The Long Night: The Battle of King's Landing (GOT episode 5 Season 8) par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Drame / Fantasy

3 The Battle of King's Landing Part 3

Catégorie: K+ , 3405 mots
0 commentaire(s)

Sur le dos de Drogon, Daenerys, Bran et Samwell arrivent finalement en vue de la capitale, pour constater toute l'ampleur du désastre. Une bataille navale fait rage dans la baie, tandis que les rues de la cité sont submergées par les troupes de l'armée des morts, qui ne cesse sont avancée écrasante en direction des fortifications du donjon rouge. De plus, Viserion survole la cité avec son terrible cavalier et poursuit ses ravages. 

Daenerys fait poser Drogon à Fossedragon, ou elle dépose Samwell et Bran, bien à l'écart de la cité et de la bataille. Daenerys sait qu'elle n'a pas d'autres choix que d'affronter à nouveau ce dragon mort-vivant qui fut autrefois son enfant adoré. Bien qu'elle sache que la magie nécromantique qui anime Viserion offre un avantage certain à ce dernier face aux attaques de Drogon, la jeune reine n'hésite pas et s'envole, sous les regards des deux jeunes hommes.

Le Roi de la Nuit remarque immédiatement la forme de Drogon dans les airs et fonçant droit sur lui. Il remarque également Daenerys. Le regard lancé par la jeune reine à son encontre lui fait voir là un défi. Dégainant son épée de glace, le roi des marcheurs lance Viserion à l'attaque, et les deux dragons, rugissant à pleine voix, s'entrechoquent violemment l'un contre l'autre pour une nouvelle danse des dragons. 

S'infligeant d'abord de violentes morsures et coups de griffes tout en tournoyant dans le ciel, Drogon et Viserion en viennent à essayer de se cracher des flammes l'un sur l'autre, mais les jets ne font pas mouche. Des rues et des places entières de la cité sont balayées par les souffles de feu des deux reptiles volants. Viserion parvient à se frayer un chemin vers le dos de Drogon et essaye de happer Daenerys entre ses mâchoires, ce qu'elle évite de justesse. Drogon réplique en mordant profondément Viserion au niveau de la gorge. Tout en se tenant fermement, Daenerys peut apercevoir le Roi de la Nuit, la harponnant de son regard bleu et glacial, et essayant visiblement de trouver une stabilité pour pouvoir jeter un javelot de glace directement sur elle. 

******** 

Depuis une fenêtre de la salle du trône, Cersei assiste à l'apocalypse qui s'abat sur sa cité. La bataille navale, les rues dévastées par les marcheurs blancs et le duel de dragons dans les airs.... Mais la folie l'emporte sur sa raison.

_"Tue les, maintenant!" ordonne t-elle à la Montagne en désignant Jaime et Bronn. La Montagne s'éxécute et assène un violent coup latéral qui aurait trancher Jaime en deux s'il n'avait pas esquivé. Jaime et Bronn s'accordent afin d'attaquer le colosse des deux côtés, mais Gregor parvient à parer leurs attaques, ou semble ne ressentir aucune douleur lorsqu'ils font mouche. Bronn use de ses talents pour passer la défense de Gregor et lui inflige plusieurs blessures au niveau des côtes et de l'épaule droite. Gregor réagit et repousse Bronn en arrière avec un puissant coup de poing. Bronn tombe au sol, le souffle coupé. Jaime essuit à son tour les attaques massives du golem de chair, subissant plusieurs entailles aux épaules. Mais faisant abstraction de la douleur, Jaime use de ses réflexes de chevalier et de grand bretteur pour parer un coup qui lui aurait été fatal, et dépassant la défense de son adversaire, parvient à lui placer une estocade dans les côtes, mais surprenement, Gregor reste insensible à cette blessure importante et à son tour, perce Jaime au niveau des côtes. Jaime laisse échapper un gémissement de grande douleur, avant de recevoir un violent revers qui le projette sur plusieurs mètres en arrière. Ayant vu cela, Bronn tente de sauver Jaime en s'attaquant à nouveau à la Montagne, mais après plusieurs parades, est de nouveau repousser et sonné par un autre revers du golem. Restée en arrière, Cersei observe le combat avec intêret et satisfaction de voir son invincible garde prendre le dessus. Jaime est étourdi, lourdement blessé et n'arrive pas à se remettre sur pieds, voyant la silhouette imposante de Gregor s'avançant vers lui pour l'achever.

