Etrangère par

5 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Romance / Aventure

12 Larme

Catégorie: T , 3111 mots
0 commentaire(s)

-Devant sur la gauche, un titan de 10m !


Hanji venait de nous invertir que l'un de nos ennemi était présent. Nous étions encore entrain de galoper à l'intérieur des murs en direction de l'extérieur pour notre expédition extra-muros. Je pouvais voir Sasha à mes côtés qui était terrifiée.


-On ne recule pas, laissez faire l'assistance et avancez ! lui fit un de nos chefs.


En effet, les escouades d'assistances devaient s'occuper d'eux jusqu'à notre ancienne métropole. Ensuite, nous pourrons pénétrer dans le vrai domaine des titans. Nous ne pourrons alors compter que sur l'invention du major Erwin : la formation destinée à la traque sur longue distance.


-Est ce que mes camarades pourront vaincre les titans ? demanda Eren.


-Écoute petit merdeux, une sortie extra-muros ça repose sur ses capacités à éviter les combats avec les t.., commença Auruo mais qui finit par se mordre la langue.


Évidemment que je n'allais pas me laisser abattre si vite. Je devais me battre et prouver à tous que je n'était pas qu'une gamine futile parmi des milliers de soldats. Plus que déterminé, Erwin vint nous donner son signal.


-Formation traque de l'ennemi, en position !


Il était temps de se séparer et malheureusement je n'étais assimilée avec aucune connaissance.


-On se voit plus tard Hana, me salua Jean avant de partir avec Armin.


Je lâchai un dernier regard à mes autres compagnons. Ils étaient tout aussi déterminés que moi, possédant chacun leurs propres motivations. Je fixai à présent Livaï. Il faisait de même, mais son regard se traduisait comme un au revoir ou plutôt un adieu. J'étais persuadée au fond de moi qu'il pensait que j'étais déjà destinée à mourir. Je secouai la tête de droite à gauche pour reprendre mes esprits. Je lui prouverai à lui aussi que je n'étais pas une bonne à rien. Mais je devais me concentrer, le moment était venu pour moi de rejoindre ma formation.


On m'avait assigné la première ligne droite qui était chargée de détecter les titans. L'avant de la formation formait un demi cercle sur une longue distance mais les soldats sont positionnés de manière à voir dans toutes les directions. Mikasa était en 3ème ligne de communication, elle était charger de transmettre les fumigènes qu'elle voyait. Eren était avec l'escouade de Livaï et lui même au centre de la 5ème ligne. Jean et Armin en 3ème et 2ème en tant que communicateurs. Il fallait à tout prix élargir le plus possible les champs de traque de l'ennemi et de communication.


Sur mon cheval blanc, je me retrouvai complètement isolée. Je n'étais pas très rassurée et le moindre bruit m'effrayait encore plus. Un oiseau qui s'envolait, la respiration de mon cheval ou encore le bruit de ses sabots contre le sol, tout était accentué à mes oreilles. C'est alors que je vis un fumigène rouge devant moi. Ceux qui s'approchaient le plus des titans étaient les soldats des premières lignes, dont moi. Nous étions ordonnés à le détection des titans. Dès que nous voyions un titan, nous devions tirer un fumigène rouge. Je m'exécutai aussitôt avant de sortir mon lanceur pour faire apparaître au dessus de moi une traînée de fumée rouge. Les soldats qui verront ce fumigène transmettront en faisant de même. Et grâce à ça, notre Major qui est en 2ème ligne centre, connaîtra la position des titans et tirera un fumigène vert. Il déterminera alors l'orientation de la formation entière. De cette façon, le camp entier pourra éviter tout contact avec les titans et chercher à atteindre sa destination.


Je galopai toujours quand un titan apparu de nul part derrière une maison près de laquelle je passais. Il était à quatre pattes, très déterminé à me déguster vivante. Accélérant dans une autre direction, je jetai un coup d'œil derrière moi. Il me suivait toujours à la trace, il faillit même me croquer d'ailleurs. Par chance, j'avais dévié au dernier moment. J'ordonnai une dernière fois à mon animal de se donner de la vitesse pour passer à coter d'un arbre, arbre que le titan se prit de plein fouet. Certains obstacles comme celui-là pouvaient retarder la détection, cependant je trouvais que les fumigènes encore présent dans le ciel avaient été tirés il y a longtemps. Il y avait-il un problème ?


