Héritière de Serpentard par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Romance / Drame

7 Chapitre 6 : Joyeux Noël

Catégorie: G , 2955 mots
0 commentaire(s)

Lorsque Drago et Narcissa était arrivées, Kristy courrait après sa sœur qui semblait lui avoir volé quelque chose. Puis elle s'était aperçu qu'ils étaient là et elle n'avait pas perdu une seconde pour sauter dans les bras de Drago. Son père n'étant pas présent, il ne la repoussa pas et cela à la plus grande joie de la jeune fille.

Ils s'installèrent tous dans le salon et tandis que les adultes discutaient, Kristy et Malia finissaient d'installer les cadeaux sous le sapin. Elle avait apparemment oublié qu'elle l'a poursuivait quelques instants plus tôt. Drago les observait ne sachant pas trop s'occuper en attendant que Kristy revienne. 


C'était le second Noël qu'il passait chez les Bicksburks. Il n'avait pas tellement de souvenirs du premier, il devait avoir trois ou quatre ans maximum, mais il savait que le second serait un excellent Noël. La famille de Kristy était la famille qu'il aurait aimé avoir. Il avait parfois honte de penser cela, sa mère faisait tout pour qu'il soit heureux. Sûrement était-il trop gâté, mais la famille Bicksburks, bien que parfois stricte hors de chez eux, était une famille heureuse sans préjugés, qui vivait l'instant sans se soucier du reste. Il aimait être dans cette maison, pour tout ce qu'elle représentait. Sa meilleure amie, des frères et sœurs, des parents offrant des marques d'affection autres que des cadeaux hors de prix et un foyer heureux en toute circonstance. 


Chaque fois qu'il le pouvait il venait chez les Bicksburks, et ces moments étaient fréquents lorsqu'il était âgé de cinq ou six ans, voire même sept, mais au fur et à mesure des années son père semblait déterminé à l'éloigner de Kristy et de ce qu'il appelait sa "mauvaise influence". Une mauvaise influence pas exactement comme on pourrait l'imaginer. Non, bien loin de là, la mauvaise influence en question était plus une bonne influence. Le comportement joyeux de la jeune fille semblait déplaire plus que tout à Lucius Malefoy, il disait clairement que cela nuisait à son incroyable potentiel de sorcier. Et surtout ... De mangemort. Drago pensait que son père était fou de vénérer un assassin, d'autant qu'il en avait peur d'ailleurs, il était certain du retour du seigneur des ténèbres et Drago pensait lui que son père perdait complètement la tête, néanmoins il se gardait bien de le lui dire. Pourtant malgré le comportement souvent abject de son père le jeune garçon s'évertuait à satisfaire chacune des exigences, exceptée bien entendu celle de ne plus voir Kristy, jamais au grand jamais Drago ne se séparerait de la personne la plus chère à ses yeux. 

La chance avait sourit pour cette soirée de réveillon, lui permettant de la passer avec Kristy. Le jeune Malefoy, était déterminé à se créer de merveilleux souvenirs. 

Il se leva du canapé sur lequel il s'était installé et rejoignit Kristy, qui lui offrit son plus beau sourire.


****************************************


Kristy était plus qu'heureuse que Drago soit là, plus merveilleux Noël on ne fait pas. Ils finirent de décorer la maison tous les deux avec parfois l'aide de Malia. Ajoutant une guirlande par ci ou par là suivant les envies. Le tout en riant aux éclats. Vint l'heure de manger, les deux elfes de maison apportèrent les plats tous plus appétissants les uns que les autres dans la salle à manger. Tout le monde s'y dirigea en souriant, les yeux de Malia et Jérémy brillaient. Kristy conduisit Drago à deux chaises l'une à côté de l'autre au bout de la longue table en bois. Ils mangèrent en parlant et en riant et Kristy était de plus en plus heureuse à chaque minute qui passait. 

Après le repas Jérémy fut couché et tandis que les adultes discutaient Kristy et Drago jouaient à un jeu de société sorcier. Malia quant à elle était scotchée à Kristy, ne semblant pas vouloir la lâcher et par moment elle jetait quelques regards furieux à Drago.

Quand vint le moment pour Malia d'aller dormir elle protesta mais fut finalement rattrapée par le sommeil, ce qui fit rire Kristy. 

