Rebirth of the Dragon (After GOT / Daenerys Targaryen) par

5 vote(s) de lecteurs, moyenne=9/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Fantasy / Drame

13 Rebirth of the Dragon Part 13

Catégorie: G , 3429 mots
0 commentaire(s)

Westeros, au delà du mur



_"Attends que je comprenne bien.....tu veux retourner à Winterfell pour t'assurer que tout va bien, juste parce que t'as fait un cauchemar?"

Tormund était plus que perplexe alors qu'il voyait son ami Jon, occupé à preparer un paquetage dans sa tente, sous le regard quelque peu perplexe de Fantôme. Jon soupira alors qu'il roulait une fourrure pour pouvoir l'accrocher à son sac et se tourna vers son ami sauvageon. 

_"Je sais ce que j'ai vu, Tormund..." dit-il d'un ton morose "...Ce n'était pas qu'un simple rêve, j'en ai le presentiment...." 

Il ne cessait d'y repenser. La nuit dernière, un nouveau cauchemar que le perpetuel assassinat de Daenerys était venu s'abattre dans son esprit comme un avertissement envoyé par une quelconque force supérieure et invisible. Il l'avait vu aussi clair que du cristal. Winterfell, réduite à l'état de ruine dormante, des colonnes de fumées noires s'élevant de derrière les remparts, les rues et les batiments dévastées, et surtout, aucun survivant....un véritable carnage, un bain de sang et de tripes.....et Sansa, acculée contre un mur, isolée et sans défense, en larmes et tremblante comme une feuille, suppliant de toutes ses forces une ombre menaçante s'avançant lentement vers elle, et venant la saisir cruellement à la gorge....une ombre quelque peu familière, munie de deux yeux bleus luisants et glaciaux.....

-"Dans ce cas, je viens avec toi." dit tout à coup Tormund, bien décidé. Jon sourit mais ne voulut pas imposer cela à son ami.

_"Tu n'as pas à venir avec moi. Je peux le faire seul." 

_"Tu sais foutrement rien, mon pauvre...." ria Tormund en lui donnant une tape forte mais amicale sur l'épaule "...Je viens avec toi, que ça te plaise ou non. D'ailleurs, je suis pas le seul...."

Il invita Jon à sortir de la tente, pour voir à l'exterieur un petit groupe d'autres sauvageons, tous des chasseurs et guerriers chevronnés, s'étant portés volontaires. Parmi le groupe se trouvait un membre bien particulier, spécialement par la taille. Mahr Gath Wuz Mahr Geth, ou Mahr tout simplement, un jeune géant, une femelle plus précisément, l'une des rares à avoir pu échapper au fléau du Roi de la Nuit, et qui s'était jointe très récemment au groupe des sauvageons quand elle n'avait nulle part ou aller, toute sa famille ayant été tuée autrefois par les marcheurs blancs. Son compagnon lui aussi avait été tué par les créatures des glaces en voulant la protéger alors que leur campement était assailli. 

Vêtue de vêtements en cuir animal et fourrures à sa taille, arborant de longs cheveux noirs poussiéreux, de petites oreilles légèrement tordues et pointues aux extremités, une arrête osseuse au dessus des yeux, ainsi qu'un visage imberbe et deux yeux acérées bruns, Mahr avait presque un air d'adolescente et était un peu plus petite que Wun Wun, qu'elle connaissait d'ailleurs et fut très peinée d'avoir appris sa mort de la bouche de Tormund. Jon ayant déjà rencontré des géants par le passé, et ayant même fait autrefois alliance avec le défunt Wun Wun, mais c'était bien la première fois qu'il voyait une femelle de ce peuple. Il avait cependant accepter sans problème la jeune géante dans le camp. Mahr s'était révélée très vite une bonne chasseuse, malgré son jeune âge, connaissant toutes les tactiques afin de chasser dans les meilleures conditions, et sa taille et sa force colossale se montraient aussi être des talents très utiles. Son équipement n'était pas en reste, constitant en un arc taillé dans un os de mammouth, des flèches aussi grandes que des javelots, et une épée dont la lame aussi grande qu'un homme adulte, avait été forgée par elle-même avec du fer de piètre qualité mais néanmoins très tranchant, qu'elle maniait avec une force redoutable. Arrivant à parler quelques mots de la langue humaine, qu'elle avait apprise en écoutant les sauvageons parler entre eux, Mahr avait dit à Tormund avoir apprise à manier des armes auprès de Mag le puissant lui-même. 

