Pokémon - Le secret des cinq Orbes par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Action / Fantasy

29 Une créature d'un autre monde

Catégorie: G , 3492 mots
0 commentaire(s)

Non, je ne rêvais pas ! Je jure avoir vu cette tour bouger. Cependant, je n'étais pas au bout de mes surprises ! La lumière bleue s'intensifia, et les quatre coins de la tour coulissèrent pour laisser place à des piliers sur lesquels l'étrangeté se dressa. Elle nous domina bientôt d'une stature colossale, menaçante.

Mais le plus étonnant restait à venir : certaines briques de l'imposante façade coulissèrent pour laisser place à...des yeux. Oui, je dis bien des yeux, qui étincelaient de cette singulière lumière bleutée ! Et le comble de l'inattendu se produisit enfin :


"Où... être...moi ?"


Aaaaaah ! Une tour qui bouge et qui parle ! Tout cela est décidément bien anormal. Serais-je en train de rêver ? Il avait parlé d'une voix rocailleuse, un peu surnaturelle aussi, comme s'il s'exprimait à travers nos esprits.


"Holà ! Qui êtes-vous ?" demanda Ysùl


"Comment... moi... ici ?" répéta la créature.


Je tentai une approche.


"Écoutez. Si vous ne nous dites pas qui vous êtes, nous n'aurons aucune chance de vous éclairer. Je n'ai jamais vu une créature dans votre genre !"


Un faible grondement émana de la bête. Je reculai.


"Monde ailleurs. Brèche." dit-il enfin.


La communication allait être plutôt difficile. Je l'encourageai à continuer.


"Grande ville noire. Pas comme ici. Défendre ville noire.


-Votre ville coure-t-elle un danger ? s'enquit l'archéduc.


-Moi défenseur cité. Ville en paix. Retrouver ville maintenant."


Il s'ébranla, sans doute dans le but de mettre ses paroles à exécution. Mais il trembla et ses drôles de pattes s'affaissèrent. Il redevint une tour. Ses yeux étaient toujours présents, mais la lueur avait faibli.


"Ama-Ama trop faible... Retrouver impossible..."


Ama... Ama ? Était-ce son nom ? Quoi qu'il en soit, il avait l'air affaibli, il faut lui venir en aide ! Peut-être une baie fera-t-elle du bien à une telle créature ? Je fis l'essai de lui tendre une baie Oran.


"Tenez, vous irez mieux avec ça."


Et si son organisme, s'il en avait un, réagissait différemment à la baie ? Et si elle l'empoisonnait ? Encore une fois, je crois que j'ai agi trop vite...


"Ama-Ama bien..."


Il s'approcha prudemment du fruit, le scrutant d'un de ses yeux. Soudain, un autre œil apparut, et il mangea la baie par celui-ci, la brique s'écartant et coulissant comme une mâchoire. Quelle drôle de créature... C'est bien la première fois que je vois quelqu'un manger avec ses yeux.


Je le scrutai avec inquiétude, afin de voir comment il allait réagir. À mon grand soulagement, la lumière bleue sembla se raviver, et la bête émit un grognement de satisfaction.


"Bon... Aime.


"Baie Oran, dis-je.


-Baie Oran... Bon. Ama-Ama partir maintenant."


Il se redressa et se mit en mouvement, quand une sorte de révélation éclata soudainement à mon esprit.


"Attendez ! Tuhgval ! lançai-je en me tournant vers mon partenaire. La nuit dernière, enfin, cette nuit-là... Tu m’as bien dit avoir vu le ciel se distordre, non ? Un peu comme si une brèche allait s'ouvrir ?"


Le golgopathe acquiesça.


"Tu penses donc que ce que j'ai vu... La créature... Enfin... "Ama-Ama"... Tu penses qu'une brèche s'est ouverte et qu'elle en est sortie, s'égarant dans notre monde ? demanda-t-il à mi-voix.


-Une minute, intervint Ysùl. De quoi parlez-vous ?"


Tuhgval détailla à l'archéduc et à Valtheod ce qu'il avait vu.


"Brèche. Ouverte il y a peu, quand régnait Lunala." réagit "Ama-Ama", qui était resté en suspens après ma soudaine illumination.


"Le règne de Lunala ? demandai-je


-Peut-être évoque-t-il la nuit, s'enquit le scalproie.


Règne de Lunala. Sombre. Lune. Étoiles.


-Je pense que c'est bien ça..."


