Eight Travelers par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Aventure / Amitié

19 Vers le nord-ouest

Catégorie: G , 5541 mots
0 commentaire(s)

Petite note que je trouvais amusante : Vous voyez, le chapitre que vous allez lire ? Eh bien, l’entièreté devant normalement servir d’introduction au chapitre suivant ! Oui, c’est un peu trop, même pour moi qui ait écrit de longs chapitres ^^’ (Je me rappelle du cauchemar d’écriture du chapitre d’Alfyn... Plus jamais ça, plus JAMAIS !!!). Bref, chapitre... Je ne dirais pas secondaire, car j’ai adorée l’écrire, et que j’en suis plutôt fière. Mais plutôt transitoire. Peut-être plus court, mais il montre clairement l’intérêt de cette fic : montrer comment j’ai vécu l’aventure et les interactions entre les personnages.

Bref, fin du pavé de la petite histoire amusante, et bonne lecture !

******************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************************

 

-Vainc Perchis est au nord-ouest d’Orsterra... Et à peine plus au nord de S’warkii. Affirme Cyrus

Le professeur montre un endroit bien précis sur la carte.

-Hey, c’est juste au nord de Raz de Remous ! S’écrie Tressa

-Cette route relie Raz de Remous à Diguedin. Reprend Cyrus

-Professeur... Cette route était fermée pour cause d’attaques d’hommes oiseaux, il y a quelques mois... Rappelle Ophilia

-Je sais, Ophilia. Je m’en souviens... Mais c’était il y a des mois, justement. Peut-être que ces attaques se sont calmées...

-Et de toute manière, nous sommes un véritable groupe de voyageurs. Affirme Primrose

-Et nous avons Olberic. Affirme Alfyn

-Je ne vois pas en quoi... Commence Olberic

-Vous êtes une légende, Sir Olberic. Votre présence a vous seule nous permettra de passer un hypothétique barrage. Reprend Cyrus

-... Vous n’avez pas tort. Avoue Thérion

-Je ne trouve pas cet argument rece... Tente Olberic

-Etes-vous en train de dire que nous devrons passer par Don des Flammes ? Souffle Alfyn

-Sourdeneige n’est pas juste au-dessus ? Demande Primrose

-Oui, mais il y a de violentes tempêtes de neiges, et un pic entre les deux villes. Nous ne pouvons pas passer par là. Affirme Ophilia

-Oh, voilà qui est bien dommage... Souffle Primrose

-En réalité, la seule route vers Sourdeneige et Nordbief passe par Vainc Perchis. Affirme H’aanit

-Ce n’est pas logique... Souffle Tressa

-C’est la nature, Tressa. Les dieux l’ont façonné ainsi. Répond Cyrus

Ophilia soupire profondément. H’aanit range alors la carte.

-Nous avons ou aller, alors. Direction le nord. Elle affirme

Linde grogne pour montrer son accord.

-Nous devrions arriver à Raz de Remous avant la nuit... Même s’il fait déjà très tard. Affirme Cyrus

-Allons dépêchons nous ! Reprend Tressa

Tressa redresse son sac, et avance de quelques pas.

-Quelle énergie, cette petite... Souffle Primrose

Primrose sourit, et murmure pour elle-même :

-Elle me rappelle mes belles années...

-Tes belles années ?

Primrose se tourne brusquement.

-Thérion ? Tu m’as écouté ?

-... Sans le vouloir, désolé. Il répond

Il avance un peu.

-Je vais te laisser tranquille, et oublier ça.

-...

Primrose laisse Thérion partir en avant, silencieuse.

-Dit moi, Primrose...

-Hum ?

Primrose se tourne. La prêtresse se trouve derrière elle. Ophilia sourit à la danseuse.

-Tu ne nous as pas dit pourquoi tu souhaitais aller à Sourdeneige !

-... C’est... Personnel, Ophilia. Répond Primrose

-... Tu ne nous fais pas encore assez confiance pour nous dire ?

Primrose reste en silence.

-Ce n’est pas grave, j’espère qu’un jour, nous en serons digne. Souffle Ophilia

-... Merci, Ophilia. Répond Primrose

Les deux jeunes femmes se sourient.

-Mais toi... Tu voyages avec H’aanit depuis des mois, mais tout à l’heure, avec Eliza...

-Ah oui, ça... Souffle Ophilia

Elle rougie légèrement.

-Pour être tout à fait honnête... H’aanit et moi ne sommes que des compagnons de circonstances... Et là où le professeur est très ouvert à toute forme de conversation, H’aanit... Est plus secrète, disons.

-Vous ne vous parliez pas ? Insiste Primrose

-Pas plus que nécessaire, non.

-Mais cela va changer, pour sûr.

