Une Vie Entre Deux Océans par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Romance / Action

10 Déception

Catégorie: G , 2182 mots
0 commentaire(s)

6 mois après le retour en Suède



ALICIA POV


J'ai des contractions depuis ce matin, je suis allée chez le médecin mais il m'a renvoyée, impuissant. Il m'a seulement dit de ne pas m'inquiéter car même si des contractions dès le septième ne sont pas banales, il n'y a presque aucun risque. Quand Erik rentre et qu'il me voit dans la salle de bain, pliée au-dessus des toilettes, en train de vomir de la bile, il rentre dans une colère noire :

- Que t'a-t-il dit chérie?!

- Rien, il ne peut rien faire.

- Tu as vu l'état dans lequel tu es?

- Oui merci.

Soudain une douleur vive me prend au ventre et je hurle de douleur. Erik se précipite vers moi et m'emmène dans la chambre, soudain, il s'écrie :

- Alicia, tu saignes !

Je crie et il me sert dans ses bras, il est impuissant et il n'aime pas cela :

- Alicia, qu'est-ce que je dois faire ?

Je n'en sais rien, je n'en ai aucune idée. Plus rien n'a d'importance à part la douleur que je ressens au niveau du ventre. Je me crispe de douleur et Erik me sert plus fort. Il me chuchote des mots de réconfort mais je sais qu'il a compris : je suis en train de perdre notre enfant. Il s'assoit derrière moi et commence à me masser le dos. Je me calme un peu mais la douleur et toujours vive. Je me laisse aller contre son épaule et laisse mes larmes couler. Il caresse mes cheveux et dit :

- Il faut que tu ailles à l'hôpital chérie.

- Non.

- Pourquoi ? Il faut être sûr que tu n'as rien. S'il-te plaît Alicia.

- Très bien, si tu veux.

Erik se lève et me prend dans ses bras. Il descend jusqu'au parking et me dépose dans la voiture, puis il m'emmène à l'hôpital. Je reste deux heures dans la salle d'attente des urgences. Erik me serre contre lui et me masse le dos. Une infirmière s'approche alors et nous informe qu'un médecin et près à me recevoir. Erik doit attendre à l'extérieur, je suis l'infirmière jusqu'à une salle lumineuse. Une femme attend devant la porte et m'aide à m'asseoir sur le lit d'hôpital. Elle se présente comme le médecin Johansson et demande :

- Votre mari est-il là ?

J'acquiesce lentement :

- Très bien. Elle se tourne vers l'infirmière. Dîtes-lui que cela prendra une quinzaine de minutes.

La femme en blouse blanche sort de la salle et le médecin reprend :

- A combien de semaine êtes-vous ?

- Trente-deux.

- D'accord, je ne vous apprend rien : vous êtes en train de faire une fausse couche. J'ai besoin que vous enleviez votre bas et que vous vous détendiez.

Je hoche la tête et enlève mon pantalon et mon sous-vêtement. Elle place un drap sur mes jambes et déclare :

- Vous êtes prête ?

- Oui.


ERIK POV

L'infirmière vient de repartir dans la salle de consultation, je suis donc seul et si Charles ne m'avait pas contacté au même moment, j'aurais probablement perdu mon sang froid et aurais sûrement fait sauter l'hôpital.

- Comment vas-tu mon ami ?

- Super, comme tu le constates.

- Toutes mes condoléances Erik.

- Merci Charles. Mais je m'inquiète pour Alicia, elle le voulait tellement cet enfant.

- Veux-tu que je vous rejoigne ?

- Si tu veux mais peux-tu prévenir le frère d'Alicia. Il s'appelle Edward Vikander et il habite près du commissariat de Stockholm.

- Très bien. L'as-tu déjà rencontré ?

- Oui, on se connaît bien maintenant.

Charles ne se manifeste pas pendant deux minutes, puis sa voix retentit dans ma tête :

- Voilà, c'est fait. Il a été surpris en m'entendant mais il s'en est vite remis. Il est en route et moi aussi. J'arrive avec Peter.

