Rebirth of the Dragon (After GOT / Daenerys Targaryen) par

5 vote(s) de lecteurs, moyenne=9/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Fantasy / Drame

12 Rebirth of the Dragon Part 12

Catégorie: K+ , 3241 mots
0 commentaire(s)

Essos, Mer Dothrak

Comme le voulut la coutume, le corps de Kinvara fut incinérer sur un bûcher funéraire, lors d'une cérémonie ou la reine Daenerys et chacun de ses alliés rendirent un hommage silencieux mais sincère auprès de la défunte prêtresse, qui bien que sachant ce qui lui arriverait, avait acceptée son sort afin de sauver la vie de l'un des dragons. Jamais Daenerys ne pourrait oublier ce sacrifice pour sauver l'un de ses fils, et ferait tout ce qui est en son pouvoir afin que la mort de Kinvara n'aie pas été vaine. Le collier de Kinvara lui avait été retirée, et selon la coutume du culte de R'hllor, l'objet fut reconduit à Volantis par les gardes de la Main Ardente, afin d'y être donnée au successeur de lady Kinvara qui se verrait alors baptisé nouveau grand prêtre ou grande prêtresse de Volantis. Les cendres de Kinvara ne furent point enfermées pour rester prisonnière d'une urne mais ont laissa le vent de l'Est les disperser, afin qu'à tout jamais son corps tout comme son âme puissent vivre à jamais libres. 

De ce sacrifice avait pu revenir Joreas, bien vivant et débarassé de toute trace du venin de Manticore qui le rongeait. C'était comme si le poison s'était évaporé de son corps, et peut-être était-ce vraiment le cas? Les pouvoirs du Maitre de la Lumière se révélaient bien mystérieux, et pourtant si réels à en juger par ce qu'elle avait vue durant ces derniers mois. 

Non loin du camp dothraki, par un début d'après-midi sous la chaleur agréable du soleil et au milieu des herbes hautes et sauvages dansantes au gré du vent de l'Est, Daenerys s'était assise sur un grand rocher, laissant la chaleur la recouvrir et le vent caresser son visage et ses cheveux. Joreas était avec elle, somnolant, sa tête reposant sur les genoux de sa mère et laissait lui aussi l'astre du jour réchauffer ses écailles brunes. Délicatement et sans le tirer de sa torpeur, Daenerys, songeuse, caressait le cou de son jeune dragon, passant beaucoup de temps avec lui depuis ces derniers jours, s'assurant qu'il recouvre ses forces, qu'il remange bien et parvienne à dormir. Drogon et Mirrandes s'étaient montrés aussi très préoccupés par la santé de leur jeune frère, et Drogon, en protecteur et grand frère qu'il était, restait en permanence à proximité des deux autres, jouant presque le rôle de père. 

Mirrandes voletait dans le ciel d'azur à quelques dizaines de mètres au dessus de la plaine et semblait ramener quelque chose entre ses puissantes serres. Elle laissa tomber non loin du rocher ce qui ressemblait à la carcasse sanguinolente d'un bélier sauvage. Alerté par le bruit de la carcasse tombant sur le sol et l'odeur du sang, Joreas redressa la tête dans un grondement affamé, et Daenerys le regarda se diriger vers l'animal mort, alors que Mirrandes se joignait à lui pour le festin. Bien qu'un peu dégoutée par la forte odeur de sang et de chair fraiche à proximité, Daenerys ne peut qu'être rassurée de voir ses deux nouveaux enfants dragons manger avec appétit, saisissant de grands lambeaux de chair sanglante entre leurs mâchoires. Bien que très jeunes, ils étaient déjà aussi redoutables que des fauves adultes. Cette proie étant bien trop petite pour lui, Drogon resta en arrière, paisiblement allongé dans les hautes herbes et tout en laissant les rayon du soleil chauffer son corps géant, regardait son jeune frère et sa jeune soeur se régalant de leur proie. Toujours assise sur le rocher, Daenerys se prit à fermer les yeux et levant la tête vers le ciel, laissant de nouveau la chaleur de l'après-midi la submerger. 

