Rebirth of the Dragon (After GOT / Daenerys Targaryen) par

5 vote(s) de lecteurs, moyenne=9/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Fantasy / Drame

9 Rebirth of the Dragon Part 9

Catégorie: T , 4853 mots
0 commentaire(s)

En dépit des voix de ses amis hurlant pour la faire revenir, Daenerys continuait de courir sans s'arrêter. Elle ne pensait plus qu'à une seule chose: sauver son dernier fils, Drogon, qui était en train de se faire tuer sous ses yeux. En effet, le dragon des ombres avait mis Drogon à terre, complètement à sa merci, et l'avait martelé de coups de griffes et de crocs. Avec ses serres, le dragon des ombres griffa profondément Drogon à l'abdomen, le faisant saigner abondement. 

Malgré une résistance acharnée, Drogon ne réagissait presque plus, grondant lourdement et arrivant à peine à bouger, le corps et la tête couvert de blessures saignantes. Le dragon aux yeux blancs, lui aussi blessé, bloqua la tête de Drogon avec une de ses pattes pour l'empêcher de bouger plus, et s'apprêtait à l'achever en lui déchirant la gorge avec ses mâchoires. Le voyant faire, Daenerys se stoppa juste derrière lui, son expression passant de la peur et la tristesse à une colère noire.

_"NE TOUCHE PAS MON FILS!!" hurla t-elle de toute sa colère, serrant les poings et les dents, des larmes de fureur coulant sur ses joues. Alerté par ce cri, le dragon des ombres cessa son action et tourna son attention vers cette petite femme humaine qui se tenait à une dizaine de mètres derrière lui, et qui le défiait du regard. Le dragon émit un grondement renfrogné, la salive et le sang de Drogon coulant de sa mâchoire. Plus loin, les autres étaient restés éloigner du combat des dragons, mais observaient, horrifiés, leur reine faisant face à ce monstre sans âme. Kinvara avait confiée les oeufs à Shen, et était accourue aux côtés de Daenerys, les deux femmes faisant maintenant face au dragon. 

Ce dernier grogna et ouvrit sa béante, dont l'intérieur commençait à s'illuminer d'une lueur rougeâtre. Daenerys et Kinvara déglutirent. Il allait craché son feu sur elles. Heureusement, Drogon, tel un diable, se leva d'un bond, rugissant de rage et refermant ses mâchoires sur la gorge du dragon, vint brutalement l'écraser contre la paroi de la falaise. Etourdi par le choc brutal, le dragon aux yeux blancs tomba à terre. Drogon ne lui laissa pas le temps de récupérer, et déchaina son souffle ardent sur la tête du dragon des ombres, la recouvrant d'un manteau de flammes infernales. L'odeur de chair calcinée se fit sentir alors que le dragon des ombres rugissait d'une douleur abominable, voyant sa tête être brûlée et ses écailles et sa chair se détacher de son crâne. Drogon cessa son souffle de flamme, mais n'en resta pas là. Mordant une nouvelle fois la gorge de son ennemi, il arracha la tête d'un coup sec, la jetant plus loin et la voyant roulée au sol dans la poussière. Immédiatement, des goules sortirent de leurs cachettes et commencèrent à dévorer la chair encore fumante de cette tête de dragon mort. 

Daenerys, comme Kinvara et le reste des survivants, furent soulagés de voir le combat enfin fini. Malheureusement, Daenerys perdit très vite son sourire, constatant avec horreur que Drogon n'était pa sorti indemne de ce terrible affrontement. Le jeune dragon noir boitait un peu, son corps couverts d'entailles sanglantes et de marques de crocs. Mais ce qui choqua le plus Daenerys fut de voir que le côté gauche de la tête de Drogon avait été profondément griffé, la chair étant à vif, et que son oeil était devenu voilé, aveugle. Drogon respirait lourdement, visiblement épuisé, gémissait et semblait souffrir de cette blessure profonde. Les dragons pouvaient survivre à des blessures qui tueraient la plupart des autres créatures, mais Drogon semblait vraiment souffrir, à tel point qu'il ne put rester debout et tomba lourdement à terre. Versant une larme, Daenerys vint précipitemment à lui, et le dragon gémit, rassuré de la voir en vie. 

