Rebirth of the Dragon (After GOT / Daenerys Targaryen) par

5 vote(s) de lecteurs, moyenne=9/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Fantasy / Drame

2 Rebirth of the Dragon Part 2

Catégorie: K+ , 3502 mots
1 commentaire(s)

La première chose que vit Daenerys lorsqu'elle rouvrit les yeux dont les paupières lui collait un peu, après que sa vue troublée soit revenue à la normale, fut le plafond de la petite chambre dans laquelle elle se trouvait. Une agréable et légère odeur d'encens imprégnait l'air. Elle était allongée dans un lit simple, confortable, sous une couverture sombre en soie. Sa tête la faisait horriblement souffrir, et elle sentait comme si tout son corps était en proie à d'atroces courbatures. Malgré la douleur, elle parvint à se redresser, s'asseyant dans le lit et observant autour d'elle la pénombre de la chambre, éclairée simplement par les rayons de la lumière du jour filtrant à travers le carreau de l'unique fenêtre de la pièce. 

Mais une douleur bien particulière lui fit baisser les yeux vers sa blessure à la poitrine. A nouveau, elle se souvenait....Jon....c'est lui qui avait fait ça.... elle le revoyait, dans sa tête, son visage regardant le sien, et la douleur cinglante de la lame pénétrant dans sa chair....le coeur à nouveau battant de la jeune femme se souleva, alors que sans pouvoir l'empêcher, elle versa des larmes, les lèvres tremblantes et plongeant son visage dans ses mains....comment tout cela était-il possible? Comment avait-il pu lui faire ça? Et surtout, comment avait-elle pu revenir? Pourquoi était-elle ici? Elle se souvint également de Jon et ses cicatrices sur le corps, ainsi que l'histoire de son retour dans le monde des vivants, ramené également par une prêtresse de R'hllor....Etait-ce qui était aussi arrivé pour elle? Daenerys était plus que perdue, tout se mélangeant dans sa tête, et le sentiment de tristesse l'envahissant. 

La porte de la chambre s'ouvrit lentement dans un grincement et le serviteur Athias entra, pour trouver la jeune femme assise sous la couverture.

_"Ah, enfin, vous voilà eveillée. Vous avez dormie pendant presque deux jours.....je vous apporte de quoi manger un peu. Vous devez reprendre des forces."

Le serviteur vint déposer un petit plateau de bois contenant un morceau de pain, du fromage et quelques morceaux de viande séchée, ainsi qu'une cruche d'eau en bronze. Daenerys ne dit rien, le dévisageant avec méfiance et se recula un peu dans le lit. Athias le remarqua et lui sourit.

_"N'ayez crainte. Vous ne risquez rien ici."

_"M....mais.....où est ce que je suis?" demanda t-elle. 

_"Au temple de R'hllor, à Volantis. Vous êtes l'hôte de marque de la grande prêtresse Kinvara. Nous devons prendre soin de vous, telle est sa volonté, ainsi que celle du maitre de la lumière, qui par un miracle comme lui seul peut les provoquer, vous a ramenée parmi les vivants."

R'hllor? Le maitre de la lumière? Comme beaucoup, Daenerys connaissait le culte voué à ce dieu ainsi que les nombreux disciples qui le compose. Ainsi, était-ce vraiment lui qui l'avait ramenée depuis les contrées de la mort? Mais pourquoi? Sentant son estomac grondé férocement, la jeune femme choisit d'abord de prendre le plateau et de manger timidement, ce qui parut rassuré le jeune serviteur de voir qu'elle avait garder l'appétit. Il remarqua aussi les traces de larmes sèches sur ses joues. Il lui aurait bien demander pourquoi, mais choisit de la laisser tranquille, sachant ce qu'elle venait déjà de subir. 

Sentir la nourriture et l'eau couler dans sa gorge donna l'impression à Daenerys de revivre, littéralement. Elle observa alors Athias venir déposer sur le lit des vêtements propres et pliés, spécialement pour elle. 

_"Quand vous vous sentirez prête, vous pourrez vous habiller et venir voir la grande prêtresse."

_"Mais....comment ai-je pu arriver à Volantis? Je me souviens que...je me trouvais à Port-Réal quand...." elle ne put poursuivre sa phrase, sa gorge se nouant à nouveau à cause du chagrin. 

