Mass Effect : Un nouveau Shepard par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Aventure / Science-fiction

1 Prologue : Un problème de nom

Catégorie: T , 2410 mots
0 commentaire(s)

Sonnée, un lourd bourdonnement dans les oreilles. Immobile, allongée, aveugle, le nez et la trachée bouchées, perdue, dans l'impossibilité de respirer. Du bout des doigts, l'air ambiant, chaud, sec est palpable. Un œil arrive a s'entrouvrir, mais rien n'est perceptible, juste des points de lumière sur le fond noir le plus obscure. De violentes secousse et un bruit ahurissant viennent s'ajouter a se décor macabre. Alors que la vision sombre, donne peu a peu de la place a un grand voile flou, le bourdonnement se transforme rapidement en un bruissement métallique assourdissant, soudain une aura lumineuse éclaircie les alentours, le vacarme s'estompe, et le néant se répand.


En sueur, essoufflée, dans sa cabine, allongée sur sa couchette, tout est calme autour, en tournant la tête, le réveil sur la table de nuit, indique "00h28" heure terrestre, "26 juin 2203," à côté une photo d'elle et sa mère, au grand défilé militaire fêtant et honorant les 10 ans de la victoire face aux Moissonneurs. Elle s'assoit sur le bord du lit, le sol est glacé, elle se lève se rapproche du miroir de la salle de bain, puis se regarde, les yeux vides et fatigués, sur les côtés des photos sont collées retraçant les moments importants de sa vie, une d'entre elles immortalise le premier tournois de full-contact qu'elle a remporté a l'âge de 15 ans, une autre où elle bat le record au stand de tir pour la troisième fois, et une autre où elle est nominée major de sa promotion à l'école militaire du programme "N8", l'institut Anderson. Sur toutes les photos elle est avec un garçon, avec qui elle forme un duo hors paire, quelqu'un qu'elle connait parfaitement, puisqu'ils ont grandit ensemble, du berceau, à l'école, en passant par les formations militaires N8, ils sont inséparables, il s'agit du petit fils du défunt Amiral Hackett. Harris Steven Hackett, orphelin suite a la guerre, ils sont élevé ensemble comme frère et sœur. Il est pilote de chasse et elle est dans l’infanterie légère.

Sur la gauche, un blouson en cuir est accroché au mur, il y a un nom dessus, " K.Shepard", elle l'attrape, l'enfile, puis sort de sa cabine, en cherchant le sens et l'origine de ces visions cauchemardesques, qui la hante depuis plusieurs mois déjà, elle monte au pont supérieur et se dirige vers le réfectoire, elle s'assoit a la table la plus proche de l'écran qui simule le vide spatiale, qui fait office de baie d'observation. Les yeux plongés dans les étoiles, tourmentée, elle ne fait plus attention au monde qui l'entoure. Steven entre dans le réfectoire et l'aperçoit.

_Qu'est ce que je vous sert Lieutenant ?! dit il ironiquement. Ou laaa, c'est pas la joie !

_"Stevi" ! répond elle surprise. Si si ça va, problème de sommeil c'est tout !

_Raconte moi tout, encore ces cauchemars ?! répliqua t'il en s'assoyant en face d'elle.

_C'est de plus en plus intense, et de plus en plus régulier, j'ai pas fait de nuit complète depuis une semaine ! dit elle en se frottant les yeux.

_Et bein heureusement que je suis là, et que je suis génial sœurette ?! il sort un flacon de médicament. Tiens prends ça, deux cachés avant de dormir, tu m'en dira des nouvelles...

_Ce sont des cachés pour "Varrens" ! Et c'est pour traité le rhume ! dit-elle en lisant les inscriptions sur le flacon.

_Ah bon !? Pourtant on m'a assuré que ça marchait aussi pour les insomnies...

_T'es vraiment naze ! répliqua t-elle en se levant et regardant par la baie. Je veux partir ! dit-elle tout bas. Je vais demander ma mutation dans l'unité N8 anti-pirate sur la frontière Terminus !

_Attends attends là... Quoi ?! interrogea t-il étonné.

_J'en ais ras le bol des rondes, des exercices de tirs et des simulations de combat ! s'exclama t-elle les mains sur la tête. Je veux de l'action, de la vrai ! Ça fait deux ans qu'on patrouille ici, et si il y avait quelque chose on le saurait.

_Notre mission consiste a dissuader tout ennemi éventuelle de tenter des activités illégale dans le secteur !

_Je connais très bien l'objectif de notre mission ici, merci ! répond-elle agacé. Je veux être au cœur de l'action c'est tout.

_Je sais que tu veux faire tes preuves, et tu en auras bientôt l'occasion, mais tu as encore quelques points a régler, et des défauts a combler...

