Rebirth of the Dragon (After GOT / Daenerys Targaryen) par

5 vote(s) de lecteurs, moyenne=9/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Fantasy / Drame

3 Rebirth of the Dragon Part 3

Catégorie: K+ , 4263 mots
0 commentaire(s)

Westeros, aux Îles de Fer

Le temps avait tourné à l'orage en ce début de soirée grise. Sur les docks, les nombreux marins s'attelaient à attacher solidement les cargaisons parées sur les navires qui prendraient la mer une fois le calme revenu. Une pluie torrentielle s'abattait sur la région, les vagues, puissantes et sauvages, venant violemment s'écraser contre les grandes falaises rocheuses de Pyke, comme si elles essayaient d'atteindre le château perché au sommet. 

Yara Greyjoy était assise sur le fauteuil de feu son père Balon, faisant face à la cheminée ornée d'un kraken ou brûlait quelques pauvres bûches. Silencieuse et montrant un air moribond, elle écoutait vaguement le vent hurler à l'extérieur contre les parois de son château, ainsi que la colère du dieu noyé déchainant sa fureur à travers cette tempête. Sur la table se trouvait les restes secs et froids d'un repas auquel la jeune et première reine des îles de fer avait à peine toucher. 

Bien qu'elle fut couronnée et dirigeait maintenant les îles de fer avec sa force qui faisait tout son caractère, Yara ne s'était jamais sentie aussi impuissante, et furieuse. Elle n'avait toujours pas pu digérer la trahison de Jon Snow vis à vis de Daenerys Targaryen, et avait demandée à ce que la tête de l'ancien roi du nord soit mise sur une pique. Mais Arya l'avait menacée, disant qu'elle la tuerait si elle osait à nouveau demander l'exécution de Jon. Yara avait connue la jeune reine Targaryen, ayant même signer un pacte entre leurs deux maisons en une alliance forte, et cette trahison envers Daenerys lui avait laissée un sale gout amer dans la bouche. Malgré la disparition de la reine dragon, Yara lui était restée fidèle malgré tout, tout comme le nouveau Prince de Dorne. Cependant, Yara avait du se plier et reconnaître Bran Stark en tant que nouveau roi des six royaumes, le nord étant maintenant devenu indépendant sous le règne de Sansa Stark. Plus d'une fois, Yara avait penser elle aussi à réclamer l'indépendance des îles de fer et se détacher de ce système qu'elle méprisait encore plus maintenant. Elle s'étonna même qu'elle et le prince de dorne n'aient pas été exécutés sur place par le nouveau roi pour avoir volontairement exprimé leurs loyautés non brisée envers Daenerys. 

Yara soupira de fatigue, se frottant les yeux. Une certaine mélancolie lui pesait aussi. Elle aurait aimée que Theon soit encore là, afin de la conseiller, la soutenir... lui, qui avait donné sa vie à Winterfell pour ces même Starks.... En sa mémoire, Yara avait fait gravée le nom de son défunt frère sur une grande pierre plate et blanche se tenant fièrement au gré du vent sur les sommets de Pyke, afin que le nom de Theon demeure à jamais....

Des bruits de pas se rapprochant, ainsi que la porte de la salle s'ouvrant très lentement, la firent émerger de ses pensées. 

_"Je croyais pourtant avoir été claire....Je ne veux personne ici, vous êtes bouchés ou quoi?!" dit-elle avec un agacement très prononcé. Le garde s'inclina par respect et s'avança tout de même.

_"Pardonnez moi, ma reine, mais un corbeau vient d'arriver, de Dorne."

Yara regarda par dessus son épaule, intriguée, voyant la main gantée du garde tenant le message encore roulé et fermé par le sceau Dornien. Yara prit le message et congédia immédiatement le garde, qui referma les portes derrière lui. Une fois de nouveau seule, Yara se dirigea vers sa table, et défit le sceau avec son couteau. Qu'est ce que le prince de dorne pouvait bien lui vouloir? Déroulant le parchemin sous ses yeux, elle commença à lire l'écrit à l'encre noire. Ce qu'elle lut alors la figea sur place, alors que ses doigts tremblait légèrement et que la stupeur lui paralysait la figure. Elle dut prendre plusieurs secondes pour réaliser, se laissant tomber assise sur l'une des chaises, et perdit cette morosité pour sourire à nouveau. Etait-ce....vraiment possible? La porte s'ouvrit de nouveau et le même garde entra.