Reprenant ma position, j'étais enfin débarrassée du précédant titan. Cette approche ne valait que pour les titans normaux dont les mouvements étaient facilement prévisibles. Voyant un nouvel arrivant s'avancer devant moi, je le reconnus aussitôt. C'était l'homme qui m'avait présenté mon cheval. Il tira un fumigène noir avant qu'un autre titan ne tarde à apparaître non loin de sa position. Cette couleur signifiait qu'un titan s'approchait du centre sans se soucier des soldats. C'est ce que l'on appelait un déviant. Il n'y avait qu'avec les titans comme ceux-là qu'il fallait se battre. M'ayant très bien remarqué, il me fit un signe de tête. Je n'avais pas besoin de plus pour comprendre ce geste, il fallait qu'on l'élimine et maintenant. Je m'accroupis sur la selle de mon cheval avant de viser avec mes grappins la cheville du titan. Je m'attirai contre celle-ci et lui sectionnai d'un coup de lame. Il tomba ensuite au sol, l'autre soldat finit le travail en lui tranchant la nuque.


-Bien joué nouvelle recrue, me félicita t-il.


Je lui répondis d'un sourire. Premier titan tué et ça s'était bien passé, j'étais soulagée. Nous remontions chacun sur notre cheval avant d'être à nouveau alarmés par quelque chose au loin. Le sol tremblait jusqu'ici. Qu'est ce que c'était encore ?


-Encore un ? On a vraiment pas de chance, râla t-il.


En effet, d'ici nous pouvions voir un autre titan venir en courant dans notre direction. Il tira ensuite un fumigène noir pour avertir les autres mais quelque chose clochait. Ce titan devait mesurer au moins 14 mètres et celui-ci était hyper rapide. Il avait une apparence féminine et des cheveux courts blonds.


-Nous n'avons pas le choix, il faut l'éliminer.


Hochant la tête, je me mise en position d'attaque. Mon supérieur lança ses grappins vers la nuque du titan, l'action se déroula rapidement. Je ne sais par quel moyen, le titan esquiva et attrapa le fil de sa manœuvre tridimensionnelle. Violemment, il écrasa son corps au sol. Il était pratiquement certain qu'il était mort, sans lui j'allais avoir du mal à m'en débarrasser. Comment ce titan avait-il fait pour deviner nos mouvements ? Il différait des autres et ce n'était pas un déviant. Il avait l'air d'être doté d'une intelligence, comme Eren et les deux autres titans qui avaient autrefois détruis les murs. Se pourrait-il qu'il y ait un humain à l'intérieur de celui là ? Mais qui ? Et pourquoi ? Je soupirai mentalement, je ne savais pas quoi faire et à cette allure j'allais certainement mourir. Soudain, le titan sauta par dessus mon corps qui paraissait semblable à un insecte pour lui. Je pouvais observer son visage dans cette position. De magnifique yeux bleus et de clairs cheveux blond. Quel était donc son but ? Son pied atterrit juste à coté de mon cheval. Sans surprise, il bascula en avant et moi avec. Je me rattrapai comme je pouvais avant de rouler pendant quelques secondes. À plat ventre, je me redressai difficilement sur mes genoux. Le titan s'arrêta, s'agenouillant lentement derrière moi. Je regardais toujours le sol, pourtant je voyais l'ombre de sa main se dirigeait vers ma personne. Il allait me tuer. Sentant soudainement quelque chose, il retira ma capuche de ma tête. Son regard bleu me perça complètement, il me fixait. Il se releva ensuite doucement avant de reprendre sa course de plus bel. Il avait regardé mon visage me dis-je intérieurement en me le touchant. Je ne comprenais pas. Cherchait-il quelqu'un en particulier ? En me retournant, je vis un nombre incalculable de fumigène rouges virevoltants dans le ciel. Ce titan femelle ne devait pas être seule, il fallait que je me dépêche.


Envoyant un de mes fumigène à mon tour, je remontai rapidement sur mon cheval. Je galopai le plus vite possible jusqu'à apercevoir Armin devant moi accompagné de deux autres personnes. Je les rejoignis aussitôt, il s'agissait de Jean et de Reiner.


-Hé, les gars ! criais-je un peu soulagée.


-Hana ! Est ce que tu vas bien ?! me demanda Armin.


-Oui merci, et vous ?


Reiner hocha la tête tandis que Jean m'assura qu'il n'avait rien de cassé.


-Vous avez vu ce titan ? leur demandais-je alors que celui-ci était juste devant nous.


-Il a l'air différent, supposa Armin.


-Moi aussi j'ai l'impression. Tout à l'heure il a clairement montré qu'il attaquait pas pour dévorer mais pour éliminer, affirmais-je.


-C'est comme s'il savait où se situait son point vital, supposa à nouveau Armin.


-Je l'ai vu retirer ta capuche Hana, enchérit Jean.