Les deux femmes se retournent.

-H’aanit ! S’écrie Ophilia

-Vous parlez de moi ? Me voilà honorée ! Répond H’aanit

-Comme nous sommes honorées de te parler ! Reprend Primrose

H’aanit se place aux côtés d’Ophilia.

-Nous parlions de cette petite conversation, à Guet des rocs, au sujet d’Eliza. Affirme Primrose

-Oh, je vois...

H’aanit tourne légèrement la tête.

-Je suis navrée, j’étais si... Perturbée par la disparition de Maître Z’aanta que j’en oubliais de parler avec vous... Elle affirme

-Ce n’est rien, H’aanit. Je comprends parfaitement. Reprend Ophilia

-Merci. Tu es bien trop bonne, Ophilia.

Ophilia rit légèrement en réponse.

-Cependant, de quoi pouvons-nous parler, maintenant ? Demande Ophilia

-Je n’en sais rien... Un sujet vous intéresse-t-il ? Souffle Primrose

-Je dois avouer que je ne suis pas très à l’aise avec la conversation. Affirme H’aanit

-Ce n’est pas très grave, je peux t’apprendre, chère H’aanit. Reprend Primrose

-Vraiment ?

-Je pourrais avoir quelques cours aussi ? Je ne suis jamais réellement sortie de chez moi... Souffle Ophilia

-Aucun problème, ma chère prêtresse. Répond Primrose

Les trois femmes se mettent alors à parler gaiement.

-Tiens, regardez là-bas ! S’écrie Alfyn

Alfyn part un peu plus loin vers la montagne. Entre les roches irrégulières, une petite grotte se tient, discrète.

-Une grotte, ici ? Souffle Olberic

-Oui... C’est si étrange ? Insiste Alfyn

Cyrus réfléchit.

-A vrai dire, oui. Cette grotte n’apparait sur aucune carte...

-Mais... Regardez...

H’aanit s’approche de la grotte, et montre les roches formant l’entrée.

-Elles ne ressemblent pas à des roches normales... On dirait presque...

-Des colonnes ? Coupe Cyrus

Cyrus s’approche à son tour.

-Oui ! Des colonnes ! Il reprend

Il commence à mieux les observer.

-Elles doivent dater d’un âge bien antérieur... Je ne me souviens pas d’avoir vu cela dans mes livres d’histoires...

Il se penche encore.

-Peut être des ruines de Cornebourg...

-Ce n’est pas une bonne piste, Cyrus. Coupe Olberic. Je ne me souviens pas de cet endroit. De plus, le royaume de Cornebourg était plus au sud.

-Alors ces ruines... Doivent être bien anciennes... Reprend Cyrus

Il commence à avancer pour entrer dans la grotte.

-Bien. J’aimerais aller à l’intérieur, si ce n’est pas trop vous demander... Affirme le professeur

-Bien sûr que non, Professeur... Pour tout avouer, j’aimerais beaucoup y aller.  Souffle Ophilia

Ophilia s’avance, puis se tourne vers H’aanit.

-H’aanit ?

-Je suis bien curieuse moi aussi. Allons y. Reprend la chasseuse

Le groupe entier entre alors dans la grotte.

La grotte en elle-même est... Classique. Sombre, humide, rocheuse... Cependant, il y a une espèce de pont de pierre, juste devant eux, qui n’est clairement pas naturel.

-Quel curieux endroit... Souffle Ophilia

-Je suis parfaitement d’accord. Reprend H’aanit

Le groupe avance. Ils traversent le pont de pierre, et voient devant eux un escalier sombre et plutôt petit. Ils y montent, impatients. Au bout de cet escalier, deux statues de chimères les accueillent devant un autel. D’ailleurs, une espèce de trou sur le haut de la grotte fait que cet endroit est le seul endroit éclairé.

Sur l’autel se trouve un étrange symbole... Presque comme un motif pour médaillon, sans médaillon, et flottant comme ça dans les airs.

Cette chose ressemble trait pour trait à un bouclier, tourné de face, sur lequel on aura posé une épée.

-Qu’est-ce que cette chose est... Murmure Primrose

-Je n’en sais rien, voilà qui me rend bien trop confus. Affirme Cyrus

Cyrus s’approche de l’objet, et tente de le toucher, mais...

-Ah !

-Professeur ! S’écrie Tressa

Cyrus recule brusquement.

-Cette... Cette chose m’a brûlée !

Il gémit légèrement, mais la magie d’Ophilia lui fait rapidement retrouver ses esprits.

-On aurait dit que cette chose... Refusait que je m’en approche... Affirme Cyrus

-C’est étrange... Murmure H’aanit

Elle s’en approche à son tour.

-Je te déconseille de... Commence Cyrus

-Je...

