The Gathering

Chapitre 1 : HÉROÏNE

5211 mots, Catégorie: M

Dernière mise à jour 17/10/2020 16:10

CHAPITRE I : HÉROÏNE

* * * *

* * *

* *

*

Le quatorze juillet deux mille, le monde changea à jamais. Pour une raison toujours inconnue des astrophysiciens de nos jours, Regulus, l'étoile la plus brillante de la constellation du Lion, aussi connue sous la dénomination Alpha Leonis, se mit à miroiter dans le ciel nocturne. Cette lueur verdâtre, illuminant le ciel durant près de trois jours, atteint la Terre et ses rayonnements se repercutèrent sur les nombreux satellites artificiels avant de toucher plus fortement encore notre atmosphère.

La panique s'empara alors des humains, croyant venue l'Apocalypse, et la communauté scientifique tenta de restaurer l'ordre en rassurant tout le monde sur la non dangerosité de ces rayonnements. Le calme finit par revenir peu à peu. Cependant, six mois plus tard à peine les premiers cas sont apparus. Il s'agissait alors des premiers cas d'évolution. Certains humains mutèrent alors, développant des capacités surhumaines, ce que l'imaginaire appelait des pouvoirs, comme les super-héros de nos enfances. Qu'il s'agisse de mutations physiques ou de pouvoirs divers et variés, certains usèrent de leurs pouvoirs pour leurs profits personnels. Certains se souviennent encore avec tristesse de l'homme surnommé depuis Nucléon qui provoqua une explosion d'ampleur atomique en pleine ville d'Austin au Texas, afin de disparaitre après un braquage.

Ce même jour apparût alors le héros de la légende, celui qui aujourd'hui encore défend la Terre: Victor Keaton, alias Earth, le bien nommé. Durant deux jours, Earth, et ses pouvoirs démentiels, parmis lesquels sa force incroyable, sa supposée invulnérabilité et sa capacité à voler; l'affronta et n'eût d'autres choix que de le tuer pour éviter que Nucléon ne dévaste une autre ville.

Earth fût érigé en héros réfutant lui-même le terme, explicant sans cesse que si le destin lui avait offert ses dons c'était pour en faire profiter l'humanité et qui regrettait encore la finalité du combat. Par la suite, d'autres héros apparurent tentant de lutter désespérément contre ceux qui usaient de leurs pouvoirs pour faire le mal. Ils nous protégeaient du mieux qu'ils pouvaient soutenus par la population qui n'avait aucun autre moyen de défense.

Près de cinq ans après ces premiers événements, une société de recherches pharmaceutiques et scientifiques appelée GenomicLab finança alors des recherches scientifiques sur le génome Regulus, qui donnait ces pouvoirs à certains. L'humanité fit alors un bond scientifique tant dans la médecine que la mécanique, surtout avec son application dans les modes de déplacement pour automobiles ou désormais l'électrique sans recharge est la norme.

GenomicLab choisit alors de s'associer à Earth et fit ériger un gratte-ciel gigantesque en plein cœur de Chicago: Hope Tower. À l'intérieur de Hope Tower siègent désormais une assemblée de héros défendant la Terre du mieux qu'ils peuvent. Sous le nom de "The Gathering", ceux-ci forment d'autres héros pour les accompagner dans leur lutte contre le mal, entraînant et hébergeant les familles des nouvelles recrues dans cette tour indestructible et imprenable.

Encore aujourd'hui, en 2020, The Gathering, forme une génération de héros mais ils s'apprêtent à affronter la plus grande menace...


* * * *

* * *

* *

*

Chicago, 2014.


