Claude's Week par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Amitié / Fantasy

1 Lune des Wyvernes

Catégorie: G , 1321 mots
0 commentaire(s)

Bienvenu à tous pour la Claude’s Week 2020 !

Je vous remercie d’être là pour ce premier chapitre de la semaine rendant gloire à Claude von Riegan ! Peut être que Claude vous parlera plus que Dedue Molinaro, il est sur la jaquette du jeu, après tout !

(Et c’est à cause de lui que j’ai choisi les Cerfs d’Or pour ma première maison, et je ne le regrette PAS ^^)

Comme pour la Dedue’s Week, il y aura 7 drabble de 500 à, cette fois ci, 1500 mots (je suis aller trop loin parfois), du 15 au 21 janvier !

J’espère que cette semaine vous plaira à tous ! Sur ce, je vous laisse avec le premier drabble !

 

Jour 1

Thèmes : Past, Flight, Unity

Spoils : Aucun ! Il y aura pas beaucoup de spoils pour cette semaine ^^

Bonne lecture ^^

 

******************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************

 

Une wyverne rugit au loin. Son cri résonne en écho dans les montagnes, se faisant entendre jusque dans une chambre singulière.

-C'est la lune des Wyvernes !

Claude se lève de son lit précipitamment. Son livre lâche ses mains pour tomber au sol. Un sourire éclatant sur les lèvres, Claude sort de sa chambre, puis de son demeure.

Il ne manquerait ce rendez-vous annuel pour rien au monde.

Il arrive dans le jardin, une cour simple couverte d'herbe verte. Claude s'allonge.

Des wyvernes brunes et noires parsèment le ciel au-dessus de lui.

Claude les regarde avec envie. Il aime, a toujours aimé et aimeras toujours ces majestueux dragons. Il en voit beaucoup ici, dans ce royaume de l'est. Les chevaliers wyvernes sont les troupes les plus populaires et les plus efficaces dans cette région montagneuse.

Et Déesse, que Claude les aime…

Voler, sans se soucier des gens, sans se soucier du vent, des terres, en ne se concentrant que sur la sensation d'être libre… c'est un véritable fantasme, un rêve que Claude fait depuis sa naissance.

Voler.

La dernière wyverne quitte le ciel. Claude troque son sourire par un soupir. Il va falloir attendre l'année prochaine, maintenant.

Il commence à se relever. Il remet son bandeau en ordre, et commence à répartir dans sa chambre. Son livre sur les poisons de Fodlàn était vraiment fasci…

-Claude, tu es la ?

Le jeune se retourne.

-Père !

Claude court vers lui.

-Claude te voilà enfin ! Je te cherchais !

-Hm ?

Son père, un grand homme bourru à la barbe brune iconique, l'attrape pour le porter dans ses bras. Il a une carrure imposante, et un air rassurant. Le petit Claude se réfugie dans un des tissus jaunes qui composent ses vêtements, alors que son père lâche un immense sourire.

Il commence à partir un peu plus loin.

-Ou est-ce que tu m'emmène ?

-Tu vas voir. Répond son père

Il lui sourit, et part sans attendre plus loin.

-Répond moi ! Insiste Claude

-Non.

-Est ce que c'est positif au moins ?

-Je pense que tu vas apprécier.

-C'est un cadeau ?

-Peut être ?

Claude laisse s'échapper un grognement. Mais il se laisse porter. Son père est tout aussi têtu que lui, de toute manière.

Ils arrivent rapidement aux écuries des wyvernes. Des wyvernes d'élites, entraînées pour protéger le roi. Elles sont à ciel ouvert, et toutes les wyvernes sont visible. Excepté une, dans un box fermé et entouré de barrières, qui a toujours intrigué Claude. Même s’il est à ciel ouvert, Claude n’a jamais rien vu s’en envoler.

Il n'a hélas pas le droit d'y entrer. Il est trop jeune, et les wyvernes trop imprévisibles. N’est-ce pas ?

-C'est pas mon anniversaire pourtant !

-Non. Reprend son père

-Alors pourquoi je suis ici !

-Je dois te montrer quelque chose.

Enfin, son père dépose Claude, pour ouvrir une porte.

-Tu es prêt ?

