Rebirth of the Dragon (After GOT / Daenerys Targaryen) par

5 vote(s) de lecteurs, moyenne=9/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Fantasy / Drame

4 Rebirth of the Dragon Part 4

Catégorie: K+ , 3629 mots
0 commentaire(s)

Le jour du départ était enfin arrivé. Daenerys Targaryen, celle qui fut rescussitée dans le feu et les cendres, accompagnée de ses fidèles alliés, s'était rendue sur les quais de Volantis pour y prendre place sur le navire fer-né affrété par Yara Greyjoy, ce même navire qui l'avait menée elle et Ver Gris jusqu'à Essos. La jeune reine fer-née, portant son plastron de fer frappé du blason du kraken et son long manteau d'un gris profond, une épée et une hache courte accrochées à sa ceinture, vociférait avec son caractère fort habituel ses ordres sur le pont supérieur, les marins fer-nés l'ayant suivie s'attelant à préparer le départ dans les plus bref délais. 

Daenerys avait revêtue à nouveau sa longue robe ébène aux motifs de dragons rouges serpentant tout du long, et aussi une cape de la même couleur, pourvue d'une capuche afin de la protéger de la pluie. Ver Gris se tenant à sa gauche, et lady Kinvara à sa droite, la jeune reine Targaryen contemplait l'équipage en mouvement dans toutes les directions du navire, dont les voiles marquées du grand kraken Greyjoy, se déplièrent dans le vent. Une dizaine de guerriers de la Main Ardente se trouvait là, en rang parfait et sans bouger, servant d'escorte à la grande prêtresse, et l'accompagnerait tout au long du périple. Les marins fer-nés jetaient souvent des coups d'oeil assez curieux envers ces étranges soldats muets, dont ils juraient voir les yeux briller comme des flammes sous les visières de leurs casques. Quelques soldats immaculés étaient également présent, ayant accompagner Ver Gris jusqu'ici. Le restant des immaculés, d'après Ver Gris, étaient restés à Dorne. 

Ce fut par un début d'après-midi sous un vent favorable que le navire quitta le port de Volantis, glissant sur les flots en direction de la haute mer, et en direction de l'Est, vers Asshai. Daenerys savait que ce voyage serait long, mais elle était plus déterminée que jamais à poursuivre sa nouvelle voie, et se sachant maintenant soutenue. Sa confiance s'accentua à la vue de Drogon, dont l'ombre recouvrit un bref instant le navire. Le dragon planait, de toute sa splendeur, dépassant le navire mais restant tout de même à ses alentours, laissant entendre ses rugissements puissants à travers la brise du large et venant du bout de ses serres frôler la surface de l'eau. S'avançant jusqu'à la proue du navire, Daenerys restait silencieuse, sentant sa chevelure d'argent flotter dans le vent, contemplatif de l'océan se profilant maintenant devant elle à perte de vue. Le grand voyage vers les Contrées de L'ombre commençait. 

********** 

Les premiers jours en mer se passèrent sans incident, les courants et le vent s'étant montrés favorables. Cette nuit, le navire avait jeté son ancre proche d'une petite île déserte pour Drogon avait pu se poser pour y dormir, non sans avoir avant cela attrapé un énorme requin dans l'eau pour en faire son repas. Sur le pont du navire, les marins fer-nés, tout en mangeant, s'adonnaient à des jeux de hasard, de dés principalement, et semblaient miser leurs payes les uns contre les autres. Les immaculés, Ver Gris parmi eux, et les soldats de la Main Ardente, eux, restaient de marbre, se contentant de prendre leur repas sans dire un mot, au contraire des fer-nés qui parlaient et riaient de bon coeur entre eux. 

Se tenant à la proue du navire, lady Kinvara s'était un peu isolée, contemplant l'immensité du ciel nappé d'obscurité et de la lueur des étoiles venant se refléter sur la surface d'encre de l'eau. Yara, tenant dans sa main un gobelet de bière, vint lui tenir compagnie, s'accoudant contre le bastingage et proposant une gorgée à la prêtresse, cette dernière refusant poliment. 

_"Désolée si mes marins vous paraissent un peu bruyants. Ils sont gueulards et cons par moments c'est vrai, mais c'est des gaillards sur qui je peux compter." dit la reine fer-née en posant un regard vers ses hommes un peu plus loin sur le pont, deux d'entre ayant apparemment entamer un bras de fer serré. Kinvara ne s'en montra aucune gênée.