Récemment, elle avait reçue des nouvelles. Peu après son départ pour Westeros, les esclavagistes étaient parvenus dans le plus grand secret à reformer leur coalition et une par une, avaient repris les cités libérées par la jeune reine, asservissant de nouveaux les pauvres gens et reformant leur vaste et innomable empire esclavagiste de la Baie des Serfs. Cette nouvelle, bien que peu étonnante, avait plongée la reine dans une colère profonde. D'autres rumeurs en provenance des contrées proches de Volantis racontaient que la Compagnie Dorée, ou du moins ce qu'il restait d'elle, était tombée en disgrace après le fiasco de Port-Réal, et que les guerriers qui la composait encore se retrouvaient sans contrats. Aucune nouvelle d'aucune sorte ne vint de Westeros, et pour Daenerys, ce n'était pas plus mal. Jamais plus elle ne voulait entendre parler de cette maudite terre de l'ouest.

Hormis les nouvelles en provenance des différentes contrées, Daenerys continuait à faire des rêves pour le moins singuliers. Un en particulier la marquait. Elle se retrouvait toujours seule, dans un immense espace sombre, froid et désolé, au milieu duquel se dresse un gigantesque barral endormi, et chaque fois, les hurlements des corbeau retentissent, venant la cerner de toutes parts alors que trois yeux bleus terrifiants naissent de l'écorce noueuse du barral, éventrant ce dernier dans un flot de sang et de ténèbres et harponnant la jeune femme de leurs iris monstrueux. Alors qu'elle se pense à la merci de cette monstruosité naissante désireuse de la dévorer, les flammes ardentes et protectrices s'interposent, et d'elles nait un grand dragon aux yeux incandescents, rugissant à l'encontre de l'abomination des ténèbres et lui faisant obstacle. 

_"Je n'aimerais pas être à la place de cet animal mort." commenta tout à coup une voix familière s'approchant du rocher. C'était Yara. Daenerys sourit légèrement à sa venue et la laissa venir contempler le festin des deux dragons, ayant transformé le bélier en un véritable puzzle sanglant. Yara s'adossa contre le rocher, avant de parler à nouveau à la reine.

_"Avec tout le respect que je vous dois, ma reine, vous ne devriez pas rester toute seule hors du camp, surtout avec un sans-visage dans les environs."

_"Je ne suis pas seule...." corrigea Daenerys, en désignant du regard ses dragons, qui pouvaient s'avérer tout aussi redoutables qu'une légion de gardes surarmés. Elle marquait un point. Yara remarqua également que Daenerys sembla la désigner du regard tout en mentionnant qu'elle ne serait jamais seule. 

_"En parlant de sans-visage..." reprit Daenerys en se tournant vers Yara et prenant un ton presque suspicieux "...Qui me dit que vous n'êtes pas cet assassin ayant pris le visage de Yara afin de m'approcher sans éveiller les soupçons?"

Yara montra un coin de sourire, presque amusée et regarda la reine droit dans les yeux.

_"Dans ce cas, qu'attendez vous pour ordonner à vos dragons de me déchirer en morceaux, ou de me réduire en cendres?" demanda Yara, presque comme un air dé défi. Daenerys ne dit rien, mais reconnut que le culot de Yara n'était pas pour lui déplaire. Elle aimait voir les femmes avec un fort caractère, comme elle. 

_"Peut-être le devrais-je.....mais non......j'en ai assez de perdre les gens qui comptent pour moi."

