Nocturne Of Illusions : Senran par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Aventure / Action

3 Sword 3 : IDOL⭐

Catégorie: G , 2783 mots
0 commentaire(s)

 Déjà près d’une semaine que Kasumigaseki et Reimu s’étaient battus. Il semblerait que leur petite discussion ait quelque peu baissé le niveau d’animosité entre eux, dernièrement. Pendant leur précédente discussion, Sasaki avait fait mine de partir. Mais en réalité, ce n’était pas le cas. Il voulait voir comment avançait la discussion entre Reimu et Kasumigaseki. Ces deux personnes….Il voyait quelque chose en eux, sans trop savoir ce que c’était réellement. Kasumigaseki et Reimu étaient tel un ombre et une lumière. Sasaki avait fait un rêve, il y a quelques années. Dans son rêve, le monde était divisé en deux. De l’un, c’était les forces de la désolation et de la mort qui cherchaient à effacer le monde, et à en créer un nouveau tout en combattant l’autre camp, celui des forces de l’espoir qui avait pour objectif d’éliminer leur ennemi, et de préserver le monde de la destruction et instaurant des lois strictes.

Sasaki Shiranui trouvait une telle guerre meurtrière et absurde. Il avait eu l’impression en voyant Reimu et Kasumigaseki se faire face pour la première fois de voir les deux personnes qui allaient conduire ce monde à cet état, à ce conflit sans précédent.

Sachant que Reimu et Kasumigaseki semblaient se réconcilier, ses inquiétudes disparaissaient peu à peu. Et de toute manière, il doutait que Reimu et Kasumigaseki puissent arriver à une telle fin.

 

Aujourd’hui, Sasaki s’était réveillé dans un caniveau, aux alentours de chez lui. Il y avait vraisemblablement dormi pendant des jours entiers.

 

-« Je me demande ce que je faisais dans cet endroit…Nous sommes le 16 Janvier. Pourtant, la date dont je me rappelle le plus, c’est le 14… »

 

  Shiranui était étendu sur l’herbe, près de sa pauvre maison. Le garçon aux cheveux blancs était en train de regarder les feuilles virevolter dans le ciel. Il n’arrêtait pas de penser à ce rêve qu’il avait fait.

 

Soudainement, il se mit à plisser les yeux, comme si quelque chose attirait son attention.

 

-« Ma…Masakado ? »

 

  Ce nom était un nom d’artiste, celui d’une chanteuse qui en était à ses débuts depuis quelques mois. Elle avait déjà énormément de succès pour une Idol aussi récente. Sasaki était allé à un de ses concerts le 14 janvier. Malheureusement pour lui, il n’était pas rentré chez lui, et s’était endormi dans la salle du concert. Il subit le même sort que les autres, et fut « jeté » dans un caniveau.

 

-« Je me rappelle, maintenant….Pas très glorieux. »

 

 Ce souvenir laissait un arrière-goût amer.

 

-« Il y avait des gens, à ce concert….Je me rappelle de… »

 

 ….

 

-« Ka…Kasumigaseki ? »

 

   

 

Kasumigaseki faisait partie des personnes présentes à ce concert. A l’heure actuelle, il était chez lui. Il n’avait pas subi le même sort que Sasaki, le 14 Janvier. Lui, était rentré chez lui. Il ne pouvait pas se permettre que qui que ce soit sache qu’il y était. Le seul problème, c’est qu’il avait oublié avoir parlé avec Sasaki.

La pire chose qui pourrait se passer, c’est que Reimu soit au courant de ça. Il prit immédiatement une décision, donc.

 

-« Je vais faire taire ce type. S’il en parle à Reimu… »

 

                                                                                    �

 

Alors que Mukuro s’était mis en tête d’aller à la rencontre de Sasaki, un phénomène étrange était en train de se produire dans un certain endroit. Dans cet endroit-là, tout était obscur. Des ombres commençaient à se réveiller, comme d’un long sommeil.

 

Reimu était libre aujourd’hui. Elle n’avait pas à aller à son dojo, et elle était dispensée de travail au snack de Tatsuma. Elle semblait aller bien depuis son combat avec Kasumi ( ?). En fait, ils avaient eu une –courte- discussion les jours précédents. Ce n’était pas une discussion amicale, sachant qu’ils discutaient au sujet de qui pourrait estropier l’autre en premier. Ça ne ressemblait pas du tout à ce à quoi ils parlaient dans le passé, mais c’était déjà mieux que rien, pour Reimu.

 

                                                                                     �

 

Sasaki avait pris sur lui de sortir prendre un peu l’air pour oublier son cauchemar, ne cessant d’y penser encore et encore. Il n’avait pas pris son fourreau avec lui, cette fois. Il avait ses vêtements noirs d’habitude, et ses cheveux émeraudes mal entretenus mais présentables.

