L'espoir de la prophétie par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Drame / Romance

2 L'enfant de la prophétie

Catégorie: T , 747 mots
0 commentaire(s)

Arrivée à Caras Galadhon, le cœur de la splendide forêt, vaisseau de la lumière et du pouvoir des Elfes sur terre, elle sentit son cœur battre. Elle devait affronter son père et sa décision, et expliquer ses motivations. Mais, Haldir, apercevant sa fille de cœur de retour, fut tellement soulagé qu’il se dirigea vers Cliolyn et l’enlaça comme rarement.

- Par tous les Valars, tu es saine et sauve, ma chère enfant, j’ai eu si peur. Excuse-moi pour ma réaction d’hier, mais avoue que tu nous as plus que … déconcertés, lui dit-il.

- Je suis désolée, Ada, je ne souhaitais aucunement te causer de la peine ; je me suis sentie comme prête au changement que je sentais, et …

- Elle a donc tout naturellement coupé ses cheveux et décidé de faire une tresse sur le côté, là où d’autres se seraient jetées sur leurs lits en pleurant !! rit Hildris de sa blague. Il se tut immédiatement face au regard sérieux de leur père et prit la décision de rentrer les chevaux aux écuries pour leur repos.

Haldir en profita pour proposer à sa fille une petite balade.

- Tes visions traduisent la réalité, ma fille, commença t-il. Le mal se réveille, et tu l’as ressenti. Car malgré la magie, aussi pure que puissante, qui vit en toi, ton ascension est liée à celle de ce Mal. Plus il va grandir, plus tu devras lutter pour maîtriser tes pouvoirs. Un long soupir suivit ses révélations.

- Que veux-tu dire par là, Ada ? La prophétie ne doit-elle pas se réaliser avec la guerre de l’Anneau ?

Car Cliolyn était née le premier jour du printemps, jour où le prophète avait été pris d’une vision qui avait scellé son destin. Le joyau du roi fera tomber le Seigneur des ténèbres pour toujours. Cette simple phrase avait suffi à faire envoyer le seigneur des neuf, sous le contrôle total de Sauron, pour achever la vie de ce joyau qui risquait de tout compromettre. Car tous avaient déduit que la prophétie était liée à la naissance de Cliolyn. La jeune femme était protégée en Lothlorien, mais cela n’empêchait pas le Mal de la déranger, comme l’autre soir, dans des visions aussi désagréables que douloureuses.

- C’est exact, Clio, l’anneau unique ayant été retrouvé, ta destinée est devant toi désormais, débuta alors la Reine des Elfes, Galadriel, qui avait surgit d’entre les arbres. D’un sourire pouvant tous les rassurer, comme à son habitude, elle se tourna alors vers Haldir :

- Tu savais que ce moment arriverait, elle est de plus en plus forte, elle est notre espoir.

Haldir sortit de ses pensées, mais la contraction des muscles de son visage, certes toujours aussi jeune que pouvait s’en rappeler Cliolyn, lui donnait l’impression qu’il avait pris tant d’années en si peu de temps.

- Le mal s’est reveillé, avoua t-il, nos frontières sont de plus en plus fragiles, les orcs peuplent de nouveau la Moria, et le danger se rapproche.

-Dis-lui, Haldir, l’encouragea Galadriel, elle est en droit de savoir.

Cliolyn ne pouvait s’empêcher d’alterner son regard entre les deux elfes ; bien qu’elle puisse lire dans les pensées, les deux personnes qui lui faisaient de telles révélations étaient impénétrables malgré son pouvoir.

- Une compagnie a quitté Fondcombe, il y a trois jours, et nous sommes désormais persuadés qu’elle se dirige vers la Lothlorien. Ce soir nous réaliserons une surveillance renforcée, et nous devrons nous assurer que leur venue n’affecte pas notre sécurité, annonça enfin Haldir. Ta sécurité, finit-il par dire après une pause.

A travers le regard plein d’amour et de tendresse que lui portait celui qui l’aimait et qui l'avait élevée comme un père, au même rang que ses vrais fils, elle comprit.

- Et il est à la tête de cette compagnie, souffla Cliolyn.

Les deux elfes, qui vivaient d’une affection toute particulière pour la jeune femme, ne purent contredire sa révélation. 


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?