_"C'est là le poids qui incombe à tout les meneurs, sans exception..." lui dit Yara en s'approchant et en venant s'asseoir à côté d'elle. Daenerys la laissa faire, continuant de l'écouter. "...Moi je n'ai même pas pu être là pour aider mon frère Theon lors de la bataille de Winterfell. Je l'ai laissé partir, en espérant qu'il reviendrait....et il a sacrifié sa vie pour une famille qui n'aura fait que se servir de lui." 

Daenerys savait de quelle famille elle faisait la mention, ce qui lui donna un gout amer dans la bouche, ainsi qu'une vive sensation de tristesse profonde en travers de la gorge. La main de Daenerys vint prendre doucement celle de Yara, obligeant cette dernière à regarder la reine des dragons dans les yeux.

_"Je ne connaissais pas très bien votre frère, mais il m'avait paru quelqu'un de noble et d'honorable, tout comme vous. L'alliance de nos deux maisons est l'une des meilleures choses qui ai pu m'arriver. Le dragon et le kraken, unis contre leurs ennemis communs."

Sur ces mots, elle avait resserrer sa poigne sur la main de Yara, symbolisant cette force et cette union qui survivait à travers elles. Yara resta muette, mais comprenant très bien les dires de la reine Targaryen, acquiesça avec force. Rassurée, Daenerys se leva du rocher, retombant sur ses pieds sur le sol meuble, et commença à s'éloigner, avant de donner un dernier ordre à la reine fer-née.

_"Retrouvez-moi derrière ma tente, dans quelques minutes. Avec votre armure et vos armes." 

********* 

Comme il lui avait été demandée, Yara se dirigea vers la tente de la khaleesi, équipée de son armure portant le blason du kraken sur le plastron, et à sa ceinture, sa hache et son épée. Un peu perplexe face à l'ordre de Daenerys, elle n'en avait rien dit à Shen ou à Ver Gris. En faisant le tour de la tente pour arriver derrière, Yara se retrouva devant Daenerys, qui l'attendait. 

La reine Targaryen se tenait là, équipée d'une tenue de cuir dothraki, comme celle des guerriers, et tenant en main son épée à la lame rutilante qui lui fut octroyée dans les flammes et à en juger par son regard, était bien décidée à en faire usage. Yara leva un sourcil. 

_"Majestée?"

_"Pourquoi ai-je perdue tout ceux que j'aimais, Yara? Dites moi pourquoi?" lui demanda Daenerys, ce à quoi, Yara ne sut quoi répondre. "Parce que je n'étais pas assez forte..." compléta Daenerys "...mais aujourd'hui, vous allez m'aider à le devenir. Vous êtes une fer-née, la première reine des îles de fer, une guerrière.... Entrainez-moi au combat à l'épée."

Yara l'avait bien entendue. Par le ton déterminé de sa voix et son regard, elle savait qu'elle était plus que sérieuse. 

_"Est-ce un ordre, ma reine?" demanda une dernière fois Yara, comme pour lui dire si elle était sûre de ce qu'elle voulait. Le regard de Daenerys fut suffisant pour lui faire comprendre la réponse. Yara retira son manteau gris, le laissant tomber au sol et prit en main son épée de fer, faisant quelques moulinets agiles avec et venant se placer en face de Daenerys. 

_"D'abord, montrez moi comment vous vous positionnez." 

Daenerys s'éxécuta, et tenant son épée de la main droite, plaça sa jambe droite vers l'arrière et sa jambe gauche vers l'avant. Yara examina avec attention.

_"Faites attention à vos pieds." dit-elle en désignant le bas. Daenerys baissa les yeux pour voir, et sentit tout à coup la pointe froide de la lame de Yara venir toucher son menton. Daenerys releva alors les yeux vers elle et Yara lui fit comprendre par le regard qu'elle venait de commettre une erreur.

_"Première leçon...." lui dit la reine fer-née "...ne perdez jamais de vue votre adversaire. Un seul regard ailleurs, une seconde d'inattention, et c'est la mort." 

