Vous qui entrez ici... perdez tout espoir par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Crossover / Romance / Drame

2 Attirance

Catégorie: M , 12447 mots
0 commentaire(s)

--- matin du lundi 7 mai 2312 - Japon



C'est le matin. Rumiko est sur le seuil de la porte en train de parler à Mary qui se tient devant elle "A ce soir Mary !" lui dit-elle.

"A ce soir madame Hondo" répond la jeune fille en souriant, puis elle se met à courir en direction du trottoir où une voiture est garée devant le portail. A son bord, assis sur le siège conducteur, Haruto fait un signe de la main à Rumiko pour la saluer, tandis que la vitre de la voiture est baissée. Elle lui fait un signe de la main à son tour. Mary ouvre la portière côté passager et monte s'assoir à l'intérieur du véhicule, qui démarre ensuite.


--

 

Dans le grand jardin de la propriété de Grand-mère Sumeragi, Subaru est debout, une cigarette à la main en train de regarder une balançoire rouillée par le temps. Il revoit des flashs de souvenirs avec sa soeur enfant qui se balançait dessus tandis que lui un peu plus grand, la poussait pour qu'elle se balance davantage "Plus haut ! Plus haut Subaru !" disait la petite fille.

"Subaru..." dit soudain Ishtar qui vient d'arriver à quelques pas derrière lui, le sortant de ses pensées. Il se retourne et aperçoit la jeune fille vêtue d'une belle petite robe blanche.


Elle devient triste en voyant que Subaru l'est également. Elle regarde la balançoire, s'en approche, et lui dit "Cet endroit... est rempli de souvenirs pour vous, n'est-ce pas ?"

"Oui" répond Subaru en détournant le regard pour fixer le sol. Il s'accroupit pour éteindre son mégot de cigarette par terre sur un caillou.

"Je dois aller en Grèce..." dit Ishtar en regardant fixement la balançoire.

"Je sais...." dit Subaru, après s'être relevé.

Elle tourne la tête dans sa direction et lui dit d’un air déterminé "J'aimerais que vous veniez avec moi..."

Subaru surpris, se tourne vers elle en la regardant.

Elle avance d'un pas pour s'approcher de lui et ajoute d'un ton presque suppliant "S'il vous plait...."

Voyant qu'il ne répond rien, elle avance davantage pour se blottir contre lui en posant les paumes de ses mains sur le torse du jeune homme. Ce qui le surprend et le trouble.

"J'ai besoin de vous à mes côtés..." dit-elle tendrement en baissant la tête.

Touché par ses paroles, Subaru bouge doucement ses bras, souhaitant enlacer Ishtar contre lui, mais n'ose finalement pas et suspend son geste un instant. Ses mains tremblent légèrement d'émotion.

La jeune fille s'écarte à peine de lui, et le regarde dans les yeux.

 "Viendrez-vous avec moi ?" demande -t-elle.

"Oui..." répond t-il en la regardant tout en hochant la tête.

La servante de Mme Sumeragi arrive soudain. Elle incline le torse et la tête en signe de révérence "Pardonnez-moi de vous déranger... mais, le petit déjeuner est servi."


--

 

Rui et Yuki marchent côte à côte dans la cour du lycée, leur cartable à la main.

L’adolescente est mal à l’aise, car certains élèves la regardent avec insistance comme elle est nouvelle et très belle.

Du coup, elle baisse la tête et regarde le sol devant ses pieds tout en marchant.


Lynn, qui était en train de discuter avec deux autres filles, tourne la tête vers Rui et Yuki qui marchent toujours. Ses deux copines font de même.

L'une d'elles s'étonne "C'est qui celle-là ?!".

"Je ne sais pas. C'est la première fois que je la vois !" répond sa camarade, puis elle ajoute "Tu la connais Lynn ?".

"Non..." répond cette dernière en regardant Yuki, inquiète de voir Rui accompagné d'une si jolie fille.

"Hey ! Ça serait pas la nouvelle élève dont le prof de science nous avait parlé ?" rétorque l'une des filles.

 

Lynn décide d'aller à la rencontre de Rui et Yuki. Ses deux copines la suivent.