Sandor et Brienne, toujours poursuivis par quelques gardes, font irruption à leur tour dans la salle du trône. Alors que Brienne finit de mettre en déroute les derniers gardes restant, Sandor pose les yeux vers son grand frère. 

********* 

Varys a mené Davos, Melisandre et Tyrion à travers les nombreux réseaux de souterrains de la cité, afin d'atteindre un endroit bien particulier: l'entrepôt souterrain servant à entreposer le feu grégois. Le maitre espion veut absolument empêcher que la cité et sa population ne disparaisse dans une explosion titanesque de flammes, montrant ainsi encore une fois sa dévotion à vouloir servir et protéger avant tout le peuple. Davos, lui, ne tient pas à revoir l'horreur de la bataille de la Néra se reproduire, mais à une échelle bien pire encore. 

Finalement, le petit groupe atteint enfin la cache de feu grégois, ou se tiennent entreposées en ligne sur des étagères poussiéreuses les centaines et centaines de jarres contenant la terrible mixture alchimique. Avec stupeur, ils découvrent que finalement rien n'a été préparé et que les pyromanciens ont désertés les lieux en laissant derrière eux leur équipement. Mais pour Melisandre, rien ne semble changer dans son esprit et elle se tourne alors vers Varys. 

_"Il est temps pour vous d'accomplir votre destinée....Varys Feunoir."

Le maitre espion reste de marbre à la mention de ce nom si particulier, devinant sans problème que la prêtresse le savait depuis le début. Tyrion et Davos s'échangent un regard plus qu'abasourdi en apprenant cela. 

_"Que...Comment l'avez vous appelé?" demande Davos à la prêtresse.

_"Inutile de le cacher plus longtemps. En effet, je me nomme Varys, de la maison Feunoir."

Tyrion et Davos restent sans voix, étant persuadés que les Feunoir, cette branche bâtarde de la maison Targaryenne, avait disparue depuis longtemps. 

_"Mais....de quelle destinée parlez vous?" poursuit Tyrion dans l'interrogatoire. Varys et Melisandre échangent un regard. 

_"Inutile de le nier davantage, lord Varys..." lui dit Melisandre en venant devant lui et touchant sa joue de sa main "...souvenez vous de cette nuit, de ce rituel ou vos parties furent jetées dans les flammes....et cette voix qui en émergea, s'adressant à vous....Vous savez tout comme moi de qui il s'agissait, n'est ce pas?"

Varys est partagé entre la peur et la conviction qu'elle dit vrai. Jamais il n'avait pu oublier ce rituel, la douleur de la castration et cette voix surnaturelle qui avait surgie du brasero.... Il le savait dorénavant. R'hllor s'était adressé à lui, lui confiant une mission bien particulière qu'il n'accomplirait que des années plus tard. 

_"Le sang qui coule dans vos veines, Varys Feunoir, est porteur d'un grand pouvoir, tel fut la décision du seigneur de la lumière lorsqu'il s'adressa à vous cette nuit là....et c'est aujourd'hui, que ce pouvoir sera mis à profit, pour le bien de tous."

Pour Melisandre, il est hors de question d'empêcher l'explosion du feu grégois. Bien au contraire, seul une explosion de cette envergure pourrait être suffisante pour éradiquer entièrement l'armée des morts et les marcheurs blancs d'un seul coup. Davos dégaine son épée et menace la prêtresse.

_"Brûler une petite fille vivante ne vous a donc pas suffit? Vous voulez maintenant voir la capitale disparaitre dans les flammes, sale sorcière?!"

Varys, cependant, retient la main de Ser Davos. 

_"Lady Melisandre a raison. Vous et Lord Tyrion devaient prévenir le plus de gens possible. Lancez un mouvement d'évacuation par la mer. Prenez les navires par la force si nécessaire mais quittez la cité au plus vite!"

