Etrangère par

5 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Romance / Aventure

13 Mauvaise nouvelle

Catégorie: T , 3610 mots
0 commentaire(s)

POV Livaï



-Devant sur la gauche, un titan de 10m !


Ce n'était pas à nous de se taper ce sale boulot après tout. Les escouades d'assistance étaient préparés à mettre leur vie en péril pour cette mission. Je regardai autour de moi un instant. J'étais entouré de mon escouade et du gamin qui était plus paniqué qu'autre chose.


-Est ce que mes camarades pourront vaincre les titans ? demanda Eren.


-Écoute petit merdeux, une sortie extra-muros ça repose sur ses capacités à éviter les combats les t.., commença Auruo mais qui finit par se mordre la langue.


Tes camarades hein.. ? La plus part d'entre eux seront morts à notre retour. Je voyais Braus littéralement entrain de se pisser dessus tandis que la gamine regardait droit devant elle.


-Formation traque de l'ennemi, en position !


Je la suivais du regard et elle faisait de même. Pour moi, c'était comme si je la voyais vivante pour la dernière fois. Il y avait très peu de chance pour qu'elle survive, après tout elle n'avait jamais combattu un seul titan de sa vie. Je ne la quittai pas des yeux jusqu'à ce qu'elle disparaisse de mon champ de vision, rejoignant certainement sa place de formation. D'après mes informations, Erwin avait fait exprès de mettre les moins compétents en première ligne car c'était ceux qui croiseront les titans en premier. 


-Ça va bien se passer, me sourit Hanji.


Certains croyait encore aux comptes de fées, seulement c'est la mort qui régnait en maître sur ce monde. Elle n'allait certainement pas nous prévenir quand elle emportera avec elle les corps de nos soldats.


-Tout est déjà mis au point dans ma tête, lui répondis-je.


Elle me regarda avec une mine triste tandis que mon escouade se demandait de quoi nous parlions. Trêve de futilités, nous devions maintenant nous diriger à l'arrière centre de la formation. Notre devoir était de protéger Eren, c'était la seule chose qui comptait. J'ordonnai alors à mon cheval d'accélérer, Eren m'interpella au même moment.


-Quel est notre mission Caporal ?


Je le regardai un instant, la plus part d'entre eux ne savait pas quel était l'enjeu caché de cette excursion. J'avais reçu l'ordre d'Erwin de ne rien dire, ni à Eren ni à mon escouade.


-Me suivre, affirmais-je.


Nous étions maintenant en terre hostile et notre concentration était primordiale. Nous n'étions jamais à l'abri d'un imprévu. Je voyais déjà des fumigènes rouges s'agitaient du côté droit. Au bout de plusieurs minutes je n'en voyais plus, qu'est ce qu'il se passait ? Ça faisait un moment qu'ils s'évaporaient dans le ciel et ce n'était pas normal. D'autres auraient dû être lancés pour que la formation puisse déterminer ou se déplacer. Serait-elle désordonnée ? Un fumigène noir éclata ensuite dans le ciel, il signifiait qu'un déviant avait fait son apparition. Se pourrait-il que ce soit celui que nous attendions ? Le premier se suivit d'un second tir.


-Ça doit chauffer là bas, supposa Auruo.


-C'est à cet endroit qu'Hana est positionnée, s'inquiéta Eren.


Tout ces fumigènes venaient en effet de l'aile droite. Je commençai moi aussi à m'inquiéter mais je ne devais pas penser à sa misérable existence. Je devais rester concentrer sur mon escouade et sur le gamin. Heureusement qu'aucun titan ne se montrerait à notre position.


-Mets toi dans le crâne qu'elle est sûrement déjà morte, lui indiquais-je.


Il allait répliquer mais je sentis son hésitation quand son regard se posa sur l'immense forêt qui se présentait à nous. En y repensant, c'est ici que je l'avais rencontré. Tournant vivement la tête, j'essayai de chasser toutes pensées qui pouvait me rapporter à elle. Soudain, nous remarquions un soldat se dirigeait à toute vitesse vers nous. Il n'attendit pas longtemps pour nous faire partager ses informations.


-L'aile droite a pratiquement été anéantie !


-Quoi ? Pourquoi ? demanda Eren.


-Un titan qui semblait être féminin s'est dirigée vers eux ! Ils ont essayé de l'arrêter mais aucun n'a réussi, il les a tous éliminé.


