Les chroniques d'Asuka. par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Drame / Aventure

6 Les liens.

Catégorie: T , 4295 mots
0 commentaire(s)


-     Petra : C’est pas étonnant que tu te mordes la langue si tu papotes en montant à cheval !

-     Auruo : Je voulais impressionner le gamin, et c’est réussis, il était mort de trouille.

-     Petra : Je crois surtout qu’il a été surpris par ta maladresse.

-     Auruo : M’ouais, si tu le dis. Tout ce qui compte c’est que je l’ai déstabilisé.

-     Petra : Qu’est-ce qui t’arrive ? Tu ne jouais pas à ce genre de petit jeu avant. Ça m’étonne de toi ! Je sais que tu admires le Caporal-Chef Livaï, mais si c’est ta façon de l’imiter tu as intérêt à te calmer rapidement. Vous n’avez rien du tout en commun, c’est pas la peine d’essayer de lui ressembler.

-     Auruo : Tu crois vraiment être en position de me donner des ordres Petra ? Je te préviens ma belle, si tu veux me traiter comme ton mari, il faudra d’abord me passer la bague au doigt.

-     Petra : Dommage que tu ne te sois pas étouffé en avalant ta lange ! Ça t’aurait empêché une fois de plus de te venter du nombre de titans que tu as tué !

-     Auruo : Oh rassure-toi Petra, j’ai passé les exploits en revue de toute notre escouade.

-     Petra : Tu te rends compte à quel point tu me fais honte ?


« Eren : Ils font partie du groupe d’opération spéciale du bataillons d’exploration, aussi appelé « Escouade Livaï », Petra Ralle : 10 titans tués en solo et 48 titans tués en équipe, Auruo Brossard : 39 titans tués en solo, 9 titans tués en équipe, Erd Gin : 14 titans tués en colo, 32 titans tués en équipe, Gunther Schütlz : 7 titans tués en solo, 40 titans tués en équipe et Asuka Grey : 5 titans tués en solo, 10 titans tués avec Mikasa. C’est m’élite parmi l’élite. Ils ont tous étaient sélectionné par Livaï, si je fais le moindre geste de travers, c’est eux qui me tueront, au moins je peux compter sur Asuka. »


Devant le château :


-     Gunther : C’est tapissait de mauvaise herbes !

-     Erd : Personne n’a mis les pieds dans ce château depuis des lustres.

-     Asuka : Ça doit être un vrai nid à poussière la dedans !

-     Livaï : Tu penses ? Voilà un sérieux problème ! Nous n’avons plus qu’à nous mettre au travail !


Livaï était très maniaque, les première heures dans le château fut consacré à le nettoyé de fond en comble.

La tâche d’Asuka consistait à nettoyer les carreaux à l’aide de son équipement tridimensionnel en compagnie d’Erd et Gunther. La nuit tomba, l’équipe de Livaï se réunit autour d’un bon repas pour parler des missions qui les attendaient.


-     Erd : Je suppose qu’on va devoir attendre plusieurs jours avant de recevoir les ordres de mission ? J’ai entendu qu’on allait mener une grande expédition dans environ un mois. Il est même possible que de nouvelle recru nous rejoigne pour l’occasion. Ça va être joyeux.

-     Gunther : Tu penses que ses rumeurs son fondé Erd ? Ce serai pas un peu tôt ? C’est vrai, les petits nouveaux viennent à peine d’essuyer le dernier assaut des titans, certains ne s’en sous pas encore remit.

-     Auruo : Je vous parie que ses froussard n’ont même pas eu à dégainer leur armes !

-     Asuka : Mais qu’est-ce que tu m’agaces toi ! Tu y étais ? Non, moi oui ! Et ils ont dégainé leurs armes ! Et beaucoup sont morts au combat, ils sont loin d’être des froussard imbécile !

-     Livaï : Du calme Grey !

-     Petra : Tu as le don d’énerver les gens Auruo ! Est-ce que c’est vrai ce qu’on raconte Caporal-Chef Livaï ?

-     Livaï : Vous savez, je ne participe jamais aux réunions stratégiques, ça c’est le rôle d’Erwin ! C’est un fin stratège, personne ne lui arrive à la cheville.