Ysùl alla se planter devant le colosse de pierre :


"Écoutez. Peut-être tenons-nous une piste quant à votre présence dans ce monde. Que diriez-vous de nous accompagner ? Nous pourrions en apprendre plus."


La bête sembla acquiescer.


"Bien. Mettons-nous en route sans plus tarder."


Cependant, alors que le rapace nocturne prenait la tête du cortège, Tuhgval se dirigea vers lui.


"Ysùl... Est-ce bien sage ? Nous ne savons rien de lui, ni du monde duquel il vient. De plus, notre mission est importante et peut-être dangereuse, et...


-Tuhgval... Tu es un secouriste, non ? Ton objectif n'est-il pas d'aider les Pokémon blessés ou égarés ?


-Si mais...


-Pas de mais qui tienne ! Je comprends ta méfiance, mais nous devons aider cette créature."


Eh bien, j'espère que Tuhgval comprendra vite ! Mais au fait... Je sais que ça n'a aucun rapport, mais...


"Valtheod ? J'aurais quelque chose à te demander... "


Je lui narrai ma rencontre avec les deux exagide dans le passé, qui m'était soudainement venue à l'esprit. Il eut l'air bien surpris !


"Les deux mêmes, dans une forteresse maudite ? Ils semblaient moins vétustes, mais dégageaient une aura étrange ? ... Non, je ne vois pas ce que cela pourrait être. Les exagide ne m'ont que très peu parlé de leur passé. Mais peut-être cette aura a-t-elle un lien avec leur longévité ?"


Hmm... Cela ne m'avance pas vraiment... Il faudrait que j'essaie de glaner des informations la prochaine fois que je les verrai...

Nous continuâmes notre chemin, suivis par la tour sur pattes dont la progression était plutôt lente. Tout était calme comme si nous vivions dans le meilleur des mondes, enfin jusqu'à ce que retentisse un cri. Notre groupe se figea aussitôt.


"Vous avez entendu ?


-Qu'était-ce donc ? demanda Tuhgval, aussitôt dit la défensive.


-Ça venait de là-bas ! m'exclamai-je en désignant un fourré vers lequel je me dirigeai.


-Soit prudente... et discrète, Eluhn !" lança Ysùl.


Je fourrai la tête dans le buisson, m'enduisant au passage de neige bien froide. Cependant, ce que je vis me glaça bien plus.

Un groupe de Pokémon aux foulards rouge sang se dressaient au milieu d'un chemin situé en contrebas. Ils dirigeaient leurs foudres sur un gallame que je reconnus aussitôt, semblant en avoir après une pierre qu'il portait autour du cou.

Je retirai précipitamment ma tête de la végétation, horrifiée.


"Un Pokémon est en train de se faire attaquer un petit groupe de sbires l'armée ! Il faut aller l'aider !" dis-je à mi-voix


Puis je rajoutai, à l'intention de Tuhgval :


"C'est le gallame qu'on avait vu à Bourg-Verdure !"


Nous nous précipitâmes d'un commun accord pour venir en aide au gallame. Personne ne mérite de se faire lâchement attaquer de la sorte.


"Faites attention ! lança Ysùl. On déboule dans trois...deux...un..."


Et en un instant, nous fûmes sur les sbires, causant une visible déroute. Je m'empressai d'utiliser Lance-Flammes, avant de me remémorer les paroles de Rielvan quand nous affrontions les exagide du passé... Il fallait attaquer pour de vrai, la situation était critique ! Du coin de l'œil, je vis Ysùl se percher sur une branche d'arbre et se mettre à décocher ses plumes-flèches, comme il l'avait fait face au siderella dans la bibliothèque. Bien qu'il les enchaînait de manière rapide, il touchait à chaque fois un adversaire avec précision. Lui aussi, il semblait frapper primitivement. Je voyais du sang suinter des plaies causées par ce déluge de plumes. "Ama-Ama", lui, semblait faire des ravages en frappant de ses étranges pattes, qui fauchaient les adversaires comme des brins de paille. Cependant, son défaut était d'être très lent, ce qui laissait aux sbires le temps de se rapprocher suffisamment et d'attaquer. Heureusement, il semblait très bien encaisser les attaques. Serait-ce la capacité Mur de Fer personnifiée ?

Avisant un bazoucan au bec coloré et au foulard malsain, je puisai en moi le plus d'énergie nécessaire, allant au-delà de la simple capacité utilisée en entraînement. Je sentis mes entrailles brûler, et un puissant jet de flammes envahit l'adversaire. Lorsqu'il fut dissipé, il ne restait du sbire qu'un tas de cendres et d'os carbonisés... Un sentiment désagréable m'envahit aussitôt, mais je me ressaisis en entendant une clameur.


