Eclipse par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Aventure / Action

1 Chapitre 1: L'hiver

Catégorie: G , 1448 mots
3 commentaire(s)

Chapitre I : L'hiver

 

 Marchant  dans la neige poudreuse, elle reniflait dans l'espoir de trouver une moindre proie. Les temps étaient durs et le gibier se faisait rare. Balayant la queue d'agacement, elle monta sur un rocher et étudia la forêt. Comment se pouvait-il qu'une aussi grande forêt soit dépeuplée ? Elle se lamentait du silence des bois. Abandonnant tout espoir, elle partit en route pour sa tanière. La louve commençait à avoir froid et faim. Qu'allait-elle rapporter à ses petits ? Elle allait une fois de plus décevoir ses petits. Chassant ses pensées qui la persécutaient, elle se mit à courir. Si la louve ne trouvait rien pour ses deux petites louves, celles-ci succomberaient. Un bruit retint son attention. Elle discerna un faible bruit de grattement sur le sol. Ses yeux s'allumèrent d'une espérance renouvelée. Elle se mit à terre et rampa sans bruit. Son souffle lui paraissait soudainement bruyant. Elle se tapit dans les buissons et patienta. Si elle effrayait sa proie, tout espoir de vie serait perdu. Elle leva doucement la tête et écarquilla les yeux. Un magnifique cerf grattait la neige pour pouvoir brouter l'herbe. Elle approchait doucement. Elle salivait déjà imaginant le goût de sa chair. Mais elle ne devait pas tarder plus, car elle risquerait de se faire prendre son gibier. Elle ne pouvait se le permettre. Elle bondit sur le ruminant et ne lui laissa aucune chance. Usant ses crocs elle déchirait avidement la chair pendant que ses griffes maintenaient le cervidé. Il eut un dernier spasme et sa tête se posa violemment sur le sol. Le sang maculait déjà la neige, elle attrapa sa prise par la peau de son énorme encolure et se mit en route. La louve semblait de meilleure humeur et rayonnait d'une confiance absolue. Ses pattes étaient endolories, mais à vrai dire, cela l'importait peu. Elle était tellement fière d'elle ! Arrivée à destination, elle prit une inspiration et cria de sa plus grosse voix :

« Les filles ! Venez voir ce que maman à capturer ! »

Deux petites formes se distinguèrent des autres, c'était ses deux filles Nerrya et Ellya, la jeune mère les laissa se jeter sur la forme. Elles mâchaient avec conviction. Leurs famines étaient évidentes. Elle soupira de soulagement en voyant que ses deux filles se couchèrent le ventre plein. "Les filles où est votre frère ?" Demanda la louve soudainement paniquée.

"Il dort maman." Chuchota avec malice Ellya.

 Nerrya leva les yeux au ciel et Ellya dut le remarquer, car elle se jeta sur sa sœur. Leurs rires étaient tellement agréables à entendre. Prenant conscience que le cerf allait se décomposer si elle le laissait trop longtemps dehors elle le rentra dans la tanière, prenant soin de ne pas réveiller son fils.

Depuis sa plus jeune enfance Alba, car c'était le nom de la jeune louve, avait été forte et avait vaincu la maladie de la rage. Ces parents n'avaient malheureusement pas résisté et avaient succombé peu après ses 10 mois. Elle aussi avait sombré dans un sommeil profond. Cela inquiétait quand même la louve car le blizzard ne le réveillerait pas de si tôt. Sky ne se réveillait plus depuis le départ de son père, en effet le mâle Alpha avait rejoins une meute, il s'était épris d'une louve et s'en voulait beaucoup de laisser ses petits derrière lui, enfin c'est ce qu'il prétendait mais Alba n'y croyait pas du tout. Depuis Sky, affliger de la perte de son modèle de père, se laissa aller dans un coma profond. Parfois la mère approchait son oreille afin de s'assurer qu'il respirait toujours.

Déposant l'énorme cadavre dans un coin, elle s'approcha de son fils. Elle entendait d'ici les voix de ses petites louves. Elle détourna la tête de l'embouchure de la grotte et se concentra sur son louveteau.

« Sky... Il faut t'éveiller à présent. J'ai ramené de la viande fraîche, tu pourras manger à ta faim » murmura Alba

Il grogna dans son sommeil. La jeune mère abattue par son silence, lui lécha la joue. Il ouvrit doucement les yeux et lança un regard de reproche à sa procréatrice.

« Pourquoi m'as-tu réveillé ? » gronda Sky.

La louve au pelage argenté recula doucement. Elle releva la tête et affronta le regard de son rejeton. Les yeux bleu ciel reflétaient une lueur de désapprobation.

« Cela fait maintenant un mois que tu ne bouges plus. Regarde ton pelage, sans parler de ton odeur... Tes sœurs se plaignent constamment de ton arôme devenu plus qu'infecte. » sermonna Nerrya.

Sans dire un mot, il se dirigea vers l’extérieur. Alba entendit deux geignements de surprise de la part des petites louves. En soupirant la mère s'allongea. Son souffle était régulier, mais le froid était intense et elle frissonnait souvent. Elle repensait à Shiro, le père des trois louveteaux. Comment avait-il pu les laisser au beau milieu de la saison la plus dure ? Les petits n'avaient que deux mois et ne pouvaient donc pas traquer de gibier. Il s'était épris d'une jolie louve blanche, possédant des yeux couleur bleu saphir. Shiro était parti et avait laissé de côté la relation avec Alba qui avait duré plus de deux ans. La procréatrice des trois louveteaux avait sombré dans une énorme dépression. Heureusement ces enfants étaient assez matures et avaient rendu la jeune mère heureuse. Arrêtant de se préoccuper du passée elle se releva et se dirigea vers l'extérieur. Elle trouva ses trois descendants en train de jouer. Ils paraissaient s'amuser. Elle croisa le regard de Sky qui semblait s'être adoucit et cela lui réchauffa le cœur. En une seconde le temps changea. D’énormes flocons descendaient sur le sol déjà recouvert.

« La nuit va être longue » dit une voix.

Alba ouvrit grand les yeux, croyant apercevoir la silhouette de la compagne à Shiro. Se sentant menacée, elle se mit à gronder. Son pelage se hérissait. Elle n'aimait pas cette apparition soudaine. Les loups paniqués rentrèrent dans la tanière.

« C'est l'heure de nous les donner, on t'avait prévenu Alba... »sermonna l'ombre.

« Vous n'avez pas le droit »geignit la mère.

Elle tremblait. Elle ne voulait pas qu'on lui enlève la seule chose qui comptait pour elle.

« Shiro ? » appela en aide la forme.

Une autre forme se distinguait des autres. Elle était assez musclé et la mère aurait reconnu ce profil entre tous.

« Nous viendrons les chercher cette nuit » annonça Shiro.

« NON ! » hurla la procréatrice

Elle se retourna et partit en courant dans la grotte afin de s'assurer la présence des louveteaux. Ils étaient bien tous là. Elle s'assit soulagée. Les trois petits loups regardaient avec méfiance leur mère. Ils se mirent à chuchotant, lançant des regards paniqués vers Alba, ils la croyaient folle à lier, pris= de fatigue la louve s'allongea et s'endormit.

 

 

3 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?