L'automne d'une vie par

6 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Romance / Drame

15 XIV- Quatorzième

Catégorie: G , 1271 mots
1 commentaire(s)

Quand Levi frappa à sa porte, la petite blonde leva la tête de son livre et alla lui ouvrir.

-Bonjour, Caporal.

-Salut morveuse. T'as mangé un truc ?

-Oui. Et vous ?

-Pas encore. Mais je me boirais bien un café.

-Est-ce que vous voulez qu'on passe par la salle à manger ?

-Ouais. Bon, on se grouille ?

Elle le suivit en silence.

Arrivés à la salle à manger, Aki dit rapidement bonjour à Haru et Yuki, et Levi se dirigea vers les tasses.

La petite blonde quitta vite ses deux amis car ça sentait le flirt à plein nez entre eux.

-Caporal ? Vous voulez que je le fasse ?

-Non gamine. Tu vas faire de la merde comme d'habitude et tout renverser. Je m'occupe du tien aussi.

La jeune fille baissa honteusement la tête. Il la connaissait bien… ne serait-ce qu'un peu.

-Tiens. Ne le renverse pas.

-Merci beaucoup !

Elle tint fermement la tasse remplie à ras bord du liquide noir.

Les deux s'assirent à une table libre. Aki souffla sur son café pour le refroidir, car malgré le fait que l'hiver s'approchait, elle ne tenait pas à se brûler. Totalement concentrée dans sa tâche, elle sursauta quand Levi l'appela.

-Ow morveuse… Tu vas mettre combien de temps à le boire ce café ?

-Désolée Caporal.

Malgré ce que lui avait toujours dit sa mère (Ne pas boire sa boisson si elle est trop chaude), elle avala son café et tressaillit en se brûlant la langue.

-Voilà !

-Génial. On peut y'aller maintenant ?

-Oui !

-Te casses pas la gueule je t'aiderai pas.

La blonde fit de son mieux pour monter les escaliers sans tomber et malgré ses efforts, elle trébucha. Elle crut à la fin de sa vie et tendit son bras comme pour s'empêcher de tomber. Levi la rattrapa et l'amena contre lui.

-C-Caporal…

Il la lâcha rapidement.

-Je sais j'avais dit que je te rattraperai pas et en plus tu détestes qu'on te touche. Bah j'allais pas te laisser tomber comme une merde et perdre un des seule soldats utiles que j'ai.

-Comment… comment…

-Je sais que tu n'aimes pas, pas du tout qu'on te touche ?

-Oui.

-Suffit de t'observer un peu pour le constater… Je suis pas con.

-C'est… vraiment voyant à ce point-là ?

-Ouaip.

Elle resta silencieuse jusqu'à ce que Levi reprenne la parole.

-Okay fait pas une tête d'enterrement comme ça. On dirait que t'as vu toute ta famille se faire enterrer.

-C'est déjà fait.

C'était sorti tout seul, elle n'avait pas pu se retenir de lui dire ça. Lui cracher sa haine à la tête. Comme si c'était sa faute.

Levi se tut, comme si… comme si… C'était impossible. Le soldat le plus fort de l'humanité éprouvait-il de la compassion ? Lui qui avec n'importe quel autre soldat, aurait continué à parler en s'en foutant ?

Ce n'était juste… pas pareil avec Aki. La blonde était différente de toutes les autres recrues. Elle était plus… Courageuse. Plus forte. Elle était aussi, pour le brun, comme une personne à qui il pouvait s'identifier. Elle était belle, aussi. C'était la seule fille qui avait jamais donné à Levi ce sentiment de beauté. Ce n'était pas n'importe quelle recrue… Aki était elle. Et c'était ça qui la rendait si magnifique.

Aucun des deux ne parla. Plusieurs minutes s'écoulèrent avant qu'Aki souffle:

-Je…

-Suis désolée, je sais que tu l'es gamine.

-Hum… On continue ? J'aimerais voir la bibliothèque. S'il vous plait.

-Okay.

-Bordel c'est qui le con qui a laissé ces putains de fenêtres ouvertes ?

Levi ferma violemment les fenêtres grandes ouvertes de la bibliothèque.

-Elle est immense !

La petite blonde affichait une expression indescriptible: un mélange de surprise et d'émerveillement…

-Ouais. Vachement plus grande que votre microscopique merde aux brigades.