- D'accord, merci.

Charles me salue et sa voix s'éteint. L'infirmière revient dans la salle et m'emmène jusqu'à Alicia. Tout en saluant le médecin je la cherche des yeux et la trouve endormie sur un lit. La voir ainsi me calme et je m'approche d'elle pour prendre sa main. Le médecin s'approche et demande :

- Vous êtes le père ?

- Oui.

- Voulez-vous voir votre enfant ?

J'acquiesce et elle me montre une serviette dans un landau. Je m'approche et découvre le visage d'une petite fille. Ma vision se brouille et des larmes commencent à couler le long de mes joues. Je glisse mes mains dans le landau et prend ma petite fille dans mes bras. Je découvre son visage fin, ses cheveux couleur noisette et regarde ses petits yeux bleu océan, comme les miens. Je pleure toutes larmes de mon corps en tenant celui de mon enfant et quand enfin je me calme, la porte de la salle s'ouvre sur Edward. Il se précipite sur Alicia pour voir si elle n'a rien, puis il se tourne vers moi et remarque le petit corps dans mes bras. Il s'approche de moi et caresse la tête de l'enfant. Je lui tend le petit corps. Le médecin me demande de la suivre dehors et me demande une fois la porte fermée :

- Erik Lehnsherr. Je ne vous avez pas reconnu avec la barbe. D'ailleurs, cela vous va bien.

Je lève un sourcil interrogateur et elle continue :

- Je vous admire vous savez. Je suis aussi une mutante, je soigne les gens. Quand votre femme est…

- Nous ne sommes pas marié.

- … Ah ! Et bien quand votre, euh, petite amie est arrivée, j'ai reconnu une malformation des trompes. Je peux soigner cela avec votre permission.

- Cette malformation est la cause de la fausse couche ?

- Oui.

- Alors je crois que la question ne se pose même pas, bien sûr que vous avez ma permission mais je préférerai lui demander de vive voix.

- Bien sûr.

Elle ouvre la porte de la salle de consultation et je m'approche d'Alicia pour la réveiller. Elle ouvre doucement les yeux et je lui demande si elle accepte la méthode du médecin. Elle répond tout de suite oui et tourne des yeux pleins d'espoir vers le docteur Johansson. Cette dernière pose ses mains sur le ventre d'Alicia et ferme les yeux. Ses mains s'illuminent et celles d'Alicia se resserrent sur les miennes. Je l'embrasse sur le front et la rassure. Le médecin enlève ses mains du ventre tendu d'Alicia et rouvre les yeux :

- Voilà, j'ai terminé.

Alicia tourne la tête vers son frère et détaille le petit corps allongé. Edward lui donne la petite fille et elle éclate en sanglots. Je les sers toutes les deux contre moi et embrasse le front d'Alicia. Je la berce doucement et elle se calme peu à peu. Le docteur Johansson demande alors :

- Avez-vous choisi un nom ? C'est pour le certificat de naissance.

Je sais qu'elle dit certificat de naissance pour ne pas dire de décès. Je m'apprête à lui répondre que nous n'avions pas choisi de nom mais Alicia me devance :

- Lucy. C'était le nom de ma grand-mère. Tu veux bien Erik ?

- Oui, j'aime bien. Va pour Lucy.

- Voulez-vous choisir un deuxième et un troisième prénom ?

Je me tourne vers Eddy et lui demande de choisir un des prénoms. Il choisit Gerda, du nom de leur autre grand-mère. Alicia me prononce alors le prénom Nina. Je la regarde et elle m'explique que Charles l'a contactée, elle lui a demandé de choisir un prénom et il n'a pas hésité une seule seconde : Nina. J'accepte donc ce prénom et nous inscrivons les trois prénoms de notre petite fille.