Le silence se fit de nouveau entre les deux femmes, et Yara, après avoir repris une gorgée de bière, se décida à le briser de nouveau.

_"C'est donc vous qui l'avez ramenée, si je comprends bien? Si c'est le cas, je voudrais vous en remercier."

_"C'est le seigneur de la lumière qui l'a voulu ainsi..." corrigea calmement Kinvara "...C'est par sa volonté que moi et le dragon avons pu arracher Daenerys du typhon aux bras du Grand Autre."

_"Le Grand Autre?" Yara leva un sourcil devant cette définition étrange.

_"Vous apprendrez, reine Yara, que certaines guerres dépassent l'entendement du commun des mortels. Notre seigneur est le dieu du feu, de la lumière et de la vie. Lui, ainsi que nous ses serviteurs, sommes en perpétuel conflit envers son ennemi juré, auquel nous ne donnons aucun nom. Celui que l'on appelle le Grand Autre incarne le froid, la mort, la terreur et les ténèbres, et n'aspire qu'à recouvrir le monde de sa noirceur et à effacer toute trace de vie sur terre."

Yara écoutait avec plus ou moins d'attention, ayant pourtant assez de mal à croire à toutes ces croyances qu'elle connaissait mal et à cette guerre éternelle entre deux êtres omnipotents se disputant le droit de régner sur ce monde et ses peuples. 

_"Mais....et qu'est ce que Daenerys Targaryen a à voir avec tout ça?" demande Yara en deuxième question.

_"Elle est celle qui fut choisie par notre maitre, qui pour cela lui envoya trois dragons figés dans la pierre qu'elle put faire naître dans son feu purificateur aux prix de trois vies..." poursuivit la grande prêtresse "...le maitre de la lumière n'a que faire d'un siège de fer. Daenerys du typhon ne fut jamais destinée à une quête aussi futile. Il a de plus grands projets pour elle."

_"Quel projets?" fit Yara tout en reprenant une gorgée. Kinvara, de son oeil malin, la regarda avec un sourire en coin.

_"Elle vous l'a dit: bâtir un monde meilleur. Elle est celle qui répandra la lumière de notre seigneur et montrera aux peuples d'Essos la voie à suivre loin des ténèbres."

Face à ce discours quasi mystique, Yara était partagée, mais avec le retour à la vie de la jeune reine Targaryen, ne savait plus vraiment quoi penser de tout cela. 

Pendant ce temps, Daenerys se trouvait endormie dans la plus grande cabine du navire, qui lui fut offerte. Bien à l'abri sous la confortable couverture, la jeune femme dormait paisiblement malgré un début de nuit difficile. 

Elle ouvrit tout à coup les yeux, prise d'un sentiment de malaise des plus soudains. La température dans la cabine s'était étrangement refroidie, à grande vitesse, à tel point qu'elle pouvait apercevoir le trait de buée sortir de sa bouche à chaque respiration. Mais surtout, elle ressentait comme une présence bien réelle avec elle, et se sentait observée. Se redressant dans le lit, recroquevillée sous la couverture, elle cherchait du regard dans l'obscurité. La seule lumière présente était celle des rayons de la lune venant filtrer à travers le hublot et montrant de faibles faisceaux argentés volutes. Cherchant à tâtons, Daenerys trouva enfin la petite chandelle éteinte posée sur la petite table à côté de son lit et parvint à y faire naitre une petite flamme afin de mieux éclairer la pièce. Rien. Elle était seule, bien que la sensation de froid et de mal-être se faisait plus oppressante encore. 