Melisandre observe sans rien dire mais remercie Varys pour l'appuyée. Tyrion et Davos comprennent alors qu'une destinée qui les dépassent est à l'oeuvre sous leurs yeux. Bien qu'hésitant à abandonner un ami précieux comme Varys, Tyrion lui sert vigoureusement la main dans un dernier au revoir.

_"Pour un enuque, vous en avez une sacrée paire." dit le nain dans une tentative d'humour ratée, qui fait néanmoins sourire le maitre espion.

_"Je crois que vos blagues sur les eunuques me manqueront, messire... bonne chance." lui répond t-il. Après cet adieu, arrachant presque une larme à Tyrion, lui et Davos partent en courant afin de sauver le plus de monde possible, tandis que Melisandre et Varys restent auprès des jarres de feu grégois.

************ 

 Dans la baie, la bataille navale se poursuit avec férocité, et l'armée de Yara semble prendre de plus en plus l'avantage, plusieurs des navires d'Euron étant tombés entre leurs mains après de violents affrontements. 

Sur le vaisseau amiral jonché de nombreux cadavres et au pont imprégné de sang, Yara, dont le visage sali par la crasse et le sang, se retrouve face à son oncle, lui aussi portant les traces du combat sur sa figure enragé. 

_"Alors, chère nièce, puis-je savoir ou se trouve le petit Theon? Est ce qu'il se cache, comme la petite couille molle qu'il est? A moins qu'il ne soit déjà enterré six pieds sous terre, comme tu vas bientôt l'être toi aussi!"

Se souvenant avoir appris avec déchirement la mort de Theon par la lettre de Sansa, et enragée par les propos d'Euron, Yara se laisse dominée par la colère et c'est dans un hurlement qu'elle se lance à l'attaque, assénant un premier coup que Euron contre facilement. Le duel entre les deux Greyjoy commence, au milieu des combats brutaux entre les hommes d'équipage. 

Animée d'une rage nouvelle, Yara ne laisse aucun répit à son oncle, le faisant reculer alors qu'il contre avec plus ou moins de difficulté les nombreux coups de hache qu'elle tente de lui asséner. Mais Yara ne fait pas assez attention à sa défense et sa jambe est légèrement entaillée par une attaque bien placée d'Euron. Serrant les dents contre la douleur, Yara poursuit le duel sans broncher. 

_"Pas mal. T'as au moins plus de couilles que ton incapable de frère!" continue Euron dans la provocation délibérée et cruelle.

_"TA GUEULE!!" vocifère Yara tout en continuant son attaque frontale. Un coup bien placé entaille l'épaule droite d'Euron, qui laissant échapper un grondement de douleur, un filet de sang coulant sur son tissu, redouble d'effort pour vaincre sa nièce tenace. Cette fois, c'est Yara qui doit reculer sous les assauts répétés de son oncle, et un coup de pied dans le bide la fait tomber à terre, et perdre sa hache qui glisse plus loin. Un soldat fer-né ayant vu sa capitaine en danger, se rue sur Euron, mais ce dernier le tue d'un violent coup de hache dans le cou. Yara profite de ce moment de diversion pour saisir un morceau de bois brisé et le plante de toutes ses forces dans le cou de Euron, lui traversant la gorge. L'oncle Greyjoy se fige, se noyant dans son propre sang et tombe à terre, aux pieds de Yara, haletante, blessée et victorieuse. C'est sans regret que Yara, du bout de son pied, pousse le corps sans vie de son oncle, le laissant tomber à l'eau, et disparaitre dans l'opacité des profondeurs de la baie comme festin pour les poissons et les crabes.

********* 

Dans la salle du trône, Sandor se rue sans hésiter sur son frère Gregor dans un rugissement de bête sauvage. Les épées des deux frères Clegane se heurtent dans un crissement d'acier. Brienne ayant aperçue Jaime gravement blessé au sol, doit se démenée afin de repousser un nouveau groupe de gardes, mais elle est finalement assistée par Bronn qui a réussi à récupérer. 

