L'espoir de la prophétie par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Drame / Romance

1 Le changement arrive

Catégorie: T , 957 mots
0 commentaire(s)

Elle avait besoin de cette sensation de liberté … comme tous les matins. Aux premières heures du jour, elle chevauchait son cheval Midris à travers les magnifiques bois de la Lothlorien. Ces arbres certes solides et gigantesques la rassuraient, car aucune odeur ni aucune sensation ne pouvait laisser imaginer qu’un mal grondait à l’Est. Mal qui s’était de nouveau réveillé en elle depuis quelque temps. Après le passage des cascades s’échappant dans le fleuve Anduin, elle laissa sa monture se rafraîchir pendant qu’elle pensait à ces dernières nuits en chevauchant des troncs d’arbres qui formaient un pont. Depuis cette longue absence, elle l'avait revu dans ses pensées (ou ses rêves, elle ne savait pas toujours faire la différence) et avait ressenti un sentiment de sécurité mais de changement également. Changement qu’elle ressentait depuis quelque temps, mais qu’elle savait désormais inévitable, changement qu’elle avait traduit en se coupant les cheveux. Rien de tel pour énerver son père, Haldir, l’homme défenseur de cette contrée, qui l’avait recueillie enfant alors qu’elle était mourante. Il la savait combattante et déterminée à faire ce qu’elle voulait, à demeurer libre de ses propres choix. Elle l’avait montré dès son réveil malgré son jeune âge ; et ce sont ces traits de caractère parmi d'autres qui l’avaient fait l’aimer dès son premier regard comme la fille qu’il n’avait jamais eue. Il élevait ses fils dans la tradition : pour défendre les frontières et empêcher toute invasion d’orcs; aucunement une tâche pour sa chère petite protégée. Mais quand elle planta, à l’âge de quatre ans, sa flèche au milieu d’une cible que ses deux frères avaient également touchée, ce qui eu pour effet de fendre en deux les deux autres flèches, Haldir comprit qu’il ne pouvait l’empêcher de faire ce qu’elle avait décidé. Comme ce soir où elle coupa sa magnifique chevelure au niveau des épaules, en clamant que cela faisait une chose en moins sur laquelle les ennemis pouvaient l’attraper en cas d’attaque; elle pouvait donc partir en reconnaissance comme ses deux frères. Un immense sourire traversa son visage à ce souvenir.

- Cliolyn !

Même si elle était perdue dans ses pensées, elle avait entendu son frère approcher. Car Cliolyn n’était pas une elfe, ni une simple humaine, sinon elle n’aurait aucunement pu faire face au maléfice qui l’avait frappée étant enfant. Fille née d’un amour intolérable entre un roi déchu et une princesse de Lorien, elle était une semi-elfe. Sa mère l’avait rapportée en Lothlorien pour la sauver, étant prête à tout donner pour ne pas perdre son enfant, promis à un grand dessein.

- Bonjour Hildris, répondit-elle.

- Toujours en train de rêvasser, ma belle, et de t’aventurer encore et toujours plus loin. Si Ada le savait …

- Il le sait, sans que tu ne lui dises, il me connait, dit-elle en souriant et en enlaçant son mentor.

- Tu l’as mis dans une sacrée colère hier, il n’a pas cessé de répéter « Mais quand cessera t-elle d'être aussi entêtée ? » ; Ses gardes ne pouvaient s’empêcher de se demander quand sa colère allait leur retomber dessus.

Hildris ne lui avoua pas que leur père l’avait envoyé la quérir, toujours craintif d’une fuite vers sa véritable destinée.

Et à ce souvenir, ils se mirent à rire ensemble tout en récupérant leurs chevaux pour rentrer.


Car, même si elle savait son frère de sang revenir vers elle, elle ne pouvait aucunement quitter la Lothlorien, sa protection, le berceau de son enfance. Son entrainement n’était pas terminé, elle avait été sauvée par la médecine de la Dame Galadriel, la seule capable de la sortir du monde des Ténèbres dans lequel elle s’était engouffrée à la suite de l’attaque du château et de son agression par une lame de Morgul. La reine des elfes lui avait transmis à ce moment précis des dons de clairvoyance et la force de développer ses capacités elfiques. Cliolyn ne pouvait tout risquer, pas encore. Car elle ne maîtrisait ni ses visions ni ses pouvoirs. Elle avait tenté de suivre l’évolution de son frère à travers la terre du milieu, et lors de son long repos dans une très grande maison d’elfes, elle ne put qu’apprécier et accepter l’aide de la femme qui lui permettrait de se soulager du lourd poids qui pesait sur ses épaules. Fille du seigneur de ces lieux, elle avait surpris Cliolyn en pleine projection pour parler à son frère, et avait compris, sans rien dire ni demander, les liens qui les unissaient. Ainsi avait-elle offert à son amie son partage de pouvoir pour suivre son frère et s’assurer de son état. Mais, il arriva un moment où tout contact devint impossible, et depuis quelques années elle n’avait plus vu son frère, dans aucune vision qu’il lui soit donné d’avoir...Jusqu’à il y a deux nuits, un rêve dans lequel son frère combattait contre le feu, l'avait réveillée brutalement. Seules les nouvelles que la puissante elfe lui transmettait à travers leurs correspondances et leurs rencontres régulières lui laissaient l’espoir de le revoir un jour.


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?