-Il n'y avait vraiment aucun survivant ?! paniqua Eren.


-Non. Les seuls à n'avoir rien tenté ont été dévoré par les titans qu'il avait amené avec lui, expliqua t-il déçu.


Je sentais le gamin au bord des larmes. Il se cogna plusieurs fois la tête contre l'encolure de son cheval en parlant à soi-même, se répétant qu'il aurait dû l'empêcher de rejoindre le bataillon. Il avait sérieusement l'air affecté mais ses émotions ne devaient pas prendre le dessus sur la bataille. Je voulais le réprimander mais quelque chose restait coincé dans ma gorge. Est ce que c'était de la compassion ? Posant son regard soudainement dur sur moi, il prit la parole.


-Et vous Caporal vous étiez souvent avec elle, pourquoi ne pas lui avoir fait changer d'avis ?


Je ne m'attendais pas à ce qu'il me lance ça en pleine figure. Seulement je ne savais pas quoi lui répondre et ce n'était pas le moment pour avoir des regrets.


-Hé merdeux, tu crois parler à qui ? lui répondit Auruo.


Il baissa alors la tête, serrant les dents pour ne pas se montrer insolent. Le soldat qui était venu nous avertir repartit aussitôt à sa place et le reste du trajet se fit dans un silence des plus total.


Au fur et à mesure que nous nous enfoncions dans cette immense forêt, je voyais les regards de mes compagnons devenir inquiets. Je pouvais les comprendre car d'un côté ils ne savaient absolument pas ce que nous faisions ici. Petra n'avait pipé mot depuis notre départ, je ne pouvais donc pas deviner ce qu'elle était entrain de penser.


-Un fumigène noir ! Juste derrière nous ! cria Eren. C'est ce truc qui est venu de la droite !


Les choses sérieuses commençaient. Si c'était réellement le titan que nous attendions, la tâche allait être compliquer. J'ordonnai immédiatement à mon escouade de sortir leur arme. Si jamais cette chose se montrait ça sera instantané. Soudain, un soldat apparut derrière nous. Suspendu dans les airs, la mort l'accueillit à bras ouverts quand notre invité surprise l'écrasa d'un coup d'épaule contre un arbre.


-Courez ! ordonnais-je.


Il était incroyablement rapide et plus grand que n'importe quel titan original. Il regardait Eren d'un air prédateur comme un félin qui venait enfin de trouver sa proie.


-Il va nous rattraper ! paniqua Eren.


-Caporal ! Passons en manœuvre tridimensionnelle ! me conseilla Petra.


Des nouveaux renforts venaient d'apparaître afin de protéger nos arrières. Ce titan était beaucoup trop fort pour des soldats comme eux et sans grande surprise, ils se firent chacun écraser au sol. Petra continua à crier qu'elle attendait mes ordres. Auruo commençait lui aussi à s'impatienter, me conseillant qu'il fallait l'éliminer immédiatement car c'était beaucoup trop dangereux. Je restai silencieux. Nous étions bientôt à l'endroit fatidique.


-Bouchez-vous les oreilles.


Ils s'exécutèrent aussitôt ne sachant tout de même pas ce qui allait se passer. Sortant mon lanceur, j'envoyai une bombe sonore afin de rendre impuissant le titan derrière nous. Je m'adressai ensuite à mes compagnons, leur rappelant quel était leur véritable but. Ils ne devaient pas se laisser submerger par leurs émotions. Notre mission était de protéger Eren et c'est tout. C'était les ordres que je me tuai à suivre depuis le début de cette excursion.


-Bien reçu ! me répondit instantanément la seule femme de mon équipe.


-On va galoper ? Mais jusqu'où ? cria le gamin. Des renforts ! Si on ne les aide pas vite, ils vont se faire tuer !


Deux soldats firent leur apparition, l'un deux essaya de viser la nuque du titan. Celui-ci attrapa son câble et le jeta au sol pour l'écraser dans sa main. Le second se fit attraper en plein vol et se retrouva réduit en miettes au sol. Eren paniquait de plus en plus tandis que moi je restais toujours bouche cousue.


-Eren ! Regarde devant toi ! lui ordonna Gunther.


-Erd ? Pourquoi ? Si notre escouade ne fait rien, qui va arrêter ce titan ? s'exclama Eren. Encore un mort ! On aurait pu le sauver ! Il y en a encore un !