Après une énième partie de jeu, Kristy bailla et Drago fut le suivant. La fatigue les rattrapant, ils furent tout deux contraints d'aller dormir. Ils s'installèrent sur le canapé du salon étant trop fatigués pour monter les escaliers. Kristy jeta un coup d'œil à l'horloge, il était près de deux heures du matin. Aucun d'eux n'avait vu le temps passer. La jeune Bicksburks se tourna vers Drago et lui fit un sourire à faire fondre le cœur.


-C'était sans aucun doute, le meilleur réveillon que j'ai passé. Joyeux Noël Drago.  Dit-elle en fermant les yeux. 


Presque instantanément elle s'endormit.


-Joyeux Noël KristyChuchota Drago.


 **************************************** 


Lorsque Drago émergea du sommeil, son premier regard alla vers Kristy qui dormait toujours à poings fermés. Puis il leva les yeux vers l'horloge qui indiquait neuf heures vingt-huit. Un sourire apparut lentement sur son visage ensommeillé. Habituellement chez lui, Drago devait se lever aux aurores. Règle numéro un, chez les Malefoy. Alors pour une fois il eut envie de profiter de cette matinée. Cependant c'était sans compter sur les deux plus jeunes Bicksburks qui déboulèrent dans le salon moins de vingt minutes plus tard en hurlant qu'il était l'heure d'ouvrir les cadeaux. Kristy se réveilla en sursaut et tomba du canapé sous l'hilarité de son frère et de sa sœur. 


-B.. Bande de ... Bande de ..., Commença t-elle encore sous le choc brutal de sa chute avant de se reprendre pour se lever et tenter d'attraper les deux enfants qui se mirent à courir dans tout les sens. Je vais vous mettre en pièces bande de petits monstres ! Vous allez le regretter !


Drago observa le manège des frères et sœurs pendant quelques instants avant de se lever pour sortir de la pièce, sentant que cela risquait de mal finir. Il n'eut pas à attendre longtemps pour entendre le bruit d'un vase qui se brise, suivi du cri aigu de Malia, de la plainte peureuse de Jérémy et de la tirade de colère de Kristy. 

Après le savon monumental de Mr Bicksburks à ses enfants, la journée reprit son cours comme si rien ne s'était passé. Encore une différence entre cette famille et la sienne. Les erreurs commises par Drago n'étaient pas oubliées dans les minutes qui suivaient, bien au contraire. Son père se faisait une joie de lui rappeler toutes les minutes qu'il avait fait quelque chose de mal. Même s'il s'agissait d'un banal incident comme renverser un verre d'eau.


Drago chassa ses pensées moroses et rejoignit sa mère qui s'était assise près de l'arbre de Noël sur un fauteuil bien assez grand pour que deux personnes puissent s'y installer. Il attrapa l'un des paquets et le lui tendit. Sa mère lui sourit tendrement et entreprit de défaire le papier cadeau précautionneusement tandis que la famille Bicksburks s'installait elle aussi près du sapin et que les elfes de maison apportaient le petit déjeuner.

Jérémy fourra un demi croissant dans sa bouche puis attrapa l'un des paquets sur lequel était écrit son nom et Malia ne tarda pas à faire de même, mais avec une tartine de confiture à la place.


Drago observa Kristy prendre deux cadeaux sous le sapin et se diriger vers lui. 


-Je veux qu'on ouvre nos cadeaux respectifs en même temps. Dit elle en souriant de toutes ses dents.


-D'accord. se contenta de dire Drago en prenant le sien.


Il n'en montrait rien mais il était impatient d'ouvrir le cadeau que la jeune fille lui offrait et en même temps complètement terrorisé à l'idée qu'elle n'aime pas le cadeau qu'il avait choisit.


Tous deux ouvrirent tout doucement leur cadeau, en jetant de fréquents coups d'œil à l'autre, attendant de voir la réaction. Kristy finit par ouvrir en premier son cadeau. Drago avait préparé avec sa mère le collier. Il l'avait disposé dans une mousse bleu marine à l'intérieur d'une boîte peu épaisse, recouverte de velours bleu foncé. 

Il s'arrêta dans son mouvement pour observer Kristy tandis qu'elle ouvrait l'écrin. Il émit un léger soupir quand un sourire ravi se dessina sur le visage de la jeune fille. Il l'a regarda prendre délicatement le pendentif de jade. 


-Il est magnifique. souffla t-elle doucement.


Elle suivit le contour du serpent qui tournoyait avec le bout de son doigt puis levant la tête, elle se redressa et, le collier toujours dans sa main, elle prit Drago dans ses bras. Le jeune garçon sentit ses joues brûler.


-Merci Drago. lui murmura t-elle à l'oreille.


