Père, me reconnaitrez-vous ce jour là ? par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Mystère / Angoisse

1 Rêve d'une vie passée

Catégorie: T , 431 mots
0 commentaire(s)


  • Chapitre 1, Rêve d'une vie passée




Dans cette orphelinat dépravée habite une jeune fille au coeur brisée depuis longtemps, magicienne talentueuse mais peu attentive ont la repend souvent a rêvasser pendant les cours. Oui, c’est bien moi, écrivant encore dans un vieux livre qui me sert de journal intime mes tentative de séduction échouer, dépriment, non ?


Le temps ici passe lentement comme toujours et je n’ai que la pluie pour noyer mon chagrin, cependant aujourd’hui est légèrement différent. Poudlard va ouvrir c’est porte comme chaque année au sorcier. Vous imaginez bien que pour une fois je n’ai pas besoin de rêvasser d’un amour… futile. 


Après avoir vérifier et dis adieux a ma chambre je m’enfonce dans les rues sombres de Londre. Malfamé serez le mot exacte, certain recoin regorgent de mage terrifiant pratiquant le sort endoloris sur des animaux. J’accéléra rapidement ma marche en voyant des regards dirigée sur moi, une pauvre jeune fille qui c’est perdu dans sont âme. 


Quand fus enfin a la portée de mes yeux la gare de Kingcross j’échappa un soupirons de joie, cette année, comme toute les autres, je le révérer. Il m’ignorera sûrement, ce moquant pas si gentiment de moi mais… quelle importance ? 


Le trajet était agréable, la tête plongée dans mon livre sur les créatures ténébreuses, que j’avais évidemment volée dans la réserve. Pour ne pas me faire démasquer j’avais mis une couverture de magazine moldu. 


Ce qui me valu beaucoup d’insulte sur le faite que j’était visiblement intéresser par « les indignes a notre sang », je n’avais même pas remarquer alors que je m’endormez. Les pensées continuant en boucle, si seulement il savait… comme je les détestes. Des sombres souvenirs envahies mon esprit en revoyant ce jouer la même scène encore et encore devant mes yeux.


Père, pourquoi ? 


Je n’était donc pas assez digne de vous ? Je n’était qu’une… Lili.


En sueur je me réveilla d'un cauchemars qui avais pris la forme d'un rêve qui me hanter depuis mon enfance, cette nuit fatidique où j'ai tout perdu, c'est souvenir flou qui venais et partez me laissant seule dans cette pièce remplie de désespoir, quand était-ce déjà ? Cette nuit où la fleur préféra mourir.


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?