-Caporal ! Vous pouvez m'attraper ce livre ??

-Non mais je rêve ! Je suis pas ton putain de larbin !

Il l'attrapa quand même.

-Merci !

-C'est ça.

-Caporal, vous avez vu ça ? Tellement de données sur l'ancien monde !

Il posa rapidement une main sur sa bouche.

-Putain, il a fallu que tu tombes sur ce livre. T'es complètement conne ou quoi ? Tu sais très bien qu'on a pas le droit de parler de ça ! Ce livre est censé être planqué chez Erwin ! Je sais pas ce qu'il fout là, mais t'es pas obligée de le gueuler !

L'entendre l'engueuler tout en chuchotant était tellement étrange. Lui qui gueulait toujours.

-Désolée…

-Ouais bah tu sauras pour la prochaine fois.

-Quel livre cherchez-vous ?

-Je peux le chercher seul morveuse. Je suis pas un gamin, contrairement à toi.

Sur ces mots, Levi la planta là pour aller chercher son bouquin. Aki s'assit après avoir soigneusement caché son livre sous sa veste. Elle allait le donner à Levi pour qu'il le ramène à Erwin comme il semblait lui appartenir.

Elle attendit simplement que le brun revienne. Qu'est-ce qu'elle s'ennuyait… Elle avait beau être d'une patience presque infinie (assez infinie pour supporter Hanji), elle s'ennuyait assez vite.

Elle décida donc d'aller chercher un autre livre. En se dirigeant vers le coin qui l'intéressait, elle entendit des exclamations comme si deux personnes se disputaient.

-Mikasa, t'es pas ma mère ! Arrête de tout décider pour moi !

-Mais, Eren…

Eren. Le brun aux yeux bleus-verts qui avait un an de plus qu'elle.

-J'en ai marre ! Laisse-moi vivre !

Elle entendit un claquement de porte tandis que le brun sortait de la pièce… plutôt bruyamment.

C'est ce moment que choisit Levi pour revenir, son livre à la main.

-Okay gamine, pose ton bouquin si tu veux pas l'emprunter et on y va.

-Je vais le prendre. Vous avez trouvé ce que vous cherchiez ?

-Ouais. T'as pensé à prendre le livre d'Erwin ?

-Il est ici.

Elle tapota l'endroit (sous son sweat) où il se trouvait.

-Bah voilà, t'es pas complètement atteinte, t'as compris qu'il fallait le planquer. Allez, on va lui rendre en vitesse.

Ils redescendirent les escaliers le plus vite possible et arrivèrent dans un couloir qu'Aki ne connaissait pas.

Levi dépassa quatres chambres avant d'ouvrir la porte de la 5ème sans même frapper.

-Levi. Et…(Il se pencha pour voir la blonde qui était caché par le brun) Aki. Qu'est-ce qui vous amène ?

-Erwin, abruti, t'as oublié ton putain de bouquin sur l'ancien monde à la bibliothèque.

-Oh. Vous l'avez trouvé ?

-Ouais et t'as de la chance qu'on ai été les premiers.

-Tu peux me le rendre ?

-Gamine.

Aki souleva son sweat et en sortit prudemment le livre. Elle le tendit à Levi qui le balança à Erwin.

-Merci. Heureusement que vous l'avez récupéré…

-Ouais tu l'as dit.

-Tu as encore du travail Levi ? J'ai besoin de te parler.

-Ouais mais je peux le finir cette nuit.

Aki fronça les sourcils à ces mots. Alors il travaillait la nuit…

-Aki n'a pas l'air trop d'accord avec cette idée. Tu ferais mieux de finir ton travail, je te parlerai plus tard.

-Mais qu'est-ce que je m'en fous qu'elle soit d'accord ou non putain. Je fais ce que je veux.

-Mais elle a raison. Tu devrais dormir la nuit.

-Comme si.

-Je… vais y aller.

-Ah, Aki. Hanji t'a appellée. Elle t'attends dehors, vers les écuries.

-Les écuries ? Pourquoi…?

-Je l'ignore. Mais tu la connais, il vaut mieux que tu y ailles.

-Bien. J'y vais alors. Merci, major.

-Je t'en prie. Merci pour le livre.

La petite blonde s'inclina profondément devant le blond et Levi, puis elle sortit de la salle en se demandant pourquoi Hanji l'avait appellée.

1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?