Les sauvageons s'écartèrent respectueusement alors que Mahr s'avançait de son pas lourd, juste devant Jon et Tormund, qui lui adressèrent un signe de tête. Sur son épaule, Mahr tenait un grand sac de toile usé, contenant ses provisions à elle et assez grand pour contenir un homme adulte entier. 

_"Tormund....Snow...." prononça Mahr de sa voix féminine mais néanmoins très caverneuse, avant de montrer un semblant de sourire et repartit afin de préparer le départ. Jon accepta la venue de ce petit groupe avec lui. Bien qu'essayant de paraitre ravi que ses amis viennent avec lui, le jeune homme restait toujours hanter par ce cauchemar plus que réaliste, et qui lui faisait craindre le pire pour ce qui allait se passer.

 

Essos, près de Volantis


Bons à rien.....minables.....déchets.....voilà les mots qu'il entendait maintenant à chaque fois qu'il se rendait quelque part pour espérer déniché quelconques contrats pour lui et ses hommes. Cade en était malade, furieux, tout ça se mélangeant dans son esprit en une mélasse invisible et immonde. Du haut de ses 20 ans, avec ses longs cheveux d'un brun sombre, ses yeux verts et sa barbe naissante. Inexpérimenté, il s'était retrouver hissé du jour au lendemain au rang de capitaine de la Compagnie Dorée, ou du moins des quelques misérables vestiges qui en restait. Second de Harry Strickland qui le formait à devenir le nouveau grand capitaine de la compagnie, Cade avait entendu parler du fiasco qui s'était produit à Westeros, comme beaucoup. Tous les hommes les plus agguerris et expérimentés, tués en quelques secondes, et Harry Strickland lui même n'avait pas survécu. La plus puissante et prestigieuse armée de mercenaires du monde, anéantie en quelques instants comme de vulgaires amateurs. Rien que d'y penser rendait Cade encore plus déprimé et le faisait grincer des dents. 

Après un ultime échec à chercher des contrats à Volantis, le jeune capitaine en disgrace rejoignit le minable campement installé par lui et ses hommes au milieu des collines d'herbes sauvages non loin de la cité. Un peu moins de cinq cent hommes, dispersés dans des tentes blanches, dans un silence des plus moribonds qui ferait passé une crypte pour un lieu de fête déjantée. Enfermé dans son armure dorée de capitaine, Cade marchait au milieu des tentes, ses hommes, tout aussi déprimés que lui, lui adressant de brefs regards et quelques saluts réservés. Il passa également voir les dix derniers éléphants de guerre restants, enfermés dans leurs enclos et occupés à manger. Depuis leur déchéance croissante, la compagnie avait été forcée de revendre plusieurs de leurs éléphants de guerre afin de gagner un peu d'argent, mais beaucoup de ce qui restait des mercenaires avait choisi de partir, considérant que la Compagnie Dorée était belle et bien morte. Seul les plus loyaux étaient restés avec Cade, et il les en remerciait pour ça. Lui, fils d'une esclave, qui dès ses six ans, fut vendu à la compagnie et en quelque sorte adopté par Harry Strickland, qui vit en lui le potentiel pour devenir un chef. 

"Un chef?" Cade y repensa, et en voyant l'état misérable du campement dont il était le soi-disant meneur, il avait presque envie de rire. Entrant dans sa tente au milieu du campement, retirant ses gants et les jetant presque par terre, il se laissa tomber sur sa chaise derrière son petit bureau, frottant ses yeux en soufflant de fatigue. Un homme de la compagnie entra dans la tente.

_"Capitaine?" 

_"Quoi? Qu'est ce que tu t'imaginais?" lui répondit sèchement Cade "...Encore la même rengaine. Plus personne ne veut nous engager, ni même ne nous respecte!" 

