La Cité sous les Mers par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Univers Parallèle / Mystère / Romance

0 Prologue

Catégorie: T , 820 mots
0 commentaire(s)

Bonjour ou bonsoir,


Cette fanfiction est un petit projet qui me trottait dans la tête depuis un certain temps. J'espère qu'elle vous plaira autant que j'ai pris plaisir à l'écrire ^^


Sur ce, je vous souhaite une bonne lecture :)


~~~


Le navire fendait les eaux tumultueuses qui tourbillonnaient, l'emportant vers la surface. Les planches arrachées, le pont inondé et les voiles réduites à l'état de lambeaux étaient pourtant le cadet des soucis de l'équipage à son bord. Les hommes s'activaient sur le pont, leurs pas martelant le sol, les bustes attachés aux mâts par de solides cordes pour ne pas se retrouver à voler par-dessus le bastingage tant les virages pris étaient violents. Le capitaine hurlait des ordres, se tenant près du marin qui tentait vainement de maintenir un gouvernail stable.


« - Préparez les canons, ils sont proches ! »


Tout en s'époumonant, l'homme d'une quarantaine d'années fixait le mur aqueux qui risquait de les engloutir alors qu'ils tentaient de glisser dessus. Ce n'était pourtant pas la menace de cette eau sombre et sauvage qui perturbait le capitaine, mais bien les ombres qui évoluaient derrière. Quelque chose qui n'était ni bien épais ni bien grand, mais vif, intelligent, dangereux. Une réponse désespérée d'un membre de son équipage lui parvint au travers du chaos :


« - Les poudres sont trempées capitaine ! »


Lâchant un juron, l'homme leva les yeux vers la lisière du tourbillon qui les ramenait à la surface tout en malmenant l'embarcation. Ils devraient encore tenir plusieurs minutes pourtant... Il se déporta sur le côté lorsqu'une des ombres creva la surface du mur aqueux en face d'eux, armée d'un trident avec lequel elle tenta de le transpercer. Le pirate, une main prenant appui sur la rambarde pour ne pas basculer, tira son épée, dévisageant la monstruosité en face de lui.


C'était humanoïde, mais pas humain. La peau était imperméable, similaire à celle des monstres marins, bien que moins épaisse. Elle arborait des couleurs claires, bleutées, contrastant avec des parties plus foncées autours du crâne, de la poitrine et des extrémités palmées. Une bouche pleine de dents plus grandes et nombreuses que la taille de la mâchoire lui cracha à la figure :


« - Rends-le nous, humain ! »


La chose lui fondit dessus, et la fourche de son trident entra en collision avec la lame du sabre dans un entrechoquement de fer. Le marin savait avoir une meilleure chance sur le pont face à cette créature, cependant elles étaient tellement plus nombreuses... comment allaient-ils faire front...


Des cris l'alertèrent, d'autres créatures marines avaient crevé l'eau pour sauter sur le pont, atterrissant lourdement et embrochant certains tandis que les autres tentaient de faire face. Dans l'impossibilité d'utiliser les armes à feu, ils avaient pour la plupart une allonge réduite face aux tridents. Les cris de rage et de douleurs ne tardèrent pas à se mêler au hurlement de la tempête. Les pieds glissaient sur les planches trempées de sang et d'eau, les corps s'entre-déchirant s'y accumulant.


Le pirate repoussa son adversaire, envoyant la créature basculer par dessus le bastingage, sa folle résistance brisant le bois humide alors qu'il l'agrippait dans sa chute. Il descendit ensuite prêter main forte à son équipage, sa lame s'enfonçant dans le dos des monstres, les transperçant en plein poitrail. Ravivé par la présence du capitaine, l'équipage lutta d'autant plus férocement, un combat à mort décidé par leurs agresseurs.


Au bout de plusieurs minutes interminables, ils parvinrent à les renvoyer à la mer, leur navire retrouvant le calme de la surface. Alors que la tension redescendait, le capitaine les secoua pour qu'ils stabilisent le navire et s'éloignent de la gueule béante du tourbillon duquel ils venaient de surgir. Observant la ligne d'eau sombre, il fut soulagé de constater que leurs poursuivants semblaient avoir abandonné et restaient dans leurs abysses. Pour cette fois tout du moins...


~~~


N.A. : Voici donc le prologue de cette fiction !*nervosité coucou* J'imagine bien qu'il n'est pas parfait, mais j'espère qu'il vous aura plu, si vous avez des conseils pour que je puisse l'améliorer, n'hésitez pas ^^

S'en sont-ils réellement sortis ? Quelles étaient les créatures à leur trousse ? Réponse dans le prochain chapitre ~


Concernant le rythme de publication, je posterais les deux premiers chapitres dans la semaine, puisqu'ils sont déjà postés ailleurs. Ensuite je pense poster toutes les une à deux semaines, j'ajusterais en fonction de ce qu'il me reste d'avance, pour limiter les (longs) retards de pages blanches et périodes d'examens. Comme j'ai déjà la fin de cette fic en tête et la structure de son intrigue, ça devrait aller. Sur ce, à la prochaine ~

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?