-     Erd : Ce qui est sûr c’est que la donne a radicalement changé aujourd’hui, jusqu’à présent la reconquête du Mur Maria, nous paraissez inimaginable. On pensait que tous nos sacrifices seraient inutiles, mais voilà qu’un nouvelle espoir à jaillit de nul part grâce à toi Eren.


Tout le monde fixa Eren à ce moment-là.


-     Erd : J’ai encore du mal à croire que ce soit possible. Mais je voudrais comprendre, qu’est-ce que ça fait de se transformer en titan ? Comment ça se passe ?

-     Eren : Pour être franc, je n’arrive pas à me souvenir clairement de ses moments-là. J’entre dans une rage incontrôlable, et pour me transformer il faut que je m’inflige des blessures. En me mordant la main par exemple.

-     Livaï : Ça suffit, on n’est pas sensé l’interroger, on doit se maintenir au rapport. Enfin je connais quelqu’un qui ne pourra pas s’empêcher de poser des questions, une personne tellement obsédé par les titans qu’elle en devient dangereuse parfois, elle pourrait même te tuait sans le faire exprès Eren.


Un gros « Boum » cogna dans la porte. Petra alla ouvrir la porte.


-     Hansi : Bonsoir à tous ! Comment va l’escouade Livaï ? C’est pas super d’habiter dans un château ?

-     Livaï : Dis-donc, tu as fait vite !

-     Hansi : Oui je n’arrive pas à tenir en place aujourd’hui ! Désolé de t’avoir fait attendre Eren ! Laisse-moi t’expliquer quel est mon rôle ici ! C’est moi qui réalise les recherches concernant les titans capturé vivant ! J’aimerai beaucoup que tu m’assistes demain ! Je viens te demandé ton consentement !

-     Eren : Des expériences ? Qu’est-ce que je vais devoir faire ?

-     Hansi : Ne t’en fait pas, je vais te faire, faire un tas de chose incroyable avec moi mon garçon !


Salivait Hansi.


-     Eren : Le problème c’est que ce n’est pas moi qui fait mon emploi du temps, mais mon supérieur..

-     Hansi : Eh Livaï, qu’est-ce que tu as prévu pour Eren demain ?

-     Livaï : Le nettoyage du jardin !

-     Hansi : Il ne ratera alors ! C’est parfait ! Tu m’accompagnes ? Je peux compter sur toi Eren ?

-     Eren : Euh.. oui bien entendu ! Mais en quoi consistent vos expériences ?

-     Gunther : Oh non, le lance pas la dessus !

-     Livaï : Sinon en attendant les ordres de mission profitez-en pour vous détendre un peu et continuer de nettoyer ce fichu château. Sur ce je m’en vais !


Tout le monde quitta la pièce car personnes n’avait envie d’entendre Hansi parler de ses expériences.


-     Petra : Tu viens avec nous boire un coup ?

-     Asuka : Oui.


Asuka, Petra, Erd, Gunther et Auruo allèrent se mettre sur les remparts du château accompagné d’un tonneau de vin tandis qu’Eren lui discuta avec Hansi, toute la nuit. Après quelques verres les langues se délièrent.


-     Petra : Moi je t’aime bien Asuka, je te trouve cool comme fille !

-     Gunther : Moi j’aimerai bien t’épouser !

-     Erd : T’es une vrai dur à cuir petite et tu sais clouer le bec d’Auruo, c’est une grande qualité !

-     Auruo : Et moi j’apprécie me faire clouer le bec par une jolie jeune fille haha


Asuka un peu saoule, le va son verre et cria !


-     Asuka : Moi aussi je vous aime bien les amis ! On forme une bonne équipe !!

-     Gunther : Autant de gentillesse qui sorte de ta bouche, serais-tu saoule jeune fille ?

-     Asuka : Ah complétement !

-     Auruo : T’es une personne charmante quand tu veux !

-     Asuka : Oui c’est quand je veux haha

-     Petra : Il faut que je t’avoue, Gunther est jaloux de toi, il l’impression que t’es la chouchoute du Caporal-Chef Livaï !

-     Gunther : C’est même pas vrai !

-     Petra : Si !