Soudain, H’aanit entend... Quelque chose. Une voix étrange.

« Voyageurs.

Je suis Brand, la Lame Orageuse.

A vous, qui ont osés courageusement s’aventurer à cet endroit, j’offre le savoir des cieux. »

-H’aanit, qu’est-ce que tu fais ! Crie Ophilia

H’aanit écarquille les yeux. Elle est en train de toucher ce symbole ! Mais comment, H’aanit n’avait pourtant pas avancé ! ... Si ?

-Hein ? Mais je...

Mais soudain, des millions de lueurs bleues apparaissent partout dans les airs, éblouissant tous les voyageurs. Ils sont tous forcés de fermer les yeux.

Puis, la lumière disparait. D’un coup. Sans transition. Comme partant en poussière. Les yeux se rouvrent.

Et les membres du groupe ne savent ni comment réagir, ni quoi faire.

-Hein ? Je sens... du vent sur ma nuque...

La chasseuse place immédiatement sa main sur sa nuque.

-Hein ?

Elle recule sa main.

-Ou est... Ma tresse ?

H’aanit attrape ses cheveux, et les regarde.

-Mais... Une queue de cheval ?

Elle remarque alors enfin sa main. Elle porte un gant marron. Puis, elle regarde ses vêtements...

-Mais... Qu’est-ce qu’il s’est passé ! Elle s’écrie

Ses vêtements orange ne sont désormais plus. A la place, elle porte une armure grise, lui couvrant tout le torse. Elle porte aussi un pantalon gris clair, et des bottes noires. Sur ces vêtements, une tunique bleue en tissu, ressemblant étrangement à celle d’Olberic, couvrait son armure.

-Pourquoi... Pourquoi ai-je des vêtements différents !

Elle sent aussi un poids plus lourd dans son dos. Elle se dépêche de plaquer ses mains dans son dos, pour voir ce qui vient d’apparaitre, et en sort deux armes.

-Une... Une épée ? Une lance ? Mais...

Dans ces yeux, la confusion brûle. Elle se tourne vers les autres membres du groupe.

-Qu’est-ce qu’il vient de se passer ? Elle demande

-Est-ce que... Commence Cyrus

Cyrus se tourne vers l’autel.

-Y aurait-il un rapport avec...

-Je crois que... Ce dieu ancien t’a prêté son pouvoir... Souffle Olberic

-Hein ? De quoi est-ce que tu parles ? Demande Alfyn

Olberic soupire.

-H’aanit, aurait tu entendu cette voix, toi aussi ? Une voix grave, résonnant directement dans ton esprit...

-Oui ! Vous aussi ?

Olberic hoche la tête.

-De quelle voix parlez-vous ? Demande Tressa

-Vous ne l’avez pas entendu ?

Les autres membres du groupe secouent la tête.

-Mais alors... Pourquoi seulement moi et Olberic... Souffle H’aanit

Olberic s’approche de la chasseuse.

-J’ai senti... Une nouvelle puissance, moi aussi. Je crois que nous étions en face de Brand.

-Brand ? Souffle Cyrus

Il s’approche.

-Tu parle bien de Brand, le dieu guerrier ?

-Oui. Répond Olberic

Il serre les poings.

-On dirait qu’il nous a offert sa bénédiction...

-Quoi ? Une bénédiction ? Moi ?

H’aanit regarde l’épée qu’elle tient dans ses mains.

-Je n’ai jamais maniée d’épée de ma vie... Et encore moins de lance...

-Je pourrais t’apprendre. Affirme Olberic

Olberic sourit à la chasseuse.

-Vraiment ? Souffle H’aanit

-Oui, je n’aurais aucun problème avec ça. Vous pourrez m’en apprendre beraucoup, vous aussi. Affirme le chevalier

H’aanit sourit.

-Je vous remercie, vraiment.

Elle regarde encore sa tunique bleue.

-Je suis si confuse à ce sujet, si confuse...

Elle soupire profondément.

-Enfin... J’ai au moins mon arc... Et ma hache... Je ne suis pas totalement dépaysée...

H’aanit regarde Linde. La pauvre panthère ne semble même plus reconnaitre son amie.

-Désolée, Linde... J’ai bien changée.

-Roarr...

Linde s’approche de H’aanit.

-C’est incroyable comme tu es changée... Seulement avec des vêtements et une coiffure différente... Souffle Primrose

H’aanit se tourne vers le groupe.

-C’est tout aussi perturbant pour moi...

Elle secoue la tête. 

-Enfin, il me faut juste m’y habituer. Je ne vais pas m’arrêter ici, uniquement parce que j’ai... Eté choisie par un dieu ancien pour être une guerrière comme Olberic.

