Rebirth of the Dragon (After GOT / Daenerys Targaryen) par

5 vote(s) de lecteurs, moyenne=9/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Fantasy / Drame

11 Rebirth of the Dragon Part 11

Catégorie: T , 4923 mots
0 commentaire(s)

Westeros, Port-Réal

La peur.....une peur si intense qu'elle rendait toute pensée impossible, faisant naitre un sentiment d'impuissance aussi palpable que le toucher... Voilà ce que ressentait à présent Tyrion Lannister, adossé contre un mur dans l'un des couloirs du donjon rouge, tandis que la lueur rouge comme le sang du nouveau crépuscule naissant recouvrait petit à petit le monde, amenant avec elle des vents glaciaux chassant en un rien de temps l'agréable chaleur de cet été. 

La main du roi, ou plutôt de l'ancien roi, haletait, la crainte se lisant sur son visage ruisselant de sueur, et sa main tremblante tenant une petite dague afin de se défendre. Il pouvait entendre partout dans les couloirs voisins le chaos et les hurlements résonner, tandis que des serviteurs et des gardes, ramenés à la vie en tant que cadavres vivants, se jetaient sur tous les vivants qui croisaient leur chemin pour les tuer. Le sang avait impregné les briques du donjon rouge, tout comme les cris de détresse et les hurlements inhumains des morts-vivants de plus en plus nombreux.

Tyrion n'arrivait pas à le concevoir, ayant prier pour de faire qu'un horrible cauchemar....Bran Stark en était devenu un..... il était devenu le Roi de la Nuit et avait déjà transformé plusieurs de ses sujets en esclaves. Comment cela pouvait-il être possible?! Le Roi de la Nuit avait pourtant était détruit par Arya Stark lors de la bataille de Winterfell! N'étant pas un expert dans les magies ancestrales et les légendes concernant les créatures, Tyrion se sentait complètement dépassé par les évènements. 

Un hurlement de femme le fit revenir à la réalité et jeter un coup d'oeil au recoin du couloir. Un peu plus loin, une jeune servante en détresse avait été bloquée au sol avec violence, tandis que deux gardes changés en spectres, tels des animaux enragés, se jetaient sur elle et commençaient à la dévorer vivante, le sang giclant sur les murs. Un garde encore vivant essaya de s'enfuir, en proie à la panique, mais trois serviteurs morts-vivants l'attrapèrent et le tuèrent avec une grande sauvagerie. Horrifié, Tyrion resta caché, tremblant comme une feuille. Il devait fuir avant d'être repéré par ces choses. 

Une main furtive se posa sur son épaule, le faisant bondir de peur, mais fut rassuré de voir Samwell Tarly, toujours vivant, mais lui aussi envahit par la détresse et la peur.

_"Maestre Tarly....." commença à dire Tyrion, mais Samwell le saisit par le poignet et l'entraina avec lui dans une course effrenée. 

_"Pas le temps, messire, fuyons d'ici, vite!!" répondit Samwell en hurlant d'effroi, tout en courant. Tyrion réalisa vite pourquoi, à la vue d'une horde de spectres en furie surgissant d'un couloir et se précipitant droit vers eux, dans un concert de râles et de rugissements bestiaux. Parmi les spectres à leur poursuite, Tyrion reconnut, avec horreur, Bronn, n'étant plus qu'un cadavre vivant comme les autres. 

Arrivant au détour d'un autre des innombrables couloirs du donjon rouge, les deux hommes en fuite croisèrent le chemin de Brienne de Torth. La capitaine de la garde finissait de tuer un dernier spectre en le perçant à la tête avec son épée, au milieu de plusieurs autres cadavres qu'elle avait éliminé à elle seule. Brienne haletait lourdement, son épée, son armure et son visage tachés de sang et bien que très forte, montra à Samwell et Tyrion une expression de détresse elle aussi. 

Sans plus attendre, ils prirent Brienne avec eux pour l'emmener. Ser Davos, lui aussi poursuivi par plusieurs morts, les rejoignit et le groupe de survivants courait à présent avec une horde de plus en plus grande à leur poursuite, se déversant dans les couloirs comme une marée de cadavres vivants. 