_"Mon pauvre bébé.... tu as encore risquer ta vie pour moi....je suis tellement désolée de ce qui t'es arrivé...." soupira Daenerys en se blottissant contre le museau de Drogon, le caressant avec amour tout en évitant de toucher la blessure pour éviter de lui faire plus mal. Le dragon ferma son seul oeil encore valide, gémissant sous les caresses de sa mère. Daenerys regardait l'oeil aveugle de Drogon, se sentant tellement désolée pour lui. Il ne verrait plus que d'un oeil désormais, ce qui pourrait sérieusement lui poser un handicap. Se tenant en arrière, les autres observaient, laissant la reine réconforter son fils après ce rude combat. Tout en le caressant, Daenerys pouvait sentir la respiration lente et faible de Drogon. 

_"Drogon, je t'en supplie, il faut que tu te lève.....je ne peux pas te perdre toi aussi....pas toi...." gémit Daenerys dans ses pleurs, priant dans son esprit pour que le dieu rouge, dans sa miséricorde, ne laisse pas mourir le jeune dragon. La voyant pleurer, Drogon fut comme imprégné d'une nouvelle force et d'un désir de vivre. Il ne pouvait pas abandonner sa mère. Il ne le ferait jamais, qu'importe ce qui lui en couterait. Il l'avait sauvée de la mort, et maintenant, à son tour, elle était prête à tout pour le sauver. Puisant dans ses dernières forces, Drogon s'appuya sur ses ailes et ses pattes arrière, soulevant son corps massif du sol poussiéreux. Le voyant faire, Daenerys reprit une once espoir, l'encourageant à continuer. Ce n'est pas aujourd'hui qu'il mourrait. 

********* 

Westeros, Port-Réal

La nuit était tombée depuis plusieurs heures sur la capitale royale du sud. Cependant, Bran ne dormait pas. Se tenant devant son bureau éclairé par une lanterne, il était concentré à écrire quelque chose sur un parchemin, et semblait assez pressé de le finir. 

Mais alors qu'il écrivait, sa main tenant la plume fut prise d'un tremblement incontrôlé, que Bran réussit à arrêter avec son autre main. Sur son poignet, la marque du Roi de la Nuit semblait être devenue plus grande, s'étant étendue un peu plus sur sa peau. Il l'avait remarqué depuis un moment, et savait ce que cela signifiait. Parvenant à garder un semblant de raison tant qu'il le pouvait encore, sentant qu'il perdait de plus en plus régulièrement le contrôle de lui-même, il finit d'écrire le parchemin, le scella et le prépara. 

_"C'est commencé.....Je ne pourrais bientôt plus le retenir...... Tout va dépendre d'eux désormais...." dit-il toujours très calmement, posant son regard neutre en direction du balcon de sa chambre, et du ciel parsemé d'étoiles.

*********

Westeros, Au delà du mur

Il eut beau essayer de l'oublier, de penser à d'autres choses et d'accepter les faits, son esprit persistait à lui montrer chaque nuit cette même vision du passé, comme un châtiment éternel pour le crime qu'il avait commis.... Jon ne cessait de la revoir, encore et encore.... Lui et Dany, dans la salle dévastée du trône recouverte de cendres, lui même promettant qu'ils seraient toujours ensemble, juste avant de la poignarder en plein coeur, et voyant son visage se figer devant le sien....Dany tombant à terre, la vie la quittant progressivement, et lui, impuissant et anéanti du geste qu'il venait de commettre, la regardant sans rien pouvoir faire que l'accompagner dans ses derniers instants.... Il s'attendait à ce que Drogon le tue sur place pour ce qu'il avait fait, mais au lieu de cela, le dragon était entrer dans une rage monstrueuse envers le trône de fer et l'avait réduit à un tas fondue en fusion avec son souffle de feu, avant de prendre le corps de sa mère avec grande précaution et disparaitre avec elle dans les airs, parmi la mer de nuages opaques, sous le regard de Jon, détruit. 