Les coups d'épées entre les frères Clegane s’enchaînent avec une force et une brutalité hors du commun, Sandor infligeant de lourdes blessures à son frère mais toujours aussi inefficaces contre ce dernier. Pourvu de sa force et sa résistance surhumaine, Gregor prend vite l'avantage et d'une riposte cinglante, fait mettre un genou à terre à son petit frère. Mais Sandor, galvanisé par la soif de vengeance, se jette de tout son poids contre son frère, le faisant chuter au sol. Un corps à corps violent s'engage entre les deux Clegane. Désarmés, ils en viennent au main...coups de poings, coups de pieds fusent, mais encore une fois, Gregor prend l'avantage, parvenant à sonner Sandor en lui assénant plusieurs coups de tête.... Le limier se retrouve à quatre pattes, étourdi et crachant un filet de sang de sa bouche. Gregor se redresse, dominant son frère et ramasse son épée pour le décapiter. Voyant que Bronn parvient à abattre les derniers gardes avec ses talents de combattant, Brienne décide de voler au secours de Sandor, et bloque au dernier moment un coup latéral de la Montagne qui aurait été fatale pour Sandor. Gregor s'attaque ensuite à Brienne, mais après quelques parades et avec ses talents de chevalière, elle parvient à trancher la main armée de Gregor. Malgré sa main tranchée, Gregor attrape Brienne avec l'autre et commence à l'étrangler avec force. Sandor se souvient alors des paroles que Melisandre lui avait chuchoté. Le fameux cadeau de Beric. C'était le moment ou jamais. Se concentrant à son maximum, Sandor marmonna les mots dans sa barbe, et à la stupeur de tous, l'épée du Limier s'embrasa tout à coup d'une flamme rougeoyante. D'abord apeuré par ce feu apparut soudainement, Sandor parvient, pour la première fois de sa vie et en prenant sur lui, à résister à sa peur du feu et garde l'épée enflammée en main, comme Beric Dondarrion avant lui. Sandor en profite alors pour s'élancer et d'un geste rapide et net, décapite Gregor, dont le corps imposant titube quelques secondes avant de tomber à la renverse. 

_"On se reverra en enfer, frérot..." dit Sandor en crachant un glaviot sur le cadavre de Grégor, alors que les flammes sur son épée se dissipe. Le Limier ne peut s'empêcher d'accorder une pensée sincère à Beric, dont le cadeau lui aura été finalement bien utile.

Assistant à la chute de son golem protecteur, Cersei sombre encore un peu plus dans la folie et refuse toujours d'admettre sa défaite. 

_"Si je meurs, tout le monde partira avec moi!!" crache t-elle sans ménagement avant de commencer à se diriger d'un pas préssé vers l'arrière de la salle. C'est alors que Jaime, étant parvenu à user des ses dernières forces pour se relever, arrive derrière elle, la retourne vers lui en la saisissant à l'épaule, et les yeux en larmes, lui transperce le coeur avec son épée. Blottit contre son frère, Cersei reste paralysée par l'intense douleur, alors que Jaime et elle se regardent dans les yeux une dernière fois.

_"Tu ne m'a pas laissé le choix.....pardonne moi...." lui dit Jaime en larmes. Du sang s'échappant de sa bouche, Cersei ne prononce rien, venant déposer sur les lèvres de Jaime un dernier baiser sanglant, avant de succombée dans les bras de son frère. Jaime, à bout, tombe à genoux devant le trône de fer, étreignant le corps sans vie de sa soeur dans ses bras. 

Mais en dépit de l'immense chagrin qui le ronge, Jaime ressent également les effets de la terrible blessure dans ses côtes et contemple le sang qui s'écoule. Sentant la vie le quitter peu à peu, il essaye de se redresser, mais trébuchant, il est rattrapé in-extremis par Brienne. Se sachant condamné, le chevalier Lannister adresse un regard désolé à Brienne, qui essaye de le réconforter dans ses derniers instants. 

_"Je...Je n'aurais jamais imaginer que les choses finissent ainsi..." dit-il d'une voix de plus en plus faible. 