_"Pardonnez moi encore une fois, ma reine..." s'excusa t-il encore "...mais un homme est arrivé par un bateau portant les voiles de Dorne, et demande à vous voir immédiatement."

_"Fait le entrer." répondit-elle, s'attendant à ce que cet homme soit justement le Prince de Dorne. Le garde obéit et s'écarta, pour laisser passer un homme qui ne fut cependant pas le prince. Yara le reconnut néanmoins et parut surprise. Le jeune homme avait une peau mate, des cheveux noirs très courts et un visage sérieux, presque fermé. Il se tenait droit, vêtu d'une armure en lanières noires. Il jeta un bref coup d'oeil au message déplié dans la main de Yara, et paraissait presque en connaitre le contenu sans même l'avoir lu. Yara l'avait déjà vu, à Meereen. Il était le commandant des Immaculés dirigés par Daenerys Targaryen. Ver Gris. C'était son nom. Bien qu'il ai proclamé vouloir se rendre à Naath, le chef des immaculés semblait avoir changer de destination. 

Sachant qu'il était lui aussi resté un allié fidèle de Daenerys, elle l'invita à entrer et ordonna qu'on referme les portes afin qu'elle puisse parler avec lui en privé. Une fois cela fait, Yara s'approcha de lui, désignant le parchemin.

_"Est-ce....est-ce vrai?" demanda t-elle, toujours un peu confuse. Ver Gris ne dit rien, mais affirma d'un hochement de tête. 

_"Et...ou est-elle?"

_"A Volantis." répondit Ver Gris tout simplement. Yara sourit. Elle savait maintenant vers ou la ménerai sa prochaine expédition en mer. 

********** 

Essos, Volantis

Un peu plus d'une semaine depuis son retour parmi les vivants. Daenerys était restée au temple, prise en charge par les serviteurs , dont plusieurs furent mis à pleine disposition de la jeune reine, par ordre de Kinvara, ainsi qu'une chambre plus spacieuse. Une nouvelle robe lui fut donnée, faites d'une tissu de meilleur qualité, de couleur ébène aux reflets pourpres. Sa chaîne en argent représentant un dragon lui avait été restituée. Avec l'assistance de servantes, Daenerys fut recoiffée et retrouva ses nattes, comme Missandei lui faisait autrefois, à la manière de dothrakis. 

Daenerys avait peu à peu recouvrer ses forces, arrivant à manger et à dormir convenablement, malgré les nombreux cauchemars et souvenirs concernant son assassinat qui continuaient de la hanter. N'ayant pas pu le faire avant, elle avait été remercié les deux serviteurs Athias et Jarad. Bien que ne prenant pas part aux rituels et autres prières consacrés par les prêtres et leurs serviteurs, Daenerys était autorisée à se déplacer dans le temple, observant la vie qui s'y déroulait. Tous ces serviteurs, formés à devenir des prêtres ou certaines femmes formées à devenir des prostituées sacrées. Elle avait pu aussi observer les soldats de la Main Ardente, ces mystérieux guerriers de R'hllor vêtus d'armures et de capes aux reflets orange, et aux visages cachés par leurs casques de couleur bronze, s'entrainant, dans une coordination des plus incroyables. Elle avait même été stupéfaite de les voir capable d'enflammer les pointes ondulées de leurs lances, déchainant ainsi de puissantes attaques rapides et précises et faisant danser leurs lames enflammées autour d'eux dans une danse brûlante et mortelle. Mille guerriers, pas un de plus ou de moins...mille lances de feu.... Il lui avait même semblé voir leurs yeux luire comme des flammes à travers les visières de leurs casques, mais peut-être avait-elle rêvée? 

L'homme chargé de les former, révéla à Daenerys que les guerriers de la Main Ardente étaient tous esclaves, mais furent rachetés par le temple et formés à devenir de puissants guerriers, dédiés corps et âmes à leur dieu. La force de ces guerriers était-elle que Daenerys en était venue à penser qu'ils pourraient peut-être même surpasser les immaculés. 

