une enquête interminable par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Policier / Drame

8 chapitre 8

Catégorie: M , 1270 mots
0 commentaire(s)

Le départ, le jeudi 26 mai 2016.

Avant de prendre l’avion, Steve téléphone à Draw. Marc dort en prison jusqu’à son procès, Steve est content. Il n’a rien dit sur les conditions de vie de Sarah mais les photos d’elle durant son arrivée à l’hôpital ainsi que le rapport du médecin devrait le mettre derrière les barreaux un long moment. Draw fait toujours des recherches pour savoir comment Sarah a fait autant de kilomètres pour arriver dans son État mais aucune piste ne l’aide. Ils ne savent pas non plus si sa famille est dans cette ville ou non. La vie de Sarah se termine à New York dans la maison qu’elle a quittée avec sa famille, tout le reste n’est que mystère.


Steve prend Sarah. Elle est sonnée par les calmants. Il déteste la voir dans cet état. Ils montent dans l’avion dans lequel Sarah dort longuement. À l’arrivée, à Hawaï, Daniel les attend puis il les amène chez eux. Steve monte Sarah dans sa chambre. Elle regarde autour d’elle et elle voit que la pièce qu’elle a découverte il y a plusieurs mois est devenue une chambre d’enfant.

Dans la cuisine, Steve déballe les sacs. Daniel le regarde faire. Il voit son ami regarder longtemps une boîte de comprimés avant de se décider de la jeter à la poubelle.


« Qu’est-ce que c’était ? demande Daniel.

- Des calmants. Elle essaie de fuir constamment.

- Pourquoi tu les jettes ?

- Il est hors de question que ma fille soit droguée aux cachets justes pour éviter une fugue ! Je ne dormirai pas s’il le faut mais elle ne prendra plus jamais ça !

- Tu devrais prendre un rendez-vous avec ton médecin traitant, pour elle, Steve.

- Ouais, je l’ai déjà contacté depuis le continent. Il me dira ce qu’il en pense. Je vais régler tout ça avec elle et après je reviendrai travailler au QG.

- Prends ton temps. On arrive à s’en sortir pour le moment. On demande l’aide de la police d’Honolulu si vraiment on a besoin de renforts. »


Steve finit par s’endormir sur le canapé. Sarah se réveille entre-temps, elle descend et ouvre la porte pour fuir de nouveau. Steve claque la porte, elle se retourne puis le regarde, il la prend par les mains puis il se met à sa hauteur pour lui parler.


« Ne fuie pas, ma puce. Je suis là pour toi. Laisse-nous une chance, tu veux bien ? »


Elle évite son regard tout le temps de son discours. Elle essaie de se retirer de ses étreintes mais il la tient fermement pour qu’elle ne parte pas. Il a l’impression d’empêcher un de ces drogués de se piquer. Elle finit par céder après une heure. Elle n’arrive plus à se débattre ni à pleurer. Il la pose sur le canapé où elle fixe toujours la porte d’entrée.


« Tu ne pourras pas fuir, Sarah. S’il faut que je reste éveillé pour éviter ça, je le ferai. »


Deux heures plus tard, ils partent pour son rendez-vous. Il l'assied devant. Plusieurs fois, elle ouvre sa portière durant le trajet. Il parvint toujours à l’empêcher de se détacher.

Au cabinet, c’est une autre histoire, elle ne veut pas se faire ausculter. Les patients depuis la salle d’attente entendent des bruits violents venant du cabinet. Sarah se débat, Steve a toutes les difficultés pour la maintenir et les objets proches d’elle finissent à terre.

Le médecin propose à Steve, des médicaments à base de plante pour la détendre mais il refuse. Il veut juste avoir un minimum de médicaments de base tel que du paracétamol en cas de douleurs. Le médecin lui fait une ordonnance. Il lui conseille de faire en sorte que Sarah rencontre un psychologue.


Ils vont ensuite au QG où Sarah rencontre le reste de l’équipe. Il lui montre ses bureaux et surtout le sien. C’est là qu’elle passera une majeure partie de sa journée quand Steve sera sur le terrain. Martin la surveillera et jouera avec elle si elle le désire. Elle voit qu’il a déjà tout préparé pour elle : des livres de coloriage, des cahiers, des feutres…. Elle y reste et elle regarde les divers dessins avant de fermer le livre. L’équipe voit qu’elle ne fixe qu'une seule chose, la porte de sortie.

Steve ensuite l’amène en course. Il la surveille bien mais elle quitte souvent le caddie qu’elle doit tenir. Il la pose à l’intérieur où il s’amuse à courir et à la tourner dans tous les sens. Il voit qu’elle ne réagit pas. Il fait ses courses.

À la maison, Steve commence à ranger. Il lui propose de l’aider mais elle fait non. Elle ne veut pas de lui et encore moins vivre chez lui. Il ne comprend pas pourquoi cette réticence. Elle n’a pas cherché une seule fois à fuir de sa famille du temps où Gérard était en vie selon Anton.


Le soir, il la couche. Elle reste dans son lit à attendre. Une fois Steve dans sa chambre à son tour, elle descend de nouveau pour fuir. La porte est fermée, Steve l’entend. Elle cherche la clé.


« Arrête ! Tu ne partiras pas ! Fais tout ce que tu veux, Sarah ! Tu ne quitteras pas cette maison !

- Je ne veux pas rester chez toi, lance-t-elle doucement.

- Pourquoi tu me fuies, Sarah ? Je suis ton tuteur, tu dois rester ici.

- Il ne faut pas que je reste chez toi.

- Pourquoi, tu peux me le dire ?

- Tu es ma mission.

- Quelle mission ?

- Bernard m'a donné toi comme mission si un jour tu venais à nous attraper.

- C'est quoi ta mission, Sarah ?

- Je n'ai pas le droit de te le dire, c'est un secret.

- Il n'est plus là, ma puce. Ta mission comme il dit, elle est terminée. Si tu ne l'as fait pas, il ne le sera jamais.

- C'est quand même un secret. Je ne resterai pas chez toi. Je n'ai pas peur de toi.

- Pourtant, en ce moment tu me crains.

- Ce n'est pas toi qui me fais peur, c'est la mission que j'ai envers toi. Et tu avais tort, la violence, elle résout bien des problèmes.

- Je te prouverai le contraire. Il faut juste que tu me permettes de le faire.

- Non, je veux juste quitter cette maison !

- Tu ne la quitteras pas. Je ferai tout pour ça. Tu es chez toi ici.

- Tu ne seras jamais de ma famille, jamais ! dit-elle en se dirigeant au premier. J'arriverai à fuir de cette maison ! » hurle-t-elle.


Steve monte la rejoindre. Il veut continuer cette discussion. Il s'abstient quand il la voit. Elle regarde le jardin de sa fenêtre. Elle a ses deux mains ainsi que son visage collés sur la vitre. Elle découvre des jeux pour enfants. C’est encore un endroit qui a changé depuis la dernière fois qu’elle a visité les lieux. Steve la fixe de la porte le cœur brisé par cette conversation. Il ne sait pas comment faire pour lui donner toute sa confiance. Il descend de nouveau et dort sur le canapé. Sarah ne descend plus de la nuit.


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?