La nuit était tombée ce soir là sur les rues de Chicago. Une jeune fille de douze ans marchait d'un pas précipité pour rentrer chez elle. Sa mère, qui l'élévait seule devait déjà s'inquiéter de son retard, mais elle n'était toujours par rentrée. Cette jeune fille s'appelait Maya Edgecomb et était déjà en panique. Si elle était en retard, c'est parce qu'elle avait séché ses cours pour se rendre au Art Institut of Chicago, le musée le plus connu de la ville, pour y assister à sa nouvelle exposition sur l'art moderne, et représentant The Gathering, la ligue des héros. Maya s'y était tellement attardée qu'elle n'avait pas vu les heures défiler.

- Maman va me tuer, dit-elle à voix haute pour elle-même.

Elle n'avait eu d'autres choix que de circuler entre les ruelles sombres et malfamées de la ville. Elles étaient si sales avec leurs immondices et toutes ces seringues par terre, alors même que Chicago abritait Hope Tower. Mais forcément, quand les forces de l'ordre tentent de donner priorité à la gestion des éveillés, la criminalité classique passe plutôt au second plan.

Maya était complètement essoufflée et son sac à dos pesait tellement sur ses épaules que cela en était douloureux. Les ruelles défilaient lentement mais elle s'approchait enfin de chez elle, elle n'était plus qu'à un seul et unique kilomètre de chez elle. Malheureusement pour elle, le destin n'avait pas prévu de lui faire un cadeau. Son prochain virage allait l'emmener en enfer.

Maya tourna à gauche dans une ruelle qu'elle connaissait qui lui permettrait de gagner quelques minutes. Au milieu de celle-ci, elle s'arrêta devant ce à quoi elle assistait : un deal de drogue. Deux hommes échangeaient des sachets de poudre blanche contre de l'argent.

- Putain c'est qui elle? fit le client.

Les deux se dirigeaient déjà vers elle.

- Je n'ai rien vu, fit la jeune fille apeurée.

Elle se retournait déjà pour prendre ses jambes à son cou mais tomba nez à nez avec un troisième homme.

- Mais qu'est-ce que tu foutais? fit le dealer.

- J'ai pas eu le temps de la dégager, elle est arrivée comme une flèche, fit le nouvel arrivant.

Maya tenta de passer sur le côté mais elle fût rattrapée par la poignée de son sac à dos avant d'être jetée au sol entre les trois hommes. Elle se réfugia contre le mur.

- S'il vous plaît, je dirai rien.

- C'est sûr, fit le dealer en sortant un couteau à cran d'arrêt.

Tandis qu'il en sortait la lame, la jeune fille fut prise encore plus de panique. Elle allait être tuée pour avoir voulu voir une simple exposition, si seulement elle n'avait pas séché les cours ce jour là. L'homme au couteau avançait vers elle d'un pas décidé.

- Je vous en prie.

- Attends, fit le dernier arrivé.

Maya fut soulagée, l'un d'entre eux semblait moins enclin à la tuer, et peut-être allait-il pouvoir convaincre l'autre homme de la laisser.

- Qu'est-ce que tu veux? La laisser partir?

- Non.

Maya fut surprise, alors pourquoi l'avait-il interrompu ?

- Pourquoi alors?

- On pourrait s'amuser.

- NON! fit Maya comprenant.

- Viens là.

Maya avait malheureusement compris ce qui allait se passer. L'homme au couteau l'avait relevée et avait enlevé son sac à dos avant de la jeter contre une benne à ordure, Maya poussant un cri de douleur.

- Tu vas adorer petite pute.

- Laissez moi, hurla Maya.

- Chopez ses bras.

Les deux hommes l'aggripèrent alors par les bras, la hissant sur la benne en claquant son dos dessus, lui coupant le souffle. L'homme au couteau ouvrit la veste en jean de Maya dévoilant ainsi son chemisier.

- Hey, elles sont formées jeunes aujourd'hui.

- Encore petits quand même.

- Lâchez moi pitié, supplié Maya.

- J'adore quand elles supplient.

L'homme au couteau déchira alors son chemisier d'un coup sec dévoilant son soutien-gorge basique.