La flamme de la bougie fut tout à coup soufflée, bien qu'aucun coup de vent ne puisse entrer avec le hublot fermé. Daenerys, le coeur battant la chamade, n'osait plus bouger. Et c'est là, que son sang ne fit qu'un tour alors que son regard se figeait d'effroi. Au pied de son lit, se tenait une silhouette d'apparence humaine, très grande, qui ne se trouvait pas là la seconde d'avant, elle en était certaine. La forme avait l'apparence d'une ombre, drapée d'un longue cape noire paraissant composée d'une fumée noire opaque et d'une capuche recouvrant sa tête. Derrière lui se dessinaient dans la pénombre comme des ailes noires de fumée, se déployant de son dos, d'une envergure atteignant presque les trois mètres. Daenerys se recula sur son lit, incapable d'appeler à l'aide tant la peur la serrait à la gorge telle une main puissante et invisible l’enserrant. Elle ne pouvait discerner son visage, ce dernier caché entièrement derrière une sorte de masque dont la matière ressemblait à du vieil os, et dont la forme montrait celle d'un crâne humain. Derrière ce masque, luisaient deux yeux d'un pâle morbide...cette forme, ces yeux....elle les avait déjà vus, dans les flammes, dans cette montagne noire en forme de crâne, au temple de Volantis...

_"Qui....qui êtes vous?" parvint à articuler Daenerys entre ses lèvres tremblantes. L'ombre tourna lentement la tête vers elle, sans montrer aucun signe hostile à son encontre. Il était aussi terrifiant que le Roi de la Nuit. 

_"Jamais de noms ne nous furent donner, et il en sera toujours ainsi....Mais nous savons qui vous êtes, Daenerys de la maison Targaryen." 

Sa voix...par les dieux, sa voix....impossible à décrire, mais si inhumaine, si éthérée, qu'elle paraissait ne pas être faites pour être entendue par des oreilles humaines....Daenerys le ressentit clairement, sentant ses oreilles et sa tête se faire marteler à chaque mot prononcés. 

_"Que voulez vous de moi?" demanda t-elle ensuite sans quitter cette chose des yeux. 

_"Ce qui ne possède un coeur ne peut désirer quoi que ce soit. La vraie question que tu pose est: toi, que veux tu? Toi, dont le sang des dragons de l'antique Valyria coule dans les veines..." répondit aussitôt l'ombre, dont la lueur des yeux redoubla "...Seul du feu peut renaître la chair qui fut changée en pierre... et seul une mort peut acheter une vie."

Face à ces paroles, Daenerys parut entendre à nouveau l'écho des cris des bébés dragons qu'elle avait entendu dans sa vision. L'écho semblait provenir de l'ombre elle-même. Elle revit également les visages de Jorah, et Missandei, tous deux la regardant un bref instant avant de s'évanouir dans les méandres de ses souvenirs. Dany en resta figée, sentant son sang trembler dans ses veines. 

_"Je...je les entends....ces pauvres petits....ils sont perdus..." soupire la jeune femme. 

_"Ils vous appellent..." lui dit l'entité sans nom "...Trois têtes, le dragon se doit toujours d'avoir. Il en a toujours été ainsi." Soudain, en une fraction de seconde, l'entité s'était avancée sur le côté du lit, juste à côté de Daenerys, la faisant sursauter encore. Une main, décharnée et squelettique, émergea lentement de la cape et vint effleurer du bout de ses phalanges répugnantes et froides le poignet de la jeune femme. "...Mais prends garde au corbeau aux trois yeux noirs, lui qui voit tout et sait tout avant même que quiconque ne le sache."  

Sur ces derniers mots, l'ombre parut s'effacée et disparut peu à peu dans les ténèbres de la cabine, laissant Daenerys à nouveau seule. L'aura pesante de malaise et de froid mordant s'était elle aussi volatilisée. Perturbée par cette rencontre, Dany resta assise dans le lit, le coeur battant à tout rompre. La porte de la cabine s'ouvrit, et la lueur d'une lanterne, tenue par Yara Greyjoy, éclaira la pièce. La reine fer-née trouva la jeune femme Targaryen recroquevillée dans son lit, la regardant avec une expression de grande peur.

_"Majestée, tout va bien?" 

_"Je....je crois, oui...ce....ce n'était qu'un mauvais rêve." fut tout ce que put répondre Daenerys, en reposant sa tête contre l'oreiller, mais ignorant si elle parviendrait à ce rendormir après cette apparition. Bien qu'elle désirait vraiment en parler, Dany choisit de ne rien dire à propos de cette ombre, ne voulant pas inquiéter Yara et les marins fer-nés à bord. L'idée de se rendre à Asshai ne leur plaisait déjà pas beaucoup, il était inutile de leur remplir la tête avec des histoires de fantômes hantant le navire. Elle aurait pu croire qu'elle avait rêvée, mais la réalité de la chose la rattrapa quand, le coeur battant, elle observa sur son poignet, les traces laissées par les phalanges de cette chose, disparaissant peu à peu de sa peau. 

