toute la rue en plus d’attirer l’attention de tous les passants et Conquérors.

- Sérieusement… souffla Amélys en roulant des yeux avant d’entrer dans la taverne discrètement. Bonjour, comme d’habitude…


Derrière le comptoir se trouvait le gérant de la taverne, un vieil homme aveugle. Entendant la voix d’Amélys, il hocha simplement de la tête en indiquant les escaliers à la jeune femme qui monta sans attendre jusque rejoindre la chambre au fond du couloir.


Toquant d’un certain rythme à la porte, une voix rauque et faible l’autorisa à entrer, ce qu’elle fit directement.

- Bonjour, Rehnord… Vous vous sentez mieux aujourd’hui ?

- Amélys Lorens, ravi de te revoir, même si ça fait qu’une semaine- Se mit-il à tousser brusquement d’un air étouffé. Je m’en remets doucement… cette sorcière, Lem, elle manipule beaucoup trop habilement la source magique des êtres vivants…

- Mais d’où est-ce qu’elle sort, durant votre périple avec mon père vous ne l’aviez pas rencontré ? Alors qu’elle est la seule personne au courant de l’âme d’Azraël en Aaron au sein des Conquérors !


Le vieil homme se leva de sa chaise de bureau et lança un regard vers l’extérieur par la fenêtre avant répondre.

- Son existence est un mystère, je n’ai aucun souvenir d’elle et pourtant… Son visage me dit quelque chose…

- Dans tous les cas, elle mène apparemment un projet avec Emmerson, ajouta Amélys et se mettant contre le mur. Chacun des préceptes sont dangereux à leur manière, mais ces deux-là particulièrement, cela m’inquiète énormément…

- Et sachant qu’Emmerson ne sait pas à propos du véritable cerveau, ce même projet doit avoir deux facettes dont une ayant une utilité à Azraël.

- Voilà quelque chose que je peux faire depuis qu’ils m’ont bloqué à la capitale ! Je vais pouvoir mener ma propre enquête… d’ailleurs où sont Davis et Nevel ?

- Ils se promènent beaucoup ces temps-ci, je sais que Davis va souvent à la bibliothèque et Nevel doit sûrement le suivre. Ils ont eu contact avec les cibles des Conquérors donc il leur est tout aussi interdit de quitter la cité comme toi- finit-il en toussant bruyamment. Et ton frère ? Ça fait maintenant 1 mois que nous n’avons pas eu des nouvelles de lui.


Amélys souffla doucement en se relevant du mur, avançant doucement vers la table de bureau où était installé Rehnord. Elle s’appuya alors dessus en posant à nouveau son regard sur le vieil homme.

- En parlant de lui, il s’est fait remarquer lui et ses amies il y a quelques heures tout à l’est d’Yvelisse, dans le village de Gide. Ils ont réussi à énerver un riche de Sudsept en incendiant le jardin local apparemment, finit-elle soupirant.

- Très bien… C’est rassurant de savoir qu’ils sont en vie et bien en route pour le pays des Han, finalement, July remplira bien son devoir.

- Vous parlez de la sitkat ? De quel genre de devoir vous parler ?

- Tu sais, Amélys… En ce monde, nos actions sont considérées comme prédéterminés par le destin et surveiller par les dieux pour son bon déroulement, ceci s’applique aussi à ton monde natal, Reality, je suppose.


En entendant cela, Amélys grogna doucement en serrant des poings, l’expression serré, elle savait que les dieux ont une grande importance à Yvelisse, de part les écrits et légendes, rien ne pouvait prouver qu’ils n’existent pas même s’ils ne se manifestent plus depuis quelques siècles.


En écoutant ce que disait Rehnord, une rage au fond de la jeune femme s’éveillait en sachant que ces dieux étaient potentiellement au courant du massacre qu’allaient faire les Conquérors, de la mort de Marco Lorens qui a sauvé Yvelisse, à l’affaire Lost et pour finir, la destruction de Reality…

Elle prit une grande inspiration afin de se calmer, et reprit doucement la conversation avec le vieil homme.

-… Soit, mais où est le rapport avec cette July, insista Amélys.

- July n’est pas qu’une simple sitkat suivant une destinée comme chacun d’entre nous. Elle est aussi une anomalie du destin capable de bouleverser celui des autres !