"Hey Rui ! Salut !" dit la jeune fille en s'arrêtant en face de lui avec un grand sourire.

Rui et sa soeur s'arrêtent devant Lynn et ses deux copines.

"Salut !" répond t-il en la regardant.

Lynn fixe Yuki, attendant que Rui la lui présente, mais voyant qu'il ne le fait pas, elle s'adresse à l’adolescente en lui souriant "Salut ! Je m'appelle Lynn Reis.... et toi ?"

"Yuki... Yuki Akino..." répond t-elle un peu intimidée.

Lynn est surprise, et ses deux copines aussi.

"Akino ? " demande Lynn surprise.

"C'est ma soeur..." répond Rui d'un ton sec.

Lynn est surprise "Ah ? Je ne savais pas que tu avais une soeur... Tu ne m'en as jamais parlé" répond t-elle surprise et déçue.

"Elle n'habitait pas ici. Elle vient d'emménager. Du coup, elle va être dans notre classe..." précise le jeune homme.

"Ah.... " répond la jeune fille. "Ok !" ajoute-t-elle en souriant. Sans perdre son sourire, elle tourne la tête vers Yuki et lui dit "Bienvenue ! J’espère que tu te plairas dans notre classe !"

"Merci..." répond la jolie blonde en lui souriant.

"Excuse-nous... " dit Rui en se mettant à marcher. Sa soeur se met à le suivre.

"On se revoit en cours !" lance Lynn.

"Ouai !" répond le jeune homme sans la regarder.

Lynn les regarde partir.

A peine sont-ils partis, que l'une de ses deux copines dit à Lynn "Sa soeur ? Elle ne lui ressemble pas du tout !".


--


Rui et Yuki entrent dans une classe vide. Il va s'asseoir à une table située près d'une fenêtre, et elle s'assoit à côté de lui. Ils posent leur cartable sur la table et sortent leurs affaires.

"Lynn a l'air gentille..." dit Yuki en posant sa trousse sur la table.

"Elle l'est... Par contre méfies-toi des filles avec qui elle était. Dans le genre peste, on ne fait pas mieux... " répond son frère en posant son cahier sur la table.

Yuki le regarde un bref instant, surprise, puis continue de poser ses affaires sur la table.

A ce moment, un élève rentre dans la classe, puis d'autres. La sonnerie annonçant le début des cours retentit. Deux étudiants se dirigent vers la table de Rui et Yuki. "Hey salut Rui ! T'as changé de place ? Lynn ne va pas être contente ! Tu nous présentes ?" dit l'un d'eux en regardant fixement Yuki.

Rui lance un regard noir à l'adolescent.

A ce moment la prof d'anglais entre dans la classe, juste après Lynn qui s'assoit à une table en regardant Rui tristement, se rendant compte qu'il a changé de place pour être à côté de sa soeur et non plus à côté d'elle comme avant.

"A vos places jeunes gens ! Le cours va commencer !" s'écrit la prof qui s'installe à son bureau.

Tous les étudiants vont à leur place, puis se lèvent de leur chaise pour saluer la prof "Bonjour Madame Tailor !" avant de se rassoir.

"Bonjour à tous et à toutes ! Comme vous avez pu le voir, il y a une nouvelle élève dans la classe." dit la prof après avoir jeté un coup d’oeil vers Yuki. Tous les autres élèves se mettent à regarder Yuki.

"Pouvez-vous venir vous présenter s'il vous plait Mademoiselle ?" ajoute l’enseignante.

La jeune fille rougit, un peu gênée de voir tous ces regards posés sur elle. Elle se lève de sa chaise. "Euh...oui" répond t-elle avant de se déplacer jusqu'au tableau pour se présenter devant la classe

"Je suis Yuki Akino, j'ai 16 ans... Je viens de déménager pour habiter avec mon frère Rui... et...euh..."

Certains élèvent tournent la tête vers Rui qui baisse légèrement la tête en fronçant un peu les sourcils.

Voyant qu'elle ne sait pas trop quoi dire d'autre, la prof lui demande "Et qu'aimeriez-vous faire comme métier ?"

"Euh... j'aimerais devenir pédiatre..." répond t-elle en la regardant.