_"Votre dragon vous a porter jusqu'ici....Il est même resté à vos côtés pour protéger votre corps, jusqu'à se priver de nourriture et de sommeil. Je dois avouer que je n'avais jamais vu une telle dévotion de la part d'un animal." répondit Athias. A la mention de ce dragon, Daenerys réagit immédiatement et saisit le serviteur par le col.

_"Drogon! Ou est-il?! Je dois le voir!"

_"Euh, il se trouve dans la cour arrière du temple. Il devait encore reprendre des forces...." réponds Athias. Daenerys n'attendit pas plus longtemps, écartant la couverture et se levant, ses pieds touchant le pavé froid de la chambre. Athias, par respect, détourna les yeux alors que la jeune femme, etntièrement nue, s'emparait des vêtements sur le lit et commençait à se vêtir. Une simple et modeste robe d'un vert-gris sombre, un pantalon court, ainsi que des souliers. Elle ne prêta même plus attention à la présence d'Athias tandis qu'elle enfilait la robe. Elle put s'apercevoir un instant, dans le petit miroir posé sur la table de bois en face du lit. Elle pouvait voir son visage creusé par la fatigue, le doute, ses longs cheveux d'argent défaits et tombant en cascade sur ses épaules... Une fois prête, et sans même l'autorisation du serviteur, Daenerys quitta précipitemment la chambre, écartant la porte sur son passage et suivie de près par Athias qui voulut la retenir. Il la retint par le poignet, ce qui lui valut de recevoir un regard noir de sa part. 

_"Attendez, attendez, je sais que vous êtes pressée, mais vous devez rester calme. Vous venez de subir un choc très violent et..."

_"Je dois voir mon dragon, vous comprenez?!" insista t-elle en dégageant son poignet "...je veux m'assurer qu'il va bien."

Devant le ton et le regard obstiné de la femme, Athias soupira lourdement et décida alors de l'accompagner, la guidant jusqu'à l'arrière cour. Ils franchirent un grand nombres de couloirs et de pièces, dans lesquels Daenerys put apercevoir d'autres serviteurs à l'oeuvre, entretenant le temple, ainsi que les prêtres et prêtresses rouges oeuvrant pour leur dieu. Après une porte, Daenerys se retrouva enfin à l'extérieur, sentant l'air frais venir lui caresser le visage et la lueur du jour venir la saluer. Et c'est au milieu de ce grand espace, qu'elle le vit enfin. Son cher enfant, son dernier encore en vie, son énorme corps écailleux se faisant réchauffer à la lumière du soleil. Des larmes, de joie cette fois ci, coulèrent le long des joues de Daenerys alors qu'elle s'avançait sans hésiter vers Drogon, qui la remarquant, se leva aussitôt de tout sa stature et vint à elle en émettant des grognements affectueux. Daenerys se blottit contre son museau, le caressant avec tout l'amour qu'une mère pouvait donner à son fils. Drogon paraissait presque ronronner comme un gros chat. Du bout de sa grosse langue rapeuse, le dragon vint lui lécher doucement la joue dans un signe affectif, ce qui fit arracha un petit rire à la jeune femme dut au chatouillement. 

_"Drogon....je...je suis si heureuse que tu sois là....tu....tu m'as sauvée...." dit-elle dans ses larmes de bonheur. C'est vrai. Si elle avait pu revenir, c'était grâce à lui, qui en l'emportant loin de Westeros, avait ainsi empêché quiconque de se débarasser de son corps. Drogon l'écoutait, continuant de la regarder et de frotter doucement son museau contre elle alors que ses mains caressaient ses écailles noires. Se tenant à la porte, Athias était rester en arrière afin de laisser la jeune femme retrouver son dragon en paix et repartit à ses tâches de serviteur du temple. 

Daenerys, en mère attentive, regardait partout sur le corps de Drogon pour y voir la trace d'une quelconque blessure, mais heureusement, il n'avait rien. Il avait repris des forces et retrouver l'appétit, à en juger par les nombreux ossements d'animaux qui jonchaient le sol de l'arrière cour. Les serviteurs de R'hllor avaient pris soin de lui, et intérieurement, elle les en remercia. Au moins, il était toujours le dragon qu'elle connaissait, laissant toujours trainer ses restes de nourriture en grand enfant qu'il était. Daenerys sourit, attendrie, voyant Drogon venir saisir une carcasse à moitié mangée de ce qui était une chèvre et la déposer devant sa mère, et la regardant avec un air presque enfantin comme pour lui proposer de manger.