_"Vous avez combattu bravement, Ser Jaime. Votre honneur est sauf." le rassure Brienne. Jaime parvient à sourire et délicatement, prend la main de la femme chevalier dans la sienne. 

_"Promettez moi de ne pas m'oublier et de rester un exemple de chevalerie pour les royaumes....promettez le moi..."

La voix de l'homme étant de plus en plus faible, Brienne fait vite et apose sa main sur son torse, en guise de serment.

_"Je le jure sur ma vie et mon honneur. Et je ferais en sorte que tous dans les sept royaumes vous connaissent en tant que héros."

Jaime sourit encore, et après avoir entendu le serment de Brienne, ferme doucement les yeux, et dans un dernier souffle, succombe à ses blessures dans les bras de Brienne. Cette dernière ne peut contenir plus sa tristesse et verse des larmes tout en tenant le corps sans vie de Jaime contre elle. 

_"Reposez en paix.....Ser Jaime Lannister."

********* 

Dans le ciel de Port-Réal, l'affrontement des dragons se poursuit lui aussi, mais Drogon commence à ressentir les blessures infligées par son frère. Viserion lui ne montre aucun signe de fatigue. Mais après avoir évité un puissant souffle de son frère, Drogon perd de l'altitude suite à un mouvement maladroit et percute violemment une maison. Daenerys est désarçonnée suite au choc et tombe dans le vide. 

********* 

Ser Davos et Tyrion sont parvenus à rejoindre la surface et se retrouvent maintenant à courir dans les rues de la cité en proie aux hordes de spectres. Ils parviennent à éviter une légion de morts qui se déversent sur une petite place commerciale et commencent à y massacrer les soldats qui s'y trouvent. 

_"Suivez nous! Suivez nous!" Intime Tyrion à tous les habitants que lui et Davos rencontrent, ces derniers en proie à une panique totale. Dans la débacle, un mort se jette sur Davos et le plaque au sol, mais Tyrion intervient et abat le zombie avec un coup de dague en verredragon dans l'arrière du crâne. C'est alors que Ser Jorah et Podrick, portant eux aussi les nombreuses traces de combat sur leurs visages et armures, les rejoignent. Davos leur explique rapidement la situation et sur ce qui va se produire s'ils ne dégagent pas de là. Cependant, la vue de Drogon dans le ciel indique à Jorah la présence de Daenerys, mais il ne la voit pas sur lui. Plus qu'inquiet, Jorah demande à Podrick de rester et aider Tyrion et Davos à évacuer les habitants, tandis qu'il se précipite à la recherche de la khaleesi. 

Tyrion, Davos et Podrick fuient en emmenant avec eux les habitants de plus en plus nombreux, et évitant autant que possible les rues les plus envahies. Partout, les hurlements de peur résonnent, de même que les grognements infâmes des créatures mortes-vivantes. 

Mais soudain, le petit groupe se retrouve face à un marcheur blanc seul, qui achève de tuer un soldat Lannister. Le monstre se concentre alors sur eux et s'avance d'un pas assuré. Il prend pour cible Tyrion qui se trouvait plus près, mais Podrick se jette de tout son poids sur la créature, le repoussant en arrière. 

_"PODRICK!!" s'exclame Tyrion avec horreur, retenu par Davos. 

_"Sauvez vous, messire!!" crie à son tour le jeune écuyer, alors qu'il est attrapé à la gorge par le marcheur blanc et jeté avec violence contre le mur d'une maison. Tyrion se refuse à abandonner, mais Davos insiste lourdement et l'éloigne avec lui et les habitants, le temps presse plus que tout. Tyrion voit alors Podrick lui jeter un dernier regard sûr, l'écuyer ne regrettant en aucune façon son geste. Podrick rend son dernier souffle alors que la lame du marcheur blanc lui traverse le corps, le clouant au mur de la maison. Emmené de force par Davos, Tyrion laisse échapper un hurlement de désespoir, alors que le corps sans vie de l'écuyer retombe aux pieds du marcheur blanc. 

 



0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?