Jon ouvrit les yeux, haletant doucement de cet énième et même cauchemar qu'il venait de revivre. Allongé sur la fourrure lui servant de matelas, il se redressa lentement, soufflant et passant sa main sur son visage et prenant quelques secondes pour bien se réveiller. Il regarda l'intérieur de sa petite tente en peaux et cuir d'animaux. Les restes du petit feu au centre continuant de fumer et laissant mourir les dernières braises. Fantôme, son loup blanc, dormait toujours, roulé en boule près de son maitre. Jon lui donna une petite caresse sans le réveiller. Il l'enviait presque de pouvoir dormir si paisiblement. Jon resta assis, pensif, ne pouvant détacher cette vision de sa tête. Il s'en voulait encore, et le ferait sans doute pour le reste de sa vie d'exilé. Lui qui il n'y a pas encore si longtemps s'était révélé être Aegon Targaryen, fils de Rhaegar et Lyanna et héritier du trône de fer. 

Sachant qu'il n'arriverait pas à se rendormir, il se leva, s'habillant de sa tenue faites en cuir animal et de fourrures afin de le protéger du froid. Même en été, les terres au delà du mur restaient perpétuellement gelées. Jon sortit de sa tente, accueillit par l'air frais du matin qui lui frotta le visage. Les premiers bruits d'animaux se firent en provenance de la forêt de pins enneigés située en contrebas de la vallée. Le soleil s'était levé depuis peu en ce nouveau jour, et déjà, dans le camp de sauvageons, quelques hommes bien matinaux étaient déjà levés et habillés, allumant de nouveaux feu afin d'y préparer des repas pour leurs familles. Parmi eux se trouvait Tormund, qui voyant son ami Jon réveillé, vint le saluer. Mais le sauvageon devina vite l'air morose et renfermé de son ami. 

_"Toi t'as encore rêvé d'elle, c'est ça?" fit Tormund, qui bien qu'étant un sauvageon, était loin d'être un imbécile. Jon acquiesça nonchalamment, sentant sa gorge se serrée à chaque fois qu'il y pensait mais essayait de rester fort malgré tout. Tormund l'invita à s'asseoir avec lui autour d'un des feux et les deux hommes s’assirent. La chaleur réconfortante des flammes apporta un peu de réconfort à l'homme brisé que Jon essayait d'enfouir en lui. 

_"Bon, écoute..." lui dit Tormund tout en préparant un morceau de viande à cuire "...T'as pas eu le choix, c'est toi qui me l'a dit. Elle était plus elle-même. Elle avait commencée à tout détruire et t'as été obligé de le faire pour arrêter le massacre une bonne fois pour toutes. Maintenant que ce foutu trône a été détruit, c'est réglé."

_"Je sais...." répondit Jon en soupirant "...mais ce n'est pas aussi simple. Mets toi à ma place deux secondes. Obligé de tuer la femme que j'aimais, le sang de mon sang.... Une partie de moi me dit que j'ai fait le bon choix, mais l'autre me dit que j'ai eu tort....Je sais plus en j'en suis."

Tormund n'aimant pas voir son ami se lamenter comme ça, lui donna une grosse tape amicale dans le dos et lui tendit le premier morceau de viande ayant été cuit dans le feu. L'odeur agréable se fit sentir et Jon accepta poliment de la prendre. Il avait faim, il devait l'admettre. 

_"Essaye de plus y penser, Jon....avec le temps ça passera." lui dit Tormund.

_"Merci Tormund. C'est gentil de t'en soucier."

_"Oh c'est pas ça mon con...." répondit Tormund avec un clin d'oeil moqueur "...c'est juste que je tiens à ce que tu restes concentré...aujourd'hui, on est de corvée de chasse toi et moi." 

Jon devina bien que Tormund essayait de le faire rire un peu avec cette remarque volontairement déplacée. Il apprécia le geste mais se contenta de sourire, alors Tormund riait de bon coeur, fier de lui. Mais Jon, une nouvelle fois, en regardant vers les flammes du petit feu de camp, pensa à un détail assez dérangeant qu'il avait entendu sans son cauchemar après avoir poignardé Daenerys....un son qui le perturbait et faisant écho dans sa tête.....des pleurs.....des pleurs de bébé...