_"Capitaine..." insista l'homme sans se laisser offenser par le ton presque agressif de son capitaine envers lui. "...vous êtes convoqués au temple de Volantis, par le grand prêtre en personne. Il dit qu'une personne très importante doit vous rencontrer."

_"Qui donc? Et qu'est ce que les prêtres rouges peuvent bien vouloir de moi?" demanda Cade en levant un sourcil. L'autre mercenaire haussa légèrement les épaules.

_"Je n'en sais rien. Mais il demande à ce que vous veniez sans armes."

Cade était méfiant, et avec raison. Pour quelle raison ces étranges prêtres et prêtresses vénérant un dieu du feu et de la lumière voudraient-ils lui parler, lui un simple capitaine d'une troupe en perdition? Il pourrait refuser l'invitation, mais d'un autre côté, son instinct et sa curiosité le poussaient à aller voir. Et puis, voyant dans quels conditions il vivait, qu'avait-il de plus à perdre? Il accepta la proposition et se leva de son siège pour sortir de la tente et aller préparer son cheval. 


Il ne fallut qu'un peu moins d'une heure à Cade pour rejoindre le grand temple de Volantis, après avoir traversé la cité. Le jeune capitaine, sa cape blanche flottant derrière lui au gré du vent léger, posa pied à terre, pour être accueilli à l'entrée du temple avec deux serviteurs de R'hllor, l'un d'eux se chargeant de conduire le cheval à l'écurie, et l'autre demandant humblement à Cade de le suivre en haut des nombreuses marches magnifiquement sculptées conduisant vers le premier bâtiment imposant de l'édifice religieux. Comme convenu, il était venu sans armes, ayant laissé son épée au campement, dans sa tente. 

Mais alors qu'il gravissait les marches en suivant le serviteur, Cade fut tout à coup surpris de voir la lumière du jour baisser tout à coup, ainsi qu'une ombre géante et filante passer au dessus de lui. Levant la tête, il fut estomaqué par ce qu'il vit. Un dragon noir aux ailes écarlates sombres, gigantesque et poussant un rugissement titanesque, volait juste au dessus du temple, décrivant de grands arcs de cercle dans les airs. Avec lui, volaient deux autres dragons, beaucoup plus petits mais semblaient le suivre comme leur chef. Cade resta paralysé devant cette vision, qu'il crut d'abord être une hallucination, mais vit le serviteur poser lui aussi le regard vers les créatures, mais ne semblait pas du tout surpris ou intimidé. 

_"Mais....mais, qu'est ce que ça veut dire?" demanda Cade, sans pouvoir détourner son regard stupéfait du dragon. 

_"Venez...." se contenta de répondre le serviteur du temple en s'inclinant. "...elle vous attend." 

Elle? Qui pouvait être cette "elle"? Cade était de plus en plus perplexe, mais décida malgré tout de continuer. Il suivit le serviteur à travers de nombreux couloirs et quelques salles plus ou moins grandes, mais toutes baignants dans cet atmosphère pesant et mystique, aussi palpable que l'air qu'il respirait. Il entendait les échos des prières et autres chants religieux résonnant à travers les murs de ce temple géant, et cela le fit frissonner. 

Enfin, le serviteur poussa deux grandes portes décorées de flammes et s'écarta afin de laisser passer le capitaine. Cade entra d'un pas lent et prudent dans cette salle, pour se retrouver devant une autre vision qu'il ne pensait jamais voir un jour et le laissa pantois. 

Dans cette grande salle aux fresques de flammes recouvrant la grande majorité des murs, ainsi que deux grands braseros de chaque côté laissant danser leurs flammes écarlates, se tenaient plusieurs personnes qu'il ne connaissait pas, toutes le regardant en silence. 