Daenerys avait du mal à croire qu'elle verrait Asshai. Cette cité mystérieuse du bout du monde était une véritable légende pour bon nombre de peuples, et même certaines personnes n'y voyaient qu'un mythe afin d'effrayer les enfants. Daenerys se souvint, du temps ou elle fut l'épouse de Drogo, avoir entendue quelques mentions de la cité d'Asshai par les dothrakis, qui avaient l'air d'éviter cet endroit comme la peste. Même Drogo, lui qui fut un féroce meneur et guerrier, n'aimait pas parler d'Asshai et des contrées de l'ombre. Ce fut même la seule fois que Dany crut percevoir une once de crainte dans sa voix à la mention de la cité des ombres. Elle ignorait ce qu'elle découvrirait une fois arrivée là bas, et dans un sens, cela l'attirait mais l'effrayait aussi. Heureusement, Kinvara et Drogon seraient avec elle. 

Bien que connaissant désormais sa future destination, Daenerys n'avait toujours pas pu obtenir de Kinvara de pouvoir partir. Selon la grande prêtresse, d'autres personnes devraient venir se joindre à eux pour le périple vers Asshai, et arriveraient sous peu. Daenerys se demandait bien qui cela pouvait être, mais Kinvara était restée muette sur ce sujet, disant simplement à la jeune reine qu'elle le saurait le moment venu. Ces prêtres rouges et leur fantasme pour le mystère...Daenerys soupira, mais après tout, si cela lui permettait enfin de découvrir enfin son véritable but, elle acceptait d'attendre encore un peu.... 

Au cours de ces jours à vivre dans le temple, Daenerys faisait tout pour se remettre de cette terrible épreuve qu'elle venait d'endurer. Sa colère pour Jon, pour les Starks, pour Tyrion, était encore très présente, mais elle essayait tant bien que mal de l'effacer et de se concentrée sur sa nouvelle destination. Westeros n'avait été pour elle que souffrance et mort, et l'héritage de sa dynastie y ayant été effacé à jamais, elle ne voudrait probablement jamais y retourner. Kinvara disait probablement vrai....Essos était là ou se devait d'être, pour le bien de ces peuples. Elle repensa aux cités qu'elle avait libérée de la domination des esclavagistes. Comment la situation avait-elle évoluée en son absence? Cette question la travaillait beaucoup aussi. 

Par cette agréable et chaude après-midi, Daenerys était venue s'asseoir sur le petit banc de l'arrière cour, laissant le soleil lui éclairer le visage et lui chauffer le corps. Elle pouvait entendre, au loin, les échos des cloches des navires mouillant dans le port de Volantis et les quelques oiseaux marins piallant dans le ciel. Sa douleur à sa cicatrice à la poitrine s'était amenuie, grâce à des pommades et autres onguents fournis par les serviteurs du temple afin de la soulager de ses douleurs. Elle posait parfois un regard dessus, venant doucement effleurer la surface de la cicatrice à peine reformée, et chaque fois y ressentait un désagréable frisson glacial, comme si la lame fantomatique du poignard qui l'avait tuée était toujours là. 

Daenerys essaya de se changer l'esprit en regardant, avec un sourire attendrie, le grand Drogon, laissant chauffer ses écailles à la lueur du soleil, roulé en boule comme un gros chien dans un coin de la cour et ronflant aussi fort qu'un taureau enrhumé. Après ce qu'il avait fait pour elle, il méritait bien de se reposer autant qu'il le voulait, surtout avant le périple qui viendrait. Elle décida alors de se lever et de venir s'asseoir auprès de lui, se blottissant près de sa grande tête et sans le réveiller, caressa très délicatement son museau. Drogon, sans s'éveillé, émit un léger gémissement suite à la caresse, et bougea très doucement la tête. Il était en train de rêver probablement. De quoi pouvait bien rêver un dragon? Daenerys se l'était souvent demandée quand elle regardait ses trois bébés faisant leurs siestes et s'agitant parfois dans leur sommeil. 

Drogon parut s'agiter un peu plus dans son sommeil, grondant plus fort. Son rêve devait avoir tourner en cauchemar. Toujours aussi délicatement, Daenerys blottit sa tête sur son museau et continua de le caresser....