-Oui ! J'attends que ça ! Reprend Claude

Son père se met à rire, et ouvre la porte.

Claude écarquille des yeux maintenant brillants, et pousse un "wow" d'admiration.

Devant lui, dans un box, repose une immense wyverne blanche. Imposante, la créature lui accorde un regard, avant de se recoucher.

-Une wyverne albinos !

Le jeune garçon court la voir.

-Mais je croyais qu'il n'y en avait plus ! Elle est magnifique ! S’écrie Claude

-"Il" je t'en prie. Reprend son père

Son père approche. D'un claquement, la majestueuse wyverne se tourne et penche la tête, pour la réfugier dans les mains de son maître.

Le père de Claude descend tendrement la tête de la wyverne, pour que le petit Claude puisse l'attraper.

Il entoure le crâne de la wyverne de ses mains d'enfants. Des étoiles brillent dans ses yeux.

-Voici Raevar. La wyverne des rois. Elle est dans notre famille depuis des générations.

-Wow… elle est magnifique… Souffle Claude

Il commence presque à sautiller sur place.

-Raevar, tu es le plus beau spécimen de wyverne que j'ai jamais vu !

Comme s'il avait compris le compliment, Raevar se penche, avide de caresses.

Et Claude s'empresse de le lui donner.

La wyverne sourit, mais Claude est encore plus lumineux. Un rêve se réalise devant ses yeux !

-Père père ! Il aime mes caresses !

-C'est sûr, il a toujours aimé la tendresse. Sourit son père

-Pourquoi tu me la montre que maintenant ?

-Tu étais trop jeune. Qui plus est, Raevar n'aime pas vraiment les enfants… Il t'aurait probablement dévoré tout cru.

-Une wyverne ? Me manger ? C'est impossible ! Elles sont beaucoup trop gentilles !

Il se met à rire. Son père aborde un regard attendri. Son fils est déjà presque fou amoureux de cette wyverne.

-Claude ?

-Oui père ?

-Que dirais tu de faire un tour ?

Claude s'illumine. Il n'existe pas d'autre termes pour illustrer la joie qui le parcours. Il pourrait presque s’évanouir !

-Pour de vrai ?

Son père fait un clin d'œil.

-Ça sera notre petit secret ! Ne dit rien à ta mère.

-Promis !

Claude se fait légèrement soulever, et son père le dépose délicatement sur la wyverne. Elle s'étire un peu, comprenant ce qu'il va lui arriver.

D'un geste expert, son père monte sur la wyverne.

-Accroche toi ! Ordonne son père

Le petit s'accroche de toute ses forces sur le dragon.

-Allez Raevar, montre-moi de quoi tu es capable !

La wyverne fais quelques pas en avant, quitte précipitamment les écuries, et d'un coup d'aile, s'envole.

Le père de Claude tient fermement son fils. La wyverne monte, monte, et les voilà finalement à quelques dizaines de mètres du sol.

-C'est… c'est…

Claude lève les bras et ferme les yeux une seconde, criant :

-JE VOLE !!!

Il se raccroche cependant à la wyverne, soudainement prudent.

Tout est si petit vu d'en haut ! Les prairies ne sont que de vastes étendues vertes, dont la fin, de hautes montagnes, ne semble pas si loin.

Il n'y a pas de lac, mais la capitale et le palais royal sont visibles. Leurs bâtiments dorés semblent simplistes, à une telle hauteur, aucun détail n'est visible.

Et Claude est ravi.

Il vole ! Son rêve depuis tout petit ! Il se sent si étrangement à sa place, comme s'il n'avait jamais vraiment été une créature terrestre.

-Merci Raevar… Souffle Claude

Il lâche une larme sous l'émotion.

-Merci… Murmure Claude

Il tourne sa tête vers son père.

-Puis je oser dire que tu apprécies ? Commence son père

-Je n’ai jamais été aussi heureux de toute ma vie. Répond Claude

Il jette un coup d'œil aux montagnes lointaines. La ou les autres wyvernes sont parties passer l'hiver.

Il aimerait les rejoindre. Voyager loin, très loin de tous ses problèmes ici.

Et même s'il ne le peut pas pour l'instant, il en profite.

Il est libre.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?