Sarah Walker Et Le Ministère De La Magie par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Action / Fantastique

1 Entrée au Ministère de la magie

Catégorie: G , 1949 mots
0 commentaire(s)

Lorsque Sarah reçut sa lettre d'embauche le mardi soir chez ses parents, elle sauta de joie et cria si fort que le hibou apportant la lettre repartit aussi tôt et si précipitamment qu'il faillit se cogner contre la fenêtre qu'il empruntait pour sortir.


Chère mademoiselle Walker, nous avons reçu votre lettre de demande d'emploi pour intégrer l'équipe de Monsieur Wilson, en tant qu'assistante. Monsieur Wilson a examiné attentivement votre dossier et a décidé de vous embaucher. Nous vous attendons donc lundi prochain à 9h30 au Ministère de la Magie, au sixième étage, au bureau numéro 3 où vous le trouverez et il vous expliquera ce qu'il attend de vous. Munissez vous de parchemins et d'une plume afin de tout noter.

Avec nos plus sincère voeux de réussite, le secrétariat du ministère de la magie.


Monsieur Wilson était le chef de l'office des portoloins, au département des transports magiques. Sarah apprit la nouvelle à ses parents qui la félicitèrent. Pour Sarah qui venait tout juste de terminer sa septième année à Poudlard, qui avait seulement dix huit ans et qui avait comme ambition de travailler au ministère de la magie, cette acceptation d'emploi était une grande surprise ! Elle s'empressa d'envoyer son hibou à ses meilleurs amis.


 Coucou Lucy, J'espère que tu vas bien ! Poudlard me manque déjà... Mais une nouvelle aventure commence ! Je suis embauchée au département des transports magiques en tant qu'assistante de Monsieur Wilson ! Je n'en reviens pas... Je travaille dès lundi prochain. Et toi ? Tu m'avais dit que tu envisageais devenir maître de potion, ça  avance ? On se voit dès que possible, bisous, Sarah

 

Salut Will, Devine quoi : Je suis prise pour assistante de Monsieur Wilson ! Et toi qui me disait que ça ne marcherait jamais, que ça te serve de leçon. As-tu finalement trouvé les études que tu comptes faire ? Je l'espère pour toi. J'espère aussi te revoir bientôt, Sarah


 Elle regarda sa chouette Luna s'envoler jusqu'à ce qu'elle disparaisse de sa vue. Elle espèrait que ses amis lui répondent rapidement. Elle les avait rencontrés tous les deux à Poudlard et avait passé la plupart de son temps en leur compagnie. Il était normal qu'elle les prévienne.


 -------------------------------------------------


 Lundi 15 août, le grand jour était arrivé. Sarah qui avait prévu de bien dormir pour être en pleine forme n'avait pas fermé l'œil de la nuit. Comment allait se dérouler ce premier jour ? Elle se leva à 7 heures. Elle devait partir de chez elle à 8h30 afin d'arriver au Ministère à 9 heures (elle avait décidé d'y aller à pied, ce qui lui prendrait environ trente minutes). Sarah prit son petit déjeuner, et s'habilla. Elle opta pour une simple chemise blanche, un jean et hésita en ce qui concernait ses cheveux blonds. Détachés ou en chignon ? La deuxième solution fut celle qu'elle choisit. Elle se coiffa et laissa retomber quelques mèches blondes rebelles sur le côté de son visage, pour ne pas trop ressembler à son ex professeur de métamorphose, Mcgonagal, qui, avec son chignon, avait un air strict qui ne lui ressemblait pas.

Elle enfila son sac et sortit de son appartement. Elle profita de l'air encore frais du matin et de la magifique couleur du lever de soleil. "Tout va bien se passer", se rassurât-elle. Elle emprunta l'entrée des visiteurs car elle détestait transplaner et n'avait pas de poudre de cheminette, ce qui était les deux seuls moyens de s'y rendre pour les employés. Pour passer par l'entrée des visiteurs, il fallait passer par une cabine téléphonique et appuyer sur les chiffres 6-2 4-2. La cabine s'enfonça dans le sol après que Sarah eut effectué les chiffres et elle arriva dans l'atrium.