"Nous aussi, nous avons du renfort !" beugla un sbire dans la mêlée.


En effet, un important nombre d'individus déferla sur nous, renversant en un instant le rapport de force. Une herbe noueuse apparut sous mes pieds et me fit trébucher, ce qui aurait pu être fatal. Heureusement, je pus me relever pour me retrouver face à un dodrio qui m'écorcha le poitrail d'un méchant coup de bec. J'entendis un cri, qui sembla étrangement émaner de Tuhgval. Arceus, fait que rien ne lui arrive ! Autour de moi résonnaient des cris, des crépitements enflammés et électriques, des claquements et crissements métalliques, des piétinements, les sifflements des flèches d'Ysùl, le jaillissement de torrents d'eau sous pression, des gémissements ! Que faire, dans une telle cacophonie ? Qu'aurait fait Rielvan dans une telle situation ?

Ce fut alors qu’un terrible grondement résonna derrière moi. Aussitôt nous fûmes tous comme enfermés dans une sorte de pièce, une pièce dont les murs étaient formés de cubes clignotants. Je me sentis d'un coup lente et engourdie... Que se passe-t-il ? Ai-je été touchée ? Suis-je en train d'halluciner, à l'article de la mort ?

Ce fut alors que des cris de panique montèrent des rangs ennemis, qui se dissipèrent à la hâte. Et pour cause : une gigantesque boule de métal roulait à leur poursuite, écrasant les plus lents d'entre eux - qui curieusement étaient les plus rapides il y a de cela quelques instants.


"Qu'est-ce que c'est que ça ?" ne pus-je m'empêcher de crier en m'écartant moi aussi précipitamment, enfin, précipitamment est un grand mot. Où est donc passée cette vitesse qui faisait ma fierté ?


La boule de métal se déplia soudainement, révélant une imposante créature de roche, entourée d'une aura effrayante, et dont les yeux flamboyaient désormais d'un rouge agressif... Était-ce donc ça, la puissance d'une créature d'un autre monde ? "Ama-Ama" repartit à l'assaut, reformant cette boule qui écrasait tout sur son passage. Cette fois-ci, il n'y eut aucune victime, car les derniers sbires fuyaient comme des lâches, nous laissant seuls sur le champ de bataille...


Prise soudain d'un profond ressentiment, je me jetai à la poursuite de l'un d'entre eux, une petite créature noire aux pics roses que j'avais vu attaquer en sortant de son corps une main faite de... d'une drôle de substance blanche... Malheureusement, la rattraper allait être difficile, elle bondissait vive telle l'éclair... Alors que, dépitée, j'allais abandonner, l'étrange pièce aux murs cubiques disparut subitement. Aussitôt, ma course s'accéléra brusquement, me rapprochant dangereusement de la créature dont me déplacement était devenu pâteux... Déstabilisée, sans que je puisse contrôler quoi que ce soit, mon sabot se posa sur le sbire... Cela aurait été bénéfique, j'aurais atteint mon but en l'écrasant si elle n'avait pas été recouverte d'une substance... très glissante... Je fis un vol plané avant de retomber sur le flanc, roulant afin de me relever. Je cherchai la chose pour mettre mon plan à exécution. Je la retrouvai plus près de moi que je ne l'aurais pensé, lorsque de son nez sortit cette fameuse main, qui s'abattit sur ma croupe avec un claquement sonore. La douleur me stimulant, je chargeai et transperçait cette chose avec ma corne. La conséquence ne se fit pas attendre. Le sbire explosa sous l'impact, m'aspergeant de cette substance répugnante, que je fus, à mes dépens, en mesure d'identifier comme étant... Ses organes... Beurk.


Ce fut ainsi que, la tête couverte de restes d'organes que secouer la tête n'avait pas réussi à enlever, je rejoignis le reste du groupe.


"Bien ! Tout est bien qui finit bien !" Lança Ysùl en fronçant tout à coup le bec.


Je me tournai soudainement vers "Ama-Ama", dont les yeux avaient repris leur teinte bleue.


"Cette attaque était vraiment dévastatrice ! Merci de votre aide ! Mais... Cette pièce étrange... C'est comme si les vitesses étaient inversées...