      

Prénoms : Lucy, Gerda, Nina

      Nom : Lehnsherr / Vikander

      Sexe : Féminin

      Date de naissance : 31 mai 1985

      Lieu de naissance : Stockholm, Suède

      Date de décès : 31 mai 1985

      Lieu de décès : Stockholm, Suède


   Nom et prénoms de la mère : Vikander Alicia, Freja, Ofelia

   Date de naissance de la mère : 3 octobre 1958

   Lieu de naissance de la mère : Göteborg, Suède

   

   Nom et prénoms du père : Lehnsherr Erik, Magnus, Maximilien

   Date de naissance du père : 2 avril 1930

   Lieu de naissance du père : Heidelberg, Bade-Wurtemberg, Allemagne


Je remplis chaque case du formulaire car je vois bien qu'Alicia n'a pas la force de le faire. Je tend le papier au médecin qui s'étonne de ma date de naissance mais ne dit rien. Elle le range dans un dossier et prend le corps de notre petite fille. Elle l'emmène et nous dit que nous pouvons sortir. Elle nous appellera dès le lendemain pour s'occuper des détails. Elle s'occupera du corps de la petite fille. Alicia se lève difficilement et je la soutiens du mieux que je peux. Je remercie le médecin et nous sortons. Edward emmène Alicia jusqu'à sa voiture pendant que je signe les papiers de sortie. Je les rejoins au parking et monte dans ma voiture. Je suis Eddy et m'apprête à sortir du parking quand Peter surgit sur le siège passager. Les pneus émettent un crissement strident alors que je freine subitement :

- Putain Peter ! Ne fais plus jamais ça !

- Désolé papa.

Je soupire mais me calme en voyant le visage désolé de mon fils :

- C'est pas grave. Bonjour Charles. Dis-je remarquant mon ami sur le siège arrière.

- Bonjour Erik. Encore toutes mes condoléances.

Je redémarre et répond :

- Merci.

- Papa, c'était une fille ou un garçon ?

Sa voix enfantine me fait penser à un petit garçon inquiet mais c'est bien mon fils de trente-deux ans qui se trouve près de moi :

- C'était une petite-fille.

Il baisse la tête et demande :

- Vous lui avez choisi un prénom ?

- Lucy. Elle s'appelle Lucy, Gerda, Nina Lehnsherr Vikander.

- C'est joli.

- Oui mais tu sais, je n'ai choisi aucun de ces prénoms. Alicia a choisi le premier, Eddy a choisi le second et le troisième a été choisi par Charles.

- Nina. Dit-il en se tournant vers le professeur. Le plus beau prénom des trois.

Charles sourit. Nous arrivons au bas de l'appartement au même moment. Je me gare et sort rapidement de la voiture pour aider Alicia. Elle s'est endormie dans la voiture, je la porte donc jusque en haut et l'allonge sur notre lit. Charles, Eddy et Peter m'attendent dans la cuisine. Charles demande si quelqu'un a faim, je ne m'étais pas rendu compte à quel point j'étais affamé à cause de l'adrénaline. Maintenant qu'elle est redescendue, mon ventre exprime bruyamment son mécontentement. Peter prépare donc un plat en quelques secondes et nous nous mettons à table en laissant un petit quelque chose pour Alicia au cas où elle se réveillerait. Nous mangeons en silence et je vais me coucher très rapidement. Je laisse Eddy préparer les lits pour la nuit et serre Alicia contre moi. Elle se réveille et se tourne vers moi :

- Qu'est-ce qu'on va faire Erik ?

Je réfléchis une seconde et répond :

- On va se marier et je vais te faire un enfant, le plus bel enfant que l'on peut imaginer, qui t'aimera infiniment tout comme je t'aime. Je te promets que je t'aimerais autant que possible, comme Lucy l'aurais fait si elle était avec nous.

Alicia se presse contre moi alors que j'énonce le nom de notre enfant défunt. Elle m'avoue alors :

- Je ne pourrais pas aller à l'enterrement, je n'en ai pas la force Erik.

- Bien sûr que tu peux le faire, fais le pour elle chérie.

Elle acquiesce et j'embrasse son front. Elle se rendort et je remarque des larmes qui tombent sur son oreiller. Je ne l'ai jamais vu aussi triste et je prie, je promet que je ferais tout pour que je ne revois jamais ce visage triste.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?