-Se pourrait-il qu'il soit à la recherche de quelqu'un ? proposais-je douteuse.


-Eren ? dit Armin.


Il est vrai que si ce titan femelle en avait après quelqu'un, cette thèse tenait la route. Le pouvoir d'Eren avait été rendu public, tout le monde était au courant. Il était maintenant une proie facile pour nos ennemis.


-Il est avec l'escouade de Livaï qui est censé être là d'où vient le titan, c'est à dire du côté droit, continuais-je.


-Sur ma feuille, ils se situaient à l'arrière gauche, rétorqua Jean.


-Et moi à l'avant droit, continua Armin.


C'était impossible. Elle était où cette putain d'escouade alors ? Qu'est ce qui se tramait derrière nos dos au juste ? Me coupant soudainement dans mes pensées, Armin prit la parole pour affirmer que l'escouade était certainement à l'endroit le plus sûr de la formation. Si c'était le cas, elle devait être à l'arrière centre.


-Ce n'est pas le moment de penser à ça ! nous interrompit Jean, il faut attirer son attention pour éviter qu'il écrase l'escouade de devant.


Je n'avais jamais vu Jean comme ça. Il ne pensait jamais aux autres d'habitude. Prenant un air sérieux, il nous répété qu'il fallait gagner du temps en attendant le remplis. Armin resta bouche bée, pensant certainement la même chose que moi. Voyons nos étonnements, Jean arbora une mine un peu plus sombre et triste.


-C'est juste que je ne veux pas décevoir mes camarades.. Après tout, c'est le travail qu'on a choisi, pas vrai ? cria t-il plus que déterminé. Alors aidez-moi !


Nous hochions tous la tête simultanément en sa direction. Armin se permit ensuite d'émettre une stratégie, celle de bien enfoncer nos têtes dans nos capuchons. De ce fait, le titan femelle ne pourra pas voir nos visages. Tant qu'il ne saura pas qui on est, il ne devrait pas nous tuer. Il avait raison, ce titan ne pouvait pas tuer quelqu'un susceptible d'être Eren. Mettant bien ma tête au creux de ma capuche, j'observai quelques secondes le titan devant nous. Il avait déjà l'air plus fatigué, il courrait moins vite. C'était notre seule et unique chance.


Jean se prépara à sauter en s'accroupissant sur son cheval. Il visa la cheville du titan mais celui-ci l'esquiva. Notre cible se retourna avant de taper dans mon cheval. À nouveau, il bascula en avant. Cette fois-ci, je me ratatinai littéralement au sol. Malheureusement en tombant, je me cognai le crâne. La robe blanche de mon cheval était à présent tachetée de rouge. À cette vision je me mordis la joue. Armin essaya ensuite de viser les yeux du titan. Pas plus efficace que Jean, le blond se fit projeter en arrière. Je sentais le sang longeait mon visage, je voyais de moins en moins bien. Le titan femelle se rapprocha de moi, me fixant de ses énormes yeux bleus. Il devait sûrement se demander de quelle façon il comptait me tuer. Étant concentré sur ma personne, Jean essaya de viser le dos du titan. N'ayant pas beaucoup de chance, le grappin se décrocha. Notre ennemi se retourna subitement, il manqua le brun en essayant de l'attraper de sa gigantesque main. Saisissant cette nouvelle chance, Jean pivota sur lui même pour viser sa nuque. Une fois au dessus de celle-ci, son espoir et le notre s'écroulèrent aussitôt. Le titan se protégeait de sa main, cachant soigneusement son point vital. Jean allait mourir si ça continuait comme ça. Dirigeant son poing vers moi, le titan avait décidé d'en finir.


-Jean, il faut venger Eren ! l'interpella Armin.


Le titan se figea subitement. Il avait réussi à gagner son attention. Par ailleurs, Jean avait eu le temps d'atterrir en toute sécurité un peu plus loin. Tout en restant immobile, je décidai de donner un coup de main et de rentrer dans le jeu de mon ami.


-Il a raison, c'est lui qui l'a tué ! criais-je. Je l'ai vu, il la..


Mes paroles furent interrompues quand je sentis qu'on me souleva du sol. Le titan m'avait attrapé avec sa main, me rapprochant maintenant de son visage. Je ne perçus aucune émotion dans son regard, comme si me tuer n'était qu'une corvée de plus pour lui. Tout me serrant de plus en plus fort, il se contentait de me fixer. Qu'est ce qu'il attendait franchement ?


-Hana ! cria Armin.


-Une masse de titans arrive ! nous alerta Jean.