*********

Westeros, Port-Réal

Installé dans son nouveau bureau de main du roi quelque part dans le donjon rouge, Tyrion Lannister était occupé à trier les nombreux messages que recevaient quotidiennement le royaume, tout cela dans l'écrasante chaleur de ce nouvel été qui venait de commencer. Se frottant le menton ne portant plus aucune trace de sa barbe qu'il avait rasée depuis, le nain examinait un document en particulier, envoyé par la banque de fer de Bravos, réclamant la dette contractée sous le règne de Cersei Lannister. Soupirant d'agacement, Tyrion se saisit de sa plume et commença à écrire sa réponse qu'il enverrait pas corbeau et promettant de rembourser la dette dans les plus bref délais. Les nombreuses dettes contractées par Cersei lors de son règne avaient fortement endettées le royaume, et Tyrion faisait de son mieux pour nettoyer le désastre qu'avait laissé sa soeur derrière elle. 

Il prit quelques instants, laissant retomber le papier devant lui sur le bureau et se servit une coupe de vin. Se levant de son siège, il s'avança jusqu'au balcon de son bureau, offrant une vue splendide sur la capitale, ainsi que sur la mer un peu plus loin, sur laquelle arrivait quelques navires marchands en provenance d'Essos et autres contrées. 

Sa solitude fut interrompue suite à l'arrivée du maitre des navires, Davos Mervault.

_"Maitre des navires, que me vaut ce plaisir?" le salua Tyrion d'un ton neutre avant de finir son verre de vin. Davos lui parut quelque peu renfermé. 

_"Sa majesté Bran réuni le conseil immédiatement."

Tyrion haussa un sourcil. 

_"Je ne pensais pas qu'une réunion du conseil serait prévue aujourd'hui."

_"Eh bien maintenant si..." répondit Davos "...et selon le roi, il s'agit d'une nouvelle des plus importantes."

Plus qu'intrigué par les révélations de lord Mervault, Tyrion décida de remettre la paperasse à plus tard et suivit son ami du conseil restreint hors de la pièce. 

Tous deux arrivèrent dans la salle ou se tenaient habituellement les réunions du conseil. Autour de la grande table s'étaient déjà réunis le grand argentier, Lord Bronn. Le grand mestre, Samwell Tarly. Le commandant de la garde royale, Brienne de Torth, et bien entendu, assis au bout de la table, le roi Bran Stark, montrant toujours ce même visage sérieux et neutre, les mains jointes sur ses genoux et attendant patiemment. Quelque chaises autour de la table restaient vides, les places de maitre des chuchoteurs et de maitre des lois étant pour le moment restées vacantes. Saluant d'un signe de tête leur souverain ainsi que leurs confrères du conseil, Tyrion et Davos vinrent prendre leurs places respectives autour de la table, débutant ainsi cette réunion. 

_"Bien. Maintenant tous réunis, je déclare ouvert cette réunion du conseil." déclara Bran d'un ton calme. 

Assis en bout de table face au roi, Tyrion fut le premier à prendre la parole.

_"Si je puis me permettre, majesté. Lord Davos ici présent m'a informé d'une nouvelle des plus importantes dont vous vouliez nous faire part. Pardonnez moi d'être aussi direct, mais quelle genre de nouvelle peut bien nécessiter une réunion précipitée du conseil?"

_"En général, il s'agit rarement de bonnes nouvelles." commenta Bronn, toujours avec la même aisance à dire ce qu'il pense. Un par un, Bran regarda les membres du conseil et reprit la parole.

_"Yara Greyjoy a reçue un message de la part du prince de Dorne. Elle a quittée les îles de fer pour se dirigée à Volantis, en compagnie du commandant des immaculés, celui qui se nomme Ver Gris."

Déjà, cette première annonce surprit tous les membres du conseil. 

_"Mais...pourquoi? Qu'iraient-ils faire à Volantis?" demanda aussitôt Tyrion un peu dépassé. 

_"Je vous le dit...ça sent la merde..." insista lourdement Bronn s'attendant au pire, ce qui agaça un peu les autres. Bran ne garda pas le suspense plus longtemps.

_"Daenerys Targaryen est vivante."

Suite à cela, un silence lourd s'abattit autour de la table. 

