L'automne d'une vie par

6 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Romance / Drame

32 XXXI- Trente-et-unième

Catégorie: G , 1627 mots
0 commentaire(s)

Levi rajusta son sweat, inspira un grand coup. Ça ne lui ressemblait pas d'être aussi angoissé.

Tout allait bien se passer. Aki l'avait embrassé le soir dernier, ça voulait bien dire quelque chose. Pas vrai?

Il ne portait pas son habituelle chemise et tout son attirail tridimensionnel, et cela faisait une éternité que ça n'avait pas été le cas. Il voulait juste… paraître ordinaire à la blonde. Atteignable. Et… plus jeune, aussi, si possible.

Il n'avait pas tant de temps que ça. La prochaine expédition était dans deux jours et ça demandait beaucoup d'heure de travail supplémentaires. Mais il tenait à voir la jeune fille aux yeux bleus avant d'être aspiré par le trou noir nommé "travail".

La douce lumière du soleil s'infiltrait par la fenêtre quelques mètres plus loin, tapant directement sur sa nuque et lui donnant une chaleur dont il avait bien besoin. Il était rare d'avoir un aussi beau soleil en début de janvier.

Il s'apprêtait à toquer à la porte de la blonde quand il se rendit compte que quelqu'un chantait.

-"You can work your way to the top...Ohhhh, just know that there's up and downs and there's drops…"

Oh, merde. Qu'est-ce que je fais?

La blonde était en train de chanter et le brun avait beau vouloir partir de toutes ses forces, il ne pouvait pas s'y résoudre. La voix d'Aki lui faisait un effet bien plus fort que tout ce qu'il avait jamais entendu.

Il inspira longuement.

-"Unfollow fear and just say you are blocked…"

Il déglutit.

"Ohhhh…"

Il n'aurait jamais pensé avoir un interêt particulier pour le chant, mais celui d'Aki… C'était différent.

"Here's one thing you could trust, it take you and me to make us…"

Il ne comprenait pas un mot de ce qu'elle disait, mais il le sentait. Il savait qu'elle chantait pour lui. Et ça lui coupait le souffle.

"I'll be there…"

Il fallait qu'il lui parle. Il avait du mal à croire que quelque chose d'aussi harmonieux puisse sortir de la bouche de sa recrue, et il se demanda jusqu'à quel point elle allait continuer à le surprendre...

"Where are you, are you home ?"

-Aki.

La voix de la jeune fille s'arrêta aussi sec, et il entendit un bruit, puis un cri de douleur aussitôt étouffé.

Il ouvrit la porte et trouva la recrue assise dans la chambranle de sa fenêtre, un livre tombé sur le sol. Elle avait dû le faire chuter en sursautant. Elle se frottait la tête, pile à l'endroit où son aîné l'avait envoyée contre le bureau quelques jours plus tôt.

-Oh merde, Aki ! Tu t'es recognée ?

-Je vais bien…

Tout en évitant soigneusement son regard, elle mit pied à terre et ramassa son livre.

-Je ne voulais pas te faire peur.

-C'est un peu tard, maintenant.

Elle lui fit un sourire en coin et le regarda, remontant ses lunettes.

Ses lunettes.

Le brun déglutit lentement. Il n'avait jamais eu un interêt particulier pour les lunettes, mais si c'était les siennes…

Levi, contrôle-toi. Tu viens de te découvrir un fétichisme pour les lunettes sur Aki, tout est parfaitement normal.

-Qu'est-ce qui vous amène ?

La blonde avait l'air bien détendue. Plus que d'habitude, en tout cas. Le beau temps devait avoir aidé. Ou peut-être était-ce chanter qui évacuait son stress...

-Toi.

Quel choix de mots incroyable, Levi, se réprimanda-t-il en voyant les joues de la blonde virer au rouge.

-Hum, il se racla la gorge,… je veux te parler.

-Asseyez-vous, proposa-t-elle en lui indiquant son lit.

Elle retourna s'asseoir à côté de la fenêtre.

-Je ne crois pas vous avoir déjà vu habillé aussi informellement, Caporal.

-Non, tu as raison. Je ne crois pas t'avoir déjà vue porter des lunettes.

Elle sourit.

-Non, effectivement.

-Myopie?

-Oui.

Elle s'interrompit quelques secondes, l'air de se demander si elle devait lui donner plus d'informations.

-Euh… Légère, pour le moment. Je les garde pour lire pour m'y habituer.

Levi hocha la tête.

-Tu… chantais, là. Je t'ai interrompue. C'était quoi, cette chanson ?

-"Get well soon". C'est de l'anglais, c'est pour ça, ajouta-t-elle en le voyant froncer les sourcils.

-De… l'anglais ?

Elle sourit doucement. C'était rare qu'elle en sache plus que le brun, mais l'avoir en tant qu'élève ne lui déplaisait pas.

-C'était une ancienne langue. Avant.

-Okay. Et… get will son…

-Get well soon, le corrigea-t-elle en étouffant un rire.

-Ouais, okay, pas la peine de te foutre de ma gueule. Ça veut dire ?