Sa réponse fait sourire la prof "Ah... c'est un très beau métier... Et à quelle activité comptez-vous vous inscrire ?"

La jeune fille hésite, regarde son frère, puis répond "De la GRS..."

Sa réponse surprend Lynn. Une de ses deux copines de tout à l'heure, regarde Lynn en grimaçant, puis jette un regard antipathique vers Yuki.

"Très bon choix ! Merci Mademoiselle Akino, vous pouvez retourner à votre place. Si vous avez des difficultés à suivre les cours, n'hésitez pas à en faire part à vos professeurs. Je sais que ce n'est pas facile d'arriver en cours d'année."

"Entendu... merci madame Tailor" répond Yuki en inclinant le buste. Tandis qu'elle retourne s'assoir à côté de Rui, les autres élèves la suivent du regard.

"Je vais faire l'appel pour vérifier que tout le monde est là, puis nous pourrons commencer le cours..." dit soudain la prof d'anglais.

Pendant son cours, l’enseignante parle principalement en anglais, en posant des questions. La plupart du temps, voyant que les autres élèves ne réagissent pas, Yuki se met à répondre aux questions posées, montrant son intérêt et sa facilité à comprendre le cours, ce qui ne manque pas de faire plaisir à la prof, mais en même temps agace les cancres de la classe.


--- matin du lundi 7 mai 2312 - Grèce


Il fait jour en Grèce. Aldébaran et Mu sont rentrés au sanctuaire. Tous les chevaliers d'or sont réunis sur une place entourée de quelques ruines et d'herbes.


"Mais voyons Mu, nous sommes des chevaliers d'Athéna ! Nous lui avons juré fidélité. Ce que tu nous demandes est impossible..." dit Ayoros le chevalier du Sagittaire à Mu qui se tient debout au milieu de la place. 

Le chevalier du Bélier baisse la tête avec amertume en fermant les yeux, puis les rouvre à moitié.

 

Shura le chevalier du Capricorne déclare "Par ailleurs... qui nous dit que Saga dit vrai au sujet de cette fille ? Ne nous a t-il pas déjà trompé et manipulé par le passé ?"

 "Il était sous l'emprise du mal." rétorque Ayolia le chevalier du Lion

"Ne devrions-nous pas plutôt remuer ciel et terre pour retrouver Athena ?" lance Milo le chevalier du Scorpion.

 

Shaka déclare "L'âme d'Athéna ne fait plus parti de ce monde. Comme je vous l'ai dit, je ne la ressens plus depuis la bataille qu'il y a eu avec le Dieu Apollon. Et Mu et Aldébaran ont eu la confirmation que la jeune fille qui représentait Athéna; Saori, n'est plus qu'une simple humaine désormais..."

Dohko fait quelques pas au milieu de la place et dit "Mes amis... Avant de prendre chacun une décision, je pense que nous devrions attendre de rencontrer cette jeune fille..."


"En tout cas, elle est très mignonne !" ajoute Aldébaran.

Les autres chevaliers d'or, restent silencieux.

             


--- matin du lundi 7 mai 2312 - Japon



Au japon, une heure est passée au lycée. La sonnerie se met à sonner, annonçant la fin du cours d'Anglais pour la classe de Rui et Yuki. Un élève va effacer le tableau, d'autres se lèvent pour discuter ensemble, tandis que certains restent à leur place. La prof range ses affaires et quitte la classe. Elle se met à marcher dans le couloir et en chemin, rencontre Kazuki.


"Alors ? Ils sont comment aujourd'hui ?" demande-t-il à la prof d'anglais.

"Un peu endormi ! Mis à part la petite nouvelle qui est très brillante. Elle a beaucoup participé à mon cours. Ça m'a fait plaisir ! S'ils pouvaient tous se comporter comme ça ! Ah... et elle veut devenir pédiatre ! "

"Ah? " répond Kazuki surpris.

"Oui ! Si elle participe autant à tes cours de sciences humaines qu'aux miens, je pense que ça va être un vrai plaisir pour toi de lui enseigner les cours !" ajoute l’enseignante.

Kazuki prend l'air un peu inquiet. "J'espère que les autres, ne seront pas trop durs avec elle... Tu sais comment ils peuvent être avec les trop bons élèves..."