Elle était déjà venue, mais arriver ici en tant qu'employée était différent. Des centaines de sorciers marchaient, couraient dans tous les sens. Tout le monde était très occupé. Elle reconnut certaines personnes qu'elle avait vue parfois dans la gazette du sorcier, à savoir Garry Bronson, directeur du département des jeux et sports magiques. Il avait l'air très occupé. Un tout petit éclair de feu (qui ressemblait à un jouait) le suivait. Sarah marcha, le dos droit, et se dirigea vers l'ascenceur, qui la conduisit au sixième étage. C'était un grand couloir aux murs bleus sur lequel se trouvait des tableaux de sorciers et sorcières, dont certains saluèrent Sarah. Le couloir ne comportait que 4 portes. Elle ouvra la troisième et se trouva, dans une plutôt petite pièce. Il y avait partout des tableaux, des dessins de portoloins. Il y avait un homme, face à elle, portant des lunettes qui écrivait des notes sur un parchemin posé sur son bureau. Il ne sembla pas remarquer la présence de Sarah.


- Euh... Bonjour. Fit-elle d'une voix mal assurée. L'homme haussa les yeux et la regarda à travers ses lunettes.

Il se leva et lui sourit.

- Bonjour, Walker. lui dit-il en s'approchant vers elle et en lui tendant sa main pour la serrer. Je suis Monsieur Wilson.

Wilson était un grand homme mince, aux cheveux et à la barbe blanche. Il serra la main moite de Sarah avec un immense sourire.

- Enchanté. J'ai vu que tu avais eu un très beau parcours scolaire, c'est pourquoi je t'ai embauchée. Un Optimal, aux Aspics, vraiment, bravo ! Je n'ai réussi qu'à avoir Acceptable pour ma part.

- Merci beaucoup. Dit Sarah, mal à l'aise.

- Enfin bon, passons...tu as apporté du parchemin et un stylo ? Lui demanda-t-il.

- Oui, bien sur. Répondit-elle en les sortant de son sac.

Il souria.

- Très bien. Je vais te présenter ton bureau. Suis moi.

Elle allait avoir un bureau ? Vraiment ? Elle le suivit sur la droite de la pièce où se trouvait une ouverture en arc de cercle pour accéder à une autre pièce, plus petite où se trouvait également un bureau, un siège devant et un siège derrière, une pile de parchemin vierge, une autre pile où les parchemins étaient remplis et plusieurs plumes.

- C'est ici que tu travailleras, quand tu ne seras pas en mission. Comme tu vois, une pile de parchemin t'attends déjà. Pour le moment, ton travail consistera à accepter ou non des demandes de portoloin.

Sarah sortit son parchemin et commença à écrire afin de prendre des notes.

 - Mon travail, à moi, est de les créer et de pouvoir les mettre de façon à ce qu'un maximum de sorciers, où qu'ils habitent, puisse en avoir à dispositon.

- D'accord. Dit-elle. Mais, comment dois-je déterminer si oui ou non les demande de portoloin seront acceptées ?

- Il faudra te renseigner pour savoir s'il en existe déjà dans les environs, auquel cas, il serait absurde d'en placer d'autres. Il faut aussi voir si les dispositions de sécurité seront suffisantes pour qu'un moldu ne les approche pas et enfin savoir où est-ce que les portoloins emmènent, car tous les portoloins qui emmènent à moins de 40 minutes en balais au lieu correspondant ne doivent pas être acceptés.

Puisque Sarah n'arrivait pas à écrire assez rapidement, la plume qu'elle avait se détacha de sa main et décida d'écrire toute seule, ce qui était nettement plus efficace.