*********** 

Essos, au large d'Asshai

A nouveau sur le navire fer-né qui venait cette fois de quitter Asshai et glissait à nouveau sur les eaux noires et silencieuses du bout du monde, Daenerys s'était isolée dans sa cabine. Assise sur le lit, elle tenait dans ses mains l'un des deux oeufs de dragon, le mettant à la lumière de la chandelle afin de mieux le contempler dans ses moindres détails. Elle avait enfin réussie à les trouver, mais restait maintenant à les faire éclore. C'est là qu'intervenait Kinvara et son analyse des visions que son dieu lui envoyait dans les flammes. Daenerys lui avait fait part de son rêve étrange, dans ces ruines obscures, ce cercle runique et cette épée qui était apparue au milieu du brasier...Kinvara l'avait vue elle aussi, et avait révelée à la mère des dragons qu'il ne pouvait exister qu'un lieu semblable à celui qu'elle décrivait: les ruines oubliées d'Ulos, une île mystérieuse située dans le Détroit du Safran, au large des côtes des contrées de l'ombre. C'est vers île qui se dirigeait maintenant l'expédition.

Drogon, bien que très blessé, avait su garder ses forces et volait dans les airs au dessus du navire, bien que plus lentement qu'avant, n'ayant pas recouvert toutes ses forces malgré les deux jours supplémentaires passés à Asshai afin de permettre au dragon de se remettre pour être en état de voler. 

Sur le pont du navire, Ver Gris et le reste de l'équipage s'attelaient à préparer le navire en vue de l'arrivée sur les côtes de l'île d'Ulos. 

Dans la cale du navire, éclairée d'une simple chandelle, Shen et Yara était assis face à face sur des caisses en bois. Yara avait été légèrement blessée au poignet durant le combat contre les goules, et Shen-zoan s'était révélé avoir quelques compétences en médecine. L'homme de Yi Ti apposa un bandage de lin autour du poignet portant une tracce de griffure peu profonde mais qui faisait souffrir quand même Yara. Shen avait imprégné le bandage avec une lotion crée par lui-même, à partir de plantes médicinales originaires des terres de Yi Ti, dont Shen avait appris l'usage curatif auprès de son maitre lors de sa formation. Un bon combattant, comme il disait, se devait de maitriser l'art de soigner que de se battre. Bien que Yara gémit de douleur avec le produit entrant en contact avec sa blessure, elle faisait confiance à son ami pour la soigner. 

Dans sa cabine, Daenerys continuait d'examiner avec précaution les deux oeufs de dragons, vérifiant qu'il était en bon état. Etrangement, chaque fois qu'elle posait les mains en contact avec la surface de pierre des oeufs, elle ressentait comme une chaleur réconfortante dans son ventre. C'était comme si son futur enfant, dans ce ventre qui s'arrondissait à peine, ressentait lui aussi la chaleur si unique que conférait ces oeufs de pierre. Daenerys ne put s'empêcher de sourire, et de retrouver espoir. Cet enfant qui poussait dans son ventre serait un véritable Targaryen, celui qui sauverait la lignée et l'empêcherait de disparaitre. Malheureusement, la menace des Sans-visages et de leur commanditaire la firent vite revenir à la réalité et craindre pour l'avenir. Non, jamais ils n'auront sa vie, ni celle de son bébé. Elle ne le permettrait jamais, tout comme Drogon. 

Après plusieurs heures de voyage sur l'eau, le navire était finalement arrivé en vue de l'île, très grande et elle aussi recouvert de cet éternel brouillard inquiétant. Drogon y arriva le premier, se posant lourdement sur la terre ferme, reniflant et regardant les alentours avec attention et attendant l'arrivée du bateau et de sa mère. 