-Ama-Ama. Distorsion. Gyroballe." répondit-il de sa voix rauque, alors qu'Ysùl se couvrait le bec de son aile d'un air écœuré.


Mais oui, Distorsion ! J'ai déjà entendu Gorg parler de cette attaque ! Elle inverse en effet les rapports de vitesse, ce qui explique que les attaques du colosse de pierre aient été tout à coup fulgurantes...


"Gyroballe est une attaque qui est d'autant plus forte que le lanceur est lent, expliqua Ysùl, le bec toujours enfoui sous son aile. La combiner avec Distorsion est donc une alliance particulièrement redoutable."


L'attention se reporta ensuite sur le gallame, qui avait réussi à protéger son intrigante pierre. Celui-ci grommela quelque chose en hochant la tête, avant de me fixer en se bouchant les discrets trous qui lui servaient de nez.


"Toi ! s'exclama-t-il d'une voix rendue plutôt comique par ce geste. Je t'ai déjà vue ! À Bourg-Verdure ! Qu'est-ce que tu fais là ?


-Je pourrais te retourner la question ! rétorquai-je du tac au tac.


-Tiens, on dirait que vous aviez déjà fait connaissance ? s'étonna l'archéduc. Mais peu importe. Quel est ton nom ?


-Pourquoi donnerai-je mon nom à d'illustres inconnus ?"


Ysùl soupira. La réaction du gallame était exaspérante, mais dans le fond peut-être pas si insensée que ça.


"Bon, tant pis. Écoute, les sbires de l'armée peuvent revenir à tout instant. Tu vas venir avec nous, pour que nous puissions te prot...


-Quoi ? Non merci ! J'ai envie d'être seul ! Je veux m'en aller ! En plus, ça pue ici !"


Il considéra le champ de bataille, qui n'était plus qu'une bouillie de neige, de sang... et de cadavres écrasés.

Ysùl s'avança :


"Pas question ! C'est dangereux, et je ne me pardonnerais pas de laisser un jeune Pokémon dans ce genre de situation ! Tu n'y échapperas pas."


Le gallame soupira.


"Et n'essaie pas de t'enfuir, mes flèches ont une très longue portée et pourront t'immobiliser pour t'empêcher d'aller plus loin. Tu pourras partir de ton côté au prochain village."


-Hmmmpf... Et c'est à cause de ces ploucs de l'armée que je me retrouve à...


-Aucune protestation possible ! Allons-y ! Mais avant ça, Eluhn, tu vas me faire le plaisir d'aller te nettoyer la tête dans le ruisseau là-bas, parce-que les organes de concombafffe, ça sent vraiment mauvais !


-Que... Quoi ? Le ruisseau ? Je suis vraiment obligée ?"


Ysùl ne répondit pas, mais les regards insistants braqués sur moi me firent entendre raison. Je me dirigeai vers le cours d'eau en traînant les sabots, et retint longuement ma respiration... Avant de plonger ma tête dans l'eau glacée.

Que c'est désagréable ! J'ai l'impression que ma crinière veut se dissoudre ! Dire qu'il y a des Pokémon qui passent leur vie dans ce fluide...


Une fois débarrassée des restes de ce qu'Ysùl avait appelé un concombaffe, je rejoignis la troupe qui me regardait d'un air soulagé. Seule la tour vivante affichait un air égal. En parlant de lui, il nous avait bien aidés... Je ne regrette pas la décision d'Ysùl... Le gallame, après lui avoir jeté un regard intrigué, ne sembla pas se formaliser de sa présence. Peut-être le prend-il pour un Pokémon banal qu'il ne connaîtrait pas ? Ou peut-être la présence d'un être d'un autre monde lui est-elle égale... En tout cas, voilà une deuxième personne en plus dans le groupe, tout ça en une journée. Nous avons eu de la chance, car mis à part quelques entailles, personne n'avait été sérieusement blessé dans le combat.


Nous nous remîmes en marche, surveillant étroitement notre "protégé". Le chef de la Cité des Mages m'aborda cependant.


"Eluhn... Quelque chose me perturbe... Tout à l'heure, lorsque nous nous battions, je t'ai vue utiliser une attaque primitive... Or, il me semble que leur existence doit rester enfouie, afin de limiter les dégâts et les combats mortels... Où as-tu appris à te battre comme ça ?"


J'hésitai. Devais-je lui dire ? Mais Ysùl semble être quelqu'un de confiance, de plus il m'a soutenue quand j'avais évoqué mon voyage dans le passé à la guilde... C'est décidé, je lui dis.