Aux pieds d'un grand escalier de marches de marbre, se tenaient deux hommes. Le premier était un homme mince à la peau mate, aux cheveux très courts et au visage sévère, se tenant droit comme une statue, les mains dans le dos et portait l'uniforme très reconnaissable des immaculés, que Cade avait déjà vu plusieurs fois et connaissait leur réputation de grands soldats. L'autre homme avait un teint pâle légèrement jaunie, des yeux bridés, des cheveux et une barbiche noir. Il était vêtu d'une tunique bleu foncé, d'un chapeau conique sur la tête et tenait un grand bâton en bois souple dans sa main. 

Au sommet des marches, se tenait un homme chauve à la peau pâle, au visage recouvert de tatouages et portant la tenue caractéristique d'un prêtre de Rh'llor. A côté de lui, une jeune femme aux cheveux bruns et à l'allure guerrière, vêtue d'une armure dont le symbole représentait un kraken, un grand manteau gris, et une épée à la ceinture. Une jeune adolescente aux cheveux longs et noirs, en robe bleue ciel se tenait droite et silencieuse, et au centre, assise sur un siège, se tenait la personne qui attira le plus l'attention de Cade. Une jeune femme, magnifique, aux yeux violets et aux cheveux longs et argentés coiffés en queue de cheval, et vêtue d'une longue robe de soie blanche, ainsi qu'un collier en argent en forme de dragon autour de son cou. Son visage restait fermé, mais elle ne montra aucun signe d'agressivité envers Cade. Son regard était empli d'une grande force ainsi que d'une détermination sans pareille, il pouvait clairement le deviner. 

_"Vous êtes en présence de Daenerys du typhon, de la maison Targaryen...." proclama la jeune adolescente, qui paraissait être sa servante "...élue du maitre de la lumière, grande khaleesi de la mer herbeuse, briseuse de chaines et mères des dragons."

Daenerys Targaryen? La briseuse de chaines? La mère des dragons? Cade se souvint avoir déjà entendu parler d'elle, et de sa guerre contre l'empire esclavagiste de la Baie des Serfs qui avait beaucoup fait parler. Il avait aussi entendu dire, par la bouche d'un des très rares survivants de la compagnie à avoir pu rejoindre Essos après le massacre à Port-Réal, que c'était elle et son grand dragon noir qui avait balayé sans effort toute la troupe d'Harry Strickland. 

_"Vous pouvez approcher, capitaine Cade." dit Daenerys sans hostilité. Cade déglutit, sentant quelques gouttes couler le long de son front et une irrépressible envie de déguerpir. Mais après réflexion, il s'avança jusqu'aux pieds des marches, entre Ver Gris et Shen-Zoan, et ayant été éduqué, décida de s'incliner avec respect devant la mère des dragons. 

_"Je vous sens nerveux, capitaine Cade. Rassurez vous, je ne vous veux aucun mal." dit Daenerys en ayant deviné sur le visage du jeune homme, le stress qui l'envahissait et qu'il tentait de dissimuler. 

_"C'est juste que...." Cade répondit "...votre nom est connue de tous désormais, madame. Et dans notre compagnie en particulier, surtout depuis ce qui est arrivé à Port-Réal, comme vous le savez...."

_"Oui...." répondit aussitôt Daenerys, sans colère dans la voix "....la reine Cersei avait engagée la Compagnie Dorée afin de défendre ses intêrets. Malheureusement pour eux, ils ne se sont pas montrés très efficaces contre Drogon, mais très peu de créatures en ce monde peuvent se vanter d'égaler les dragons en terme de puissance."

_"Sachez, madame...." dit Cade en se tenant droit "...que Harry Strickland était un homme bon. Il était comme le père que je n'ai jamais eu et me formait à devenir le nouveau capitaine après sa mort.... vous imaginez? Moi, un minable petit orphelin des bas quartiers de Braavos, destiné à devenir le capitaine de la plus grande armée de mercenaires du monde? C'est vrai, la Compagnie Dorée s'est toujours vendue au plus offrant, tel est le principe de tout bon mercenaire qui se respecte."

Daenerys sentit la fierté émanant de ces mots lorsqu'il parlait de ce Harry Strickland et de la Compagnie. Il y était dévoué, corps et âme. Une telle détermination pour un homme aussi jeune, cela la fit sourire. 