Samwell emmena ses amis dans l'ancien laboratoire de Qyburn, qu'il avait amenager comme sa bibliothèque et son atelier personnelle. Brienne et Davos s'occupèrent ensemble de barricader la porte avec tout ce qu'ils pouvaient, et déjà les premiers spectres vinrent se heurter contre la porte, la faisant trembler avec grande violence. Samwell courait dans tous les sens, attrapant plusieurs de ses grimoires les plus importants et les jetant dans un sac. Tyrion le regarda faire, circonspect. 

_"Samwell, pourquoi nous avoir fait venir ici?! C'est un putain de cul-de-sac!!" s'emporta le nain, plus effrayé que véritablement en colère contre son ami. D'autres chocs violents et les grognements nombreux des morts se firent entendre derrière la porte, que Brienne et Davos retenaient aussi longtemps et avec toute la force qu'ils pouvaient. 

_"Vite! Ils vont entrer!! Depêchez vous, bordel!!" leur cria Brienne. Déjà, une main de spectre passa violemment à travers le bois de la porte, essayant de la saisir par les cheveux, mais Davos la coupa avec son épée. La main tomba au sol, et bien que coupée à la base du poignet, continuait de bouger les doigts. Par la fente de la porte, Davos put apercevoir, derrière les nombreux morts-vivants, Bran, ou plutôt le nouveau Roi de la Nuit, avec sa peau de glace et ses yeux bleus monstrueux, s'avançant d'un pas lent vers la porte. 

_"Il arrive!! Bran arrive!!" prévint Davos avec empressement. Cette nouvelle fit bondir les coeurs de tous avec horreur. Jamais cette porte ne pourra résister à Bran et sa force devenu surhumaine. Samwell, après avoir fini de récupérer ses livres importants, se dirigea rapidement vers le fond de la pièce, et de sa main, abaissa une pierre délogée qui ouvrit, à la stupéfaction de tous, une porte secrète dans le mur. 

_"Je l'ai découverte quand je me suis installé..." dit Samwell "...Elle conduit hors de la ville. Apparemment, ce Qyburn avait tout prévu pour le cas où." 

Sans plus attendre, Tyrion entra le premier dans le passage secret, alors que Samwell attendait la venue des deux autres pour refermer le passage derrière eux. Davos et Brienne se regardèrent à l'unisson, sachant qu'à l'instant ou ils lâcheraient prise, les morts entreraient. 

_"Depêchez vous, allez!!" leur intima Samwell. 

_"Allez-y, Ser Brienne, je les retiens!!" dit Davos, d'un air résolu. La capitaine de la garde le dévisagea. 

_"Quoi?" 

_"Vous m'avez bien entendu! Vous saurez mieux les protéger que moi! Allez à Winterfell, prevenez les!! Allez-y, c'est un ordre!!" 

Elle vit dans le regard du chevalier oignon et sentit dans le timbre de sa voix, toute la détresse de la situation, mais aussi le désir de vouloir protéger ses alliés. Se sentant lâche d'avoir à abandonner un ami derrière elle, serrant les dents et aposant une sa main fièrement sur l'épaule de Davos, Brienne obéit et se mit à courir vers le passage, laissant Davo seul pour retenir la porte. 

_"Vous ne serez pas oublié, Ser Davos Mervault!!" lui dit Brienne avec toute la sincérité qu'elle put exprimer. Davos sourit dans sa barbe, ne regrettant aucunement son choix. Les spectres s'étant écartés pour lui laisser la place, Bran arriva juste devant la porte, et d'un violent coup de lame, la fit sortir de ses gonds, jetant Davos en arrière, sur le sol. Alors que Bran entrait dans la pièce, Samwell abaissa le levier, permettant au passage de se refermer, une fois Brienne à l'intérieur. Bran remarqua le mur du fond se refermant brièvement, puis Ser Davos, chancelant sur le sol. Bran descendit les quelques marches tandis que le vieux chevalier oignon, le souffle coupé, lui jeta un regard de défi, et dans une veine tentative, essaya de le frapper avec son épée. Bran arrêta facilement le bras de l'homme, et le perça dans le ventre avec sa propre lame. 