_"Chhhh...ce n'est rien....dors mon enfant, dors..." murmura t-elle. Se comporter comme tel avec un dragon lui aurait sûrement value d'être traitée de folle par beaucoup, mais elle s'en moquait. Pour elle, ses dragons n'avaient jamais été de simples animaux de compagnie....Ils avaient été et seraient toujours ses enfants, dans la vie comme dans la mort. Se sentant elle aussi bercée par cette douce chaleur et le vent doux du sud, et en sécurité auprès de son fils, la jeune femme se prit à fermer ses yeux, blottie contre Drogon, et sans s'en rendre compte, tomba dans un léger sommeil sans rêve. 

Daenerys fut sortie avec douceur de sa torpeur, par le bout du gros museau de Drogon, venant frotter son épaule pour la réveiller. Ignorant combien de temps elle avait pu dormir, elle se frotta les yeux, souriant à son fils alors que le dragon la fixait, de ses yeux à la couleur de braises incandescentes. 

Dany se remit sur ses pieds, se sentant un peu mieux à la suite de ce petit sommeil sous la chaleur de l'après-midi. Son attention se porta alors vers le dos de Drogon, puis à nouveau sa tête. Dans les yeux du dragon, elle pouvait deviner comme une insistance, le voyant aussi se pencher près d'elle. Il voulait qu'elle monte sur son dos, comme elle le fit tant de fois. Daenerys sourit à nouveau. L'idée de voler à nouveau sur le dos de son dragon lui réchauffa le coeur et elle n'hésita pas à un seul instant, et elle le sentait, il le voulait aussi. Il n'avait pas pu revoler depuis son arrivée au temple, et cela l'agaçait d'attendre sans rien faire d'autre que dormir ou attendre son prochain repas. 

Aidée par son fils qui se pencha à son maximum, la jeune femme grimpa sur son épaule, s'aidant de ses deux mains et s'appuyant sur les écailles noires, avant de venir se positionner en cavalier entre les deux épaules du dragon. Se penchant en avant, elle saisit fermement deux des pointes formant la crête de Drogon, et se cramponna. Heureusement pour elle, elle n'avait rien perdue de ses réflexes de cavalière dragon. 

La sachant bien accrochée, Drogon émit un rugissement, avant de faire quelques pas lourds en avant pour prendre de l'élan, et d'un bond, entama ses premiers battements d'ailes, s'éleva majestueusement en direction des airs, l'onde produite par ses ailes faisant frémir et danser l'herbe et les feuillages des arbres de la cour. Alerté par le bruit, Athias et Jarad ont accourus à la porte de la cour, pour voir, stupéfaits, le grand reptile s'envoler. Ils allaient prévenir Kinvara, mais la prêtresse se tenait juste derrière eux, déjà au courant et n'exprimait aucune inquiétude, bien au contraire. 

_"Que fait-elle?" demanda Jarad, circonspect. 

_"Elle redécouvre qui elle est vraiment." répondit Kinvara avec un sourire, ses yeux fixés vers la forme de Drogon. Partout dans Volantis, tous les regards des passants se levaient, partagés entre la stupéfaction et la peur de voir cet immense dragon volant au dessus de leur ville. Dans les rues et places commerciales, les prêtres et prêtresses rouges envoyés pour répandre la parole de leur dieu auprès des citoyens, regardaient avec fierté le vol du grand dragon noir, montrant ainsi à tous que la reine était de retour. 

Accrochée sur le dos de Drogon, Daenerys se sentait plus libre et vivante que jamais, retrouvant la sensation de voler qu'elle avait presque faillie oublier et contemplant plus bas, la cité et le temple, qui paraissait tout petits tels des maisons de poupées. Elle sentait l'air frais du grand ciel lui fouettait le visage, faisant flotter ses cheveux derrière elle, tandis que Drogon fendait les cieux, laissant échapper de grands rugissements pour exprimer sa satisfaction de voler à nouveau. 

Drogon partit alors en piqué, de plus en plus vite, se rapprochant des eaux du fleuve. Daenerys, bien cramponnée, le laissait faire, ayant toute confiance en lui. Une fois à seulement quelques mètres de la surface, Drogon se redressa de toutes ses forces, son ventre venant frôler l'eau, et provoquant de fortes vibrations sur sa surface, avant de repartir vers les hauteurs. Daenerys sentait son coeur battre très fort, mais pour une bonne raison. 