Daenerys accquiesça et Yara retira sa lame, se reculant de plusieurs pas et empoignant fermement le manche de son arme, les yeux rivés sur la reine Targaryen.

_"Maintenant, attaquez moi." demanda tout simplement Yara avec conviction. Daenerys prit une grande inspiration, agrippant son épée des deux mains et s'élança pour une première frappe quelque peu hasardeuse, que Yara contra très aisément. Les deux lames s'entrechoquèrent dans un choc sourd faisant naitre quelques étincelles. L'épée n'était ni trop grande ni trop petite et semblait parfaitement adaptée à la maniabilité de la reine dragon, comme si elle avait été façonner pour elle et elle seule.

 Daenerys essaya alors d'autres attaques, sur les flancs, mais Yara les évita ou les para tous avec sa lame, parvenant même à faire trébucher la reine dragon au sol, à la désarmer et à la bloquer au sol. Mais, alors que Yara tendit la main à Daenerys pour l'aider à se lever, elle fut jetée à son tour au sol par une ruse de la jeune femme Targaryen qui profita de l'occasion, ramassant son épée et à son tour, bloqua Yara au sol en se penchant au dessus d'elle.

_"Je vois que vous apprenez vite, majestée." fit Yara en ne pouvant s'empêcher d'esquisser un sourire. 

Daenerys sourit elle aussi, fière de sa petite ruse. Les deux femmes restèrent quelques secondes silencieuses, se regardant dans les yeux, et Yara ne pouvait que constatée que Daenerys se trouvait maintenant penchée au dessus d'elle. Finissant par le remarquer elle aussi et voyant le semblant de gêne sur la rougueur soudaine du visage de Yara, Daenerys se retira, un peu gênée elle aussi et les joues se teintant d'un léger pourpre. 

_"Je....euh.....continuons, s'il vous plait." fit Daenerys afin de changer de sujet et mettre un terme à ce silence quelque peu pesant. Voyant la reine brandir à nouveau son épée devant elle, Yara se redressa, ramassant son arme et se joignit avec plaisir à la leçon suivante. 

********** 

Le soir venu, le ciel de la Mer Dothrak se voyant peindre du rouge crépusculaire, Daenerys était retournée dans sa tente, après de longues heures d'entrainement auprès de Yara. Le corps envahit de courbatures, la jeune reine voulut se détendre et se fit couler un bain dans la petite baignoire qui fut mise à sa disposition. Quittant ses vêtements poussiéreux, posant l'épée et son fourreau sur le lit, et détachant sa longue chevelure argentée venant tomber comme une cascade sur ses épaules et le haut de son dos, Daenerys entra dans l'eau chaude et fumante, sans crainte de la moindre brûlure, et s'assied paisiblement, laissant ses muscles et son esprit se détendrent après une telle journée. Une jeune fille, Mira, autrefois prisonnière des dothrakis et originaire du village de pêcheurs qui fut attaqué, c'était proposée comme nouvelle domestique de la khaleesi, ce que cette dernière accepta, promettant à la jeune fille que jamais elle ne la traiterait comme une esclave. 

Apportant un calice rempli d'eau chaude, la jeune servante la versa dans la baignoire, ajoutant un peu plus de vapeur, et vint ensuite laver les cheveux de Daenerys, les longs et soyeux cheveux argentés ruisselant de gouttes. 

_"Mira....." demanda Daenerys, gardant ses yeux fermés tandis que sa nouvelle servante lui lavait les cheveux "....Je ne te l'ai jamais demandé avant, mais pourquoi as tu tenue tant que ça à devenir ma servante? Ne va pas croire que ta compagnie me déplait, bien au contraire, mais rien ne t'obligeait à le faire." 

La jeune Mira sourit timidement tout en essorant une mèche de cheveux argentées et laissant s'écouler l'eau dans le récipient en dessous. 

