Le Dogue d'Eire, T1, Les Egarés par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Continuation / Surnaturel / Romance

7 Un nouveau joueur rejoint la partie

Catégorie: G , 3272 mots
0 commentaire(s)

Si les amphithéâtres avaient eut moitié moins d'élèves et deux fois plus de place, Seth aurait toujours autant l'impression d'être enfermé. Plus ça allait, moins il supportait ces heures de cours interminables. Et pour ce cours-ci, personne ne pouvait le distraire : Tara avait une heure de littérature antique, ou de latin, et Gwaine n'avait pas daigné de se présenter à ce cours-ci.

Un lourd soupir s'échappa des lèvres du brun alors qu'il essayait en vain de concentrer son regard sur la femme d'une quarantaine d'année qui se trouvait au centre de la pièce. Mais ce fut peine perdue, son regard retomba automatiquement sur sa feuille couvert de dessins plus ou moins réalistes et plus ou moins sanglants. 


Parmi eux se trouvait un croquis assez bien réalisé d'un champ de bataille médiéval plutôt normal si on excluait un dragon qui survolait la scène, une sorte de gros chien entrain de dévorer à moitié un chevalier aux emblèmes sombres et un personnage entouré d'une aura grisâtre.

Autour de ce croquis sanglant s'alignaient quelques portraits. Parmi eux, Un visage de face à peine esquissé au rictus mauvais semblant dévisager son créateur avec des idées de meurtre. A ses cotés était dessiné un portait bien plus précis, un buste de profil. Malgré l'absence de couleur autre que le dégradé de gris, le rendu était magnifique. Il s'agissait d'une jeune femme au regard tourné vers le vide, elle semblait jeune, peut être plus de vingt ans et avait de longs cheveux sombres ondulés. Un sourire à peine esquissé lui donnait un air amusé et secret. 


Seth jeta un regard intrigué à sa création. D'habitude, les portraits qu'il dessinait étaient ceux de personnes qu'il connaissait ou qu'il avait au minimum aperçut mais là, il n'avait aucune idée de qui était cette fille.


"-Joli coup de crayon." Lança une voix féminine.


Elle appartenait à sa voisine de droite, une jeune femme asiatique brune avec quelques mèches légèrement plus claires. Ses yeux étaient verts légèrement en amande. Vu son corps, elle aurait tout à fait pu jouer dans un de ces dramas coréens ou japonais.


"-Oh, euh... Merci." Fit Setenta en relevant le nez de sa feuille.


"-C'est en étude d'art que tu devrais être, pas en histoire." Poursuivit la jeune femme en observant le croquis.


Elle finit par en détourner le regard et son visage s'éclaira d'un large sourire :


"-Shin Arai, étudiante en psychologie et toi, tu es ?


-Setenta Moore, troisième année d'histoire." Se présenta le brun avec un air amusé.


"-Et je vois que tu as l'air tout à fait prit par le cours." Ironisa l'asiatique.


"-Toi aussi." Répliqua Seth en haussant les épaules, "D'ailleurs, que fait une étudiante en psychologie dans un cours d'histoire ancienne ?


-J'ai pris une option histoire, c'était ça ou physique." Répondit Shin.


Les deux étudiants poursuivirent leur discussion, Seth finit par apprendre que Shin était d'origine japonaise et qu'elle était en Angleterre que depuis peu de temps. Elle avait commencé ses études de psychologie car elle voulait pouvoir comprendre les gens sans qu'ils puissent lui mentir. 

La fin de l'heure arriva très rapidement, Shin salua l'autre étudiant et partit à son cours de physionomie. Seth attrapa ses affaires et sortit à son tour de la salle. Il jeta un regard à son téléphone pour vérifier son prochain cours.


"Légendes antiques... Qu'est ce qu'il va encore nous raconter cette fois ?" Soupira t-il en s'éloignant vers sa salle.