-Eren ! Regarde devant toi ! insista Petra.


-Vous voulez que je détourne les yeux du combat ?


-Oui ! Exactement ! Obéis aux ordres du Caporal ! lui répondit la rousse.


-Pourquoi vous ne m'expliquez rien ? Pourquoi ?


Ils étaient dans la même situation que toi, ils ne savaient rien. Seulement eux gardaient leur bouche bien fermées et restaient sérieux. Auruo s'énerva à ma place, lui répétant que j'avais jugé inutile de donner des explications. J'appréciai le fait qu'ils avaient tous une confiance aveugle envers moi. Eren ne répondit pas. Il observait maintenant sa main, la ramenant étonnement près de sa bouche.


-Qu'est ce que tu fais, Eren ? l'interpella Petra.


Ce merdeux souhaitait certainement se mordre afin de se transformer. Petra essaya de le faire revenir à la raison. Elle lui rappela qu'il n'était pas autorisé de se servir de cette force, seulement si sa vie était en danger. Il l'avait promis.


-Tu n'as pas tort. Vas-y, fais le, la coupais-je. On aurait beau lui répéter les bonnes choses à faire il continuera à suivre ses propres idées.


J'avais à présent réussi à capter l'attention de tout le monde. Certains me fixaient avec la bouche grande ouverte tandis que d'autres étaient impassibles sûrement choqués de mes propres paroles.


-Eren, c'est l'expérience qui différencie ton jugement du notre. Mais ne te repose pas là dessus. Choisis. Est ce que tu crois en toi ou est ce que tu crois en nous ? continuais-je.


Moi je ne savais pas. Je n'ai jamais su. Croire en sa propre force ou croire en les décisions de compagnons dignes de confiance ? Personne ne sait ce qui est juste.


-Alors, fais ton choix de sorte à ne pas avoir de regrets.


Je le vis soudainement cogiter à l'intérieur de sa tête. Il devait sûrement être entrain de poser le pour et le contre de sa transformation. Il ramena ensuite à nouveau sa main près de sa bouche. La rousse l'interpella à nouveau, lui priant de croire en eux.


-Je suis désolé..


Se retournant soudainement, il sauta à l'aide de sa manœuvre tridimensionnelle pour se retrouver à la hauteur de notre poursuivant. Il se mordit alors la main puis un énorme éclat dorée fit son apparition. Il venait de franchir le point du non retour. J'ordonnai immédiatement à mon escouade d'abandonner nos chevaux et de se réfugier sur les arbres. Nous étions à présent inutiles et interférer dans ce combat serait trop dangereux. Je leur fis donc signe de cesser tout mouvement et de laisser le gamin se débrouiller. De toute manière, si il venait à finir en mauvaise posture, l'autre titan ne pourra tout de même pas l'enlever car nous serons là pour protéger Eren. Cependant à cause de son choix, nous n'arriverons pas à amener ce truc au bon endroit. À moins qu'il réussisse à le faire reculer suffisamment pour qu'il puisse finalement se retrouver piéger.

Une fois Eren transformé, il s'engagea dans un combat sans fin. Se donnant chacun des coups de poings, à en juger par la tournure des choses l'autre titan avait légèrement le dessus. Il essayait tout de même de ne pas perdre, de ne pas se laisser faire. Nous étions obligés de les suivre à distance tellement ils ne faisaient que de se déplacer. C'était plutôt une bonne nouvelle à vrai dire. Essayant de fuir, le titan femelle se mit toute seule à courir dans la bonne direction. Eren le rattrapa bien vite. Leur échange de coups continua. Se poussant ou se relevant, aucun des deux ne voulait abandonner. Le titan femelle à présent dos au sol, Eren était au dessus de lui. Regard brûlant de haine, le brun le scrutait. Ils se fixèrent ainsi pendant plusieurs secondes, comme si l'un voulait communiquer avec l'autre. Beaucoup de fumée blanche sortait de leur corps parsemé de blessures. Immobiles, Eren semblait perdre ses esprits quand soudainement il lui hurla au visage. Il essayait sans doute de faire passer toute sa colère à travers ce cri mais la seule réaction de son opposant fut de tourner la tête du côté. Profitant de ce moment pour contre attaquer, le titan femelle se dégagea de leur étreinte. Eren toujours en furie, le chargea de plusieurs coups mais il esquiva malheureusement chacun d'entre eux. Le titan femelle durcit ensuite sa main et son avant bras afin de viser la mâchoire de Eren. Il lui arracha par la même occasion une bonne partie de ses dents mais celui-ci glissa sur son bras avant de lui assener une puissante droite dans le ventre. La blonde se fit donc propulser à plusieurs mètres plus loin. Il atterrit difficilement mais il était bel et bien au bon endroit. Sans qu'il s'en aperçoive, son compte était bon.


