Notre enfant par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Romance / Fantastique

1 Rose Morgane GrangerđŸ‘¶đŸ»

Catégorie: G , 1140 mots
1 commentaire(s)

Aujourd'hui est le plus beau jour de ma vie, ce matin, au premier rayon de l'aurore, rose est née. Aujourd'hui, en ce Vendredi 18 Novembre 2005, je deviens mÚre d'une magnifique petite fille.

Elle a ouvert es yeux et là, le choc, elle ressemble énormément à son pÚre.

Les yeux bleus, les cheveux chĂątains, les traits fins...

Malgré tout, c'est le plus beau bébé qu'il m'ai été donné de voir, mon bébé.

Par instin, dĂšs que la mĂ©dicaumage me la pause dans les bras, je prend une photo posĂ© Ă  cotĂ© de moi. Dessus, on voit Draco et moi, le jour on nous nous sommes mis ensemble. A ce souvenir, une larme coula sur ma joue. je l'aime encore et c'est une Ă©vidence. 

Neufs mois sont passĂ© depuis ce jour, mais je continue d'espĂ©rer. J'espĂšre qu'il reviendra et ça, mĂȘme Ron l'a compris. Ron, le pauvre, continu de m'aider malgrĂ© le fait que je ne l'aime pas. Il ne pourra pas remplacer Draco pourtant, il est lĂ  pour moi, c'est le meilleur ami que l'on puisse avoir. Harry est comme mon frĂšre, il est lĂ  pour moi dans n'importe quelle situation et Ginny, elle, est ma confidente, ma meilleure amie. Pourtant, aucun n'est au courant pour Rose, il ne le comprendraient pas. Ils pensent que suite Ă  la disparition de Draco je suis allĂ©e faire mes Ă©tudes Ă  Beaubaton, en France, je suis bien en France mais chez ma cousine, Louna, seule sorciĂšre de la famille elle est la seule au courant pour Rose, dĂšs qu'elle l'a su elle m'a proposĂ© de vivre chez elle, de m'aider avec le bĂ©bĂ©, de m'Ă©pauler... Je rentrerai Ă  Poudlard le mois prochain, Mc Gonagall est au courant et m'envoie les cours par hiboux pour que je ne perde pas le rythme, je m'occupe donc toute la journĂ©e Ă  rĂ©viser, travailler, et lire.

Quoi qu'il me soit arrivĂ©, les seules choses qui ne m'ont jamais abandonnĂ© sont le lecture, louna et mes amis mĂȘme si je me sens trĂšs seule par rapport au fait qu'ils ne le sachent pas mĂȘme si c'est pour leur bien et la sĂ©curitĂ© de Rose.

"Hermione, ça va?" me demande ma cousine.

"Je suis extrĂȘmement fatiguĂ© mais tout va bien, Rose dort et moi..." dit-je avant de laisser mes larmes trop longtemps refoulĂ©s envahir mon visage.

"Au non, ma belle, je sais que c'est dure mais tu es forte, tu vas y arriver. Tu verras, il finira par revenir."

"Et s'il ne revenait pas? Et s'il était partit de son plein gré pour m'abandonner, nous abandonner ?"

"Draco t'aimais, il ne serait jamais partit par lui mĂȘme..."

"C'est trop dure, je n'y arriverai jamais..."

"Je suis là pour t'aider moi, et puis, Mc Gonagall aussi. Et puis, tu ne le sais pas mais n'ai envoyé une lettre à Mc Gonagall pour lui demander mon transfÚre dans l'école pour rester avec toi."

"Elle a répondu ?"

"Pas encore mais ce ne s'Ă©tait tarder"

"Merci, tu es la meilleure mais... Et toi, et tes amis, tu as une vie ici, hors de question que tu quittes tout ça pour m'aider."

"Tu es ma cousine, comme ma sƓur et entre sƓurs, on s'aide!"

Je la prend dans mes bras, il n'y a pas à dire, elle trouve toujours les mots pour me réconforter.

Si tout ce passe bien, aprÚs-demain nous pourrons sortir de l'hÎpital. Louna me fait un dernier cùlin puis s'en va. J'ai toujours été trÚs proche d'elle, nous n'avons que deux mois d'écart et je passe mes vacances avec elle.

 oOo oOo oOo oOo oOo oOo oOo oOo

Aujourd'hui je peux enfin sortir de l'hÎpital, trois jours enfermé à ne rien faire c'est trÚs long, j'ai reçu la visite de Louna tout les jours, et les lettres des professeurs au courant.

"Hermione, contente d'ĂȘtre rentrĂ©e?"

"Trop! Trois jours cloßtré dans un lit c'est trÚs long!"

Elle rigole, pourtant j'étais trÚs sérieuse.

"Bienvenue chez nous, Rose"

"C'est fous comment elle vous ressemble !"

"Oui, la copie conforme de son pĂšre"

Dit-je avant qu'elle ne change de sujet.

"Sinon, on mange quoi?"

"Comme tu veux, je n'ai pas extrĂȘmement faim..."

"Des pattes, ça te vas?"

"Parfait !"

Je ne touche presque pas mon assiette ce qui me vaux une réprimande de Louna. Je lui répondre que je n'ai pas faim lorsque Rose se met à pleurer.

"Elle je crois qu'elle a faim!"

Je la prend, la positionne bien et lui fait téter le sein. Lorsqu'elle a fini, je l'allonge dans le landeau que je positionne prÚs du canapé. Je la berce et elle ne met pas plus de dix minutes pour s'endormir. J'aide Louna a debarasser et on s'assoie sur le canapé, allume la télévision et met une série que louna et moi regardons ensemble tout les soir: the red witch

(Nda: je l'ai inventĂ©, s'il y a une sĂ©rie qui s'appelle comme ça, dites le moi😉)

"Il faudrait que l'on aille acheter nos affaires scolaire. Pourquoi pas cet aprĂšs-midi, on fini l'Ă©pisode et dans deux heures on part. Aucune chance de voir tes amis et au moins, on sera prĂȘte."

"Okay alors je prépare quelques affaires pour Rose, je la ferait manger avant de partir."

Je prend un sac ou je met:

Couche, biberon, doudou, tĂ©tine, body et vĂȘtements de rechange. Et de quoi la couvrir du froid de Londres en novembre.

Je me remet dans le canapĂ© et attend la fin du film, c'est Ă  ce moment que bĂ©bĂ© Rose pleure, je la fait manger, lui met un pyjamas assez chaud et la met dans le Landreau sous la couverture. Je lui chante une berceuse qui la fait dormir. Nous partons et arrivons Ă  l'Ă©quivalent du chemin de traverse mais en France. Pour les capes, j'ai les miennes et j'en prĂȘterai Ă  Louna. Nous achetons tous le matĂ©riel demandĂ© et nous arrĂȘtons chez Florian FortarĂŽme ou nous commandons chacune un glace Ă  la vanille pour Louna et chocolat pour moi .

"Hermi, on va rentrer tu dois ĂȘtre creuvĂ©, un accouchement c'est dure et fatigant!"

"Je suis pas fatigué mais chouchou vas se réveiller..."

Nous rentrons donc et nous nous mettons sur la table basse du salon ou nous commençons à discuter de tout et de rien.

La nuit se passe dans les cris du bébé mais j'ai insonorisé ma chambre pour que Louna puisse dormir. Toutes les deux heures Rose se réveillait. Elle a fini par dormir dans mes bras avec des coussins au bord du lit pour ne pas qu'elle tombe.

1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?