Elle s'éloigna et passa le pendentif autour de son cou.


-Maintenant à toi ! 


Drago entreprit d'ouvrir l'emballage. Il s'agissait d'un album photo. Il l'ouvrit puis observa chaque photo avec attention. 

Une photo les montrait tous deux vers l'âge de 2 ou 3 ans, en train de rire, une autre les montrait à 5 ans tout sourire devant le gâteau d'anniversaire de Kristy. Puis il aperçut LA photo. Huit ans, Kristy pleurait. Pour cette raison. Drago avait eu peur ce jour là. Son père lui avait dit qu'il ne pourrait plus jamais la voir. Mais quand il l'avait vu pleurer il avait su qu'elle était celle qui avait le plus peur des deux. Alors il l'avait prise dans ses bras et lui avait juré que tout se passerait bien. Ce jour là, il avait cru lui donner de faux espoirs. Mais il n'avait pas menti. Tout avait été pour le mieux.


Il leva la tête vers la jeune fille qui visiblement attendait sa réaction. Le sourire que lui adressa Drago ne put que la ravir. Et cette fois ce fut lui qui la prit dans ses bras. 


-Merci beaucoup Kristy je le garderai précieusement sois en sûre.


Ce noël fut tout aussi merveilleux pour Drago que pour Kristy. Et c'est avec le sourire qu'ils se quittèrent dans l'après midi en attendant impatiemment leur retour à Poudlard.


 **************************************** 


Kristy regardait le paysage défiler par la fenêtre de la cabine tandis que Drago discutait avec Blaise, Crabbe et Goyle.


-Je vous jure ! Il m'a dédicacé une de ses photos. Je l'adore ce gars !


Drago soupira.


-Crabbe, le mois dernier tu m'as dit que tu le détestais.


Blaise ricana puis jeta un œil curieux à Kristy qui ne quittait pas l'extérieur du regard.


-Justement c'était le mois dernier ! Vous vous rendez compte ? Sans aucun doute le meilleur joueur des Faucons de Falmouth ! Mon équipe préférée ! La photo est dans ma valise mais je vous la montrerai une fois à Poudlard.


-C'est ça.. Marmonna Drago.


Au même instant Pansy et Daphné entrèrent. Tous les regardèrent se tournèrent vers elles sauf Kristy qui ne lâchait toujours pas le paysage.


-On peux ? Demanda Pansy alors que déjà elle s'installait entre Drago et Kristy.


Personne ne répondit et Daphné s'assit en face de Kristy. Les garçons continuèrent à parler de Quidditch tandis que Pansy et Daphné parlèrent de ce qu'elles avaient eu à Noël tentant vainement d'attirer l'attention de Kristy.


-C'est vraiment super ! Les faucons de Falmouth sont l'équipe la plus intéressante et la plus admirable. S'exclama Crabbe. 


-Pff, tu plaisantes j'espère ? 


Tous se tournèrent vers Kristy. Drago esquissa un infime sourire. La jeune fille quitta enfin la fenêtre des yeux et posa son regard sur Crabbe. 


-Admirable ? Et en quoi sont ils admirables ? Ils sont violents ! Odieux ! Méchants ! Et ils ne gagnent même pas !


Blaise se mit à rire devant la mine défaite de Crabbe et Drago ne tarda pas à faire de même.


-Non, ce sont les Pies de Montrose qui sont admirables. La meilleur équipe d'Angleterre. Trente deux fois champions de la ligue ! Continua Kristy avec un air hautain.


-Tu sauras désormais Crabbe qu'on ne peux pas parler Quidditch quand Kristy est dans les parages.


-C'est faux ! Vous pouvez parler de ce que vous voulez tant que vous reconnaissez la valeur de la meilleur équipe d'Angleterre ! 


Pansy et Daphné eurent un regard désemparé vers Kristy. Tout comme Goyle qui parut surpris.


-Un problème ? lui demanda la concernée.


-Je ne savais pas que tu aimais le Quidditch.


-Pourtant tu as bien vu que je suis les matchs de Poudlard avec attention.


-Oui mais je pensais que c'était juste parce que tu veux voir Serpentard gagner.


Drago fit une grimace.


-Si elle souhaitait voir Serpentard gagner elle n'aurait certainement pas soutenu cet abruti de Potter !


Kristy lui lança un regard à glacer le sang mais Drago n'en tint pas compte.


-Pourquoi ça vous semble bizarre qu'elle aime le Quidditch ?


-Et bien ... Ça paraît logique.. C'est une fille.