-     Erd : C’est vrai, on dirait que le Caporal-Chef Livaï c’est pris d’affection pour toi ! Aurais-tu su percé la carapace de notre impénétrable Caporal-Chef ?

-     Asuka : Vous rigolez ? Il passe son temps à me crier et râler dessus !

-     Gunther : C’est ça façon de dire « Je t’apprécie Asuka » !

-     Asuka : Vous dites n’importe quoi !

-     Gunther : D’ailleurs, tu en penses quoi de notre Caporal-Chef ?

-     Asuka : Euh .. je sais pas, il est tellement impénétrable.. J’ai une question à vous poser, on dit qu’à lui tout seul il est aussi fort qu’un bataillon entier, c’est vrai ?

-     Petra : Ah le Caporal-Chef Livaï, est très fort oui, et très rapide tellement rapide que quand il tue un tian un titan, le sang de la bête n’a pas le temps de le souillé !

-     Erd : Il est tellement rapide que son ombre a du mal à le suivre hahaha

-     Gunther : Sérieusement il est fort mais il rentre souvent couvert de sang !

-     Auruo : C’est parce qu’il tue parfois plusieurs titans à la fois, il arrive pas à esquivé tout le sang qui jaillit de leurs plaies hahahhaha

-     Asuka : Vous me faites marcher ah oui ??

-     Petra : Ah mais pas du tout, tu pourras lui demandé toi-même si tu veux haha !

-     Erd : Stop les amis arrêtez-vous ! Il y a une étoile filante, faite un vœu !


Ils firent tous un vœu, le ciel était magnifique ce soir-là, il était dégagé, on pouvait y voir un millier d’étoiles.


-     Asuka : Bon, je vais me coucher, je peine à tenir debout la !

-     Petra : Ca va aller pour retrouver ta chambre ?

-     Gunther : On peut t’y ramener si tu veux !

-     Asuka : Ne vous inquiétez pas pour moi ça va aller ! J’ai passé du temps à nettoyer ce fichu château, je le connais bien haha ! Salut les copains !


Asuka parti à la recherche de sa chambre. Cette soirée avait été forte pour elle, elle venait de crée des liens avec son équipe. Les liens ? Mais qu’est-ce que c’est après tout ? C’est ce qui nous unis au reste de notre équipe, quelque chose de forts et d’intense que seul la mort nous enlèvera.

La jeune fille était complètement saoule, elle déambulait dans le château comme une âme en peine à la recherche de sa chambre. Elle croisa le Caporal-Chef Livaï.


-     Asuka : Bonsoir mon Caporal !


Baragouinait-elle.


-     Livaï : Vous êtes saoule Grey ?

-     Asuka : Qu’est-ce qui vous fait penser ça ?

-     Livaï : Le fait que vous soutenez les murs fermement comme ci, il allaitent tomber, et vos pommettes rouge écarlate.

-     Asuka : Ah.. Oui, a vrai dire, je ne suis pas saoule mon Caporal, je suis complètement saoule.


Voyant que la jeune fille avait du mal à marcher, il la porta dans ses bras.


-     Asuka : Vous avez de beaux cheveux, et de beaux yeux mon Caporal, d’ici je peux les voir de plus près, et la vue est sympa, j’ai l’impression de voir des étoiles dans le ciel !

-     Livaï : L’alcool vous fait dire n’importe quoi Grey.

-     Asuka : Oui, non peut-être, je ne sais pas ! C’était la première fois que je buvais du vin aujourd’hui, et je trouve ça sympa mon Caporal !

-     Livaï : Je vois ça !

-     Asuka : Et avant que vous ne disiez quoi que ce soit, merci mon Caporal de me ramener dans ma chambre, sans vous, je ne l’aurai jamais retrouvé !

-     Livaï : C’est bien, on dirait que tu as appris les bonnes manières !

-     Asuka : Vous me plaisez beaucoup mon Caporal !

-     Livaï : Arrête de dire des bêtises Grey !

-     Asuka : Mais ce n’est pas des bêtises, la toute suite à cette instant vous me plaisais énormément !


On pouvait percevoir un léger rougissement sur les joues de Livaï. Il déposa la jeune fille dans sa chambre. Elle commença se déshabiller, bien gêné le Caporal se retourna. La jeune fille enfila une chemise blanche assez longue en guise de pyjama.