Ser Davos, paralysé, l'acier froid dans sa chair et son sang coulant à ses pieds, put à peine jeter un dernier regard à Bran, avant de tomber à genoux et de s'éffondrer sans vie au sol, aux pieds de ce jeune homme qui fut jadis Bran Stark, puis la corneille à trois yeux, était devenu à présent le nouveau Roi de la Nuit.

*********

Westeros, Au delà du mur

-"Doucement, fantôme.....tout doucement...."

Jon était plus que concentré. Tapis dans les fourrés enneigés, son loup blanc à ses côtés et un arc et des flèches en guise d'armes, le jeune homme guettait depuis plus d'une heure un gibier de choix et plutôt rare dans ces contrées. Un renne, mâle, aux bois magnifiques, marchait entre les pins et fouillait paisiblement dans la neige à la recherche de quelques pousses ayant échapppées au gel. Un animal pareil s'était la garantie de plusieurs semaines de nourriture pour l'ensemble du campement. Dans un autre buisson, un peu plus loin, Tormund s'était caché, se tenant prêt lui aussi à abattre cette proie et avait des consignes claires.

Jon, dans la plus grande précaution, prépara une de ses flèches. Le moindre bruit pouvait tout faire rater, le renne semblant particulièrement alerte aux sons autour de lui. Se camouflant aisément dans la neige du buisson, Fantôme attendait sans bouger, ses yeux rouges fixés sur le gibier. Jon banda l'arc très doucement, prenant une profonde inspiration et décocha la flèche qui vint toucher le renne au niveau de la cuisse, le prenant par surprise et l'empêchant de pouvoir courir correctement. 

_"MAINTENANT!!" dit Jon. Fantôme s'élança aussitôt suite à l'ordre de son maitre, et tel un diable des neiges, bondit hors de sa cachette et referma ses mâchoires sur le cou de la proie, la brisant sans effort et mettant un terme aux souffrances du renne. Tormund sortit de son buisson, la barbe et les cheveux couvertes de neige, et s'exclama de bon coeur devant une prise pareille. 

_"Pas mal pour un petit nobliau du sud. Encore un peu d'entrainement, et tu pourras devenir aussi doué que moi à la chasse au renne." dit le sauvageon avec un ton moqueur. Pas peu fier de lui, Jon s'avança également hors de sa cachette, rigolant de bon coeur avec son ami. Mais sans qu'il puisse le voir venir ni avoir le temps de réagir, Jon sentit le sol craquer sous sa botte et dans la seconde d'après, se retrouva à chuter dans un éboulis de neige violent, dans une crevasse qui se trouvait juste en dessous du matelas blanc. 

_"JON!!" Tormund se précipita à la vue de son ami disparaissant dans cet éboulement de neige, et Fantôme, paniqué lui aussi, hurla à la mort devant la disparition de son maitre. De son côté, Jon avait atterit sur une sorte de pente rocheuse recouverte de glace et glissait depuis plusieurs longues minutes sans pouvoir se retenir à quelque chose. Puis, la pente s'acheva et Jon chuta de nouveau et tout devint sombre autour de lui sans qu'il ai la sensation de toucher le sol. 

Jon ne parvenait plus à sentir les membres de son corps, ni le froid autour de lui, même sa propre respiration....Etait-il mort à nouveau? Il n'en savait rien. Ouvrant difficilement les yeux, il se retrouva au milieu d'un grand espace sombre et paraissant n'avoir aucune limite. Dans cet endroit lugubre se dressait face à lui un barral, très imposant, dont l'écorce à la couleur de lait caillé, semblait très ancienne et usée par les siècles, tout comme les feuilles rouges qui garnissaient ses branchages. Le visage sévère et menaçant taillé dans l'écorce du tronc fixait Jon de ses yeux vides, d'ou s'écoulait un étrange liquide visqueux et rouge. Jon n'arrivait pas à comprendre ou il se trouvait.

_"TORMUND! FANTÔME!!" il appela, plusieurs fois, mais seul l'écho de sa propre voix se fit entendre comme réponse. Et c'est alors qu'il se croyait seul et perdu, qu'il les aperçut, tout les deux. 