- Une vrai petite fille.

Il glissa sa lame sous le soutien-gorge avant d'en couper le tissus dévoilant une poitrine naissante et juvénile.

- Arrêtez !!!!

- Ta gueule, fit l'homme au couteau en la giflant.

La gifle fut violente, fendant sa lèvre inférieure tandis que sa tête heurtait fortement la benne. Elle était légèrement sonnée mais sentit alors la langue de son agresseur sur son téton gauche. Elle éclata en sanglots de dégoût suppliant encore.

- Pitié... laissez moi partir... je vous en prie.

- Autant que tu connaisses une queue avant de crever. En plus t'as de la chance, tu vas t'en prendre trois d'affilée. Peut-être même qu'on aura plusieurs tours de pistes.

- NON!!!

L'homme au couteau approchait sa lame de son bassin et de son pantalon de jogging, il enfonça sa lame dans le tissu déchirant celui-ci. Il observa sa culotte en coton et sourit machiavéliquement.

- Seigneur que c'est mignon.

Il découpa alors la culotte et glissa ses doigts sur son intimité sous les hurlements de la jeune fille.

- Pas encore de poils... Miam Miam.

Elle le vit déboutonner son jean et sortir son membre en érection, déjà fortement excité à l'idée de la violer. Elle se débattit du mieux qu'elle put en hurlant de rage.

- LÂCHEZ MOI!!!

- Prête à couiner?

Elle le vit alors s'approcher lentement de son intimité...


* * * *

* * *

* *

*

Chicago, 2020, Aujourd'hui.


Une jeune femme se releva en sueur dans son lit, paniquée. Encore ce cauchemar... Maya, aujourd'hui âgée de dix-huit ans, le faisait en cas de stress. Elle se leva alors pour se diriger dans sa petite salle de bain et se rafraîchir. Le visage humidifié, elle se regarda dans le miroir et respira calmement en se remémorant lentement la fin de la scène.

L'homme ne l'avait pas encore pénétrée mais n'en était plus très loin. Elle se débattait sans cesse, essayant de tirer ses bras de l'emprise des deux hommes. Soudain, quelque chose se passa, Maya avait senti sa rage et sa peur enflammer son âme. L'homme qui lui tenait le bras gauche hurla alors, se plaignant d'avoir été brûlé tandis que les deux autres le regardaient stupéfaits. Elle s'était alors redressée pour repousser celui devant elle en posant sa main libre sur son torse. L'homme au couteau l'avait regardée étonné, il y avait quelque chose d'étrange dans le regard de la jeune fille: une lumière orange était apparue dans le fond de ses yeux. Cette même lueur apparût aussi sur sa main, brûlant l'air autour d'elle. Le torse de l'homme au couteau explosa alors dans une décharge d'énergie provenant de sa main et le transperçant de part en part. Il ne pût faire qu'une seule chose avant de s'effondrer au sol: cracher une énorme quantité de sang qui éclaboussa la poitrine nue de Maya. Elle-même fut totalement choquée de ce qu'il venait de se passer alors. Les deux autres s'apprêtaient à fuir quand il arriva du ciel. Quelqu'un venait en effet d'atterrir dans l'allée et, voyant la situation et la comprenant rapidement, l'homme s'en prit aux deux criminels, les blessant gravement et s'approcha ensuite de Maya. Il s'agissait de Earth, le héros légendaire qui était venu pour la sauver elle. Il l'avait ensuite enveloppée dans sa cape noire et l'avait ramenée chez elle.

Il était revenu le lendemain, pour expliquer à sa mère Nora que Maya était une évoluée, don transmis par sa mère qui avait eu une altération légère de ses gènes par les rayonnements et qui avait sans le savoir fait de sa fille ce qu'elle était. Alors Earth proposa que Maya et sa mère rejoignent Hope Tower, en tant que résidente et attendent les quatorze ans de Maya pour savoir si celle-ci voulait être formée pour rejoindre The Gathering. Depuis elles habitaient toujours l'immeuble et Maya s'apprêtait à devenir un membre à part entière.