- Voilà, avant que tu commences à travailler, il faut que tu saches que tu dois être à ton bureau tous les jours, sauf le dimanche, de 9h à 21h. A 10h le matin tu recevras la Gazette du Sorcier pour te tenir au courant des nouvelles, à midi tu auras un repas préparé avec soins par les elfes de maison et enfin, le plus important, à chaque parchemin complété, tu n'auras qu'à en faire un avion en papier et à le lancer et il ira directement au sécratariat qui se chargera de l'envoyer au demandeur de portoloin et à chaque pile de parchemins terminée, tu en recevras une autre. Tu verras, pas le temps de s'ennuyer !

Le ministère de la magie allait donc devenir une autre maison où elle devra passer la plupart de son temps...tellement excitant !

- Si tu as des questions, n'hésites surtout pas, nos bureau sont ouverts et à côté alors je serai entièrement disponible. Je te conseille d'ouvrir les tiroirs de ton bureau, tu y verras certaines aident pour tes fiches.

Sarah hocha la tête, pris son parchemin et sa plume, les fourra dans son sac et alla s'assoir à son bureau. Elle prit le premier parchemin de la pile et l'observa.


DEMANDE OFFICIELLE DE PORTOLOIN

Ville : ST DRAGODAURE

Demandeurs : Monsieur et Madame Smooth ainsi que toute la commune

Motif : Bonjour Madame/monsieur, Moi et ma femme sommes fabricants de baguettes magiques depuis plus de 50 ans et nous en fournissons à certaines boutiques étrangères et locales. Nous avons toujours été heureux de notre métier car nous sommes tous deux passionnés de baguettes, cette passion que nous essayons de transmettre à nos jeunes enfants dans le but qu'ils deviennent un jour fabricants de baguettes, comme nous. Nous vous envoyons aujourd'hui une demande de portoloin pour nous rendre sur nos lieux de travail car l'ancien à été détruit par certains abrutis ridicules. Nous nous voyons obligés d'aller à la ville la plus proche qui en possède un ce qui est compliqué pour nous car nous avons un emploi du temps très sérré. Le portoloin que nous imaginons serait constitué d'un sort qui ferait en sorte que les moldus voient une de leur phobie à la place du portoloin, ils partiraient donc en courant sans pouvoir le toucher. En éspèrant que vous porterez une grande attention à cette demande, nous vous prions de croire, en nos dévoués sentiments.

Accepter la demande : OUI / NON

Motif :


Comment savoir si oui ou non, le portoloin se situait à plus ou moins de 40 minutes en vol de balai ? "Tu peux ouvrir les tiroirs, tu y verras certaines aident pour tes fiches." Elle ouvrit les tiroirs de droite et elle y sortit les trois livres qu'il y avait : L'histoire du Portoloin. Les différents types de Portoloin. Les Portoloins étrangers. Ne voyant pas en quoi actuellement ces livres pourraient l'aider, elle les rangea et ouvrit le tiroir de gauche. Il y avait un immense parchemin plié en plusieurs faces. Elle le prit et essaya de le déplier, mais elle ne pouvait pas le faire entièrement sinon il dépassait de son bureau (au moins). C'était une sorte de carte sur laquelle se trouvaient tous les portoloins de grande bretagne. Elle chercha la commune de St Dragodaure, et à peine elle la chercha des yeux que la feuille ouvrit elle même une autre face où se trouvait St Dragodaure. Il y avait une croix ou était marqué en dessous : Portoloin détruit par le ministère.

- Euh...Monsieur Wilson ? Pourquoi le ministère a-t-il détruit le portoloin de St Dragodaure ?

Wilson se leva de son bureau pour être dans le champ de vision de Sarah.

- Je ne sais pas, fit-il. Les archives sont inaccessibles, en plus.

- Où sont-elles ?

- Dans le couloir du premier étage. Mais ne tente rien, les clés ont été confiées au sous secrétaire d'état, Aaron Shouldey.

- Mais je fais quoi ?

Wilson rigola.

- Ecoute, ton travail est aussi de sortir le ministère des bêtises qu'il a faites. Tu dois te débrouiller seule.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?