A sa droite, s'avança une silhouette sombre aux yeux bleus luisants, entourée d'un halo glaciale, et armée d'une épée de glace. Une brume de givre se répandait progressivement derrière lui à chacun de ses pas et un froid polaire s'installa. Jon vit également avec stupeur l'ombre gigantesque d'un corbeau venir se former derrière la silhouette, déployant des ailes noires comme la nuit et faisant résonner son croassement sourd à travers le lieu. Un troisième oeil bleu s'ouvrit alors sur le front de la silhouette humaine, regardant également Jon avec une intensité monstrueuse qui fit frisonner d'effroi le jeune ancien roi du nord.

Une lueur rougeâtre attira son attention vers sa gauche, vers une deuxième forme s'avançant également vers lui. Elle avait l'apparence cette fois d'une jeune femme composée entièrement de flammes ardentes chassant l'obscurité autour d'elle et répandant une chaleur bienveillante. Sa chevelure était d'argent et flottant dans les airs, et dans sa main tenait-elle une épée nimbée de feu et aussi étincellante qu'une étoile dans le ciel d'été. Les flammes derrière elle grandirent de plus en plus, venant prendre la forme d'ailes se déployant et une mâchoire béante de dragon laissant retentir son rugissement féroce contre les ténèbres. Jon était subjugué, incapable de bouger devant une telle vision. 

Jon se trouvait maintenant entre les deux apparitions, incapable de bouger. Les deux formes, l'une de feu et de lumière, et l'autre de glace et de ténèbres, se regardèrent fixement pendant de longues minutes, chaque élément essayant de prendre l'ascendant sur l'autre dans une lutte entre lumière et obscurité, chaleur contre froid, dragon de feu contre corbeau de glace, tout cela au pied de l'imposant barral, dont le regard aveugle se voyait là témoin de la confrontation qui s'ensuivait. 

Pris au piège entre ces vagues de chaleur étouffantes et ces vents glaciales mordants, Jon n'arrivait pas à agir, essayant de se protéger autant qu'il le pouvait et cherchant un quelconque moyen de s'échapper. C'est alors qu'en se retournant, il trouva la femme des flammes se tenant juste devant lui, et venant délicatement aposer sa main ardente contre sa joue, sans que cela ne le blesse.... La lumière se fit moins intense et Jon put presque discerner les traits du visage de la femme à travers les flammes et sa chevelure d'argent. Ses yeux s'arrondirent et son coeur se figea dans sa poitrine.

Une douleur cuisante le saisit soudainement alors qu'il constata la lame de la femme des flammes venant lui percer le coeur. Il perçut dans les yeux de la femme ressemblant à Daenerys, une once de tristesse et de regret. Des flammes encore plus grandes et puissantes naquirent sur la lame toujours enfoncée dans la poitrine de Jon, venant peu à peu le recouvrir lui aussi, et lui faisant subir une souffrance intolérable, hurlant à la mort alors que le brasier l'engloutissait et chassait peu à peu le froid et les ténèbres autour de lui et de la femme de feu....

_"Jon?! Hé, Jon!! Reveille toi!!"

Une baffe très forte sur la joue tira Jon hors de son sommeil et il se redressa très vite, assis dans sa tente, sur sa fourrure. Tormund était là, agenouillé auprès de lui, et Fantôme avec lui, émettant des petits couinements inquiets envers son maitre. Jon respirait lourdement et regarda frénétiquement autour de lui, mais rien d'anormal ne lui parut. 

_"Qu....qu'est ce que....?"

_"Tu gesticulais comme un asticot dans ton sommeil..." lui dit Tormund "...T'arrêtais pas de gémir comme une fille, et t'avais l'air d'avoir une sacré trouille......."

Tout revint dans l'esprit de Jon à présent. Le visage de la femme dans les flammes, le harponnant de ses yeux de braises....le visage d'une femme qu'il avait connu....