-Je ne suis pas sûre de comment vous traduire ça, mais à peu près "bon rétablissement". "Remets-toi bientôt".

-"get well soon". Okay. Je retiens.

Elle hocha la tête et appuya son front contre le bois de la fenêtre.

Le brun eut alors l'occasion de l'observer pleinement. Même si il détestait l'avouer parce que ça lui faisait peur, il la trouvait magnifique.

Ses longs cheveux blonds avait été attachés en deux chignons, ce qui lui allait étrangement bien étant donné que le Caporal n'avait jamais vu cette coiffure sur quelqu'un d'autre que des gamins. Enfin, en soi, elle était une gamine.

Un pendentif s'était ajouté au coquillage couleur aiguemarine, sur son collier. Une épingle à nourrice y pendait désormais.

Elle portait un pull jaune clair avec des tournesols cousus sur les manches. Il l'avait toujours vue porter des couleurs ternes comme si elle voulait se fondre dans le décor jusqu'à récemment; elle avait maintenant beaucoup de vêtements de couleur vives.

Son jean était gris clair, avec des ourlets faits à la main au bout pour éviter qu'il soit trop long.

Ses chaussettes étaient jaunes, elles aussi. Assorties à son pull.

Quand Levi remarqua ce détail, il sourit. C'était quelque chose qu'elle faisait beaucoup, ces derniers temps, et c'était un peu idiot mais il adorait ça.

-Vous avez souri.

-Quoi ?

Sorti de sa bulle, il mit quelques secondes pour comprendre.

-Vous avez souri, Levi.

Levi. Elle l'avait appelé Levi. Enfin.

-C'est tes chaussettes.

-Mes chaussettes ?

Elle baissa les yeux vers elles, un sourire aux lèvres.

-Tu les as assorties à ton pull. C'est… idiot de ma part de m'en rendre compte?

-Non, pas du tout ! C'est juste… je ne pensais pas que quelqu'un le remarquerait…

-C'est parce que c'est toi, Aki. Je ne peux pas le rater.

Il la regarda droit dans les yeux, cette fois.

-Aki, désolé pour hier. J'ai jamais voulu te brusquer.

Elle coinça une mèche trop courte pour être attachée derrière son oreille.

-Je sais. Désolée d'être partie en courant. Ce n'était pas la meilleure chose à faire.

-On est quittes, alors.

Elle hocha la tête.

Le brun se leva et alla s'asseoir à ses côtés.

-Tu pourrais recommencer ce que j'ai interrompu ?

Elle le regarda comme si il lui avait proposé de sauter d'une falaise.

-Je…

-Fais comme si je n'était pas là.

Il ferma les yeux et s'adossa contre le bois de la fenêtre, de façon à ce que leurs genoux se touchent.

Ce n'était peut-être pas des pas de géant, mais déjà ils se touchaient et c'était mieux que rien.

La blonde inspira lentement.

-"You know me the best, you know my worst, see me hurt but you don't judge…"

Il sentait qu'elle n'osait pas y mettre tout son coeur au début, mais lorsque qu'elle eut chanté quelques phrases, il la sentit se détendre et retrouver ce grain de voix qu'elle avait quelques minutes plus tôt.

-"That, right there, is the scariest feeling… Opening and closing up again, I've been hurt so I don't trust…"

Levi ouvrit légèrement les yeux, pour voir la blonde fixer le plafond blanc, l'air entièrement concentrée sur ce qu'elle chantait.

"Now, here we are, staring at the ceiling…"

Elle ferma les yeux.

"I've said those words before but it was a lie, and you deserve to hear them a thousand times… If all it is is eight letters, why is it so hard to say? "

À ce moment, Levi sentit son coeur se serrer. Il ne comprenait pas un traître mot de ce qu'elle chantait, mais elle si, clairement. La teinte qu'avait prise sa voix sur la dernière phrase n'exprimait que de la douleur.

"If all it is is eight letters, why am I in my own way?"

Comme il aurait voulu comprendre ce qu'elle chantait. Elle était clairement en train de lui communiquer quel chose, mais quoi?

"Why do I pull you close and then ask you for space?"

Elle s'approcha de lui un peu plus. Juste un peu.

"Isn't it amazing, how almost every line on our hands align, when your hand's in mine? "

Il sentit ses doigts s'emmêler aux siens.

"It's like I'm whole again, isn't that a sign, I should speak my mind…"

Levi avait une envie folle de l'embrasser, mais il n'avait pas envie qu'elle s'arrête.

-Aki.

Elle rouvrit les yeux et se tut.

Ils se regardèrent dans les yeux quelques instants avant que les lèvres du brun s'échouent contre celles de la plus jeune.

-Je dois y aller, gamine. J'ai du boulot.

Avant qu'elle n'ait pu le retenir -il savait qu'une seul mot de sa part suffirait à le dissuader de s'en aller-, il avait fermé la porte derrière lui.

La blonde pouvait encore sentir sa légère odeur, et ses lèvres contre les siennes.

La prochaine fois, elle ne le laisserait pas s'échapper si facilement.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?