- Maya? Ça va? fit sa mère à l'entrée de sa chambre.

- Ça va...

- Un cauchemar ?

- Ouais mais t'inquiètes pas. C'est à cause des tests.

- Je sais qu'ici tu as pu voir un psy mais si tu veux m'en parler à moi, je suis là.

- Ça ira tu sais, je vais juste me recoucher.

- Sûre ?

- Mais oui Maman.

- Tu sais que je suis fière de toi?

- Bien sûr que je le sais, on prépare cela depuis mon arrivée. Bonne nuit Maman, je t'aime.

- Moi aussi ma puce.

Maya se recoucha alors prête à essayer de se rendormir, le lendemain serait une grande journée.


* * * *

* * *

* *

*

Le lendemain, Maya se trouvait au trente-septième étage de la Hope Tower. Les quinze premiers étages étaient dédiés aux bureaux et aux gestions. Les vingts suivants étaient les quartiers d'habitation des résidents, les vingts suivants étaient destinés aux entraînements et les dix derniers étaient réservés aux missions. Et le nombres de sous-sols était inconnu à part des Gardiens eux même, les Gardiens étant les dix meilleurs membres de The Gathering.

Maya finissait ses derniers préparatifs, elle se concentrait pour ressentir la chaleur caractéristique dans ses mains avant de les pointer en avant et de libérer le faisceau d'énergie brûlante, atteignant sa cible, un simple mannequin.

- Magnifique Maya, tu es vraiment prête.

- Merci Veritas.

Veritas était une jeune femme de trente-cinq ans dont le pouvoir, celui de détecter les émotions, n'avait aucune utilité au combat et restait cantonnée à Hope Tower dans le but de former et d'interroger les suspects.

- Alors, fit Veritas, ta tenue te plaît ?

- Je l'adore, exactement ce que j'avais demandé.

La tenue de Maya était intégralement noire à part deux soleils jaunes situés sur ses épaules et deux soleils oranges sur ses gants. Elle ne porterait aucun masque mais mettrait ses cheveux noirs en queue de cheval.

- Tu pourras faire chauffer tout ton corps sans problème, cette nouvelle biomasse de synthèse permet de s'adapter aux pouvoirs du porteur après un échantillonnage génétique.

GenomicLab équipait la plupart des évolués de The Gathering avec des vêtements et des équipements dédiés à leurs pouvoirs respectifs, c'était très pratique quand, comme dans le cas de Maya, la chaleur pouvait brûler les vêtements.

- Elle est très cool.

- Et comme elle est constituée de nanosymbiotes, tu vas pouvoir la conserver sur toi dans une montre spéciale.

- Comme la tienne? Suffira de tourner le cadran selon un code?

- Oui. Alors t'es prête pour ton intronisation?

- Je trouve le terme pompeux mais oui.

- Alors fonce sous la douche et monte, tu as un peu moins d'une heure.

Il n'en fallut pas tant à Maya pour se doucher et se rhabiller avant de monter dans la salle au tout dernier étage. Elle allait être intronisée, c'est-à-dire officiellement présentée aux autres membres, en tout cas ceux présents à Hope Tower, et choisir son nom de code. Elle était impatiente, et quand elle est arrivée dans la salle, il y avait ses amies de formation, Serena et Camie, respectivement appelée Shadow et Nitro, déjà en service actif, mais depuis une semaine seulement. Maya ne savait pas pourquoi la sienne avait lieu une semaine plus tard mais comprit quand elle vit qui allait l'introniser: Earth. Il avait toujours soutenu Maya depuis leur rencontre et maintenant il avait voulu l'introniser lui-même, même si chaque membre l'était par un gardien, le fait de l'être par le plus grand était impressionnant. Elle s'approcha de l'estrade et monta attendant le discours de Earth.