Un peu plus loin, Shin le regarda partir. Un sourire narquois étira ses lèvres. Elle n'était pas ici pour ça à la base mais cette histoire promettait d'être très intéressante... Si en plus de récupérer l'autre gamin, elle pouvait s'emparer d'autres créatures utiles...


§

Merlin sortit de son amphithéâtre, le sourire aux lèvres. Le cours dont il sortait était consacré à l'histoire gaélique et c'était plutôt amusant de voir un professeur de tout juste cinquante ans annoncer avec aplomb des faits complètement erronés. Il y avait certes quelques vérités par-ci par-là mais les erreurs restaient légions. 

Le brun jeta un regard à sa montre, les aiguilles indiquaient dix-sept heure trente. Il n'avait pas vu passer la journée, en même temps, il était difficile de faire attention à l'heure après avoir dépassé les mille ans. 

Il aurait préféré passer sa journée avec les autres mais tous avaient des cours différents, 'fin, Gwaine avait passé la moitié de ses heures de cours dans le quartier étudiant. Il ne les avait revus qu'à la pause, et encore, Maïa était resté avec des amis de son âge, et Tara n'était tout simplement pas venu. 


D'ailleurs, Merlin avait une mauvaise impression par rapport à cette étudiante. Il n'avait croisé son regard que quelques secondes mais les yeux gris aciers de la jeune femme lui avait donné une grande impression de froid. Le multi-centenaire était sûr de l'avoir déjà croisé quelque part mais il était persuadé que ce n'était pas pendant son... Ancienne vie.

Merlin haussa les épaules, il avait autre chose à faire que de partir sur un mauvais pressentiment. Kilgharrah lui avait parlé de créatures surnaturelles présentes sur le campus et rien ne prouvait qu'elles soient pacifiques, toutefois, rien ne désignait non plus Tara comme tel. Il balança sa sacoche en travers de ses épaules et sortit du bâtiment.

Dehors, le ciel avait déjà bien commencé à s'assombrir. Le sol humide et couvert de flaques témoignait de l'averse qui venait d'avoir lieu. Un vent froid soufflait, transperçant de part en part les manteaux des étudiants et de leurs professeurs.


"-Eh !" L'interpella une voix provenant du bâtiment administratif.


Le sorcier se retourna, derrière lui se trouvait Tara. Ses cheveux bouclés étaient attachés en catogan pour éviter de la déranger avec le vent. Sa veste humide prouvait qu'elle était sortie alors que l'averse sévissait encore.


"-Euh, oui ?" répondit le brun en la voyant arriver.


La jeune femme le dévisagea sans rien dire. Merlin grimaça, il avait l'impression que les yeux métalliques de l'étudiante le transperçaient et savaient tout sur lui. Ce qui l'aurait plutôt inquiété en d'autres temps et d'autres lieux. Mais les créatures et les sorciers ne couraient plus vraiment les rues, il n'avait donc aucune raison de se méfier.


"-J'm'en doutais... Je n'étais pas sûre que ce soit toi à la base... Et tu ne te rappelles apparemment pas de moi au vue de ta tête." Annonça t-elle sans ciller un seul instant, ce qui était pour le moins troublant, "Comment est-ce que c'est possible ? Tu es resté le même..."


Le sang du sorcier se glaça dans ses veines :


"-Désolé, je pense que tu dois faire erreur..." murmura t-il.


Tara leva les yeux au ciel.


"-Ne te moque pas de moi, tu veux ? J'étais assez vieille pour savoir ce que je voyais et m'en souvenir. Tu traînais toujours près du lac, j'passais devant tous les jours pour aller au collège ! Je suis même sûre de t'y avoir parlé." Poursuivit-elle.


"-Je ne me souviens pas de toi." Contra le brun en détournant légèrement le regard.


"-Le jour où je suis partie de Camelot, il y avait un truc qui flottait au dessus du lac. Un dragon doré qui semblait fait de fumée. Je ne crois pas aux coïncidences."