_"Mes parents me racontaient souvent l'histoire de cette jeune et mystérieuse reine aux cheveux d'argent, brillant comme un soleil, qui arriva un jour, de nulle part, à la tête d'une grande et puissante armée d'anciens esclaves, et avec elle trois majestueux dragons nés de la pierre et du feu.... Un par un, elle libéra les cités de l'emprise des maitres esclavagistes, ramenant un semblant d'espoir à ceux qui toutes leurs vies avaient étés traités pire que des animaux..... ce fut comme l'annoncèrent jadis les prêtres et prêtresses de R'hllor: celle née du feu et des cendres, celle qui fut promise par le maitre de la lumière, viendrait un jour abattre son jugement sur les coupables et érigerait un monde meilleur."

Daenerys ouvrit les yeux, écoutant chaque mot qui fut prononcer de la bouche de Mira, qui conta cela telle une fille se plaisant à raconter son histoire préférée. Daenerys s'en trouva touchée, intérieurement. Si elle avait pu redonner espoir à de jeunes enfants, comme Mira, elle se devait de poursuivre cette voie, tel que le maitre de la lumière lui avait montrer. 

_"Et...ou sont tes parents maintenant?" demanda à nouveau Daenerys. La question fit grimacer doucement Mira, et la reine devina qu'elle venait là d'ouvrir un sujet plus que sensible. 

_"Ma mère est morte il y a deux ans, d'une forte fièvre. Mon père, lui, a perdu la vie lorsque les dothrakis ont attaqués notre village. C'est leur khal, celui que votre majestée à réduit à l'état de cendres avec son dragon, qui décapita mon père et me força à regarder."

Onro. C'est de lui dont elle parlait. Cela renforça également la conviction de Daenerys d'avoir mis un terme définitif aux agissements de ce monstre. 

Maintenant qu'elle avait finalement rallier son khalasar, renforçant ainsi sa nouvelle armée avec l'aide des immaculés, des fer-nés et des fidèles de R'hllor, Daenerys pourrait bientôt se focaliser sur son nouvel et principal objectif: la reconquête de la Baie de Serfs et l'éradication définitive de l'empire esclavagiste. Elle repensa un instant aux mercenaires en disgrace des vestiges de la Compagnie Dorée, et à leurs éléphants de guerre, restés en Essos. Des troupes supplémentaires ne seraient pas de trop, se dit-elle tout en étant lavée. 

********** 

Westeros, Port-Réal

Une fine pluie de flocons s'était mise à tomber sur la capitale silencieuse des six royaumes....Un ciel gris envahit de nuages noirs avait chassé la lumière du soleil ainsi que la chaleur de l'été pour une froideur macabre et mordante. Accompagnant la neige, un vent polaire s'était levé, venant de nulle part. 

Dans les rues de Port-Réal, nul bruit ne se faisait plus entendre, pas même le souffle de respiration d'une personne..... Le sang et la mort imprégnaient chaque parcelle de la cité. Avançant d'un pas lent et se rassemblant en des hordes de plus en plus importantes, civils et soldats, hommes, femmes et enfants, tous autrefois humains mais désormais réduits à l'état de pantins cadavériques aux yeux bleus, traversaient les rues dévastées et mortes de la capitale, se dirigeant tous en direction des grandes portes. A la tête de cette nouvelle gigantesque armée de morts-vivants, Bran avançait, sa peau de glace strillée de veinules ayant recouvert entièrement son visage comme le reste de son corps, ses yeux bleus luisants dans l'obscurité naissante autour de lui, et de fines cornes de glace ayant commencer à grandir sur son front. Parmi les premiers morts qui le suivaient, se trouvaient Bronn et Ser Davos, eux aussi transformés. 

Suivi de sa nouvelle armée, Bran, ou le nouveau Roi de la Nuit, porta son regard et dirigea son pas lent mais décidé vers le nord, apparemment déterminé à rejoindre le lieu de la défaite qui vit sa mort: Winterfell. 



0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?