Retournant rapidement la tête, je remarquai au loin une horde de titans venant dans notre direction. C'était les titans qu'elle avait attiré tout à l'heure quand j'étais encore à l'aile droite. Pendant ce temps, Reiner s'envola dans les airs. Tandis que le titan était toujours concentré sur moi, Reiner visa sa nuque. Malheureusement elle se retourna avant d'attraper Reiner sans aucune difficulté de son autre main libre. Lâchant un peu la prise sur mon corps, elle utilisa sa force pour serrer le blond. Il positionna ensuite son pouce sur sa tête. Il y eut un bruit tel un corps qui venait d'exploser. J'étais horrifiée, les visages de Jean et Armin se décomposaient alors que les titans derrière nous n'étaient plus qu'à quelques mètres. C'est alors que d'un seul coup, Reiner trancha les doigts du titan avant ressortir pratiquement indemne de sa main. En atterrissant au sol, je pus remarquer que de la fumée blanche émanée de son corps. Qu'est ce que c'était ? Reiner était fort, c'était la seule solution possible. Sans plus attendre, il récupéra Armin au passage puis couru dans la direction de Jean.


-Reiner qu'est ce que tu fais ? demanda Armin paniqué. Et Hana ?


-Il n'y a plus d'avenir pour elle, les titans sont pratiquement déjà entrain de la bouffer ! lui répondit-il.


Je ne lui en voulais pas, il avait entièrement raison. J'allais mourir et je m'en doutais depuis la seconde où nous avions mis un pied en dehors des murs. J'étais toujours dans la main du titan femelle et je ne savais pas ce qu'elle allait faire de moi. Puisant dans mes dernières forces, j'essayai d'atteindre mes lames. Je n'y arrivais pas mais au bout de quelques secondes je réussis à les recharger. Tranchant rapidement ses doigts, je tombai directement au sol. Mon coccyx me faisait mal et ma nuque s'était craquée en arrière avec le choc. Ne réagissant pas, le titan femelle me regardait toujours de haut. Soudain, un autre titan m'attrapa puis me dirigea directement vers sa bouche. Il eut à peine le temps de me mordre le ventre qu'un autre lui donna un coup de poing pour me récupérer et m'avoir en tant que nourriture à sa place. J'aperçus mon ventre totalement déchiqueté et je faillis même m'évanouir en voyant tout ce sang se dégager de mon corps. Au loin, je pouvais remarquer Armin qui m'adressait un dernier regard. J'avais vraiment réussi à le faire pleurer cette fois, le pauvre. Il tourna ensuite la tête, je comprenais qu'il ne voulait pas voir ça.


Je me retrouvai maintenant dans les mains d'un autre titan. Ils étaient entrain de se bagarrer pour me manger. C'est alors que le plus grand d'entre eux émit un atroce hurlement. Par peur, celui qui me tenait me lâcha. Le géant me rattrapa avant que je ne m'écrase une nouvelle fois au sol. C'était sûr maintenant, j'allais réellement me faire bouffer. Il me prit alors avec ses deux doigts en me tenant par la veste avant de me déplacer au dessus de sa bouche. Si il me lâchait, j'atterrissais directement dans sa gorge. Je pouvais observer toutes ses dents couvertes de sang et tout l'intérieur de sa mâchoire. Je ne pouvais plus rien faire avec ses blessures. Mon sang coulait toujours et quelques gouttes atterrissaient déjà sur la langue du titan. Je repensais alors à ma vie, j'avais au moins pu savoir ce qu'était devenu mon père et apprendre mon nom de famille. J'avais rencontré de brave gens, Armin, Eren, Sasha, Mikasa, Annie, Jean et Marco. Je revis ensuite le visage de mon Caporal, ce visage sur lequel j'aurai tellement voulu une fois apercevoir un sourire. J'aurais aimé tout recommencer pour que notre relation ne soit pas ce qu'elle était devenue aujourd'hui. Mais il était trop tard. Le titan femelle était toujours stoïque devant nous. Il me fixait, comme s'il souhaitait assister à ma mort. Comme si me voir mourir était une chose indispensable pour lui. Je tournai alors la tête dans sa direction. Tout en souriant, je laissai couler pour la première fois une larme en tant que soldat du bataillon d'exploration.


-Qui que tu sois, j'espère que tu auras des regrets de nous avoir trahi.


Je ne savais pas si c'était mon hallucination mais je crus voir de l'étonnement dans son visage. M'avait-il compris ? Peu importe. J'étais déjà entrain de perdre connaissance avant ma mort, quel ironie. Le titan me lâcha d'un seul coup. Mon corps devint aussi léger qu'une plume. Ma vision se transforma alors en un océan de vert et de rouge.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?