 

En marchant, Sasaki repéra un stand qui vendait des CD.

 

-« Ne s’agit-il pas là des CD de Masakado-san ? » Se demanda-il en plissant les yeux

 

  Sasaki fit en sorte de vérifier dans chaque direction que personne ne l’épiait ou autre, et qu’il n’avait pas d’ennemi à abattre, afin de se procurer un de ces CD tant prisés par lui-même.

 

-« Personne… »

 

  En un bond, Sasaki couvra presque cinq mètres et était juste en face du stand. Il y avait là les tous derniers disques de Masakado, son IDOL préférée. Alors qu’il allait mettre la main sur un de ces CD, une force inconnue s’exerça sur cette pauvre main.

Sasaki fut pétrifié de voir le visage de la personne qui s’interposait entre lui et son CD.

 

-« Toi ici…Kasumigaseki Mukuro… »

-« Tu devrais lâcher ça. »

-« Au concert, c’était toi qui… »

-« Méfie-toi. Je n’ai rien à voir avec ce que tu as vu ce jour-là !! »

-« Certes mais…Je suis arrivé le premier. Donc c’est à moi que revient le droit d’emporter les meilleurs disques ! »

 

  Sasaki et Kasumigaseki commençèrent à se disputer l’appartenance du CD. Le vendeur les interrompit. C’était une femme un peu âgée.

 

-« Vous avez bien de l’énergie, les jeunes. Tout comme cette Masakado. Malheureusement, sa carrière pourrait se finir aussi vite qu’elle a commencé. »

 

Sasaki et Kasumigaseki s’arrêtèrent net, et ce dernier questionna la personne responsable de ce stand :

 

-« Que voulez-vous dire ? »

-« Apparemment, elle a reçu diverses menaces…Je n’en sais pas beaucoup. Vous devriez aller lui demander… »

-« … »

-« … »

-« Mukuro. On fait quoi ? »

-« Ne m’appelle pas par mon prénom. Je vais aller trouver Masakado et la questionner. En tant que son plus grand fan, je pourrai certainement faire quelque chose ! »

-« I’ll register it as a new quest on the list. »

 

  Le lieu de residence de Masakado n’était pourtant pas si different d’une residence normale, malgré toute la cote et l’argent qu’elle recevait de se fans. Heureusement, elle n’était pas difficile à atteindre, pas comme le domicile de Kasumigaseki qu’on était supposé atteindre en faisant de longs détours.

Une fois arrivés au domicile, Sasaki et Masakado furent assez pétrifiés. Il y avait des trous dans la porte. On aurait dit des trous fait par des balles d’arme à feu. Kasumigaseki vint frapper à la porte tandis que Sasaki scrutait l’endroit.

 

-« Il y a quelqu’un ? »

 

 Aucune réponse.

 

-« Hey ! »

 

Toujours pas de réponse.

Mais la porte finit par s’ouvrir toute seule. Kasumigaseki et Sasaki eurent le pressentiment qu’ils pouvaient entrer.

 

-« … !! »

« … »

 

 Quelle ne fut pas leur surprise lorsqu’ils virent là une maison totalement vide ? Toutefois, il y avait quelqu’un à genoux au centre de la pièce principale.

 

-« Ma…Masakado ? » Articula Sasaki

-« Tu… »

-« Approchez. Je ne pense pas que vous soyez des assassins ou autres. » Remarqua la dénommée Masakado en souriant.

-« Masakado…Qu’est-ce qui t’arrive ? Pourquoi es-tu dans un tel endroit ? » Demanda Sasaki

-« Ne m’appelez pas comme ça. Mon nom, c’est Kinchisho Natsume. »

                               

      Sasaki et Kasumigaseki n’avaient jamais entendu son véritable nom, mais pour leur, ça leur importait peu.

Sasaki prit la parole.

 

-« J’ai entendu des trucs assez sombres de concernant, Natsume. Et vu ce qui se passe ici, des personnes en veulent à ta vie, c’est bien ça ? »

-« … »

-« Tu peux nous parler. Moi par exemple, je suis ton fan numéro 1 ! »

-« Quoique, ça ne changerait rien. Alors…J’ai certes été victime de nombreuses menaces dès la période à laquelle j’ai commencé à avoir du succès. Au début, je pensais que ça se calmerait, mais les choses se sont aggravées. J’ai commencé à recevoir des lettres de dissuasion qui me demandaient de cesser de chanter, et autres messages du même type. Toutefois, j’ai continué. J’aime trop ce que je fais. Après quoi, ma maison que vous voyez là a été saccagée, et ils ont tout pris. La dernière lettre s’avère être une menace de mort… »

-« C’est terrible, en effet… » Remarqua Sasaki.