Cette fois, Merlin paniqua légèrement: il connaissait cette fille. Même si à l'époque elle n'avait pas de tatouages ou de piercings. En temps normal, ça ne l'aurait pas dérangé outre mesure de discuter avec elle mais pas maintenant qu'elle était devenue proche des autres. Il n'avait aucune idée de ce qu'une découverte précoce de leurs souvenirs provoquerait sur eux.


"-Tu as dut rêver, et puis, je n'ai jamais habité près de cette ville." Répliqua le multi-centenaire.


L'étudiante grinça des dents et attrapa le sorcier par son col pour le plaquer contre un arbre proche, à l'abri des regards.


"-Et ça, ça ne te dis rien ?" Lança t-elle en plongeant ses orbes anthracites dans ceux bleus marines de Merlin.


Sa cornée commença à s'obscurcir, passant d'un blanc normal à une couleur noire inquiétante. Le brun fronça les sourcils et la repoussa. Il jeta un regard aux alentours pour vérifier que personne n'avait été témoin du changement. Il tourna ensuite ses yeux furieux vers la jeune femme :


"-Tu es complètement folle ?! Imagine ce qu'il se serait passé si on t'avait vu !"


Un sourire ironique apparut sur le visage de Tara, sa cornée repris une teinte claire.


"-Au pire, j'aurais raconté une histoire de tatouage oculaire. C'est douloureux et indélébile mais ça existe." Dit-elle sur un ton railleur, "Si tu m'expliquais tout maintenant ?"


"-Je n'ai rien à t'expliquer." Coupa le sorcier.


"-C'est vrai, si l'on oublie une apparence qui n'a pas changée depuis quasiment dix ans, un dragon de fumée qui flotte au-dessus d'un lac réputé pour abriter des fées et une connaissance remarquable de tout ce qui n'est pas censé exister." Répliqua la brune.


"-Ce n'est rien qui te regarde, et puis, te connaissant t'as déjà ta petite théorie non ?" Ironisa Merlin avant de se mordre rageusement la langue devant le lapsus qu'il venait de faire.


"-Oui. Je pense que tu es un sorcier. Et que tu n'étais pas à Camelot pour rien. Merlin, sérieusement ? Tu avais largement le temps de changer de nom depuis." Répondit la jeune femme en souriant.


Le multi-centenaire leva les yeux au ciel, elle n'avait pas changé depuis leur rencontre, qui avait eu lieu il y a une bonne dizaine d'année déjà.


§

A l'époque, il revenait tout juste d'un voyage en orient et, quand il était retourné au lac, il y avait trouvé une gamine. Tara venait tout juste d'avoir treize ans et habitait à Camelot depuis même pas deux jours. Comme à son habitude, elle s'était débrouillée pour trouver un logement pas très loin d'une bibliothèque et d'un collège. Elle aurait dut se trouver dans l'un des deux mais ses pas l'avait guidé jusqu'au lac. 

Merlin avait tout de suite sut que cette adolescente n'était pas normale. Tout d'abord, il avait depuis longtemps fait en sorte que les humains ordinaires ne puissent pas s'approcher du lac et surtout, une aura sombre lui avait semblé entourer cette fille. Avec ses cheveux noirs et ses yeux gris-bleus, elle lui avait tout de suite rappelé Mordred, au début, quand ce n'était qu'un enfant qu'ils avaient protégé d'Uther. 

Alors qu'il essayait de s'approcher de Tara sans faire de bruit, celle-ci s'était mise à parler. Et pas de n'importe quoi. Elle avait raconté l'histoire quasiment complète des ruines et du lac mais ce n'était pas les récits pour enfants ou les soi-disant vérités que racontent les professeurs d'université... Non, elle s'était mise à parler de très vieilles légendes qui couraient déjà à l'époque où Uther Pendragon était roi. 