- Mes chers amis, frères et sœurs d'armes, aujourd'hui est encore un grand jour pour The Gathering, une recrue des plus talentueuse et assidue, à l'intelligence incroyable et une perspicacité à toute épreuve.

Maya se sentait rougir sous tous ces compliments, elle regarda vers le public et ses amies lui firent signe tandis que sa mère était émue aux larmes.

- Je l'ai rencontrée il y a longtemps déjà et dès ce premier instant j'ai su que tu serais une talentueuse recrue.

Maya regarda alors vers Earth surprise qu'il lui parle directement, ce qui n'était pas très réglementaire dans cette cérémonie.

- Je ne suis guère surpris que tu sois la major de ta promotion Maya.

- Merci V.. Earth.

Elle avait failli l'appeler par son prénom comme quand elle était plus jeune et pas encore en formation, quand il lui disait de l'appeler Victor.

- Alors aujourd'hui toi Maya Edgecomb tu deviens un membre officiel de The Gathering, je te remet ton signal, dit Earth en lui tendant un smartphone spécialement équipé, en te rappelant qu'il n'est pas livré avec un forfait illimité. Bon... blague à part. Maya, aujourd'hui en tant que membre et tant que tu serviras loyalement, nous te connaîtrons sous un autre nom. Sous quel nom devons nous t'appeler ?

- Solaris, fit Maya avec entrain.

Solaris était officiellement née, son nom rejoignant la liste des membres à son énonciation, elle pourrait bientôt être envoyée en mission, dans deux jours, après sa présentation officielle à la presse, chose surprenante mais nécessaire pour l'image de marque de la société. The Gathering ayant besoin d'énormément de fonds pour fonctionner. Elle serra les mains de plusieurs membres respectés comme Soldier et Undead, des combattants plus que reconnu, Veritas très heureuse du pseudonyme, et bien d'autres encore. Elle avait une longue soirée devant elle, elle comptait allait fêter ça avec ses deux copines dans le bar où les membres de The Gathering avaient l'habitude d'aller: The Moniker . Et puis elle dinerait dans un restaurant avec sa mère. Mais pour l'instant l'heure était à la fête.


* * * *

* * *

* *

*

Maya était assise en compagnie de Camie et Serena à une petite table de quatre où les sièges étaient des petits fauteuils à l'intérieur du Moniker. C'était le bar qui faisait aussi snack le plus fréquenté par les membres de The Gathering. Il était grand et les employés n'étaient pas trop regardant quand aux légers débordements liés aux pouvoirs tant que cela n'impliquait aucun danger et surtout aucun dégât.

- Tu allais l'appeler Victor avoue, fit Serena.

- J'ai failli mais je l'appelle toujours Victor quand il passe à la maison.

- Ou peut-être préférerais-tu l'appeler Vic? fit Camie

- Pourquoi Vic?

- Allons Maya, on a toutes vue que tu craquais sur Earth.

- C'est pas vrai !

- Arrête ne nous la fais pas.

- Mais...

- Je t'imagine bien, fit Camie.

- T'imagines quoi?

- Ho oui Vic prends moi... VIC! fit Camie simulant un orgasme façon Meg Ryan.

- Mais arrête t'es folle, fit Maya, gênée en voyant les regards se poser sur elles.

- Dites les filles, fit le serveur, un peu de calme.

- Désolée Desmond, fit Maya.

Desmond Graham, était le fils de Walther Graham et le neveu de Jamie Graham, les deux propriétaires et fondateurs du bar. Âgé de vingt ans, celui-ci a rejoint le commerce familial jeune, mais à l'époque ne s'occupait que de la partie snack. Au décès de son père, trois ans plus tôt, Desmond s'est investi un peu plus. Et il faut reconnaître qu'avec son mètre quatre-vingt-douze et ses cheveux noirs tombants sur son visage, il était apprécié de la clientèle féminine. Mais à cette table là, l'appréciation était différente, il était en fait le meilleur ami homme de Maya, ou plutôt le seul. Celle-ci ne faisait pas trop confiance aux hommes mis à part Earth. Ils avaient sympathisé quand Maya noyait ses problèmes d'entraînements autour de litres entier de milkshakes.