Dans la classe, Lynn s’approche devant la table de Rui et Yuki. Une de ses deux copines l'accompagne.

"C'est vrai que tu vas faire de la GRS ?" demande Lynn en regardant Yuki.

"Oui... J'aimerais bien" répond la jeune fille en la fixant à son tour.

"On va être ensemble alors. Je suis inscrite aux cours ! Tu en as déjà fait ?"

"Elle a fait de la danse pendant plusieurs années" répond Rui en regardant la jeune fille.

"Ah ? Mais ce n'est pas vraiment pareil !" rétorque la copine de Lynn en lançant un regard antipathique à Yuki. "On a une équipe avec un niveau assez élevé. Tu risques d'avoir du mal à suivre !" ajoute-t-elle.

"Hé bien, elle s'entrainera ! C'est à cela que servent les entrainements, à se perfectionner, non ?" répond Rui à la copine de Lynn, d'un ton sec et froid.

Gênée, Yuki ne sait pas quoi dire. Alors Lynn lui dit en souriant "Ne t'inquiètes pas, notre entraineur est super ! Et le principal est de participer. Je suis sure que ça te plaira !"

Yuki sourit et répond "Je pense aussi"

Soudain, Kazuki entre dans la salle de classe. "Bonjour jeunes gens !" dit-il en allant jusqu'à son bureau. Tous les élèves retournent à leur place pour s'assoir, puis se lèvent de leur chaise pour saluer tous ensemble le professeur "Bonjour Mr Hondo !"

Yuki écarquille les yeux en apercevant Kazuki. *Cet homme.... C'est notre prof de science ?! * pense-t-elle. *Hondo... il a le même nom de famille que notre infirmière. Ils sont mariés ?* suppose-t-elle en le regardant.

Kazuki observe rapidement s'il ne manque personne, étant donné que chacun à une place qui lui est propre, et qu'il a une bonne mémoire, il lui est facile de se rendre compte s'il y a un absent. Son regard se pose un bref instant sur Yuki qui le regarde aussi. Elle se met à rougir et baisse les yeux, intimidée.

Tous les élèves se rassoient. L’enseignant pose sa sacoche sur la table et en retire un livre et un ordinateur portable, pendant que les élèves sortent leurs affaires de cours.

Yuki le fait tout en jetant des coups d'oeil par moment vers lui, troublée. Rui finit par s'en rendre compte.

"Comme nous avons deux heures et que je sens que vous êtes très motivés aujourd'hui. Nous allons avoir une heure de cours, et une heure d’examen !" déclare Kazuki.

La plupart des cancres se mettent alors à râler "Oh non !" "pfff !"

"Donc je vous recommande de bien suivre pendant la première heure et de bien prendre des notes pour imprimer le cours dans vos matières grises. D'ailleurs ça va être le thème d'aujourd'hui... puisqu'on va parler du cerveau." déclare le prof à la classe.

Kazuki fait son cours.

Par moment son regard croise celui de Yuki qui se met à rougir et à détourner le sien. A chaque fois qu'il pose une question difficile, et que personne ne trouve la réponse, la jeune fille finit par lever la main et par donner une bonne réponse. Kazuki esquisse des sourires, voyant qu'elle est très intéressée par son cours, et qu'elle sait répondre brillamment à ses questions les plus difficiles.

Le cours se termine. La sonnerie retentie. Kazuki donne une pile de questionnaires à un élève qui se charge de les distribuer à l'ensemble de la classe.

"Vous avez une heure ! Mais si vous avez fini avant, n'hésitez pas à rendre votre copie !" annonce l’enseignant.

Les élèves commencent à plancher sur leur copie en répondant aux questions qui y sont posées. Pendant ce temps Kazuki, qui a ouvert son ordinateur portable, se met à l'utiliser. De temps en temps, il jette de brefs coups d'oeil vers Yuki, détournant son regard de son ordinateur.

A un moment, celle-ci se met à croiser son regard. Ils se fixent avec insistance. Troublée, elle détourne les yeux pour se replonger dans sa feuille.

Une demi-heure avant la fin, elle se lève de sa chaise car elle a fini de répondre à l'ensemble du questionnaire. Rui la regarde surpris et lui murmure "T'es sur ?!"