*********** 

Essos, Mer Dothrak

La fatalité en était-elle venue à s'acharner sur elle? Daenerys commençait vraiment à se le demander. N'ayant pas pu fermer l'oeil depuis deux jours, elle était tombée de sommeil et se reposait dans sa tente, sous la vigilance constante de Yara et Shen-zoan, restant en permanence à ses côtés. Ver Gris continuait de superviser les patrouilles de gardes autour du camp, tandis que dans une autre tente proche, Joreas avait été amené. Lady Kinvara était restée auprès du jeune dragon et essayait de faire tout son possible pour le maintenir. Joreas ne bougeait plus, les yeux clos et sa respiration restait très faible. Le venin de manticore était réputé pour n'avoir aucun remède. Un humain aurait succombé à ce poison depuis longtemps, mais en tant que dragon, Joreas était plus résistant, mais si rien n'était fait, il finirait par mourir lui aussi. Agenouillée auprès du dragon mourant et sachant qu'aucun remède médicinale ne pourrait le soulager, Kinvara réfléchit longuement, et en vint à la conclusion qu'il n'y avait qu'une seule chose afin de sauver le nouveau fils de la reine....Cela devait être fait.....elle en était consciente, mais avait été préparée toute sa vie pour cela, et le moment était venu....

Alors que Daeneys dormait profondément, bien à l'abri sous sa fourrure la protégeant de la fraiche nuit, Yara restait assise sur un siège, attendant sans rien dire et pour passer le temps, aiguisait sa hache. Assis en face d'elle, Shen-zoan était occupé depuis près d'une heure à dessiner quelque chose sur une feuille de parchemin. Yara le regardait faire depuis un moment, n'osant pas le déranger car le voyant très concentré dans son oeuvre, mais finalement, décida de l'interpeller.

_"Que faites vous?" elle demanda, curieuse. Shen-zoan sourit, posant sa plume et révéla ce qu'il faisait. Yara fut admirative et sourit aussi. Un portrait à l'encre noire, de la reine Daenerys, fière et triomphante, Joreas et Mirrandes à ses pieds, regardant dans la même direction que leur mère, et derrière eux, Drogon, géant et majestueux, rugissant et déployant ses ailes. Shen donna le dessin à Yara pour qu'elle puisse le voir de plus près et fut stupéfaite du détail et de la précision. 

_"Je savais que vous étiez un artiste, Shen-zoan, mais pas à ce point là." complimenta Yara. Shen la remercia par un humble hochement de tête.

_"Disons que...." répondit l'homme de Yi Ti "...j'essaye de me trouver d'autres talents que celui d'infliger des coups aux autres. Si l'on doit se souvenir de moi, je ne veux pas que ce soit en tant que guerrier, mais en tant que simple homme cherchant à vivre ses passions et à apporter un peu de beauté et de poésie en ce monde qui en a cruellement besoin."

Face à cette révélation profonde, Shen dévoilà d'autres dessins de son sac, qu'il avait fait secrètement durant son périple avec ses alliés. Yara les vit tous, un par un....un portrait de lady Kinvara et des guerriers de la Main Ardente....un dessin de Ver Gris et des immaculés.... des dessins des paysages d'Asshai, de la mer Dothrak....et également, un portrait de Yara, fière et guerrière dans son armure et brandissant ses armes avec force. Yara en fut personnellement touchée, intérieurement, alors que Shen lui offrit ce dernier dessin, insistant pour qu'elle le garde. 

_"Merci, Shen...." dit Yara en roulant le dessin pour le ranger dans sa sacoche "....vous êtes quelqu'un de bien. Mon frère Theon vous aurait sûrement apprécier." 

Shen sentit dans le ton de voix de la jeune femme à la mention de son frère, la mélancolie plus que palpable. Il devina sans problème que ce Theon n'était plus de ce monde et qu'elle en avait beaucoup souffert. Elle s'en voulait encore énormément de ne pas avoir été avec lui à Winterfell, pour l'aider. Comme pour changer de sujet, Yara, se mordant doucement la lèvre, tourna son attention vers Daenerys, toujours endormie, regardant avec attention chaque trait sur son visage et chaque mèche de sa chevelure argentée. 

_"J'espère vraiment que son dragon va survivre.....Elle a déjà trop perdue comme ça, il faut que ça cesse."

Shen acquiesça, d'accord avec elle, et priant lui aussi en silence que Kinvara trouve une solution. Il sentit également le ton avec lequel Yara parlait de la reine. Un semblant d'attachement, mais bien plus fort qu'une simple amitié, même si elle semblait vouloir le dissimuler, comme si elle se l'interdisait. 