_"Il est vrai que vous avez détruit notre Compagnie...." reprit Cade, regardant la reine Targaryen droit dans les yeux, sans peur "....mais si votre but est d'achever ce que vous avez commencée, alors tuez moi sans plus attendre." 

Il paraissait plus que sincère en disant cela, se préparant à ce qu'elle ordonne à Ver Gris de le tuer d'un coup de dague. Mais après de longues secondes de silence, elle n'en fit rien, se contentant de se gratter le menton. 

_"Vous vous trompez sur mon compte, capitaine...." dit-elle tout simplement "....pourquoi voudrais-je votre mort? Vous ne m'avez causer aucun tort. Je ne vous ai pas fait venir ici pour vous tuer....bien au contraire....je vous invite, vous et vos hommes, à me rejoindre." 

_"Vous....vous rejoindre?" Cade leva un sourcil, partagé entre le soulagement de ne pas mourir aujourd'hui et la curiosité de cette demande. Daenerys hocha doucement la tête. Se levant de son siège sans un mot, elle descendit les marches, escortée de près par Yara, pour descendre jusqu'au niveau de Cade et se tenir juste devant lui. Elle parut examiner de son regard l'armure en piteux état de Cade. 

_"J'ai eu vent de votre situation..." dit Daenerys "...la réputation de la Compagnie Dorée est partie en fumée. Plus personne ne veut vous donner de contrats. Ce qui reste de votre armée est à l'agonie....Je sais que j'en suis la principale responsable, mais qu'aurais-je du faire? Laisser la Compagnie Dorée décimer mes troupes et tuer mon dragon sans réagir? C'est très mal me connaitre. Le capitaine Harry Strickland a eut la mauvaise idée de se vendre à la mauvaise personne.....Mais vous, Cade, je sais que vous ne ferez pas cette même erreur....Si vous vous joignez à moi, jamais plus vous n'aurez besoin de contrats afin de gagner votre vie et je ferais de vous le tout premier capitaine de mon nouvel ordre de chevaliers." 

Cade ne savait pas quoi répondre, partagé entre son attachement envers ce que Harry Strickland et la Compagnie Dorée lui avaient apportés, et le désir de faire revivre cette armée dans laquelle il avait grandi toute sa vie.... La situation était plus que critique, il le savait....Presque tous mourraient de faim dans le campement, et mêmes les réserves pour les éléphants de guerre s'amenuisaient dangereusement....S'il ne faisait rien, tous seraient morts d'ici la fin de l'année. Hésitant entre oui et non durant de longues secondes, le jeune capitaine céda. 

_"J'accepte votre offre." fut sa réponse. Daenerys sourit à cela, et alors que Cade allait se soumettre en s'agenouillant devant la femme Targaryen, celle-ci l'arrêta dans son geste et lui tendit simplement la main. Son but n'était pas de l'humilier, mais de faire alliance. Cade tendit alors son bras, le joignant à celui de Daenerys, et tous deux scellèrent ainsi cette nouvelle alliance, sous le regard du maitre de la lumière. Yara sourit elle aussi, montrant d'un signe de tête envers Daenerys qu'elle avait bien fait. Cependant, Cade n'en resta pas là, et aposant son poing contre le plastron de son armure et posant un genou à terre, prononça son serment.

_"Moi, Cade, capitaine de la Compagnie Dorée, jure sur ma vie et sur mon épée de vous servir, Daenerys Targaryen."

Bien qu'elle ne lui ai pas demandée, Daenerys fut très satisfaite de le voir agir ainsi, renforçant sa confiance en lui. Mira, la jeune servante, descendit alors les marches et tenant dans sa main un petit coffret de bois sculpté, que Daenerys ouvrit, dévoilant à l'intérieur un petit objet: une broche en or, à accroché sur une cape, et ayant la forme d'un dragon déployant ses ailes. Prenant l'objet entre ses doigts fins, Daenerys vint le donner elle-même à Cade, qui le prit dans sa paume, admirant le magnifique ouvrage de l'objet.

_"Relevez vous...." proclama Daenerys avec le sourire "....Ser Cade, premier capitaine de l'Ordre des Dragons d'or."


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?