Après plusieurs longues minutes de vol, Drogon se posa finalement parmi les grandes collines entourant la cité, au bord de la rivière ou lui et sa mère furent trouvés quelques jours plus tôt. Daenerys descendit de Drogon et posa les pieds sur les galets lisses et doux qui bordaient le cours d'eau. Drogon se pencha et plongea son museau pour y boire d'énormes gorgées après ce vol qui lui avait donné soif. Souffrant un petit peu aussi de cette chaleur, Daenerys s'agenouilla au bord de l'eau pour y tremper ses mains et s'en passer un peu sur le visage. La fraîcheur mordante de l'eau lui fit du bien. Elle admira quelques instants, pensive, son reflet déformé se dessinant sur la surface transparente et ondulante de l'eau. Bien qu'elle soit toujours la même, Daenerys eut presque du mal à croire qu'elle se voyait elle même. Il y a encore quelques jours, elle était pourtant morte. 

Ses pensées furent tout à coup interrompues par la sensation d'une présence à proximité. En tournant la tête vers sa droite, elle aperçut une jeune fille, d'environ six ou sept ans, aux cheveux noirs semi-courts, à la peau mâte et pauvrement vêtue de haillons. Elle tenait dans ses mains quelques brindilles de bois, sûrement pour faire un feu. La petite fille n'osait plus bouger, fixant timidement cette jeune femme aux cheveux d'argent, et derrière elle cet énorme créature reptilienne qui remarqua aussi sa présence et émit un grondement de méfiance. Dany lui fit aussitôt signe de se calmer et de rester ou il est. 

_"Bonjour." dit amicalement Daenerys en lui souriant. La petite ne dit rien, ne pouvant détourner ses yeux du grand dragon qui la fixait. 

_"N'aie pas peur. Il ne te fera aucun mal." ajouta Daenerys en se redressant pour venir à sa rencontre. Mais la petite fille eut un mouvement de recul, intimidée, et partit finalement en courant pour disparaitre derrière la berge. Dany ne chercha pas à la retenir et la regarda s'éloigner. Ce simple geste fit remonter en elle d'autres souvenirs douloureux. Elle perdant ses moyens, sur Drogon, ravageant la cité de Port-Réal, entrainant ainsi la mort de centaines d'innocents, hommes, femmes et aussi des enfants. Combien de petites filles du même âge que celle qui se tenait devant elle avait-elle brûlées vives sans le savoir? Le regret s'empara de sa gorge et de son coeur. Posant de nouveau son regard vers son reflet dans l'eau, elle crut presque y voir un monstre. Qu'avait-elle fait? Les poings crispés, elle laissa échapper une larme de regret qui tomba pour se mélanger à l'eau de la rivière et être emportée dans le courant.

Mais en ouvrant les yeux, l'expression de Dany fut changée. Plus déterminée. Jamais plus elle ne se le permettrait. Les seuls qui subiraient le feu de sa colère dès à présent seraient les tortionnaires et autres coupables des pires traitements infligés aux plus démunis. Bien qu'ayant oeuvrée à libérer la Baie des Serfs, l'esclavage en Essos était encore très présent et il était de son devoir d'y mettre un terme, une bonne fois pour toutes. Se dirigeant à nouveau vers Drogon, elle était plus que décidée. Le trône de fer n'étant plus, la jeune reine de Westeros l'était aussi. Elle serait désormais ce qu'elle fut toujours destinée à être: la libératrice d'Essos!

********* 

Un peu plus tard, une fois revenue au temple de Volantis, Daenerys avait regagnée sa chambre. Assise sur le lit, elle avait allumée en face d'elle, sur une petite table, un petit brasero dont elle fixait les flammes depuis maintenant près d'une demi-heure. Une fois de plus, elle avait pu revoir ces montagnes noires plongées dans cette nuit perpétuelle....ce mont en forme de crâne hurlant, dont le brouillard semblait surgir depuis ses orifices de pierre.... et ces appels de bébés dragons résonnant, en provenance des ténèbres de ces cavernes inexplorées.... 