-Feu !


Des dizaines de piques s'enfoncèrent tout à coup dans la chair du titan femelle. Je m'empressai de me diriger vers Eren puis de lui trancher la nuque pour l'extraire. Une fois sur mon épaule, je l'amenai vers un arbre avant de l'allonger sur une branche assez épaisse. Il était encore un peu dans les vapes mais son état était stable. J'ordonnai ensuite à mon escouade de me rejoindre et de veiller sur lui tandis que moi je rejoignis Erwin sur l'arbre d'à côté. En observant le titan, je notai malheureusement qu'il avait eu le temps de protéger sa nuque ce qui ne nous arrangeait pas beaucoup.


-On dirait bien qu'il ne bouge plus, affirmais-je.


-Il faut être prudent. Félicitations à Eren qui a réussit à l'affaiblir et à le conduire ici, me dit Erwin.


-Grâce aux sacrifices des escouades de premières lignes, nous avons aussi gagner du temps.


-Je vois. Cette fille en faisait sans doute partie.


Je décidai de ne pas relever sa remarque et de changeai immédiatement de sujet. Nous allions enfin pouvoir rencontrer celui qui se trouvait dans cette nuque. Serrant nerveusement les dents, le titan femelle était effrayé. Je sortis alors immédiatement mes lames puis me préparais à attaquer. Erwin m'interpella dans mon élan.


-Attend Livaï. On n'est jamais trop prudent.


Il ordonna aux soldats d'utiliser les réserves de nos projectiles et des seconds tirs éclatèrent. Mike et moi essayions ensuite de lui couper les mains. En vain car il les durcit toujours au bon moment. Mes lames se brisèrent à chaque fois. Ne sachant pas quoi faire de plus, je me positionna sur la tête du titan. J'entamai alors un étrange monologue avec moi-même.


-Ça ne te dit pas de sortir maintenant ? Tu sais ce que l'on va faire de toi ? Tu crois que tu vas pouvoir sortir de cette situation ? J'aimerai que tu penses un peu aux soucis que tu nous causes.


N'attendant pas vraiment de réponse de sa part, je continuai de parler tout seul. Qu'est ce que j'espérai au juste ? Qu'il m'écoute gentiment et se rende grâce aux stupides paroles que je lui sortais ? Je n'avais pas pour habitude de déballer ce que je ressentais mais j'avais besoin de me lâcher.


-Au fait, tu as tué mes hommes de différentes façons et sûrement de même pour la gamine. Est ce que t'y a pris du plaisir ?


Je sentais la colère engourdir tous les membres de mon corps. Je n'aurai pas du la mentionner. Poursuivant mes menaces, je lui racontai ce que nous allions lui faire une fois capturé. Lui sectionner les membres et la faire souffrir, tout ça avec son véritable corps bien sûr. Après un petit silence, elle se mit étonnement à crier. Je me bouchai automatiquement les oreilles comme tous les autres soldats autour de moi.


-Enflure, râlais-je, tu m'as fais peur.


-Erwin je les sens. Ils arrivent de tous les côtés et en masse, affirma Mike en agitant son nez.


Quelques secondes plus tard, un premier titan fit son apparition. C'était un déviant, un des soldats se chargea de lui.


-Qu'est ce que t'as foutu ? lui demandais-je en tapant sur son crâne.


Trois autres arrivèrent. Je n'eus pas d'autres choix que de les exterminer directement. Un petit attrapa alors la jambe du titan femelle. Celui-ci se retrouva bien vite encercler par une dizaine de titans.


-Défendez le titan femelle ! ordonna Erwin.


Je m'exécutai aussitôt, tranchant le plus de nuque possible. J'avais l'impression que leur nombre ne diminuait jamais. Interrompu dans mes pensées, Erwin cria de nous replier, de nous agripper aux arbres en attendant que le reste dans titans s'en aille. Je me tenais à présent à une des branches près du blond, observant la situation chaotique dans laquelle nous étions. Le titan femelle était entrain de se faire dévorer par les siens.