Une fois l'ancre jeté, une chaloupe amena Daenerys et son groupe d'alliés sur la plage de sable noir, tandis que le reste de l'équipage resterait sur le navire et les attendraient. Portant sa sacoche avec les deux oeufs de dragons, Daenerys regardait en silence le paysage de l'île qui se dressait face à elle. Elle avait presque l'impression d'être déjà venue ici, même si ce n'était qu'en rêve. L’atmosphère de cette île ne différait pas des contrées de l'ombre, ce qui ne rassurait pas vraiment l'équipage. Mais Daenerys, en dépit de sa méfiance et sa peur à l'égard de ces terres maudites, savait qu'elle ne pouvait reculer. Son destin se tenait là, l'appelant et n'attendant que de voir si elle saurait s'en montrer digne. 

_"Pour mon enfant.....je dois le faire pour mon enfant...." se murmura t-elle doucement à elle même pour se donner le courage de faire le premier pas. Escortée par Kinvara, Yara Greyjoy, Shen-zoan, Ver Gris, ainsi que les deux guerriers de la Main Ardente et le groupe d'immaculés, Daenerys entreprit sa marche et le groupe quitta la plage vers l'intérieur de l'île. Drogon, lui, les suivrait également, mais s'éloigna afin d'explorer les autres recoins de l'île, y ressentant lui aussi les ondes malsaines et négatives qui avaient jusqu'à imprégner le sol. 

Après une marche de plusieurs minutes sur cette île dépourvue du moindre signe de vie, le groupe arriva finalement en vue des ruines sombres et très anciennes d'une cité qui semblait presque avoir fusionnée avec la roche de l'île, les racines noueuses et épaisses des quelques arbres noirs présents ayant éventrés le sol en dalles de pierre. Daenerys reconnut exactement tout ce qu'elle avait vu dans son rêve. Tout était à sa place et tel qu'il était dans le rêve. L'arche délimitant l'entrée de la cité....les deux statues de dragons gardant cette entrée.... chaque ruine était à sa place précise, dans l'état ou elle devait être. En arrivant devant les vestiges de l'ancien temple, lui aussi étant identique à la vision dans le rêve, Daenerys eut une boule dans la gorge, l'appréhension grandissant en elle. 

_"Il n'est plus temps de reculer, ma reine......vous devez y entrer, seule, et faire face au jugement des anges des cendres et acceptez votre destinée.....surtout, ne les laissez pas deviner vos peurs les plus profondes....ils les utiliseraient contre vous." avertit Kinvara devant les vieilles marches de pierre menant au sommet de l'entrée. 

Daenerys déglutit à nouveau. Ces anges des cendres étaient ils les entités sans nom qu'elle avait vue dans son rêve? Elle devrait leur faire face, seule? L'idée même lui glaça le sang, mais cette ultime épreuve du maitre de la lumière lui permettrait de se montrer digne une bonne fois pour toutes. Yara, Shen et Ver Gris ne se montrèrent pas des plus rassurés de laisser entrer leur reine seule dans un endroit aussi sordide. Tout comme Drogon, qui ne cessait de grogner furieusement à l'encontre de ces ruines à l'apparence maléfique. 

S'accrochant avec force à l'idée qu'elle le faisait pour son futur enfant, Daenerys gravit une à une, d'un pas lent mais prudent les marches du grand temple abandonné, tenant les deux oeufs de dragons dans ses bras. Le reste du groupe resta en bas des marches, l'observant dans une tension à couper au couteau.

_"Au moindre cri que j'entend, nous accourons pour l'aider, peu importe ce qu'il y a là dedans." prévint Yara envers Kinvara, qui n'émit aucune objection, trop concentrée à regarder la reine Targaryen à monter les marches de sa destinée. Shen sembla approuver l'idée de la reine fer-née, tout comme Ver Gris. Et c'est dans l'angoisse la plus complète qu'ils virent Daenerys passer les colonnes poussiéreuses du temple et disparaitre petit à petit dans l'obscurité opaque des ruines. 