Elle soupire.

-Nous devrions reprendre la route.

-Oui, tu as raison. Affirme Ophilia

H’aanit, toujours légèrement perturbée, est la première à descendre l’escalier. Elle est rapidement suivie de tous les autres.

Ils descendent l’escalier, et sortent de la petite grotte.

-Bien... Repartons pour Vainc Perchis. Affirme H’aanit

-Oui. Répond Olberic

H’aanit sourit.

-En espérant que je saurais bientôt comment utiliser ce pouvoir.

 

Quelques heures plus tard

La nuit commence à tomber. Les voyageurs arrivent devant la route qui était censée être bloquée, à cause des attaques.

-Je ne vois personne, pour l’instant... Affirme Primrose

-Moi non plus. Reprend Tressa

-Seraient-ils partis ? Propose Cyrus

-Peut être... Murmure Ophilia

Le groupe s’avance encore.

-En tous cas, il n’y a ni hommes oiseaux, ni hommes tout court. Affirme Thérion

-Oui... Les attaques se sont peut-être calmées... Souffle H’aanit

H’aanit lève les yeux au ciel.

-Marchons encore un peu, jusqu’à trouver un endroit ou installer un feu de camp.

-Nous n’allons pas à Diguedin ? Propose Primrose

-Oh, eh bien...

Cyrus laisse s’échapper un soupire.

-Officiellement, je suis parti en voyage à la recherche d’un tome perdu, « Au fin fond de l’enfer ». Officieusement... Je suis plus ou moins banni.

-Oh, je vois...

Primrose soupire à son tour.

-Alors avançons ! Reprend Alfyn

Le groupe avance alors, la lune commence même à apparaitre dans le ciel. Cette route du Littoral est plutôt simpliste, et sans aucun danger apparent.

Sans oublier que des nombreux rochers, formant de petites cavités, bordent le chemin de sable.

-Nous pourrions-nous arrêter quelques part par ici ! Affirme Tressa

-Je pensais à cela, moi aussi. Affirme Cyrus

-Bien, arrêtons-nous là, alors. Reprend H’aanit

Elle s’approche de quelques rochers, formant une cavité suffisante pour tous les accueillir.

-Nous nous reposerons ici pour la nuit. Mettez-vous à l’aise. Cyrus, nous avons besoin d’un feu.

-Je m’en charge. Affirme le professeur

H’aanit prend quelques bouts de bois, trainant çà et là, et forme un petit tas que Cyrus s’apprête d’enflammer avec ses sorts.

-Voilà une bonne chose de faite ! Il affirme

-Bien. Qui reste éveillé pour monter la garde ? Demande Ophilia

-Je m’en charge. Répond Olberic

Olberic s’installe sur un rocher, à l’entrée de la cavité, et sort son épée. Il regarde attentivement devant lui.

-Ayez l’esprit tranquille, je veille au grain. Il affirme

-C’était inutile de le préciser, Olberic ! Je m’en doutais déjà ! Rétorque Tressa

Tressa dépose son immense sac sur un rocher.

-Je crois que j’ai bien fait de prendre mon grand sac ! Je viens de trouver un superbe oreiller !

-Tu n’as pas tort... Souffle Alfyn

Il soupire.

-Cela va être bien inconfortable...

-C’est un jour historique ! Première nuit directement dans la nature ! Répond Tressa

-Pour moi aussi... Murmure Alfyn

Primrose s’installe dans un coin.

-Ce n’est pas la première fois que je dors à l’extérieur ainsi... Mais je dois avouer que cela fait bien longtemps. Elle affirme

-Moi pas tant que ça. Rétorque Thérion

Thérion se place loin du feu, et ferme les yeux. Primrose lui sourit.

-Je m’en doute. Elle répond

La respiration de Thérion devient régulière ; il s’est déjà endormi.

-Etait-il si... Commence Tressa

-Être désagréable est épuisant, tu sais ? Coupe Ophilia

-Je ne peux pas vraiment savoir, je crois que je ne l’ai jamais été autant que lui... Répond Tressa

Elle sourit.

-Même si j’ai déjà fait plusieurs bêtises.

-Nous devrions essayer de dormir. Affirme H’aanit

Linde s’allonge près du feu, et se met à ronronner. H’aanit se place près d’elle, la queue de la panthère s’enroule même autour d’elle.

-Linde... Souffle H’aanit

-C’est adorable !

Ophilia rit légèrement.

-Mais et toi, Ophilia... Es-tu sure de... Commence H’aanit

-Ne t’inquiète pas, H’aanit. Je vais réussir à m’endormir. Coupe Ophilia

Elle sourit.

-Mais c’est bien aimable de t’inquiéter pour moi. Reprend la prêtresse

-Pour être parfaitement honnête, je sais que tu sais te battre, mais...

