Un Dernier pour la Route par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Humour

17 Chapitre 6 - Épilogue

Catégorie: T , 1836 mots
0 commentaire(s)

Plusieurs mois s’étaient écoulés. Combien ? Il n’en savait rien. Il avait arrêté de compter. C’était à nouveau l’automne, mais la Forêt Désenchantée conservait encore son vert glauque et sombre, où brillaient les yeux jaunes des créatures sauvages.

Maxime était revenu plusieurs fois dans la grotte de l’Arbre. À chaque fois, le rectangle lumineux du passage vers son monde avait surgi du tronc à son approche, comme pour le tenter, avant de disparaître aussitôt qu’il s’en allait. Cela ne se produisait que quand il venait seul ; les quelques fois où Twilight l’avait accompagné, rien ne s’était passé. La jeune princesse était autant rassurée de savoir qu’aucun poney ne pourrait ainsi se perdre par accident dans l’autre monde que contrariée de se voir privée de l’opportunité d’étudier un phénomène aussi exceptionnel.

Maxime, sans l’avouer, se sentait rassuré de savoir que le passage était toujours là. À chacune de ses visites, il ne manquait cependant pas d’adresser un grand bras d’honneur à l’Arbre en quittant la caverne. Il lui était toujours hors de question d’être redevable en quoi que ce soit à l’Harmonie ou aux Éléments. Il ne leur ferait pas le plaisir de devoir son retour dans son monde au bon vouloir d’un arbre magique.

Le miroir qu’avait emprunté Sunset était toujours au même endroit, à la cave, exactement là où ils l’avaient laissé. Twilight continuait à l’étudier, malgré les protestations de Maxime selon lesquelles mieux aurait valu l’emmurer et ne plus jamais en parler. Même si elle n’avait pas encore osé le faire, il était évident que Twilight avait l’intention de partir explorer elle-même le monde humain, un jour ou l’autre. Toute une aventure…

Sunset Shimmer, justement, était censée revenir aujourd’hui au château. Elle avait décidé de retourner vivre à Canterlot, où Célestia l’avait plus ou moins reprise sous son aile, cependant elle revenait de temps en temps à Poneyville, pour le plus grand bonheur de Twilight, qui la bombardait de questions sur le monde humain. Maxime se sentait presque vexé qu’elle ne les lui pose pas à lui. Cette fois, elle revenait pour une semaine. Comme à chaque fois, Maxime comptait s’arranger pour trouver de quoi s’occuper dehors. Ils n’étaient toujours pas à l’aise en face l’un de l’autre, malgré les efforts de la ponette. Du reste, personne ne s’inquiétait au sujet de Maxime ; il semblait naturellement doué pour trouver quoi faire en toutes circonstances, sans jamais cesser d’innover dans le grotesque ou le scandaleux.

Il y avait par exemple eu la fois où il avait voulu essayer lui-même l’amulette Alicorne et où le château avait failli brûler. Ou alors celle où il avait remplacé la couronne de Twilight par une fausse afin de vendre la vraie à un trafiquant d’art. Ou bien quand il avait voulu brasser sa propre bière dans la cave, ce qui avait obligé tout le monde à aller habiter chez Applejack pendant des jours à cause de l’odeur. Il y avait aussi eu cette visite de la délégation yack, au cours de laquelle il s’était fait passer pour le roi des humains. Il avait essayé de renverser Mme le maire pour se faire élire à sa place, avant de déclarer l’indépendance d’un bout de prairie en lisière de forêt et de s’en proclamer président. Il jurait que c’était par accident que le lapin de Fluttershy avait failli tomber dans sa casserole à plusieurs reprises. Il avait essayé de graver « fuck you » sur le trône de Pinkie, mais le cristal était trop dur. Il avait également tenté de vendre le Château de l’Amitié à Flim et Flam, qui avaient ensuite proposé à Twilight de le leur racheter. Personne n’avait été blessé quand il avait voulu tester l’arbalète qu’il avait fabriquée, par contre les traces de l’explosion de quand il avait mis pour la première fois en route son moteur à pétrole n’était toujours pas parties. Twilight avait craint le pire quand il avait mis Iron Will au défi de « venir se mesurer à lui, s’il l’osait », ou quand il avait vomi sur le prince Blueblood au grand gala équestre après avoir trop bu. On ignorait toujours qui avait fait ce dessin obscène sur la couronne de Célestia et qu’elle avait porté toute une journée sans le voir et sans que personne n’ose le lui dire, mais la présence de l’humain à Canterlot ce jour-là n’y était sans doute pas pour rien. On ne savait pas non plus qui avait envoyé cette demande de rançon pour Flurry Heart à Cadence, alors qu’elle était toujours dans son berceau. Twilight avait eu le bon réflexe de vérifier ce que Maxime comptait montrer aux élèves de l’école quand Cheerilee avait accepté de le laisser faire un explosé sur les coutumes alimentaires humaines, sans quoi Poneyville aurait compté une génération entière de poulains traumatisés. Le jour où il avait fallu l’emmener chez le dentiste pour une rage de dents restait gravé dans toutes les mémoires, aussi profondément que l’étaient les traces de griffes dans le mobilier du cabinet. Les oreilles de Rarity et d’Applejack avaient sifflé quand elles avaient entendu les chansons qu’il avait apprises à leurs sœurs et dont elles ne comprenaient visiblement pas toutes les paroles. Lorsque Zécora venait en ville, Twilight la voyait souvent échanger elle ne savait quoi en cachette avec Max, mais aucun des deux ne semblait voir de quoi elle parlait quand elle y faisait allusion. Même lorsque les Apple disaient ne plus avoir une goutte de cidre à vendre, Maxime arrivait à s’en procurer sans problème, et Granny Smith semblait devenir sourde à chaque fois qu’on abordait le sujet.