Elle avait mentionné l'ancienne religion, la chasse de la magie, le massacre du peuple d'Eire et même les dragons. Puis elle s'était redressée et s'était tournée vers lui avec un sourire amusé aux lèvres. Ses deux yeux quasiment complètement noirs si l'on excluait l'iris grise avaient fixé le sorcier pendant quelques instants avant de le saluer et de partir. 

Merlin l'avait revu quasiment tous les jours.

Le dernier soir de Tara à Camelot s'était mal passé. Elle avait dut courir dans les rues tortueuses de la vielle ville pour récupérer des affaires de secours et monter dans un bus en direction de Cardiff qui partait à vingt-trois heures tapantes. Bus qu'elle avait failli manquer d'ailleurs. 

Alors que le véhicule quasiment vide partait, elle avait aperçut quelque chose au dessus du lac. Personne n'avait semblé le voir à part elle. C'était un dragon doré scintillant. Et si elle avait retenu quelque chose de ses lectures sur les rois de Camelot, c'était leur symbole. Un dragon doré.


§

"-Puisque tu sais déjà tout, pourquoi me poser la question ?" demanda Merlin.


Son interlocutrice haussa les épaules :


"-Pour avoir confirmation. Pourquoi est-ce que tu es dans cette université ?


-Raisons personnelles que je t'expliquerai le jour où tu me diras comment est-ce que tu peux exister." Répliqua le sorcier.


Tara émit un claquement de langue agacée et recula.


"-Je vais juste supposer que tu as un lien quelconque avec les autres qui ne doit pas leur être révélé pour une raison X. Et, vu que tu ne m'as pas l'air mauvais, je ne vais rien leur dire, mais j'apprécierai de ne pas me tromper. J'commence à les apprécier ces idiots." Annonça t-elle.


Le brun secoua la tête: comme s'il avait envie de les blesser.


"-A un de ces quatre l'enchanteur !" lança l'étudiante en partant.


Merlin grommela un salut dans sa barbe et la regarda partir. Quelques secondes plus tard, la pluie se remit à tomber sur le campus.


§


Tara retira sa capuche et dénoua ses cheveux. Elle avait l'impression d'avoir traversé un océan en pleine tempête sans aucune autre protection que la capuche de sa veste. Elle essuya ses pieds sur le paillasson du hall de son immeuble avant d'en monter les escaliers. Elle aurait pu prendre l'un des deux ascenseurs qui desservaient le bâtiment mais ça aurait signifié de se retrouver coincé soit avec une dame, ses courses et ses gosses ou alors avec une grand-mère et un homme qu'elle soupçonnait d'organiser des paris illégaux. 

L'étudiante grimpa donc en courant les trois volées de marches qui la séparaient de son appartement. Elle chercha dans ses poches puis dans son sac pour récupérer un trousseau de clés surchargé d'accessoires comme un robot horloge, un sablier, un Yggdrasil et un chat porte bonheur. Elle ouvrit la porte de son logement et entra en refermant à clé derrière. C'était un appartement de cinq pièces comprenant deux chambres qu'elle partageait avec une colocataire. 


"-Je suis rentrée !" lança la brune en entrant dans la cuisine.


Aucune réponse ne lui parvint. Elle jeta un regard à l'horloge qui trônait au-dessus de la table blanche de la cuisine. Les aiguilles noires indiquaient vingt-trois heures.


"-Merde..." lâcha Tara en voyant ça.


Elle n'avait pourtant pas passé tant de temps au club... Elle n'avait eu le temps de faire que deux combats ! La jeune femme s'observa rapidement dans le reflet du four qui se tenait à sa hauteur. Un léger bleu à la mâchoire et sûrement quelques contusions et hématomes sur le reste de son corps qui se feraient un malin plaisir de se rappeler à elle le lendemain. 

Elle était la seule fille présente ce soir et ça se sentait. D'habitude, elles étaient au moins deux mais plus ça allait, moins de candidats « novices » décidaient de s'inscrire au free-fight. Ça ne dérangeait pas trop Tara, plus ses adversaires étaient expérimentés plus elle le devenait elle-même. C'était autre chose que des bagarres de bar.