-« … »

-« Mais je ne vais pas arrêter. Je continuerai de chanter, même si cela signifie pour moi de mourir au combat !! »

 

Après avoir entendu ce qu’avait à dire Masakado, Kasumigaseki plongea dans ses pensées. En soi, Masakado avait un âge similaire au sien, environ quinze ou seize –tandis que Sasaki en avait 18 ou plus-. Il avait appris que Masakado aussi était une victime de la guerre, et qu’à l’origine, elle ne cherchait qu’à se faire quelques pièces.

 

-« Shiranui. Et si on lui donnait un coup de main ? »

-« …Eh bien…ça ne me dérangerait pas, mais tu ne peux pas le faire tout seul ? »

-« Je vais me friter avec des tueurs. Je peux pas le faire seul. »

-« Mouais…Je le sens moyen, ton truc… »

-« On peut bien faire ça pour Natsu, non ? »

-« Natsu ? »

-« Laisse tomber… »

 

 Sasaki et Kasumigaseki étaient en train de chuchoter juste devant Masakado. Cette dernière était si absorbée par ses soucis qu’elle ne pensait même pas à prêter l’oreille. Elle n’eut pas à le faire, vu que Sasaki s’adressa à elle, en se courbant.

 

-« Masakado-san ! Vous pouvez aller à votre concert après demain ! »

-« Que dites-vous… »

-« Nous allons nous charger de vos ennemis. Alors chantez pour nous, sans crainte ! »

-« Je… »

 

  Natsume ne termina pas sa phrase, sachant que Sasaki et Kasumigaseki étaient déjà en train de partir. Tout ce que Natsume put faire, c’était les regarder partir et les remercier intérieurement.

Son prochain concert allait avoir lieu ce soir, vers 19h. Sasaki et Kasumigaseki ne savaient pas véritablement quoi faire pour arranger la situation.

 

 

                                                                             �

 

 

   Sasaki Shiranui. Ce garçon avait pris part au combat, il y a quelques années. Il travaillait pour les forces de l’ordre, mais un jour, il décida de déserter afin de combattre pour la cause qu’il jugeait juste. Il tua beaucoup de gens. Et les visages de tous ces gens lui revenaient en mémoire tout le temps, qu’il soit endormi ou bien éveillé. Sa lame était celle d’un véritable monstre. Tous les jours, il se rendait sur un cimetière non loin de Shibuya. C’était un temple en mémoire des personnes qui étaient mortes au combat. Et parmi ces personnes se trouvaient les personnes qu’il avait éliminées, et leurs familles.

Depuis cette période, il s’était fait le serment de ne plus ôter la vie à qui que ce soit. C’est pour ça qu’il n’utilisait plus de véritable lame. Toutefois, au-delà du poids du ressentiment des défunts, il lui restait quelques anciens camarades. Mais parmi eux, certains avaient disparu, et d’autres étaient dans l’incapacité de bouger.

 

[19h]

 

 C’était le moment du concert de Natsume, alias Masakado. Il avait lieu dans un coin assez reculé de Shibuya, mais il y avait beaucoup de monde. Sasaki et Kasumigaseki étaient les premiers à être présents. Masakado n’était pas encore arrivée sur le devant de la scène.

Sasaki et Kasumigaseki se firent un signe des yeux, puis tournèrent la tête dans les mêmes directions. Il y avait des gens bizarres dans la foule. Ils étaient au nombre de trois. Ils étaient habillés de façon ordinaire, mais leur comportement était suspect. Ils portaient tous des lunettes noires, et semblaient tenir des trucs en main.

L’un deux se rendit compte qu’il était observé par Kasumigaseki.

 

-« … ! »

 

Le type louche perça à travers la foule, vers l’extérieur. Kasumigaseki était trop loin et trop encerclé pour le poursuive. Il regarda donc Sasaki, et lui fit « oui » de la tête.

Sasaki se mit directement à la poursuite du type l’extérieur.

A l’intérieur, il n’en restait que deux, et Kasumigaseki. Ce dernier se dirigea vers l’assaillant le plus proche, qui était en train de se diriger vers les coulisses, où se trouvait Natsume.

Kasumigaseki ne savait pas trop quoi faire à l’instant. Mais, quelqu’un emportant soudain le type par la force.

 

-« Bien joué … » Se dit Kasumigaseki dans son cœur.

 

  Le dernier assaillant se dirigeait vers l’avant à grande vitesse, sûrement impatienté. Il se fit arrêté net par Kasumigaseki, qui avait contourné à toute vitesse. Les deux se trouvaient dans les coulisses, avec Natsume.

 

-« Mais vous… »

-« Ne vous inquiétez pas. Nous avons neutralisé ceux qui vous en voulaient du mal. A présent, vous pouvez chanter le cœur tranquille ! »

 

 Natsume sourit, et entra enfin sur scène, en remerciant ses bienfaiteurs.


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?