N'obtenant plus aucune réponse de la part de ce maitre de la lumière, Daenerys éteignit le brasero, pour rester pensive devant les fines fumées du feu mourant s'échapper devant elle. Un toquement à la porte la fit revenir à la réalité. 

_"Entrez." 

Ce fut la prêtrese Kinvara qui apparut au seuil de la chambre, toujours vêtue de sa même robe rouge et portant à son cou de grand médaillon doré orné de sa pierre précieuse. 

_"Majestée. Vos alliés sont arrivés. Ils vous attendent dans la grande salle." 

Ses....alliés? Daenerys la dévisagea, perplexe. De quels alliés pouvait-elle bien parler? Il ne lui restait personne, à moins que....elle pensa deviner quelqu'un en particulier, mais était-ce possible....?

Plus qu'intriguée, elle suivit Kinvara jusqu'à la salle en question. En bas des grandes marches de marbre se tenaient deux personnes, attendant patiemment, et que Daenerys reconnut immédiatement, son coeur se soulevant de surprise. 

_"V....Vers Gris? Yara Greyjoy?" balbutia Daenerys. C'était bien eux. Le chef des immaculés et la reine des îles de fer levèrent leurs regards vers elle, eux aussi ne pouvant empêcher la surprise et la joie de se manifester à la vue de la jeune reine dragon, bien vivante, par ne serait-ce quel miracle. Tous deux avaient vogué depuis les îles de fer suite à la nouvelle. Daenerys descendit les marches pour venir à leur rencontre. Immédiatement, Ver Gris, en un réflexe, s'agenouilla devant sa reine, tête baissée. Mais Daenerys tomba à genoux devant lui et le prit par les épaules, l'obligeant à relever les yeux vers elle. 

_"Torgo Nuhdo.... Grâce aux dieux, tu es en vie...." dit la jeune reine, plus qu'heureuse de revoir enfin un visage familier, celui d'un ami plus que fidèle. Ver Gris sourit lui aussi, exprimant aussi son soulagement de revoir sa reine vivante. Daenerys se tourna ensuite vers Yara et la prit par les mains. La jeune reine de fer restait comme bloquée à la vue de la reine à laquelle elle prêta allégeance, ici et en vie après ce qui était arrivé.

_"C'était donc vrai....mais...mais comment?" demanda Yara. 

_"Eh bien....Drogon m'a amenée ici, et disons, que j'ai reçue une aide pour le moins....miraculeuse..." répondit en toute franchise la reine Targaryen, en désignant du regard Kinvara qui descendit à son tour les marches pour venir se joindre au petit regroupement. Avec respect, Ver Gris et Yara saluèrent la grande prêtresse, qui leur rendit ce salut. 

_"Mais, et vous, comment avez vous su?" demanda à son tour Daenerys à ses deux alliés. Yara et Ver Gris posèrent alors leurs yeux sur la prêtresse, lui laissant le soin de donner l'explication.

_"Après votre retour, je me suis permise d'écrire au nouveau Prince de Dorne, qui bien qu'ayant ployé devant l'ascension du roi Bran le brisé, a continuer d'exprimé son allégeance envers vous. Ver Gris, qui s'était réfugié à Dorne avec ses immaculés, en fut immédiatement prévenu et à son tour, il prévint la reine Yara."

_"Ce qu'ils vous ont fait est impardonnable, ma reine." dit franchement Yara d'un ton sec. "Jamais je n'aurait pu vous trahir ainsi, car telle fut le pacte arrangé entre nos maisons.... S'il ne tenait qu'à moi, j'irai leur infliger le châtiment qu'ils méritent."

Daenerys comprenait parfaitement la réaction de son alliée, car plus d'une fois cette même lui eut traversée l'esprit. Mais, suite aux révélations de la grande prêtresse, la jeune femme Targaryen ne pouvait se détourner du nouveau but qu'elle s'était fixée. 

_"J'avais jurée de bâtir un monde meilleur, et c'est ce que je ferais....mais pas à Westeros. Il est temps pour Essos de retrouver sa libératrice." annonça simplement Daenerys, provoquant la curiosité de Yara et de Ver Gris. 

_"Le seigneur de la lumière nous a tous réunis, ici en ce lieu...." ajoute Kinvara auprès des trois "...le temps du départ est maintenant venu. Asshai nous attend."


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?