"Oui j'ai fini.." murmure-t-elle.

Elle se dirige avec sa copie vers le bureau de Kazuki, sous le regard médusé des autres élèves.

"Elle a déjà fini ?! " marmonne l'un d'eux, paniqué et stressé.

Elle pose la copie sur le bureau, juste devant Kazuki qui la regarde surpris en lui demandant à voix basse "Vous vous êtes bien relu Mademoiselle ?"

"Oui" murmure-t-elle doucement, en regardant le bel enseignant dans les yeux avec tendresse. Puis elle baisse la tête et retourne s'assoir à sa place. Elle se met à lire le livre de cours.

Intrigué, Kazuki prend la copie déposée par la jeune fille et la place devant son clavier, puis commence à la lire.

Il écarquille les yeux en se rendant vite compte que la jeune fille a répondu juste à toutes les questions posées. Il passe ses doigts dans ses cheveux pour se gratter lentement l'arrière de la tête tout en continuant de regarder la copie, espérant trouver une erreur quelque part, mais en vain. Il repose la feuille sur le coin de la table et regarde fixement Yuki l'air songeur.


La sonnerie de fin du cours retentit. Les élèves se lèvent et déposent leur copie sur le bureau du professeur, et s'en vont de la classe car il est l'heure d'aller manger. Rui et deux autres élèves sont toujours en train d'écrire sur leur feuille, du coup Kazuki les rappelle à l'ordre en se levant de sa chaise "Allons messieurs, il est temps de rendre vos copies !".

Rui se met à rager car il n'a pas fini. Il se lève de sa chaise pour ranger ses affaires dans son cartable. Yuki, qui l'attendait, fait de même.

Ils sont les deux derniers élèves dans la classe. Rui va poser sa feuille sur le bureau de Kazuki en lui jetant un coup d'oeil dépité, puis se dirige vers la porte pour sortir de la pièce. Yuki le suit en passant devant le bureau de l’enseignant. Elle jette un regard furtif vers lui en rougissant, puis lui dit à voix basse "Merci pour le cours Monsieur Hondo", avant de se diriger vers la porte.

Il la regarde partir l'air pensif.


--


Au mont Koya, Sorata et Arashi arrivent dans le temple Kounozan. Le vieux prêtre Hoshimi s'arrête net et écarquille les yeux, puis se met instantanément à pleurer en voyant que Sorata est vivant.

"Sorata..." dit-il de sa voix chevrotante.

"Salut grand-père !" répond le jeune homme en souriant, avant d’ajouter "Hey pourquoi tu pleures vieux maitre ? Tu n'es pas content de me revoir ?"

Arashi esquisse un sourire.

Hoshimi s'essuie les yeux d'un revers de manche. "Je n'arrive pas à y croire... Pourtant, tu es bien là devant moi, ressuscité, comme le ciel l'avait prédit..."

Les deux jeunes gens écarquillent les yeux un instant de surprise.

"Vous l'avez lu dans le ciel ?" demande Arashi.

"Oui... J'ai vu sa résurrection, ainsi que celle des autres dragons du ciel dont la vie s'était éteinte..." répond le prêtre.

"Des autres ?" s'étonne Sorata.

"Karen ? Kamui ?" demande la jeune fille.

Hoshimi acquiesce d'un hochement de tête.

Arashi et Sorata se regardent avec étonnement, puis soudain avec inquiétude.

"La prophétie... ?" demande le jeune homme inquiet.

"Elle n'a plus lieu d'être... les deux épées étant anéanties" répond le prêtre.

Cette réponse soulage Arashi et Sorata.

"Mais qui nous a ressuscité ?" demande le jeune homme.

Le vieux maitre lève la tête en fixant le ciel "Le dieu du ciel..."

Les deux jeunes gens écarquillent les yeux.

Le prêtre ajoute "Il a besoin des dragons du ciel pour protéger ce monde de la destruction…". Il baisse lentement la tête pour fixer le sol tristement en précisant "La déesse de la terre souhaite la mort des êtres humains..."

Arashi et Sorata se regardent avec inquiétude.