-C'est un échec. Ça signifie que l'ennemi s'était résigné à tout abandonner, dit Erwin.


-Voilà le résultat de notre bavardage au tribunal. Qu'adviendra t-il de nous et Eren ? demandais-je incertain.


-On y réfléchira là-bas. Nous devons maintenant tout mettre en œuvre et attendre pour rentrer sans plus de dégâts.


Après un certain temps, nous tuions les quelques titans qui ne s'étaient pas résignés à partir. Je préviens ensuite Erwin que je comptais rejoindre les gosses au début de la forêt pour les informer de la situation. Eren était de toute façon en sécurité avec eux, il ne craignait plus rien.


Sur le chemin du retour, une minuscule partie de moi espérait la revoir entrain de sourire avec ses camarades. Une fois les nouvelles recrues rejoins, j'observai un peu partout autour de moi à la recherche d'une tête rose. Certains d'entre eux avaient des visages complètement décomposé tandis que d'autres étaient assis seuls sûrement entrain de repenser à l'horreur qu'ils avaient dû endurer. D'un coin de l'œil, je remarquai Arlert dans un piteuse état. Son regard croisa alors le mien. De le tristesse ? De la peur ? Hésitant, je me rapprochai de lui.


-Est ce que tu aurais vu..


-Elle est morte, me coupa t-il à moitié en larme.


Mon cœur rata un battement, je ne m'attendais pas à une réponse aussi directe. Au fond de moi, je le savais très bien et je m'y étais préparé. Qu'est ce qu'il m'avait prit de me prendre d'affection pour elle ? Une fumée bleue éclata soudainement dans le ciel, signe que l'opération était terminée.


Je restai alors dans un coin à attendre le reste des soldats ainsi que Erwin. Le soleil était entrain de se coucher. J'étais tellement perdu dans mes pensées que je n'avais pas vu le temps passer. Les apercevant enfin au loin, nous nous dirigions vers eux pour continuer notre route à cheval. Je ne pipai mot pendant tout le trajet. J'avais eu le droit à quelques regards de la part de Petra mais elle avait sans doute très bien remarqué que je n'étais pas d'humeur à bavarder. Chaque membre, tête ou goutte de sang que nous croisions sur notre chemin me rappelait à chaque fois dans quel état son corps pouvait être. La seule chose positive était que je ne voyais aucun titan à l'horizon. Tout était plutôt calme. Arlert était à mes côtés, il fixait je ne sais trop quoi au loin.


-Qu'est ce que tu regardes gamin ?


-C'est là-bas..


Je devinai facilement qu'il parlait de l'endroit où elle était morte. Sans réfléchir ni prévenir qui que ce soit, je me dirigeai vers l'endroit qu'Armin m'avait indiqué. Je rencontrai quelques corps sur mon chemin mais aucun d'eux ne correspondait à celui que je recherchais.


C'est alors qu'une dizaine de mètres plus loin, quelque chose retenu mon attention. Il y avait un corps recouvert d'une des capes du bataillon d'exploration. Je plissai les yeux, me concentrant d'avantage pour voir au sol des cheveux que je ne connaissais que trop bien. Galopant sans réfléchir dans sa direction, je descendis rapidement de mon cheval. J'étais à la fois déterminé et effrayé de devoir faire face à la dure réalité. M'agenouillant près du corps, je notai que c'était bien ses cheveux roses. J'enlevai alors lentement la cape. Son visage sans expression et son corps recouvert de sang me raidirent en un instant sur place. Elle était réellement morte. Je ne pris pas la peine de vérifier son pouls étant donné l'étendue de sang qui imprégnait ses vêtements. Observant son visage, je la revoyais m'adresser la parole en souriant comme à son habitude. Je serrai les dents avant de me relever pour partir de là où j'étais venu. J'en avais vu assez, je devais rentrer avant de me perdre dans mes émotions. Cependant, je m'arrêtai à quelques mètres d'elle. Baissant la tête, je me mis à chuchoter.


-J'espère que tu ne me déteste pas vraiment..


Je repris aussitôt mon chemin. Je comptais remonter sur mon cheval quand j'entendis quelque chose. Un bruit ? Un son ? Non, une respiration.


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?