_"Vous tenez à elle, n'est ce pas?" dit Shen pour briser le silence. Yara se montra quelque peu gênée. Yara ne saurait comment l'exprimer. Il est vrai que lors de sa première rencontre avec la mère des dragons, Yara n'avait pu s'empêcher de la trouver très belle, et lui avait même dit qu'elle ne demandait jamais mais était ouverte à toute proposition. Daenerys ne lui avait pas semblée trop insensible à cela, du moins c'est ce qu'elle se dit. 

_"Elle est la reine à qui j'ai prêtée allégeance. Grâce à elle, j'ai pu reconquérir les îles qui m'ont vu naitre et prendre le trône qui me revenait de droit....et qu'ai je fait en retour? Je n'ai pas su être là quand elle en avait besoin, et elle en est morte.....je ne veux plus qu'elle revive ça."

Une fine lueur rouge apparut soudainement à l'extérieur par l'ouverture de la tente, interrompant alors la conversation entre les deux. Une fine odeur de bois brûlé imprégna l'air. 

_"J....Joreas...." marmonna tout à coup Daenerys, qui venait de sortir de son sommeil et frottant ses yeux, paraissait quelque peu troublée. Yara et Shen vinrent à elle pour s'assurés qu'elle allait bien. A l'extérieur, Drogon parut s'agiter et grognait de plus en plus. 

_"Ma reine, vous devriez....." commença Shen, mais interrompu par Daenerys qui s'appuya sur son épaule. 

_"Je dois voir ce qui se passe....." telle fut la décision de la jeune reine Targaryen. Obéissant, Yara et Shen l'escortèrent à l'extérieur de la tente, et ce qu'ils virent les déconcerta. Au milieu du campement, sous les yeux de tous, Kinvara avait fait placer Joreas, sur une couverture de lin tissé, et les guerriers de la Main Ardente finissaient de tracer tout autour de lui, un cercle d'apparence runique, tracé avec du sang, le sang de Lady Kinvara qui venait de s'entailler la paume de la main avec une dague. Avec son pouce taché de son propre sang, la prêtresse rouge traca une ligne sur son front, tout en psalmodiant entre ses lèvres quelques mots en Valyrien. Autour d'elle, Ver Gris, les immaculés et les dothrakis observaient sans rien faire, bien que les dothrakis montrent une quelconque malaisance face à ce qui se préparait. Daenerys reconnut ce regard, ainsi que cette pratique qu'elle avait déjà vue auparavant. Un rituel de la magie du sang, une magie jugée interdite et trop dangereuse. 

_"Kinvara......que faites vous?!" demanda expressement Daenerys en s'avançant, toujours escortée par ses deux amis tout aussi interrogatif qu'elle. Joreas gémit doucement, toujours vivant, mais de plus en plus faible. Kinvara se tourna vers la reine, lui montrant un regard plus que déterminée. 

_"Il n'y a pas d'autres choix, ma reine....Vous savez tout comme moi que seul une mort peut racheter une vie...." 

Daenerys, Yara et Shen eurent peur de comprendre ce qu'elle voulait dire par là. Daenerys secoua la tête en une objection formelle. 

_"Non....non, vous ne pouvez pas.....vous m'avez sauvée la vie! J'ai besoin de vous!!" protesta la reine Targaryen en retenant le poignet de la prêtresse, qui bien que décidée à aller jusqu'au bout, sourit face à la compassion de sa reine. Doucement, elle vint toucher la joue de Daenerys. 

_"C'est le maitre de la lumière dont vous aviez besoin, ma reine, pas moi....Je n'étais qu'une servante envoyée afin de servir ses desseins et permettre que son élue puisse accomplir sa destinée.... Mon rôle à présent est terminée." 

_"J'ai déjà trop perdue....je ne veux pas revivre ça!!" insista Daenerys en serrant les dents. 

_"Vous ne serez plus jamais seule, Daenerys du typhon...." lui répondit Kinvara, qui un instant, leva son regard vers Yara, la fixant quelques secondes. La reine fer-née n'osa rien dire, les yeux de la prêtresse de R'hllor harponnant les siens. Ne sachant plus quoi dire, Daenerys lâcha prise et se recula auprès de Yara et Shen, qui vinrent la soutenir. 