---


Dans la propriété de Grand-Mère Sumeragi, Saga attend les bras croisés, la tête baissée, adossé contre la portière arrière d'une berline noire dont le chauffeur est au volant à l'arrêt.

Dans le jardin à quelques mètres de là, la veille dame est dans son fauteuil roulant, face à Ishtar et Subaru.

"Prenez soin l'un de l'autre... Ne faites rien d'imprudent" leur dit-elle avec inquiétude.

"Oui. Ne vous inquiétez pas..." répond Ishtar, tandis que Subaru fait juste un léger hochement de la tête en guise d'acquiescement.

La grand-mère tourne la tête vers Subaru et lui saisit la main en le regardant tristement comme si elle s'attendait au pire pour lui "Subaru..." puis elle tourne la tête vers Ishtar avec mélancolie.

La jeune fille la regarde tendrement, comprenant que la grand-mère souhaiterait qu'elle veille sur son petit-fils. Elle effectue un léger hochement de la tête pour lui signifier qu'elle fera attention à lui.

 

Ishtar et Subaru se tournent puis se dirigent vers la voiture. Saga s'écarte du véhicule en regardant la jeune fille s'approcher.


--- après-midi du lundi 7 mai 2312 - Japon


Il est midi passé.

Au lycée, Yuki et Rui sont en train de manger le contenu de leur bento, assis sur un rebord en pierre. Soudain, le regard de Yuki est attiré par Kazuki qui sort d'un des bâtiments, accompagné d'un autre professeur. Ils se dirigent vers le parking où sont garés les véhicules des enseignants, et s'arrêtent pour discuter. Kazuki s'allume une cigarette et se met à fumer, tout en discutant avec son collègue.

Rui remarque que Yuki s'est arrêtée de manger pour regarder en direction des deux profs. Il la regarde, fixe Kazuki en fronçant les sourcils, puis baisse les yeux en direction de son bento.

"Il te plait ?" lance-t-il d'un ton froid. Surprise, Yuki sursaute légèrement, et tourne la tête vers Rui qui s'apprête à continuer de manger.

"Hein ?" lui demande-t-elle en le regardant.

"Le prof de science... T’arrête pas de le regarder... T'as le béguin pour lui ?" lui lance le jeune homme, avant de se remettre à manger.

Sa soeur détourne la tête et regarde son bento posé sur ses genoux devant elle en rougissant. "Non..." murmure-t-elle gênée. Puis elle se met à manger.

Rui la regarde du coin de l'oeil et voit que ses joues sont rouges d'émotion. Il fronce les sourcils avec une certaine tristesse dans le regard, persuadé qu’il est dans le vrai, puis continue de manger en même temps qu'elle. 

Après quelques minutes, elle regarde à nouveau Kazuki du coin de l'oeil furtivement. Il vient de finir sa cigarette et de discuter avec son collègue et se dirige vers sa voiture. Il tourne la tête et aperçoit au loin Yuki. A ce moment elle détourne son regard de lui et continue son déjeuner. Kazuki monte dans sa voiture, attache sa ceinture, puis tourne la tête une nouvelle fois vers elle. Il la regarde pendant une longue minute avec amertume, puis démarre sa voiture et s'en va.


--- après-midi du lundi 7 mai 2312 - Japon

 

Kazuki est au volant de sa voiture, en train de conduire sur une route bordée d'arbres. Il n'y a pas d'autres véhicules en circulation. Il emprunte un petit chemin de terre étroit qui traverse une gigantesque forêt et gare sa voiture sous des arbres très touffus. Il sort du véhicule et se met à marcher à pied dans la forêt puis arrive au milieu d'une petite clairière. Il s'arrête à quelques mètres d'un immense arbre et le fixe. Soudain on voit le canon d'un pistolet laser s'appuyer contre son dos. "Ne bougez pas, ne vous retournez pas, et levez les bras en l'air" dit la voix de Setsuna.

Kazuki lève les bras à mi-hauteur sans se retourner et répond avec amertume "J'espérais un accueil un peu plus chaleureux... depuis tout ce temps... Setsuna..."

"Désolé... Je ne fais que suivre le protocole ... Mr Kruguer..." rétorque le jeune homme qui le tient en joue.