-Tu crois que j’aurais froid ?

-Non, je sais que tu es originaire de Don-des-flammes.

-Alors quoi ?

-... Je ne sais pas vraiment, tu ne dois pas avoir l’habitude de dormir dehors ainsi.

-Oh, H’aanit... Souffle Ophilia

Ophilia sourit.

-Je n’ai qu’a emprunté un peu du sac de Tressa ! Elle affirme

-Hey, et mon avis alors ? Souffle Tressa

-S’il te plait ?

-Evidemment, Ophilia !

Elles sourient toutes les deux. Ophilia se place alors aux côtés de la jeune marchande, et pose sa tête contre l’immense sac.

-Une petite place pour moi aussi ? Demande Cyrus

-Désolée, Professeur ! Le sac est plein ! Répond Tressa

-Mais...

-Non négociable !

Cyrus soupire profondément.

-Bien, je suppose que je n’ai pas le choix...

Il s’assoit dans un coin.

-Bonne nuit.

-Bonne nuit, professeur ! Reprend Alfyn

-Olberic, je prendrais le relais, lorsque tu seras trop fatigué. Affirme H’aanit

-... Très bien, H’aanit. Essaie de dormir, en attendant. Reprend Olberic

-Bonne nuit, tout le monde. Souffle Cyrus

-Bonne nuit ! Répond Ophilia

Et sur ce, le groupe entier ferme les yeux, et s’endort.

Une heure plus tard

Olberic soupire. Le groupe entier dort. Il entend même Alfyn ronfler... Quel apothicaire...

Il jette un petit regard vers le groupe. Il n’aurait jamais, jamais pensé voyager avec des personnalités aussi hétéroclites.

Mais il est plutôt satisfait. Il peut mettre ses talents à contribution, ainsi.

Il soupire profondément. Puisqu’il est seul, autant réfléchir...

Il est impatient d’aller à Vainc-perchis pour trouver ce Gustav. Il... En a presque besoin. Il ferme les yeux une seconde.

-Pourquoi est-ce que je me bats...

-Olberic ?

Le chevalier sursaute, et attrape son épée. Il la tend devant le nouvel arrivant.

-C... Calmez-vous, je vous en prie !

-Professeur ?

Olberic baisse son épée. L’érudit se trouve devant lui.

-Vous ne dormez pas ? Demande le chevalier

Cyrus secoue la tête.

-Je n’y arrive pas, hélas... Je n’arrête pas de penser que je suis devant la légendaire Lame Inflexible de Cornebourg, et que je ne lui parle qu’à peine.

Olberic sourit.

-Je ne suis qu’un homme.

-Vous êtes une légende. Rétorque Cyrus

Cyrus s’assoit près d’Olberic.

-A vrai dire... Avant de partir pour ce voyage, j’enseignais à mes chers élèves les guerres de clan des Basses plaines. Et j’ai mentionné Cornebourg...

-Oh, vraiment ? Souffle Olberic

Cyrus hoche la tête.

-Oui. Et je n’arrête pas de me demander... Comment un royaume si prospère a-t-il pu...

Des souvenirs reviennent dans l’esprit d’Olberic. Les soldats au sol, le roi mort, l’épée pleine de sang, Erhardt...

-Olberic ? Souffle Cyrus

-Oh, euh... Excusez-moi... Reprend Olberic

Olberic se met à tousser dans son poing.

-J’étais... Perdu dans mes pensées...

-Je suis navré de vous rappeler de mauvais souvenirs... Affirme Cyrus

-Ce n’est rien, vraiment.

-... Si vous le dites...

Un silence plutôt gênant s’installe. Pendant un long moment.

Puis, une espèce de cri résonne dans la nuit. Les deux hommes se redressent.

-Serais ce... Commence Olberic

-Un de ces hommes oiseaux ? Reprend Cyrus

Un éclair de plumes blanches vole alors devant les hommes. Cyrus et Olberic tentent, par pur reflexe, de se protéger. Et ils peuvent enfin voir ce monstre devant eux.

C’est un oiseau blanc à bec rouge, avec le bout des ailes noir. Il est plutôt humanoïde, et porte une espèce de pagne rouge au niveau de la taille. De deux mains griffues et indépendantes des ailes, il porte un arc noir... Et vise l’érudit.

Une flèche vole. Olberic se place immédiatement devant le professeur. Ce dernier, d’un mouvement, invoque un éclair de son tome, s’abattant sur le monstre.

Le monstre tombe, et Cyrus se tourne vers le chevalier.

-Vous allez bien ? Demande Cyrus

-Ce n’était qu’une fléchette. Répond Olberic

Soudain, d’autres cris retentissent. Et des dizaines d’homme oiseaux apparaissent de tous les côtés. Les hommes se mettent dos à dos.