La dague en main, Kinvara se tourna de nouveau vers le cercle de sang et Joreas, et continua ses incantations, sa voix venant résonner de plus en plus fort dans la nuit sans étoiles. La pierre rouge de son collier brillait de plus en plus fort, tel une flamme rouge naissante à l'intérieur. Aux pieds de la prêtresse, le jeune dragon gémissait de plus en plus, comme envahit de toute part par des ondes invisibles et d'une grande puissance. Une fois au centre du cercle de sang avec Joreas, Kinvara laissa tomber une goutte de son sang sur le cercle, qui sous les yeux de tous, s'embrasa, donnant naissance à un cercle de flammes rugissantes autour du dragon et de la prêtresse. Les dothrakis et les fer-nés présents reculèrent, apeurés tandis que Ver Gris et les immaculés et les soldats de la Main Ardente restaient statiques, observant en silence. Serrant les dents, Daenerys ne pouvait détacher son regard du rituel, voyant Joreas s'agiter de plus en plus comme pris de violentes convulsions et rugissant d'une douleur atroce. Drogon était de plus en plus agité, ne cessant de rugir et de vouloir aller à son jeune frère en souffrance. Daenerys arriva jusqu'à Drogon et essaya de le calmer autant qu'elle le pouvait, lui caressant le museau. 

Tout en scandant les paroles rituelles de plus en plus fort, Kinvara leva la dague au dessus de sa tête, et dans un ultime effort, se coupa les veines, laissant couler son sang charger de magie sur le corps du jeune dragon. A cet intant, les flammes du cercle s'intensifièrent, plus épaisses, durant plusieurs longues secondes, avant de finalement se réduire jusqu'à disparaitre totalement, ne laissant qu'une volute de fumée grise s'échappant dans l'air. Une fois le mur de flammes dissipée, tous purent voir ce qui s'était passé. 

Kinvara s'était effondrée au sol, à côté de Joreas, et ne bougeait plus. Daenerys accourue aussitôt au milieu du cercle, tombant à genoux auprès des deux corps. Le coeur battant, elle fut soulagée de voir Joreas ouvrir les yeux, sa respiration revenant peu à peu à la normale et émettant un gémissement envers sa mère en la voyant. Daenerys se tourna ensuite vers Kinvara, qui bien qu'ayant perdue presque tout son sang, vivait encore, mais ne respirait presque plus. Daenerys aurait aimée qu'il en soit autrement, mais encore une fois, se sentit redevable envers la prêtresse pour ce qu'elle venait de faire. 

_"Je....je ferais en sorte que votre sacrifice n'ai pas été en vain, lady Kinvara.....je vous le promets...." Daenerys dit, la gorge nouée. Elle prit la main de la prêtresse dans la sienne, et le tiendrait pour l'accompagnée dans ses derniers instants. Kinvara sourit faiblement, ne regrettant aucunement ce geste sachant à l'avance qu'elle aurait à le faire par la volonté de son maitre. 

_"Valar Morghulis....." prononça doucement Kinvara à la jeune reine, qui connaissait bien ce que voulait dire ces mots. 

_"Valar Dohaeris...." répondit Daenerys. "VALAR DOHAERIS!" prononcèrent à l'unisson Ver Gris, les immaculés et les soldats de la Main Ardente, qui tous, s'agenouillèrent afin de saluer le sacrifice de la prêtresse. Shen et Yara contemplèrent sans rien dire, mais soutinrent le sacrifice de la prêtresse rouge à leur manière, s'agenouillant eux aussi. 

Après un dernier sourire, comme s'endormissant, Kinvara ferme ses paupières, laissant échapper de ses lèvres ce qui serait son dernier souffle. Sa main se raidit dans celle de Daenerys, indiquant à cette dernière que c'était fini....Kinvara, grande prêtresse de Volantis, était partie, s'en étant allée rejoindre son maitre dans les flammes éternelles. Accablée par la perte de celle qui eut permis son retour à la vie, Daenerys ne put que verser une larme, abaissant la tête et aposant sa paume sur le front de Kinvara en signe de deuil, tandis que Drogon, Mirrandes et Joreas, ce dernier maintenant guéri par le sacrifice de Kinvara, approchèrent autour de leur mère et vinrent la soutenir, émettant des petits grondements de lamentations résonnant dans la nuit et s'en allant annoncer partout ou ils flotteraient, le sacrifice de la grande prêtresse de R'hllor. 



0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?