- C'est rien, vous fêtez quelque chose d'important, fit Desmond s'appuyant sur le fauteuil.

- Et comment !!! fit Camie.

- Alors, dois-je attendre après demain pour connaître ton pseudo ou tu le dis à ton meilleur pote?

- Solaris.

- Mouais y a mieux...

- Salaud va, fit Maya amusée.

- Bon allez, une petite tournée, cadeau de ma part.

- Trop cool Des, fit Serena.

- T'es déjà à combien de verre?

- Pas tant que ça...

- Mouais bon.

- Desmond? fit alors Maya.

- Ouais ?

- Notre sortie habituelle est valable demain ?

- Bien sûr, dernière fois avant que tu sois trop célèbre.

C'était un rituel entre les deux amis, un petit déjeuner, un film et les boutiques. Chaque semaine c'était un des deux, différent la semaine suivante, qui choisissait le film et les magasins. Le lendemain ce serait à Maya de choisir. Desmond repartait déjà vers le bar, qui au vu de la nature des clients étaient autorisé à vendre de l'alcool même si ils avaient dix-huit ans.

- N'empêche c'est lui que je plains le plus, fit Serena en reluquant les fesses du jeune homme.

- Pourquoi tu le plains ?

- Parce qu'il est dans le dixième cercle de l'enfer de Dante, fit Camie.

- Il y a que neuf cercles, répondit alors Maya.

- Dante ne connaissait pas la Friend Zone.

- Vous êtes débiles, on est juste amis.

- Enfin toi tu le considères que comme ça, argumenta Serena, mais pas lui.

- Il n'a jamais rien tenté, tu te trompes.

- Il te respecte juste, fit Serena.

- Surtout que c'est bien dommage...

- Pour?

- Vu la clientèle, il doit être habitué à coucher avec des évoluées.

- T'es tarée !

- En plus je suis sur que ça doit être explosif, fit Camie en faisant exploser une petite sphère dans sa main, son pouvoir.

- N'importe quoi, fit Maya, mais c'est vrai que les pouvoirs s'enclenchent parfois ?

- Moi ça m'est jamais arrivé, fit Serena.

- La dernière fois j'ai fait exploser la moitié du matelas, fit Camie, il y a avait des plumes partout mais c'était le pied.

- Pourquoi j'arrive toujours au milieu d'une conversation gênante... fit Desmond en revenant avec les boissons.

- On parlait de tes ébats sexuels.

- Hein? fit celui-ci choqué.

- Pas du tout, fit Maya, on parlait des effets secondaires.

- Ho... ça arrive oui.

- Ha ha je le savais, fit Camie. Il...

- Hey il y a un flash spécial, fit Maya. Desmond monte le son s'il-te-plaît.

Desmond se dirigea vers une des nombreuses télévision du bar qui était passée en flash spécial et augmenta le son.

- "... incroyable. Le réacteur nucléaire était rentré en surchauffe suite à une panne informatique. L'explosion aurait pû être dramatique mais heureusement le grand héros Earth est intervenu."

- Il est vraiment génial, fit Maya sous le regard amusé de ses amies.

- On sait Maya, on sait...

- Ho la ferme.

- " Ho voici Earth, il va peut-être répondre à nos questions. Monsieur Earth s'il-vous-plait ?

- Oui? fit Earth, le grand héros blond au sourire ravageur.

- Merci encore, et que s'est-il passé ?

- Il semblerait que la panne était provoquée par un hacker, j'ai heureusement reçu l'information rapidement et j'ai pu intervenir en refermant manuellement les verrous de sécurité.