_"Je....non merci, Drogon. J'ai déjà mangée." dit-elle en faisant un peu la grimace face à l'odeur de la charogne et des mouches qui voletaient autour. Drogon parut comprendre et ne se priva pas, renfermant ses mâchoires sur la carcasse et l'avalant aussitôt d'un coup dans un craquement d'ossements et de chair. 

_"Les dragons sont des créatures tout à fait remarquables." fit tout à coup la voix de Kinvara, la grande prêtresse, qui s'avança dans la cour à la rencontre de la jeune reine Targaryen. Drogon ne montra aucun signe de méfiance ou d'agressivité envers la femme rouge, sachant ce qu'elle avait fait pour sa mère. Bien qu'encore un peu méfiante, Daenerys savait aussi qu'elle devait son retour miraculeux à cette prêtresse. 

_"Drogon n'est pas seulement remarquable...." répondit Daenerys en se tournant vers lui et le regardant avec amour et fierté "....il est unique. Et il est mon enfant...le seul qu'il me reste en ce monde."

Ses pensées revinrent un instant vers ses deux autres fils, Viserion et Rhaegal, tous deux morts au cours de cette infernale croisade pour reconquérir ce maudit trône et cette satanée guerre contre les marcheurs blancs qui lui avait coutée énormément, dont la vie de son plus cher et fidèle ami, Ser Jorah. Le coeur serré et la gorge nouée, Daenerys eut une pensée pour lui aussi, ainsi qu'à sa chère Missandei, et à Ver Gris. Elle espérait qu'il soit toujours en vie, quelque part. Elle avait tout perdu....tout. La tristesse l'envahissait, mais aussi la colère, en un mélange amer et écoeurant dans sa bouche. Elle revoyait les visages de Tyrion, son ancienne main qui l'avait laissée tomber, et Jon, l'homme qu'elle aimait, qui lui avait enfoncé un poignard dans le coeur.... le poing de Daenerys se crispa, tremblant doucement. Voyant la jeune reine replonger à nouveau dans ses douloureux souvenirs, Kinvara vint à elle.

_"Si je comprends bien...." lui dit Daenerys en se tournant vers elle "...je dois également mon retour à vos pouvoirs, prêtresse rouge."

_"Oh, il ne s'agit pas de ma volonté en particulier..." répondit modestement Kinvara en se joignant à elle tandis que les deux femmes marchaient côte à côte sur le pavé de la cour. "...je ne suis qu'une humble servante."

_"Je dois donc mon retour au maitre de la lumière, c'est cela?" questionna à nouveau la jeune reine déchue. Kinvara lui confirma la question par un simple hochement de tête. Daenerys avait vraiment du mal à le concevoir.

_"Trouvez vous cela vraiment aussi surprenant? N'avez vous point entendue, comme moi, alors que nous vous ramenions, cette voix dans les flammes....vous l'avez entendue aussi, n'est ce pas?" 

Le visage de Daenerys pâlit et Kinvara y vit là la réponse à la question. Comment cette prêtresse pouvait-elle savoir? C'était vrai. Alors qu'elle était morte, ou presque, elle ne savait pas vraiment comment décrire l'état dans lequel elle se trouvait, elle l'avait entendue....ce murmure, cette voix désincarnée à son oreille tandis qu'une chaleur puissante l'enveloppait... Etait-ce.....lui?

_"Mais....mais pourquoi moi? Pourquoi m'avoir ramenée?" 

Kinvara comprit cette curiosité qui la dévorait, et invita la jeune femme Targaryen à la suivre à l'intérieur du temple.

********* 

Kinvara conduisit Daenerys à l'intérieur de la grande salle de l'autel, ou la reine des dragons put enfin contempler de ses yeux cette imposante pièce, dont l'apparence mystique n'avait d'égale que l'aura pesante qui y régnait, arrachant presque un frisson au corps de Dany. Son attention se porta particulièrement sur l'autel....elle était persuadée de l'avoir déjà vu....dans un rêve, ou peut-être n'en était-ce pas un....un grand coeur ardent tout de pierre sculpté, se tenant au milieu d'une salle obscure et titanesque, cerné par les flammes..... 