Au même moment, au château royal des Teora devenu le QG des Conquérors, Aaron a convoqué Shirley et Emmerson. Chacun assis sur une chaise derrière le bureau du chef suprême, l’hôte de cette réunion était quant à lui debout, face à la baie vitrée menant à une grande terrasse du château autrefois très fleuri.

- Un souci, « grand chef suprême » Aaron Teora ? lança Emmerson pour briser le silence.

- Arrête ce ton méprisant en parlant de mon titre, Emmerson, soupira Aaron, vous avez bel et bien eu l’information comme quoi nos fugitifs se situent à l’est, non ?

- Oui, mon roi, confirma la blonde, je ne veux pas remettre en question vos décisions, mais vous êtes sûrs de ne pas vouloir les capturer ?

- L’ordre n’a pas encore changé, mais je ne vous ai pas appelé pour ça, rétorqua Aaron en se tournant vers eux, ils vont sûrement se réfugier à Hanhito, le kimono de la sitkat appartient au grand temple situé là-bas.


Emmerson qui avait les bras croisés se mit déjà à perdre patience, tapant frénétiquement son bras droit avec son doigt, il ne pouvait arrêter de penser à ce temps perdu ici alors qu’il pouvait continuer ses expérimentations.

Remarquant cela, Shirley glissa à nouveau ses yeux vers Aaron tout en gardant son ton calme et posé. Etant la secrétaire de ce dernier, elle le connaissait mieux que n’importe qui et pouvait même deviner à quoi il pensait actuellement.

- Où voulez-vous en venir, reprit la blonde, nous sommes actuellement occupés à la section scientifique donc…

- Sachez que les choses se pressent, dit Aaron en haussant la voix, ces personnes sont pour moi imprévisible. Il falloir doubler la vitesse de votre création, Lem également fait actuellement en sorte d’absorber encore plus vite les âmes errantes d’Yvelisse.

- Oh ? C’est donc ce que cette sorcière fait dans cet espace actuellement vide, souffla Emmerson, mais pour aller plus vite dans notre « création », il va nous falloir nous donner deux fois plus vite les ressources également.

- C’est prévu. J’ai déjà pris contact avec nos trois préceptes au pays des Han pour dire à notre associé d’accélérer la production des minerais et tout ce qui suit, et il le fera.

- Je vois… susurra Shirley. Et quand est-ce qu’ils rentreront de leur mission ? Ça fera bientôt 2 mois tout de même…

- Ils devaient revenir demain, mais sachant que nos fugitifs vont dans leur direction, je leur ai fortement recommandé de… s’amuser avec eux, finit-il en riant doucement.


Emmerson se leva enfin de sa chaise, pour la réunion fut terminée, il n’avait rien à dire du tout. Shirley fit de même en s’inclinant face à Aaron suivit d’un « veuillez nous excuser » avant de rejoindre le scientifique déjà sorti.

- Tant que ces trois-là ne s’approchent pas de la forteresse, peu importe ce qu’il se passe, je veux juste continuer mes expériences tranquillement.

- Il n’y a aucune raison qu’ils y aillent, rassura Shirley, s’ils vont vraiment se réfugier à Hanhito, la forteresse se situe bien plus loin vers l’est…


Le scientifique s’arrêta d’un coup en gardant les mains dans les poches, tournant à peine sa tête en direction de la blonde. Il poussa un léger soupir avant de totalement se tourner vers elle.

- Shirley, lis entre les lignes du corps, entre les mots également. Depuis le règne du roi Aaron, c’est la première fois qu’il est « pressé » qu’une chose se fasse. Jusqu’à maintenant tout semblait aller comme il avait prévu, mais cette fois-ci, il semble troubler par quelque chose qu’il ne peut maîtriser, expliqua Emmerson avant de reprendre sa route.

- Et cela ne peut être cette rumeur qui circule depuis un moment à propos d’une certaine « Résistance » aux Conquérors, se mit à réfléchir Shirley, cela doit être quelque chose de réel et de plus grand… capable de détruire tout ce qu’il a construit et ses futurs projets.

- Puis ça se passe au moment où on apprend la localisation de nos fugitifs, ajouta le scientifique, lui qui semblait toujours visionnaire durant toutes ces années, on dirait que certains éléments non-prévus ce sont ajoutés au tableau.

- Le fils de l’ancien héros, la fille de son défunt frère ainsi qu’une sitkat du grand temple réunis dans un même groupe… Il est vrai que c’est dur de croire que ce n’est qu’un hasard.


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?