_Qu'est ce que tu racontes ! Je suis une Shepard, je suis la meilleur combattante de se rafiot et de toute cette flotte, ma place est sur le front ! Répliqua t-elle bouillonnante en s'appuyant sur la table.

_Ecoute sœurette ! Accorde toi encore un an, le temps de te perfectionner, OK ?! dit-il en se levant et en lui attrapant les mains. On connait tous tes capacités, mais je suis sûrement l'un des seuls a connaître ton sale caractère et tes méthodes... comment dirais-je, peu auto-protectrice, et bourrins digne d'un Krogan ! J'ai toujours l'espoir que tu m'écouteras un jour. Bon, ma pause est terminée, à tout a l'heure. Il l'embrasse sur le front puis s'en va.

Keira s’apprêtait a retourner dans sa cabine, quand soudain, Tera et d'autres membres de son unité entre a leurs tour dans le réfectoire. Tera est une très vieille connaissance de Keira, mais leurs relations n'ont jamais étaient amical, elle a développé un certain complexe vis a vis de notre héroïne, qui s'est changer en rivalité, puis en véritable haine. De très nombreuses altercations majoritairement violentes ont éclatées par le passé, et tout porte a croire que ce n'est pas terminé. Jalouse du tapage médiatique autour de Keira, depuis sa naissance, "la fille du grand SHEPARD", tous les feux des projecteurs sont braqués exclusivement sur elle, et toutes ses réussites. Tera est orpheline à cause de la guerre, comme énormément d'autres enfants sur Terre, et elle n'a de cesse de vouloir surpassée, et humiliée Keira, dans tous les domaines, mais cela ce conclue toujours par une égalité parfaite. Tera l’aperçoit et s'approche le visage ferme.

_Alors, "SHE-PARD", on se la coule douce, on n'a pas de corvée a faire ?! dit-elle ironiquement en tournant autour d'elle. Mais non, la fille du héro qui a gagné la guerre a lui tout seul, n'est pas faite pour des tâches aussi ingrate !

_C'est vrai que t'es meilleur pour le ménage que pour le combat, rappelle toi de la dernière fois, tu étais allongé là a regarder le haut du ring suite a mon uppercut droite ! répliqua t-elle d'un ton arrogant.

_Fais gaffe, j'ai pas oublier ce coup en traître que tu m'as mise, je t'ais promis que tu le paierais, et se jour approche ! s'exclama t-elle menaçante, les yeux dans les yeux.

_Ah oui, ce fameux coup en traître, que tu t'ais trouvée pour justifier ta vie d'éternelle second ! Et la j'imagine que tu viens avec tes petits copains pour qu'ils te ramassent dans une minute, lorsque je t'aurais étalé comme d'habitude ?! répond elle brusquement.

La tension est montée d'un coup dans le réfectoire, elles se regardent fixement, a quelques centimètres l'une de l'autre, une bombe a retardement n'attendant qu'un "clic" pour exploser.

_Je vais tellement amochée ta sale gueule, que ta putain de mère ne pourra plus jamais te reconnaître !

_Tiens, en parlant de ça, je crois que ma mère a éclaté la cervelle de ta mère "Zombi-fiée"...

A ce moment très précis, tout bascula, Tera assène un terrible coup de tête, qui fracture le nez de notre héroïne, qui réplique par un crochet du droit dans la mâchoire, enchaîné d'un crochet au foie, suivie d'une autre droite mais celle-ci est parée, et son adversaire riposte avec un front kick au niveau de l’intérieur du genou, et qui profite du déséquilibre, pour la plaquée au sol, Keira qui est moins efficace au sol que Tera, est désavantagée et subit, alors qu'elle allais recevoir une terrible clé de bras, un officier supérieur qui a vue la scène se dérouler intervient et met un terme aux hostilités, elles sont immédiatement emmenées dans le bureau du Commandant.

_C'est pas terminé, je vais finir ce que tu as commencé ! dit-Keira en essuyant le sang qui coule de son nez.

_J'attends que ça pétasse...

_LA FERME TOUTES LES DEUX ! s'écria l'Officier, en toquant à la porte du bureau du Commandant. Mon commandant, je vous amène ces deux là qui se sont battue au réfectoire...

Le capitaine se retire, les laissant avec le commandant. Elles sont au garde a vous, a un mètre du bureau où est assis le Commandant Marcus Levarm. Il les regarde, consulte attentivement leurs dossiers le visage fermé, énervé.