Le froid mordant et anormal était de retour, venant encercler Daenerys de toute part et caressant sa peau à nue dans une sensation désagréable tel des doigts gelés invisibles venant la palper. Elle pénétra et fit ses premiers pas dans un espace immense qu'elle reconnut également comme le lieu principal de son rêve. En effet, le cercle runique se trouvait au centre, peint sur la pierre, et en son milieu, dansait cette mystérieuse flamme. En marchant, Daenerys sentit sous ses bottes un léger bruit de craquement et remarqua que le sol tout entier de la sallle était recouvert d'un tapis de cendres de plusieurs centimètres d'épaisseur. 

A mesure qu'elle avançait sur le tapis de cendres, Daenerys apercevait, avec angoisse, ces mêmes entités, au nombre de sept, aux masques de crânes et aux yeux blancs sans fond, drappés de ses toges d'ombre en lambeaux et couvertes de cendres, leurs capuches cachant leurs têtes. Les anges des cendres, braquant sur elle leurs regards inhumains et la laissant venir jusqu'à eux. 

Arrivée à proximité du cercle de runes, elle s'arrêta avec un léger bond de surprise, une entité étant apparue juste devant elle depuis la pénombre et lui barrant la route. Du dos de l'ombre se déployait des formes obscures comme des ailes noires d'ange d'une envergure de trois mètres. Bien qu'impressionnée par l'apparence de la créature, Daenerys fit tout pour rester calme, tête haute et regardant l'entité dans les yeux. 

_"Daenerys, de la maison Targaryen....vous vous présentez ici, devant ceux dont le nom furent oubliés depuis la nuit des temps, afin de faire renaitre la chair qui fut changée en pierre..... cependant, la peur que nous percevons en vous nous porte à croire que vous n'êtes pas digne de vous voir accorder le droit de contempler l'épée qui naitra du feu et des cendres."

Sans qu'elle puisse dire un mot afin de se défendre, Daenerys se retrouva assaillie de nouveau par des visions douloureuses venant marteler sans répit son esprit. Visiblement, elle avait laissée cette entité accéder à ses peurs et ses douleurs les plus intimes, et ce dernier n'avait pas hésité une seconde à en faire usage pour la testée. 

Elle les revoyaient, tous ceux qu'elle avait perdu au cours de sa vie....Drogo, Jorah, Missandei, Viserion et Rhaegal, tous se tournant vers elle, leurs visages déformés par la douleur et par la mort qui les avait arrachés à ses bras. Elle revoyait leurs mort, les uns après les autres, encore et encore.... Jon Snow apparut lui aussi, la poignardant dans le coeur et la regardant mourir sous la pluie de cendres.... Elle se voyait, hurlante à la mort dans une souffrance des plus intenses, alors que son futur enfant pleurait de toutes ses forces, mais rendait son dernier souffle à peine né.... 

_"Nous sommes morts.....nous sommes tous morts pour t'avoir suivie....Tu nous a tués!!" hurlaient à l'unisson les voix de Drogo, Jorah et Missandei, avec un mépris assassin à son encontre. Une larme à l'oeil, Daenerys les entendaient l'accuser. 

_"NON! NOOOON!" 

Daenerys hurla, tombant à genoux dans la cendre, sous les yeux de l'ange des cendres qui ne fit rien pour lui venir en aide, abaissant simplement ses yeux impassibles vers elle. Daenerys tremblait, en proie à ses peurs matérialisées par la volonté de cette entité venue la mettre à l'épreuve. Serrant les dents, la tristesse et la peine se transformant en colère, la jeune femme redressa la tête, les joues perlant de larmes et jeta un regard noir vers l'ange des cendres. 

_"Je suis Daenerys du typhon, de la maison Targaryen! L'imbrulée, briseuse des chaines et mère des dragons! Je suis du sang de l'ancienne Valyria et le feu du dragon coule dans mes veines!! Je suis ici afin d'accomplir mon destin, et sachez que je ne laisserai ni rien ni personne m'arrêter!" proclama t-elle avec détermination envers les entités des ténèbres, qui, neutre, les bras croisés, l'écoutait avec attention. Suite à ces mots empli d'une force bien réelle, l'ange des cendres se tenant face à elle s'avança d'un pas, lui tendant quelque chose qu'il fit apparaître de l'une de ses manches ombreuses....une dague à lame noire légèrement recourbée et au pommeau en forme de crâne. 