-     Livaï : Maintenant que vous êtes arrivé à destination, reposez-vous Grey ! On se voit demain ! Bonne nuit.

-     Asuka : Attendez mon Caporal ! Vous pouvez rester jusqu’à ce que je m’endorme ?


Le Caporal eu un moment d’hésitation puis il accepta quand même. Il se posa à côté de la jeune fille et attendit qu’elle s’endorme.

Il la regarda un moment dormir, elle avait l’air si paisible, si sage et si innocente. Ça lui plaisait. Il finit par s’endormir quelques heures à côté de la jeune fille, a son réveil, il regagna discrètement sa chambre. Les paroles de la jeune fille faisait écho dans la tête du garçon, l’idée qu’il pouvait lui plaire lui plaisait beaucoup, mais il était bien conscient des 9 années qui les séparés.

Le lendemain Petra arriva en trombe dans la chambre d’Asuka.


-     Petra : Debout Asuka ! Il y a eu un souci cette nuit, quelque à tuer Bean et Sonny les titans d’Hansi ! Tout le monde doit se rendre dans la cours maintenant !


La jeune fille se réveilla, les cheveux ébouriffés et un mal de tête poignant. Il ne lui fallut que quelque secondes pour se souvenir de ce qu’elle avait dit la veille à son supérieur. L’embarra envahit alors la jeune fille. Elle sauta dans ses vêtements et se rendit dans la cours. Le Général Armin était là. Il fit contrôler le matériel de tous les soldats afin de débusqué celui qui avait tué les titans. En vain. En temps normal, il était plutôt normal, de tué des titans, cela allez même du naturel et de la survie, mais ses deux la servait aux expérimentations d’Hansi, et il avait une valeur scientifique.

La Caporal-Chef Livaï arriva à pleins galop.


-     Livaï : On part en exploration, Eren je t’interdis d’être à plus de deux longueur de moi c’est clair ?

-     Eren : Oui Caporal-Chef Livaï !


L’expédition se passa bien, il n’y avait pas de danger dans les environs. L’escouade mangea un bon repas au soir, Hansi déplorait encore la mort de ses spécimens. Après avoir mangé tout le monde regagna sa chambre, excepté Asuka qui suivi Livaï dans la sienne sous son ordre.


-     Livaï : Je te sers un verre Grey ? Ce soir toi et moi on va discuter, j’ai envie d’apprendre à te connaitre.

-     Asuka : Oui volontiers mon Caporal !

-     Livaï : Par contre cette fois-ci, ne boit pas trop, je ne vais pas te portez tous les soirs jusqu’à ton lit.

-     Asuka : Euh..oui.


Rougit la jeune fille.


-     Livaï : Une question me trotte dans la tête depuis un bout de temps, le jour où nous nous sommes rencontrés, pourquoi tu as risqué ta vie pour un bracelet ?

-     Asuka : J’avais une sœur, elle s’appelait Maria. Elle a été dévoré sous mes yeux lors de la chute de Shiganshina, ce bracelet est tous ce qu’il me reste d’elle, il à énormément de valeur à mes yeux.

-     Livaï : Je comprends. Je ne savais pas que tu étais aussi sentimentale.

-     Asuka : Comme quoi. Vous savez ce n’était pas rêve d’intégrer le bataillon d’exploration, c’était celui de Maria. Etant plus jeune, j’étais une grosse froussarde, c’est limite si mon ombre ne m’effrayer pas. Je voulais devenir vétérinaire comme ma mère, j’adorais les animaux. Mes plans on changeait le jour où j’ai assisté, impuissante au massacre de ma famille. Intégrer le bataillon d’exploration, et tuer des titans c’est une façon de leur faire hommage. Ils vivent encore au travers le combat que je mène chaque jour. Je me bats pour eux, pour leurs mémoires, par vengeance.

-     Livaï : Chacun se bat pour ses raisons, les tiennes sont noble et vu ta détermination, efficace.


Livaï s’approcha dangereusement du visage de la jeune fille.


-     Livaï : Tu as le visage d’une poupée, des traits asiatique avec des grand yeux bleu, ton physique est atypique.