********** 

Au Large, dans la Mer d'Eté

Le navire fer-né continua son périple sur les eaux de la Mer d'Eté. En ce nouveau matin, Daenerys s'était éveillée plus tôt. Bien qu'elle aie gardée ce secret pour elle, l'apparition de cette créature dans sa cabine il y a quelques jours continuaient de la hanter. Accoudée sur le bastingage vers la proue du navire, elle restait pensive, le regard penché vers les flots venant se fendre contre la coque. Un croassement lui fit relever la tête. Un corbeau se tenait perché sur l'un des cordages du navire. Il tourna ses petits yeux noirs et ronds vers elle, comme s'il la regardait. Daenerys resta sans bouger, à observer le volatile, tout en souvenant des mots de l'entité: prenez garde au corbeau, celui qui voit tout et sait tout avant même que quiconque le sache. Elle repensa à ce jeune homme désormais roi, Bran Stark. Bien qu'elle ne l'avait pas vraiment côtoyé lors de sa venue à Winterfell, elle avait pu constaté son étrange pouvoir lui permettant de voir tout ce qui se passe, ou même ce qui s'était ou allait se passer. A travers l'oeil noir sans fond de l'oiseau, elle sentit comme, étrangement, le regard de Bran sur elle. 

Après l'avoir regardée, le corbeau poussa un nouveau croassement avant de prendre son envol, s'éloignant, dans la direction opposée dans laquelle se dirigeait le navire, vers l'Ouest. 

_"Rassurez vous. Aussi puissant que soit la corbeau clairvoyant, jamais le maitre de la lumière ne lui permettra de vous causer du tort." fit tout à coup la voix de Lady Kinvara, décidément toujours aussi habile pour faire les arrivées surprises. Daenerys la dévisagea, voyant dans son iris que la prêtresse savait elle aussi ce qui s'était passé, cette nuit là. 

_"Qu....qu'était-ce? Dites le moi, et plus de mystères cette fois-ci." demanda Daenerys. Ayant jurée de la servir, Kinvara obéit d'un petit hochement de tête et vint aux côtés de la jeune femme.

_"Les contrées de l'ombre au delà d'Asshai sont habitées par toutes sortes de choses qui dépassent les lois de la nature, certaines étant même bien plus anciennes et dangereuses que les marcheurs blancs et dont les noms, s'ils en avaient, ont été oubliés depuis longtemps. Que sont-ils? Que pensent-ils? Que veulent-ils? Nul ne le sait. Ils se trouvaient là bien avant les Premiers Hommes, et resteront bien après que les montagnes se soient changées en poussière, que les eaux se seront transformées en déserts, et bien après quand le dernier homme aura disparu de la surface de ce monde."

Daenerys écouta, ressentant un frisson à la fois de fascination et d'angoisse devant la description de ces mystérieuses créatures des contrées de l'ombre. Cette chose venue la voir dans sa cabine en était donc une? Les terres à l'extrême Est d'Essos étant très mal connues et quasi-inexplorées, il était possible en effet que de telles choses puissent exister sans même que le monde n'en soit conscient. 

_"Lorsque je le voyais....je ressentais ce froid pénétrant dans ma chair, gelant mon sang....je sentais ses yeux d'un blanc sans fond sur moi, cette sensation d'impuissance face à lui...." décrivit un peu Daenerys, frissonnant rien qu'à l'idée de reparler de cette créature. La voyant ainsi, Kinvara se fit pour devoir de la conseiller.

_"Comme à chacun d'entre nous, le seigneur de la lumière vous met à l'épreuve, Daenerys du typhon, et vous plus encore. Il tient à nous montrer si vous vous montrerez digne de lui, si vous serez capable de poursuivre la route qui vous fut tracée à travers la nuit sombre et pleine de terreurs."

Kinvara disait-elle vraie? Cette créature fut-elle envoyée comme une épreuve afin de tester Daenerys? Être tuée par l'homme qu'elle aimait et revenir à la vie n'avaient-ils pas été des épreuves déjà plus qu'éprouvantes? Visiblement pas, du moins du point de vue de ce dieu rouge. Quoi qu'il en soit, s'il s'agissait là d'un défi, Daenerys était bien décidée à le relever et poursuivrait son périple vers Asshai et son rêve de libératrice. 


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?