-Je prends la droite. Lance Olberic

-Moi la gauche. Reprend Cyrus

Cyrus s’arme de son tome, et Olberic de son épée.

-Je pense que ces oiseaux sont faibles à l’épée. Et à la foudre, ce sont des oiseaux. Reprend Cyrus

-Très bien. Fait Olberic

Olberic court alors vers les oiseaux. Il lève son épée. D’un coup, il tue un oiseau. Il se retourne. Saute presque. Et en abat un autre.

Cyrus invoque un véritable orage. Plusieurs éclairs s’abattent vers les oiseaux. En tuant plusieurs d’un coup.

Soudain, Cyrus sent quelque chose dans son dos. Un choc. Une douleur.

Cyrus avance d’un pas sous la surprise. Il se retourne brusquement. Une aura rouge brille autour de lui.

D’un immense éclair, l’oiseau brule. Il meurt en un instant.

Cyrus gémit légèrement. Mais il entend d’autres oiseaux dans son dos. Il se retourne, mais trois oiseaux arrivent. Il commence à invoquer un éclair.

Mais Olberic se place devant lui. D’un coup latéral, les trois oiseaux tombent. Mort.

Les deux hommes baissent leurs armes, et se regardent un moment.

-Effectivement, ils sont bien puissant... Affirme Olberic

-Oui. Ces hommes ont raison de prévenir les voyageurs. Souffle Cyrus. Même si je ne pense pas que nous aurions eu du mal, H’aanit, Ophilia et moi.

Olberic pousse un soupir, et range son épée. Cyrus, en mangeant un raisin, souffle à Cyrus.

-Olberic ? Vous semblez bien pensif, d’un coup...

-Oh, eh bien... Je repense au fait qu’il n’y avait pas beaucoup de mages, à Cornebourg... Affirme Olberic

-Vraiment ? Voilà qui est étonnant.

-Je trouve aussi, vos magies sont si impressionnantes...

Cyrus sourit.

-Merci du compliment. De la part du plus grand chevalier de Cornebourg...

-... Vous oubliez la Lame Ardente.

Les yeux d’Olberic se voilent de tristesse.

-La Lame Ardente de Cornebourg, je ne l’ai pas devant moi. Je ne peux voir ses talents de mes propres yeux. Affirme Cyrus

-... Professeur ? Souffle Olberic

-De toute manière, vos talents à l’épée sont loin d’être mauvais. Je suis réellement impressionné et honoré de...

-Oh, pitié, Professeur.

Olberic se réfugie dans la cavité.

-Quoi ? Je suis parfaitement honnête ! Reprend Cyrus

-Evidemment... Murmure Olberic

Il secoue la tête.

-Je vais dormir un peu. Et vous devriez faire la même chose, Professeur.

Cyrus soupire.

-Bien, je suppose que vous avez raison.

Olberic se place dans un coin de la cavité, et secoue très légèrement H’aanit, qui se réveille immédiatement.

-Tu veux que je prenne le relais ? Demande H’aanit

Olberic hoche la tête.

-Oui, l’aube arrive bientôt, de toute manière.

-Très bien, j’y vais.

H’aanit se lève, et se dirige vers le rocher ou Olberic se reposait, il y a quelques instants. Elle sort son arc, et commence à guetter le moindre signe de vie.

Quelques temps plus tard

-Nous voilà enfin à S’warkii... Souffle H’aanit

Ophilia entre en premier dans le village. Elle est immédiatement charmée.

-Oh ! Quel endroit merveilleux ! Elle s’écrie

-Il est vrai que ce village est plutôt accueillant. Souffle Primrose

-J’aimerais prendre les compliments... Mais je ne suis pas la chef de ce village. Affirme H’aanit

Elle s’avance, accompagnée de Linde.

-Je vais parler au chef, pour lui faire un compte rendu de la situation avec Z’aanta. Vous, réservez des chambres pour cette nuit.

-C’est noté ! J’y vais ! Lance Alfyn

-Elle est juste un peu plus à l’est. Vous ne pouvez pas la manquer, elle est littéralement le plus grande bâtiment de ce village. Continu H’aanit

-D’accord !

Alfyn se dirige vers l’est, en quête de l’auberge.

-Je pense que je vais racheter quelques prunes... Ce sera une bonne chose de faite. Souffle Cyrus

-Professeur, vous êtes bien... Commence Thérion

-Thérion, ne t’en fais pas. Je n’utilise que mon argent provenant de mon salaire de professeur académique.

-...

-Pas l’argent commun.

-... Si tu le dis.

Thérion regarde autour de lui.