Un cri retentit dans l'une des chambres, rompant le silence de l'étage. Tara entendit les protestations de leur voisin mais elle n'y prêta pas attention. Elle balança sa veste humide sur une chaise et se dirigea vers le frigo qu'elle ouvrit en grand. Elle attrapa une fiole remplie d'un liquide translucide. Elle prit ensuite un mug dans lequel elle versa de l'eau bouillante à laquelle elle ajouta une infusion d'herbes médicinale. L'étudiante emmena les deux récipients et entra dans la première chambre.

Celle-ci était plongée dans l'ombre à cause des volets clos et des rideaux tirés. La brune ne prit pas la peine d'allumer les lumières, elle voyait plutôt bien dans le noir. Elle posa les deux liquides sur la table de nuit avant de s'inquiéter pour l'endormie. Elle repoussa les couvertures sur le côté et posa sa main glacée sur le front de sa colocataire. Ce dernier était brûlant de fièvre.


"-Eh... C'est bon, c'est fini..." murmura t-elle en la réveillant doucement.


Malgré ces paroles rassurantes, la dormeuse se redressa brusquement, complètement paniquée, agrippant le poignet de Tara à s'en faire blanchir les jointures. De longs cheveux noirs ondulés encadrait son visage pâle strié de larmes et des cernes violettes entouraient ses yeux vert émeraudes agrandis par la peur.


"-Tout va bien, d'accord ? Tout va bien, tu es dans ta chambre, dans l'appartement, il n'y a rien ni personne qui puisse te faire du mal." La rassura l'étudiante en caressant ses cheveux sombres.


Pour toute réponse, l'autre la serra dans ses bras comme si Tara avait été une ancre.


"-Qu'est ce qu'il s'est passé cette fois ?" demanda cette dernière.


"-Je... Il y avait... Des morts... Je crois que j'ai..."-elle s'interrompit dans une nouvelle crise de larmes- "Je crois que j'ai fait du mal à beaucoup de gens..." répondit elle en s'écartant et en essuyant son visage.


L'autre jeune femme sourit d'un air contrit. Les cauchemars de sa colocataire étaient de plus en plus violents et terrifiants.


"-Je t'ai apporté ça." Avertit Tara en lui tendant la tasse fumante.


La brune l'attrapa :


"-Tu l'as déjà mis dedans ?"


L'autre secoua négativement la tête, elle prit le flacon et versa un peu du liquide transparent dans l'infusion. Elle fit ensuite glisser la fiole dans une de ses poches et se redressa.


"-Bonne nuit Morgane."


NDA


Et voilà! Morgane est entrée dans le game! De même qu'une nouvelle perso, Shin. Comme vous l'avez lut, celle-ci n'est pas dans l'université pour rien, elle est à la recherche de quelque chose et semble apparemment intéressée par Seth. Et pas uniquement pour les talents de ce dernier en dessin!

Passons au reste du chapitre, on peut voir que Tara avait bel et bien ses raisons pour réagir comme elle l'a fait dans le chapitre précédent. Reste à savoir pourquoi elle a dut partir de Camelot si précipitamment (surtout pour aller à Cardiff x"D) et pourquoi est-ce qu'elle connait si bien l'histoire des lieux. 


Qui plus est, on voit que le perso (toujours Tara donc) apprécie pas mal les sports de combat et qu'en plus de ça, elle s'y connait en herbes médicinales et autres mélanges. Sa colocation avec Morgane n'était pas prévu à la base mais je me suis dit que ça pourrait être... Intéressant.

Cette petite dernière semble d'ailleurs toujours sujette à des cauchemars comme elle l'était avant mais ces derniers sont (pour le moment) centrés sur son passé.

Je pourrais parler plus en détail des dessins de Seth mais je n'en vois pas l'intérêt, je risquerais de spoiler plus qu'autre chose.

C'est sur ces dernières paroles que je vous laisse !



0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?