-     Asuka : Mon père s’appelait Igor Grey, il était grand brun, avec des yeux incroyablement bleu, c’est la seule chose que j’ai de lui, ma mère Fuji avait les cheveux noirs et les yeux noirs comme le charbon, je dirais que j’ai héritais de pas mal de ses traits.

-     Livaï : Igor Grey ? Le marchand de chevaux ?

-     Asuka : Oui exact.

-     Livaï : A quoi ressembler ta petite sœur ?

-     Asuka : Elle était brune avec des yeux verre, c’était la personne la plus courageuse et gentille que j’ai connu. Elle comptait énormément pour moi. Et vous, qu’elle vie avez-vous menez avant tout ça ?

-     Livaï : Je suis née dans la ville souterraine, ma mère était une prostituée qui est tombé enceinte de l’un de ses clients. Suite à sa grossesse, elle a perdu beaucoup de client, on n’avait plus de quoi manger, elle est tombé malade et a fini par mourir. Mon oncle m’a recueilli et m’a élevé. En grandissant je suis devenue un voyou, j’essayais de récolté de l’argent pour m’acheter un passeport pour la surface. Une fois en surface, j’ai été recruté, plus ou moins de force par le Général Erwin en personne. Je le détestais, mais avec les années, il est devenu la seule personne en qui je place toute ma confiance. Et j’ai survécu jusque-là. Tu sembles attristé par mon histoire petite.

-     Asuka : Un peu.


« Asuka : Même si j’ai tout perdu, j’ai eu une enfance heureuse, j’ai connu le bonheur, contrairement à lui.. »


-     Livaï : Il ne faut pas, et je ne veux pas de ta pitié.

-     Asuka : Je n’ai pas pitié de vous, je suis juste peiner que vous ne sachiez pas ce que c’est que le bonheur.

-     Livaï : Ouais, fin bref, je suis fatigué, je vais me coucher, tu peux sois te coucher ici ou retourner à ta chambre, c’est comme tu veux.

-     Asuka : Je vais rester ici.


La jeune fille se coucha a côté de Livaï. Il semblait s’être endormi, la jeune fille le regarder dormir, elle passa sa main dans ces cheveux. Il ouvrit les yeux et la fixa de ses intenses yeux bleus.


-     Asuka : Je suis désolée, si je vous ai réveillé mon Caporal.

-     Livaï : Quand on est qu’a deux, tu peux m’appeler Livaï.


Il caressa la joue de la jeune fille et l’embrassa passionnément.


-     Livaï : Maintenant dors Asuka, demain on reçoit les ordres missions, le vrai travail commence.

-     Asuka : Bonne nuit Livaï.


Le lendemain les ordres de mission arrivèrent, dans un mois il y aurait une expédition extra-muros visant à établir une base stratégique à l’extérieur du mur rose. D’ici-là, le travail de l’escouade constituer à étudier la formation tactique de cette expédition et la maîtrise du pouvoir d’Eren.

La jeune fille avait encore en tête le baiser échanger avec Livaï la veille, et lui aussi d’ailleurs. Mais l’un comme l’autre pratiquait la politique de l’autruche.

Un jour lors d’une expérience réalisé avec Eren, un incident se produit. Il généra un mi-corps de titans pour ramasser une cuillère. Cette expérience effraya la plus part des membres de l’escouade, il était prêt à le tuer au moindre geste de celui-ci, Asuka s’interposa. Elle protégeait et veiller sur Eren comme lui avait demandé Mikasa.

Le mois passa, le jour de l’expédition approchait. Ce mois avait permis à Asuka de se rapprocher de ses camarades. Il y avait un lien d’amitié et de confiance indestructible entre eux. Asuka se laisser même aller à la plaisanterie, et semblait être moins froide et désagréable avec son entourage. Elle gardait une relation privilégiée avec Livaï mais celle-ci restait bien souvent platonique. Il arrivait parfois qu’ils échangent quelques baisers, mais cela n’allait pas plus loin. Livaï était tiraillé entre son envie de dépasser ce stade et leur différence d’âge sans parler de leurs relations chef-subordonné. Quant à Asuka, elle ne comprenait pas trop ce qu’elle éprouvé pour son supérieur, si tenté qu’elle éprouvait quelque chose pour lui. C’était assez confus.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?