"Hmmm, intéressant... fit-il quand j'eus fini. Cependant, je te prierai de bien vouloir limiter leurs utilisations aux situations critiques comme celle-ci. Je te fais confiance, hein ! D'autre part... Il me semble bien que les Gyroballe de notre nouveau compagnon frappaient aussi de manière primitive, à en juger par les ravages causés... Pourtant, on aurait dit des attaques tout à fait normales... Je me pencherai sur la question. En attendant, fais bien attention."


Et il reporta toute son attention sur le gallame. Cependant, ses paroles m'avaient brutalement rappelé que j'avais ôté la vie à deux Pokémon durant ce combat. Cela fit monter en moi une pointe de culpabilité, fussent-ils sbires de l'armée.

Ce fut avec ces pensées que je vis le groupe s'arrêter dans une clairière au pied d'une falaise lorsque la nuit tomba. La roche s'avançait dans le vide, ce qui en faisait un abri idéal contre le vent et les intempéries. Bientôt, un feu répandit une chaleur agréable dans le camp, et la nourriture fut sortie des sacs. Alors que nous commencions à remplir nos estomacs affamés, je remarquai que la créature d'un autre monde se tenait à l'écart et ne mangeait pas. Je me levai alors, emportant un pain aux baies alga, et me dirigeai vers la tour qui avait rentré ses pattes.


"Vous ne mangez pas ? Tenez, je vous ai amené de la nourriture..."


Il ne bougea pas.


Pensant qu'il désirait être seul pour réfléchir à son égarement dans un monde qui n'était pas le sien, je posai le pain devant lui et retournai vers le groupe, tout en l'observant du coin de l'œil. Il fixa la nourriture longtemps, avant de finalement l'engloutir, toujours par l'œil. Quant à moi, toujours affamée, je fis de même, mais de manière plus conventionnelle... Ce fut à ce moment qu'un craquement étrange résonna dans les buissons. Aussitôt, pour la deuxième fois dans la journée, tout le monde se figea, sauf le gallame qui était étendu au sol et nous tournait le dos, semblant dormir.


"Qui va-là ? lança Ysùl ?"


Je me levai une seconde fois, sur la défensive, quand une voix émana de la source des craquements.


"Eluhn ! C'est bien Eluhn ?"


Un petit farfaduvet que je connaissais bien déboula soudainement devant moi.


"Kulibil ?" m'étonnai-je, avant de voir arriver Gil'raen derrière lui.


"Tiens, Gil'raen, que faites-vous-là ? s'étonna Ysùl.


-Nous cherchions un endroit où passer la nuit, quand nous avons vu la lumière de votre feu. Quelle surprise de vous rencontrer ici ! Notre expédition fut un peu plus longue que prévu, car un village nous a offert son hospitalité après que j'eus aidé à réparer leur pont. Mais trêve de bavardages, j'ai des informations !


- Cela tombe bien, nous aussi !


-Mais avant tout... Auriez-vous aperçu des créatures... sortant de l'ordinaire ? Aujourd'hui, nous avons aperçu une drôle de créature insectoïde, rouge, très musclée, avec une sorte de longue trompe et des ailes..."


Tiens donc... Y aurait-il d'autres créatures de la brèche ?


"Créature étrange ? Fit Ysùl en tournant la tête vers la tour, qui intervint soudainement.


"Insecte rouge et musclé. Ultra-Chimère comme Ama-Ama."


Gil'raen et Kulibil se tournèrent vers lui avec surprise, mais ce fut un autre détail qui attira mon attention.


"Ultra-Chimère ? demandai-je.


-Créatures de la brèche.


-Vous êtes donc une... Ultra-Chimère ? Mais quel est votre nom ? Est-ce Ama-Ama ?


-Ama-Ama. Nom de mon espèce mien."


Son espèce... Ainsi, il y aurait bien plusieurs créatures de ce genre.


"Bien ! Reprit Ysùl. Nous allons échanger nos informations, avec Gil'raen. Vous autres, je vous conseille de dormir, tout le monde a besoin de récupérer. Nous vous ferons le rapport demain matin."


Et ce fut sur cette arrivée surprise que se termina la journée... Cependant, je ne pus trouver le sommeil, et le dialogue entre les deux chefs de village n'en était pas la cause. Les Ultra-Chimères n'avaient rien à voir là-dedans non plus. Non, ce fut un bazoucan carbonisé et un concombaffe explosé qui hantèrent mes pensées cette nuit-là.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?