 Kinvara, comme à son habitude lorsqu'elle se rendait en ce lieu sacré, allumait une par une les quelques bougies sur les chandeliers disposés sur un côté, faisant naitre de petites flammes dansantes sur chaque mèche. 

_"Répondez moi, à présent. Qu'est ce que votre maitre peut bien attendre de moi?" demanda Daenerys, perdant quelque peu patience. Kinvara le comprit tout à fait, se contentant de souffler la tige utilisée pour allumer les bougies et reprit sa conversation avec elle. 

_"Vous êtes celle qui fut promise, Daenerys du typhon. Un grand destin vous attend, comme le maitre de la lumière l'a voulu...."

_"Un grand destin?" l'interrompit Daenerys en levant un sourcil "...J'ai été trahie par ceux que je croyais être mes allliés, j'ai été assassinée par l'homme que j'aimais, j'ai perdue deux de mes enfants et toute mon armée.... où voyez vous un grand destin dans ce désastre?!" 

La jeune reine déchue s'emportait, mais se calma très vite pour éviter de sombrer, et sentant qu'elle n'était pas encore complètement remise, souffla un grand coup. Kinvara resta très calme, nullement insultée par le ton qu'avait employée Daenerys envers elle. Dany se reprit, et alla s'asseoir sur le banc de pierre au fond de la salle, se passant le visage entre ses mains et essayant de remettre de l'ordre dans son esprit complètement embrouillé. 

_"Qu'est....qu'est-il arrivé alors que j'étais......?" elle ne put même pas finir sa phrase tant cela sonnait comme invraisemblable. 

_"Le royaume du nord est devenu indépendant, et les six couronnes sont maintenant gouvernés par un nouveau roi nommé Bran le brisé....le trône de fer, quant à lui, n'est plus."

A cette dernière mention, le coeur de Daenerys fit un bond et elle releva la tête vers la prêtresse, et devina dans ses yeux, qu'elle disait la vérité. 

_"Le...le trône de fer a disparu?" 

_"Oui..." confirma Kinvara "...votre dragon l'a détruit après qu'il vous ai trouver sans vie dans la salle du trône.....je l'ai vu, dans les flammes...."

_"Drogon? Mais pourquoi a t-il fait ça?" demande Daenerys encore plus perdue.

_"Comme vous l'avez dit vous même, majestée. Votre dragon est unique, d'une intelligence hors du commun....le trône de fer fut ce qui causa votre chute, et Drogon, dans sa clairvoyance, a donc décidé d'éliminer une fois pour toutes ce qui avait entrainée la mort de sa mère, pour vous venger, mais aussi pour vous délivrer...."

_"Me délivrer?" répondit Daenerys en levant un sourcil, circonspecte devant les explications de la grande prêtresse qui poursuivit. 

_"Vous délivrer de l'héritage de vos ancêtres, ce même héritage qui vous a non seulement coûté la vie, mais également celles de ceux que vous était fidèles.... vous n'étiez pas faites pour vous s'asseoir sur ce trône de fer, comme vous n'avez jamais faites pour régner en Westeros...."

Daenerys avait beaucoup de difficulté à accepter cela. Elle qui toute sa vie s'était battue de toutes ses forces afin de reprendre l'héritage de sa dynastie...Avec la disparition du trône de fer, ce qui restait du symbolique héritage laissé par Aegon le conquérant venait de s'évanouir à jamais, mettant un terme définitif au règne de la dynastie Targaryen sur Westeros. Daenerys était encore une fois partagée entre la tristesse et la colère. Elle venait vraiment de tout perdre cette fois. Un autre usurpateur s'était emparé du pouvoir à Westeros, un cauchemar éveillé pour la jeune reine déchue.... 

_"Si ce que vous dites est vrai....alors, ou se trouve donc ma véritable place?" questionne à nouveau Daenerys en faisant un peu le vide dans son esprit. Kinvara lui sourit, et d'un geste de la main, l'invita à se lever et venir s'approcher du pédiestal de pierre dans lequel se consummait les flammes d'un brasero dans un récipient de fer et de bronze. 

_"Approchez, Daenerys du typhon....regardez dans les flammes et dites moi ce que vous voyez...." 