_"Dans ce cas, prouvez le...." dit l'entité de sa voix malsaine "...seul le sang du véritable dragon pourra faire jaillir le feu et révéler aux yeux des hommes et des dieux celui qui fut promis....s'il s'avérait que non, alors le châtiment s'abattra sur vous.....A vous de décider." 

Daenerys comprit, avec effroi, ce qu'il attendait d'elle. Prenant l'arme qui lui fut tendue, elle hésita quelques secondes, sa main tremblant légèrement autour du manche. Prenant une grande inspiration et se préparant mentalement, elle s'entailla profondément la paume de la main avec la lame tranchante, émettant un gémissement de douleur intolérable alors que le sang rouge coulait sur sa peau et tomba en plusieurs gouttes sur le tapis de cendres. Medusée, elle vit une réaction de la part de la flamme présente dans le cercle, et s'étendait peu à peu. A ses pieds, là ou furent tombées les gouttes de sang, Dany vit les cendres devenir incandescentes, donnant progressivement naissance à de nouvelles flammes. Les anges des cendres s'étaient volatilisés, laissant la jeune femme seule avec ses deux oeufs de dragon, tandis que le tapis de cendres qui recouvrait tout le sol de la salle s'embrasait en des murailles épaisses de flammes rouges. Haletante, sa main la faisant souffrir et regardant tout autour d'elle sans aucun moyen de s'enfuir, Daenerys serra les deux oeufs contre elle, espérant que le maitre de la lumière eut accepté de lui laisser une chance. Dans le vacarme des flammes, elle crut percevoir à nouveau les pleurs de bébés dragons, très proches, tandis que la chaleur s'accentuait sur les oeufs. 

A genoux sur le sol et voyant les murs de flammes se refermer sur elle, Dany accepta de remettre son sort entre les mains des dieux. Et dans le brasier, elle la vit aussi, apparaissant tel un fantôme entre les flammes, cette épée brillante de mille feux, au rubis flamboyant incrusté dans le pommeau.....

*********

A l'extérieur du temple, le groupe et le dragon virent avec stupeur le temple tout entier s'embraser et être dévorer par les flammes. 

_"DAENERYS!!" hurla Yara en voulant se précipiter à son aide, mais Shen et Ver Gris la retinrent, ne sachant que faire. Kinvara restait très concentrée, ne bougeant pas d'un pouce. Drogon, étrangement, resta lui aussi très calme. 

Et c'est là, que tous la virent, dans le plus grand silence....en haut des marches, s'avança lentement une silhouette féminine et humaine, apparaissant depuis le mur de flammes rugissantes et le traversant sans aucune difficulté. Tous au pied des marches restèrent figés, muets et sous le coup de la stupeur. Ses vêtements ayant brulés dans l'incendie, Daenerys se tenait là, entièrement nue mais bien vivante et indemne, le visage haut et renforcé. Sur son épaule, se tenait une petite forme ailée, reptilienne, aux écailles d'un bleu métallique et aux yeux jaunes, qui émit un petit rugissement strident. Dans ses bras, un deuxième bébé dragon, aux écailles beige et brun clair, et aux yeux orangés, se blottissant contre son ventre. Dans sa main droite, elle tenait une épée, dont la lame parcourue de runes donnait presque l'illusion de se couvrir de flammes léchant sa surface. Derrière elle, l'incendie se poursuivit sans qu'elle fut affectée par l'infernale chaleur qui régnait. 

_"C'est....pas croyable...." balbutia Yara sous l'effet de la fascination.

_"Oh sang de mon sang...." soupira Kinvara, émerveillée, tout en s'agenouillant avec respect, tout comme le firent les deux soldats de la Main Ardente. Yara, Ver Gris, Shen-zoan, et le groupe d'immaculés s'inclinèrent eux aussi, tandis que Drogon, agité et plus que satisfait, émit un rugissement puissant et cracha un torrent de flammes vers le ciel. Daenerys contemplait tout cela du haut des marches, sans dire un mot, plus déterminée que jamais, ayant prouvée à tous qui elle était vraiment désormais. 


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?