- Grâce à votre force extraordinaire.

- Ce n'est qu'un don que m'a confié la nature, je le mets au service des autres."

Maya soupira d'aise en entendant l'objet de ses sentiments exprimer ces propos. Depuis assez jeune elle craquait sur lui, elle savait qu'elle n'avait aucune chance mais elle espérait toujours, surtout maintenant qu'elle avait dix-huit ans.

- " Vous nous sauvez encore Earth.

- Sachez que j'estime cela normal, toute personne qui aurait mes dons ferait pareil, ce n'est que normal de protéger mes semblables. Nous méritons la paix et si nos pouvoirs permettent de la conserver nous devons nous en servir.

- Il paraît qu'après demain vous présentez une nouvelle membre de Gathering?"

- Hey ils parlent de moi, fit Maya.

- " Une jeune prodige, intelligente et compétente. Et je crois que rapidement, elle aura ses fans aussi, surtout dans la gente masculine."

- Ho carrément, fit la concernée tandis que Desmond rabaissait le son.

- Ça y est, on l'a perdue, fit Camie.

- Ce soir fantasmes chez Maya, fit Serena.

- Non mais arrêtez...

Maya était de plus en plus gênée mais très contente d'avoir entendu ce compliment de la part de Earth. C'était signe que même lui devait la trouver belle. Elle regarda l'heure sur son téléphone.

- Merde je vais être en retard pour le dîner avec Maman, j'y vais... fit Maya en se levant.

- À demain, lui fit Desmond.

- Tu passes me prendre ?

- Oui.

- À plus.

Les deux héroïnes et le serveur la regardèrent partir à pleine vitesse.

- Tu passes la soirée seul Desmond? demanda Camie sans aucune gêne.

- Je t'ai déjà dit que j'étais pas intéressé.

- Elle ne te voit que comme un ami, tu sais.

- Bien sûr que je le sais et je n'ai pas de problème là-dessus. Bon je vous remets quelque chose?

- Ouais la même...


* * * *

* * *

* *

*

Tandis que Maya passait une excellente soirée avec Nora, sa mère, dans leur restaurant chinois préféré, à l'autre bout de Chicago, quelque chose de terrible se produisait.

Au centre d'une petite ruelle de la quarante-huitième rue, dans les quartiers sud de Chicago, à quelques kilomètres à peine de l'Université, se trouvait une femme de trente-neuf ans en plein combat. Cette femme n'était autre que Vulcania, une des membres les plus illustres de The Gathering, et surtout un membre des Gardiens, les dix plus important évolués du monde. Tout la planète connait Vulcania, et son pouvoir de créer et manipuler la lave. Et tout le monde se souvient de son plus beau sauvetage quand elle a protégé tous les habitants de la Réunion du Piton de la Fournaise aussi connu sous le nom de Cratère Dolomieu, né en 1791, soufflant et toussant à 2528 mètres au-dessus de la mer du sud-est de l'île de la Réunion. Une véritable héroïne, évoluée de la première génération. Une guerrière, protectrice du peuple, n'ayant jamais eu une vie des plus palpitante et saine avant l'apparition de ses pouvoirs.

Cependant en ce moment même, elle recevait un coup de pied en pleine poitrine la propulsant contre un mur.

- Kof...kof, toussa-t-elle sous le choc.

- Pas très impressionnant Vulcania.

- Ferme la fils de pute.

Vulcania enclencha son pouvoir dans son bras gauche augmentant sa température corporelle pour atteindre celle de la lave en fusion. Elle frappa mue par son courage mais l'homme encapuchonné devant elle évita le coup qui finit dans une benne à ordure qui fondit sous l'impact. Elle reçu un coup au ventre qui la fit tomber.

- Merde mais t'es qui toi?

- J'ai pas besoin de nom à la con pour te tuer.