-C’est réellement un village de chasseur, ici...

-Oui, effectivement. Souffle Olberic

-Alors H’aanit a grandie ici... Murmure Ophilia

Ophilia lève les yeux au ciel.

-On ne voit qu’à peine la lumière du soleil !

-Il est vrai que ces feuilles sont bien épaisses...

Cyrus, quant à lui, semble plutôt souriant et pensif.

-Que vous arrive-t-il, Professeur ? Demande Tressa

-Eh bien... Souffle Cyrus

Il sourit.

-Les chasseurs de S’warkii sont réputés pour être les meilleurs chasseurs de Sombresylve ! Voir de la forêt toute entière !

-Vraiment ? Fais Olberic

Olberic se rapproche.

-Cela pourrait être intéressant... Murmure Olberic

-N’est-ce pas ? Allons-y !

Cyrus part plus loin. Suivit par Olberic.

-Bien, où allons-nous en premier, Cyrus ?

-Eh bien... Je ne sais pas trop. Tentons de trouver un chasseur !

Olberic se tourne vers la forêt.

-Comme celui-ci ?

Cyrus se tourne à son tour vers la forêt. Un jeune homme, portant un arc sur son dos, semblait plutôt pensif.

-Allons donc le voir ! Lance le professeur

Cyrus part vers cet homme.

-Bonjour, mon brave ! Il lance

-Oh, bonjour... Souffle l’homme

Il soupire.

-Que vous arrive-t-il ? Vous semblez bien pensif... Demande Olberic

-Eh bien...

Il lâche un nouveau soupire, comme s’il était désespéré.

-J’ai entendu une légende sur un dresseur de bête qui vit dans ce village. J’aimerais en apprendre plus à son sujet, mais je n’ai aucune idée d’a qui demander... Fait l’homme

-Oh, je vois...

Cyrus sourit. Olberic sait immédiatement ou cela conduit.

-Accepteriez-vous notre aide ? Demande Cyrus

L’homme semble confus et surpris.

-Vraiment ? Mais... Nous ne nous...

-Professeur Cyrus Albright. Et voici Sir Olberic Eisenberg.

-Enchanté. Fais Olberic

-Oh, je... Vois ? Répond l’homme

Il sourit en coin.

-Je me nomme Aslyn. Je suis dompteur.

-Oh, je comprends mieux ! Lance Cyrus

Il sourit.

-Bien, maintenant, partons à la recherche de cet homme ! Fait Cyrus

Cyrus part sans attendre. Olberic reste en silence un petit moment, sans bouger, mais il finit par partir rejoindre l’érudit.

-As-tu seulement une idée d’a qu’il parler ? Demande Olberic

-Pas la moindre, mais ma fois... Si nous entendons parler d’un dompteur de bête, nous tenterons !

-Professeur... Vous êtes incorrigible. Soupire le guerrier

Olberic soupire, et tourne la tête vers la forêt.

-Je me demande quelles sont les techniques de dressage de ces chasseurs et dompteurs...

-Je me posais la même question. Je me demande réellement comment H’aanit a fait pour dresser Linde. Souffle Cyrus

-Seraient-ils capable de parler aux bêtes ? Ou de les comprendre, au moins ? Propose Olberic

-Sans doute. Je ne pense pas qu’une autre solution soit réellement possible.

Olberic tourne la tête et remarque un homme d’âge mur, en train de donner à manger à une marmotte sauvage.

-Cyrus. Ne serais ce pas un dompteur ? Lance Olberic

Cyrus se retourne.

-Oui, vous avez raison !

Les deux hommes approchent du dompteur. Cyrus se met alors à l’observer lourdement.

-Cyrus ? Que faites-vous ? Lance Olberic

-J’essaie de deviner quelle bête il aurait pu chasser... Et quelle est cette bête qu’a mentionnée Aslyn. Affirme Cyrus

Le dresseur, sentant un regard lourd sur lui, se retourne.

-Puis-je savoir ce que vous regardez ainsi ? Demande le dresseur

Cyrus se fige. Olberic se dépêche de rattraper la situation. 

-Excusez-nous, un ami nous a demandé de retrouver un dompteur, et puisque vous en êtes un... Tente Olberic

-... Très bien.

L’homme se redresse, et regarde le guerrier et l’érudit.

-Que voulez-vous ?

Cyrus s’éclaircit la voix.

-Notre ami nous a dit qu’il aimerait savoir des choses sur un dompteur légendaire qui vivrait dans ce village...

-Eh bien. Je n’aurais pas la vantardise de dire que je suis ce légendaire dompteur, mais je me souviens bien d’une bête, au nord... Fait le dompteur

-Une bête ? Insiste Cyrus

L’homme hoche la tête.