Daenerys commençait à être fatiguée de tout ce mystère, mais emportée par sa curiosité et la conviction que Kinvara disait vraie, s'avança d'un pas timide jusqu'au brasero et fixa son regard concentré dessus. Se tenant derrière elle, Kinvara attendait, observant avec attention. 

_"Que voyez vous?" fit la grande prêtresse.

_"Je.....rien, seulement les flammes...." répondit sincèrement la jeune Targaryen, moyennement convaincue. Kinvara insista pour qu'elle continue de regarder, plus attentivement encore. Ce que fit Daenerys. Elle ne voyait désormais plus que la danse des flammes devant elle, rien d'autre, comme si le monde autour d'elle s'était effacé. Il n'y avait plus qu'elle et ce brasero devant elle, rien d'autre. L'agréable chaleur venait lui caresser le visage, lui apportant un certain réconfort moral. Ce lien unique avec le feu, dont elle ignorait comment elle avait pu l'obtenir, avait toujours été pour elle un moyen de se sentir vivante. 

De longues secondes s'écoulèrent durant lesquels Dany fixa le brasier. L'aura mystique se fit plus lourdement ressentir au fur et à mesure. Kinvara le sentit également mais ne fit rien, se contentant de montrer un air satisfait. L'expression de Daenerys changeait elle aussi, paraissant étonnée, sans voix, comme observant quelque chose au milieu des flammes ondulantes. 

_"Je....je vois quelque chose...." soupire soudainement la jeune femme aux cheveux argentés, sans pouvoir détourner ses yeux du brasero. "...de sombres contrées, ou la nuit ne semble jamais finir.... je vois une cité faite de pierre noire..... j'entends....oui, j'entends des cris.....des cris de bébés dragons! Ils proviennent de cette montagne noire, en forme de...de crâne hurlant...... je....il y a une forme dans cette montagne....elle....elle se tourne vers moi.....ces yeux...." la crainte grandissait dans le ton de Daenerys. 

Un crépitement soudain du brasier fit sursauter Daenerys, qui désormais ne voyait plus rien se dessiner dans le feu. Kinvara n'avait rien perdue de la description faite par la jeune femme, et ne parut pas vraiment surprise non plus. Déboussolée par ce qu'elle venait de voir et d'entendre, Daenerys fut venir s'asseoir sur le banc de pierre. Les cris de ces bébés dragons continuaient de résonner dans sa tête, presque comme des appels. 

_"Je sais ce que vous avez vu...." lui dit Kinvara "...car je l'ai perçue également."

_"Mais....qu'est ce que cela peut bien signifier?"

_"Que votre place est ici, en Essos, Daenerys du typhon....rappelez vous ce que vous avez fait pour ces contrées, des innombrables esclaves que vous avez sauver, des vies que vous avez rendues meilleures par vos actions..... vous êtes plus qu'une reine... vous êtes une libératrice, celle qui nous fut rendue dans le feu et les cendres, par la grâce du maitre de la lumière."

Tout cela était-il bien réel? Après tout ce qu'elle avait pu voir, Daenerys pouvait difficilement remettre en cause l'intervention d'une certaine présence divine. Mais pourquoi elle? La vision de ces montagnes noires pongée dans cette nuit inquiétante, cette cité de pierre noire, lui revint en tête. Kinvara le devina aussi, venant aposer délicatement sa main sur celle de Dany et s'agenouilla devant elle. 

_"Le maitre vous a montré le chemin. Il ne tient qu'à vous maintenant de le prendre. Sachez que moi, Kinvara, grande prêtresse de Volantis, jure de vous suivre et de vous servir."

Daenerys ne sut pas comment réagir, mais était tout de même reconnaissante envers ces prêtres pour avoir pris soin d'elle et de son cher Drogon. Bien qu'elle pouvait décidée d'ignorer cette vision, cette dernière ne pouvait se détacher de son esprit. Les pleurs de ces bébés dragons résonnant en un écho lointain l'obsédait....elle devait voir de quoi il retournait. 

_"Mais.....ou doit-on se rendre?" fut la dernière question de la jeune reine. Kinvara lui adressa un oeil malin et un sourire en coin, et donna un nom bien particulier qui fit presque frémir Daenerys.

_"Asshai."


1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?