Quand Maxime arriva près du château, il détecta tout de suite l’odeur de gâteau depuis les fenêtres ouvertes de la cuisine. À chaque fois que Sunset revenait voir Twilight, Pinkie lui organisait une fête de bienvenue. Il ne prévoyait d’entrer que pour attraper un morceau de gâteau et une chope de cidre, qu’il irait ensuite engloutir ailleurs. Quand il arriva dans le salon, il fut surpris de le trouver plongé dans le noir, les lampes éteintes, les rideaux fermés. Il distinguait vaguement plusieurs paires de taches claires, comme des reflets dans de grands yeux équins. Dans une explosion de confettis et de serpentins, tout s’alluma.

- Surprise !

Maxime cligna des yeux. Ils étaient tous là, cette fois-ci. Twilight et ses amies, Spike, et même Célestia et Luna. Il fronça les sourcils.

- Vous pouvez ré-éteindre. Ce n’est pas elle, ce n’est que moi.

Un gloussement amusé secoua l’assemblée. Dissimulée par les autres, une des ponettes s’avança et leva la tête.

- J’ai eu droit à la même chose en arrivant, lui annonça Sunset, un sourire aux lèvres. Regarde.

Elle désigna le plafond, auquel pendait une banderole. « Joyeux anniversaire de retour », y voyait-on, ainsi qu’un portait clownesque de Sunset et de quelque chose qui ressemblait à… lui.

- Aujourd’hui, cela fait un an que Sunset est revenue à Equestria et que tu as décidé d’y rester, expliqua Twilight. On s’est dit qu’on pourrait fêter les deux en même temps.

Maxime cligna des yeux d’étonnement, puis promena le regard sur tous ceux alignés devant lui, les sourcils de plus en plus froncés. Les visages de Twilight et de Sunset se teintaient d’inquiétude. La licorne ocre inspira, la lèvre inférieure entre les dents.

- Euh… Il y a à boire, aussi.

Maxime croisa les bras, sans parvenir à retenir un rictus.

 

 

***

 

 

D’autres invités étaient arrivés entretemps. Quelques amis de jeunesse de Sunset avec qui elle avait renoué, Zécora, Thorax, et même Midnight Shadow, la batponette. Un tonneau de cidre avait été mis en perce, sur lequel Pinkie s’était aussitôt mise à danser. DJ Pon-3 – Maxime ne se ferait jamais à ce nom – s’était installé derrière les platines dès le coucher du soleil. À la grande surprise de tout le monde, c’était Célestia qui avait inauguré la piste de danse, rapidement rejointe par presque tout le monde.

Les cadeaux de Twilight et des autres princesses pour Sunset n’avaient étonné personne : des livres, des livres et encore des livres. Celui de Rarity non plus : des vêtements, des vêtements et encore des vêtements. Maxime avait lui aussi eu droit à de quoi compléter sa garde-robe. Seul le cadeau de Spike l’avait à moitié surpris : une autre figurine en forme de décapsuleur d’un super-héros poney.

- Tu peux commencer une collection, maintenant que tu en as deux, lui avait-il dit avec enthousiasme. Ils vont faire toute la série.

Maxime s’était forcé à sourire, avant de reprendre une chope. Thorax amusait la galerie en se transformant, Rainbow Dash et Midnight Shadow voltigeaient près du plafond et Pinkie engloutissait gâteau sur gâteau, comme un trou noir rose et sans fond. Vint le moment où Sunset s’approcha de Max, qui se tenait à l’écart, adossé contre une colonne.

- Désolée, je n’ai pas trouvé de cadeau.

- Moi non plus.

- Pas grave.

- Pas grave non plus.

Le chat s’était faufilé à travers la petite foule pour venir se frotter contre eux. Maxime le poussa du pied pour qu’il reste du côté de Sunset.

- Il faudrait vraiment lui trouver un nom, fit-elle remarquer.

Maxime resta coi. Sa chope était déjà vide. Sans rien dire, Sunset en fit léviter une pleine jusqu’à lui.

- On pourrait repartir, dit-il après y avoir plongé le nez. Quand on veut. Le passage est toujours là. On a qu’à y aller, et bon vent tout ça.

Il désigna du regard les poneys qui se déhanchaient sur la piste de danse, comme si tout Equestria s’y trouvait étalé. Sunset soupira.

- Oui, c’est vrai. Tu en as envie ?

Il reprit une gorgée, puis resta silencieux.

- Moi non plus, reprit la ponette.

Maxime but à nouveau, puis tous deux retournèrent se mêler aux habitants d’Equestria qui faisaient la fête, à ceux qui les avaient aidés, qui les avaient accueillis, avec qui ils vivaient.

Les leurs.

Leurs amis.

 

FIN

 

 

 


0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?