-Oui. Une terrible bête, vivant au nord... Je n’ai pas réussi à la vaincre, hélas. Lance le dompteur

-Pourquoi étiez-vous aller au nord ? Demande Olberic

-Car des rumeurs sur des gens qui disparaissaient se faisant entendre. Et que je devais en avoir le cœur net. Répond le dompteur

-Oh, je vois.

Cyrus sourit.

-Bien, je suppose que nous allons transmettre ce message à...

-Ce n’est pas la peine.

Les trois hommes se retournent.

-Aslyn ? Souffle Cyrus

-Lui-même. Répond Aslyn

Aslyn sourit.

-Je vous ai sous-estimé, c’est justement ce dompteur dont je parlais ! Affirme Aslyn

-Vraiment ? Et pourquoi n’étiez-vous pas venu directement ? Demande Olberic

-Eh bien... Je ne savais absolument pas à qui parler.

Aslyn sourit.

-Enfin, maintenant, j’ai une piste...

-Une piste ? Insiste Cyrus

Aslyn hoche la tête.

-Oui. Mon père a disparu, dans cette forêt, il y a longtemps. Et je me dois de le retrouver.

Il se retourne.

-Sur ceux, je ne vais pas attendre plus longtemps ! Au revoir, et merci messieurs ! Lance Aslyn

Aslyn part alors sans plus attendre. Les trois hommes restent un moment immobiles.

-Bien, je suppose que nous allons vous laisser. Souffle Cyrus

-Heureux d’avoir pu vous aider. Répond le dompteur

Cyrus et Olberic, après avoir fait un rapide signe à l’homme, partent plus loin. Cyrus s’écrie alors :

-Tiens, H’aanit !

Pendant ce temps, à la taverne

-Une pinte de bière. Demande Thérion

-A votre service. Répond le tavernier

Thérion se dépêche de boire sa pinte. Il a horriblement soif... Et la marque de claque de Primrose est toujours légèrement apparente sur sa joue.

-Un verre de vin pour moi.

Thérion se retourne. Primrose vient de se mettre à ses côtés.

-Qu’est-ce que tu me veux ? Demande Thérion

-Ça va mieux, ta joue ? Insiste Primrose

Thérion peste un peu.

-Ouais, c’est bon.

-Une autre question. Est-ce que tu vas te montrer plus coopératif ?

Primrose se tourne vers le voleur.

-J’ai remarqué que tu semblais être plutôt solitaire. Mais nous sommes un groupe.

-Je ne suis pas du genre à rentrer dans un groupe.

-Pourtant, Ophilia t’a soigné, et Cyrus t’a protégé plusieurs fois.

Thérion soupire.

-Je sais. Mais je vous défends aussi.

-Justement. Parle-nous, nous aimerions en apprendre plus sur toi.

Thérion a soudain comme un flash. Une image dans sa tête.

(Darius... Souhaitait lui aussi...) Il pense

Il semble presque cracher.

-Ca, je le refuse. Répond Thérion

-...

Primrose sourit à Thérion.

-Si tu changes d’avis, sache que je suis là. Elle souffle

-Ouais, je suis au courant. Fait Thérion

-Thérion, tu es toujours de mauvaise humeur ?

Le voleur et la danseuse se retournent. Alfyn, Ophilia et Tressa arrivent. Alfyn entoure le voleur grincheux de ses bras, alors que Tressa se place aux côté de Primrose.

-Comme d’habitude, quoi ! Fait Alfyn

-... Qu’est-ce que j’ai bien pu faire de mal, encore ? Je ne faisais que boire une bière tranquillement... Souffle Ophilia

-Oh, est ce que tu es de mauvaise humeur par ma faute ? Demande Alfyn

-... Non, je suis trop fatigué pour ça. Répond Thérion

-Pourtant, tu es été le premier à dormir... Souffle Ophilia

-Tu n’as pas vraiment tort.

Thérion lâche un sourire.

-J’y crois pas ! Il sourit ! S’écrie Tressa

Le voleur perd immédiatement son sourire.

-Plus maintenant. Reprend

-Vous êtes là.

Les membres du groupe se retournent. H’aanit, Cyrus et Olberic viennent d’entrer.

-Ah ! Alors, tu as terminée, H’aanit ? Demande Ophilia

La chasseuse hoche la tête.

-Maintenant, partons-nous reposer à l’auberge. Demain, nous ferons halte à Vainc Perchis !

Le groupe entier acquiesce en un geste enthousiaste.

Ils restent alors à la taverne, un long moment, à boire et rire, puis ils partent à l’auberge pour dormir. Olberic ayant le sommeil le plus agité. Il allait rencontrer ce Gustav.

Et ce chevalier allait le mener à Erhardt.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?