- Mais comment tu m'as trouvée ici, je suis même pas en tenue.

- Tu es une pétasse comme les autres, tout le quartier sait quel jour tu viens chercher la tune des passes des filles du coin.

- Tu te trompes...

- Allons Vulcania ou plutôt Sarah Andrews, prostituée et mère maquerelle désormais. Toujours besoin de tunes pour acheter de la dope.

- Enculé!!!!

Vulcania se lança sur lui, le bras droit chauffé et tenta de le toucher, mais il l'évita d'un simple pas de côté. C'était de sa faute, après avoir récupéré l'argent des prostituées, elle était allée voir son dealer habituel et avait déjà sniffé pas mal d'héroïne. Elle entendit le crépitement caractéristique de ce qui semblait être le pouvoir de l'homme: l'électricité. Il avait intégralement recouvert sa propre main avant de la frapper au niveau du coude.

- Ahhhhhhh, hurla Vulcania.

Son bras n'avait pas supporté le choc, et s'était trouvé coupé net en plein milieu de l'humérus. Elle tituba en arrière commençant déjà à se vider de son sang dans des flots se mêlant désormais à la pluie orageuse qui tombait.

- Bordel de merde...

- Quelle vulgarité.

Vulcania vit alors l'homme se pencher en avant et ramasser quelque chose, elle comprit immédiatement et tenta de toucher sa poche désormais vide. Il ramassait son smartphone équipé des données de The Gathering.

- Ha ça c'est intéressant. Alors voyons,...

Elle le vit avec horreur farfouiller dans son téléphone.

- Tiens la liste des nouveaux petits héros en collant... Alors: Speedman, Colt, Shadow, Nitro et Solaris. Des pseudos assez nuls.

- Qui est tu? Et que veux-tu bon sang? Du fric? Des filles?

- Non... moi je veux Earth, et lui seul, tu seras un chouette message.

- Quoi?

Le tonnerre gronda alors que l'homme écartait les bras, la foudre tomba alors sur lui mais il semblait intact, la dominant, l'apprivoisant tandis que Vulcania écarquillait les yeux de peur.

- Je voulais savoir ce que valait un des gardiens, et franchement je suis déçu. Ne t'inquiètes pas Vulcania, tu vas bientôt voir débarquer quelques uns de tes amis.

- Noooooooon!

L'homme envoya toute la foudre accumulée, l'accentuant avec sa propre foudre, sous la forme d'une immense lance électrique qui transperça Vulcania en pleine poitrine et l'électrocutant avec toutes sa puissance. La peau de Vulcania fumait tandis que les spasmes liés à son électrocution la faisait danser dans un rythme macabre. Son corps s'effondra alors que son dernier souffle de vie venait de s'évanouir.

- Bon, ça j'en ai plus besoin, fit l'homme en pulvérisant le téléphone.

Il savait désormais à quoi ressemblait la dernière promotion sortie, et il pourrait s'en méfier. Mais c'est vrai que pour créer la peur auprès de

The Gathering, il avait besoin d'un nom. Avec des arcs électriques il grava un nom sur le mur, le nom de celui qui voulait tuer Earth le héros, qui chasserait tous les membres actifs qui se mettraient sur son chemin. Il venait de se choisir un nom, symbolisant la peur qu'il allait générer et sortit alors de l'allée et abandonnant le corps encore fumant de Vulcania. Quiconque pénétrant dans l'allée découvrira immédiatement le mot de cinq lettres qui symbolisait son nom. Il savait déjà sue son combat avait dû éveiller l'intérêt des badauds. La police devait être en route surtout la CPDSU, l'unité spéciale constituée pour lutter contre les crimes commis par des évolués et leurs pouvoirs. Eux aussi sauraient son nom. Tout le monde allait le découvrir et aurait sans doute peur de se retrouver nez à nez avec WRATH.


* * * *

* * *

* *

*


Laisser un commentaire ?