Kristy éclata de rire.


-C'est gentil de l'avoir remarqué ! Ça me touche beaucoup Goyle. 


-C'est vrai, tu es une fille .. Et tu aimes le Quidditch. C'est .. étrange. dit alors Pansy.


Drago prit un air perplexe avant de prendre la parole.


-Mais à ce qu'il me semble... Attention hein je peux me tromper. Tu es une fille toi aussi ?


-Euh .. oui.


-Je note que tu as hésité. dit Blaise en souriant.


Pansy outrée s'apprêtait à répliquer mais Drago continua sur sa lancée avant qu'elle ne puisse. 


-Et tu aimes le Quidditch ?


-Oui ! 


-Alors quelle raison Kristy pourrait avoir pour ne pas aimer le Quidditch ?


-Mais elle n'aimes pas le Quidditch comme moi je l'aime. Moi ce sont les joueurs que j'aime. Elle se tourna vers Kristy. Toi tu aimes le sport. 


-Et ? Kristy est une fille qui aime le sport ça change quoi ? Demanda alors Drago agacé.


Kristy se mit à rire. Tous le monde se tourna vers elle. 


-La prochaine fois j'éviterai de me mêler du Quidditch. Parti comme ça, on y est encore ce soir. Alors, Goyle et Pansy. Je suis une fille, qui aime le Quidditch. Point à la ligne.


Puis elle se retourna vers sa fenêtre et ne bougea plus jusqu'à l'arrivée à Poudlard. Drago percevant sa tension ne la quitta plus des yeux.


*******************************


Drago attrapa Kristy par le bras. A peine arrivés ils entrèrent dans la grande salle pour le dîner. 


-Qu'est ce que tu as ? 


-Rien du tout.


-Mais oui c'est ça. Allez avoue moi tout.


-C'est rien d'important Drago, c'est juste que... J'étais pressée de revenir à Poudlard mais je me suis rendue compte quand il a fallu monté dans le train que ma famille me manque. J'ai l'impression qu'être à Poudlard m'éloigne d'eux. Alors je fixais ma fenêtre avec mes pensées moroses et quand j'ai voulu me changer les idées en parlant de Quidditch, ils m'ont tous agacée. 


Drago ne connaissait pas vraiment ce sentiment vis à vis de sa famille, disons plutôt, juste avec son père. Etre à Poudlard pour lui n'était pas plus mal. Mais il pouvait comprendre

Kristy. 


-Et c'est pour cette raison que, moi, Drago Malefoy, ton meilleur ami est ici avec toi !


Kristy eut un petit rire. 


-Merci Drago. Et oui heureusement que tu es là. 


Drago sentit ses joues chauffer.


-Allez on y va je meurs de faim. dit il en amorçant un mouvement pour partir à la table des Serpentard.


-Kristy ! appela une voix.


Drago fronça les sourcils et se retourna vers l'intrus en lui jetant un regard mauvais.


-Potter.


****************************************  


-Salut Harry ! Dit Kristy avec un sourire immense. Comment se sont passées tes vacances ?


-Je dirais, bien. Aussi bien que peuvent l'être des vacances à Poudlard. Répondit il en souriant également. Merci pour tes cadeaux. J'ai une réserve de sucreries pour les mois à venir. 


-C'est avec plaisir ! Et si jamais il venait à en manquer quand même, fais moi signe ! 


Kristy était très heureuse de revoir Harry. Elle remarqua la visage contrarié de Drago et pour une fois s'en préoccupa.


-Je suis désolée Harry mais Drago et moi on meurt de faim. Alors je te vois plus tard ? lui dit elle avec un magnifique sourire.


******************************


Drago observait l'échange. Kristy avait offert des cadeaux à Potter. A Potter. Il ne voulait pas qu'elle lui parle. Il ne voulait pas qu'elle soit amie avec lui. Pourquoi voulait elle sans arrêt se rapprocher de ce balafré alors qu'elle l'avait lui ? Il ne comprenait pas. Mais bien qu'il ne voulait pas qu'elle soit proche du brun. Il ne lui dirait sûrement pas. Elle se mettrait sans aucun doute en colère et ne voudrait plus le voir. Quand Kristy eût dit à Harry qu'ils allaient manger il fut satisfait. 


Allongé sur son lit, à deux pas du sommeil, Drago réfléchissait. A Poudlard, à Kristy. Surtout à Kristy. Il allait tout faire pour lui remonter le moral. Elle n'allait plus se sentir triste, il en fit la promesse.


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?