_Lieutenant Shepard, je dois avouer que mon ressentit vis à vis de la situation est mitigé, entre la surprise de vous voir ici, et l'incompréhension de tels actes venant de vous, vous qui portez un nom si prestigieux. Vous devriez avoir honte de déshonorer votre nom et de gâcher de telles capacités et aptitudes, avec un dossier chargé d’antécédent ?! Insubordination à répétition, manquement au devoir, bagarres, et j'en passe... Il se lève et s'approche d'elle. Je ne sais pas ce qui m'empêche de vous mettre à la porte, vous, et votre punching-ball préféré.

Oui parce que vous aussi, Lieutenant Zicander, votre dossier pourrait peser le poids d'un cuirassé. Vous êtes mise a pieds, toutes les deux, en attendant la réponse de l'amirauté, je dois avertir l'Amirale Williams, c'est bien votre mère Lieutenant, je suppose qu'elle sera ravie de mon rapport. ROMPEZ !

Elles sortent du bureau, sans dire un mot, sans même se regarder, mais une fois la porte franchie puis fermée, Tera se tourne vers Keira et dit.

_Tu peux toujours aller pleurnicher dans la robe de maman, pour éviter les problèmes !

Et Keira lui saute dessus aussitôt, l'attrape sous le bras et derrière la nuque et lui assène un violent coup de genou dans le ventre, avant lui écraser la tête sur le mur derrière elle à deux reprise, désemparée et sonnée, son adversaire subit un enchaînement de coup sans pouvoir riposter. Le Commandant entend le vacarme du combat, et sort pour intervenir, mais des somations verbales ne suffisent pas pour extirper Keira de sa fureur, alors il s'approche et essaie de s'imposer physiquement, et c'est a se moment là, que tout bascule, en tentant de la saisir, il se prend un coup de coude réflexe dans le nez. Il s'écroule par terre, le visage en sang, notre héroïne vient à peine de se rendre compte de son erreur, les gardes interviennent et la mette aux arrêts, quelques heures plus tard elle apprendra qu'elle sera traduite en cour martiale, sous les quinze jours.


(Quinze jours plus tard, dans une salle d'attente du tribunal militaire de Londres, à quelques minutes de l'ouverture du procès)


_Tu en a fait des conneries dans ta vie, mais là... est ce que tu sais dans quelle merde tu viens de te fourrer ?! s'exclama Steven, légèrement exaspérer.

_Qu'est ce que tu fais là, Stevi ? répliqua t-elle tourmentée, agacée.

_Je suis venu défendre ta cause ma fois, et je suis bien le seul. Maman ne présidera pas cette cour et elle n'y participera pas non plus... je te dit, ça va être compliqué, ils veulent ta tête sœurette ! Le commandant Levarm, Tera, le sergent instructeur Moud de l’académie, et le mec à qui ta mis une raclée dans se bar pété en centre ville, on était en troisième année, tu t'en souviens ?! Bein il est là aussi, lui et une vingtaine d'autre personne que t'as du mettre en rogne.

_Qu'ils aillent tous se faire foutre ! Eux et leurs discours à la con sur l'honneur et le nom que je porte... bande de connard ! Et maman, elle est même pas venue me voir une fois...

_Ouais mais, il faut la comprendre, c'est compliqué pour elle aussi, je crois qu'elle connais le sort qui t'es réserver, et je pense savoir aussi, et j’espère sincèrement me tromper.

Un garde entre dans la pièce, le procès va commencer. Keira est présentée devant trois amiraux de l'Alliance, l'Amiral Ashley Williams commandante des forces de l'Alliance Interstellaire, ne pouvant pas y participer, c'est l'Amiral Benedict Sullivan, le commandant de la 5e flotte, qui a pris sa place. Les faits et le déroulement de la scène sont présentés point par point, le jury délibère, et la sentence est dévoilée. L'amiral Sullivan se lève et dit.

_La cour martiale ne pouvant que condamné les exactions commises par l'accusée, je site le Lieutenant Keira Lise Shepard, lors de l'incident, qui s'est déroulé sur le Croiseur SSV Buenos Aires, quinze jours plutôt, où elle aurait provoqué deux bagarres avec coups et blessures sur un autre officier, ainsi qu'un coup porté au visage de son Officier supérieur, le Commandant Marcus Levarm, lui causant un important dommage physique, et aussi une très grave atteinte au code d'honneur de l'uniforme auquel elle a juré respect et fidélité. Sans prendre en compte les nombreuses fautes commises par le passé, la cour vous déclare coupable des fais qui vous sont attribués, et vous condamne a 24 mois de suspension, durant lesquels vous ne pourrez pas porter l'uniforme, jouir de la liberté de circulation dû aux soldats de l'Alliance, porter des armes, et avoir accès à quelconques infrastructures militaire, elle vous condamne également à payer une amende de 500 000 crédits standard, ainsi qu'à la destitution définitive de vos galons militaires, et la sentence s'applique immédiatement. La cour est levée...

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?