"Hondo... Je préfère..." dit Kazuki.

"Pour moi vous êtes toujours Mr Kruguer, même si vous ne faites plus parti de Sykies..." répond Setsuna.

"Comme tu veux. Je suis venu voir Sumeragi..."

"Je sais... C'est pour cela que je suis venu vous accueillir. Sumeragi vous attend" lui dit le jeune homme qui lui tend ensuite un sac en toile de jute par derrière en lui précisant "Vous devez mettre ça..."

Kazuki baisse les bras et prend le sac en toile tout en lui demandant "Je peux me retourner avant ?"

"Oui " dit Setsuna en baissant son arme.

L’enseignant se retourne et regarde le jeune homme brun dans les yeux. Une certaine émotion se lit dans leur regard.

Kazuki fait un pas vers lui. Setsuna baisse les yeux.

Il s'avance encore et passe son bras gauche autour de la taille du jeune homme pour le serrer amicalement contre lui.

"Ça me fait plaisir de te revoir... Setsuna" dit-il en fermant les yeux à moitié, de tristesse.

Le front posé contre l'épaule de l’enseignant, le jeune homme ferme les paupières à moitié, avec émotion.

Puis Kazuki s'écarte de lui, et baisse les yeux en direction du sac de jute qui est dans sa main.

"Allons-y" dit-il, avant d'enfiler le sac sur sa tête.

"C'est par là" dit Setsuna en posant sa main à plat sur l'omoplate de Kazuki pour le conduire à travers la forêt.

Après plusieurs minutes, le jeune homme retient l'épaule du professeur pour qu'il s'arrête en même temps que lui.

"On est arrivé..." lui dit-il, avant de lui enlever le sac de jute de sa tête.

Devant eux, le vaisseau Ptolémaios, à moitié dissimulé par un écran d'invisibilité qui ne laisse apparaitre que la coque et ses pieds d'ancrage, est posé dans une immense clairière entourée d'immenses arbres touffus.

Setsuna se dirige vers le vaisseau tandis que Kazuki le suit. Ils atteignent une passerelle qu'ils montent. Arrivés en haut, le jeune homme pose sa main à plat sur un boitier situé à proximité de la porte d'un sas qui s'ouvre soudain. Ils pénètrent tous les deux à l'intérieur et se retrouvent dans un immense hangar où sont entreposés d'immenses robots ; les Gundams ainsi que divers véhicules et machines.

Tandis qu'il marche, Setsuna regarde tristement devant lui et dit "J'ai cherché à vous joindre... après l'accident".

Kazuki s'arrête de marcher. Setsuna s'arrête à son tour juste devant lui, sans se retourner, la tête légèrement baissée, puis il la tourne dans sa direction. On voit dans son regard qu'il est profondément attristé. L’enseignant le regarde également avec émotion, puis baisse la tête.

Soudain, la voix de Sumeragi Noriega se fait entendre "Kazuki ! Quel plaisir de te revoir !".

Setsuna détourne le regard pour la regarder, tout comme Kazuki qui relève la tête.

       

Sumeragi accompagnée de Tieria ; un jeune homme androgyne portant des lunette, s'avance vers eux en souriant.

"Mr Kruguer...ça faisait longtemps..." s'exclame Tieria avec amertume. Setsuna se tourne vers eux et s’écarte un peu, tandis qu'ils viennent d'arriver juste devant Kazuki.

"Ça faisait longtemps, en effet..." dit l’enseignant.

Tieria lance un rapide coup d'oeil vers Setsuna et remarque qu'il est ému même s'il tente de ne rien laisser paraitre.

Sumeragi sourit à Kazuki et lui dit "Viens ! On a plein de choses à se raconter !".

Kazuki se met à la suivre tandis que Tieria et Setsuna marchent à quelques mètres derrière eux.

"Tu n'as pas l'air de lui en vouloir. Tout ce temps, sans prendre ni donner de nouvelles..." lance Tieria.

"Il avait ses raisons..." rétorque Setsuna.

Sumeragi s'adresse à Kazuki tout en marchant avec un sourire aux lèvres "Ian est impatient de te revoir. Quand je lui ai annoncé ta venue, il était tellement enthousiaste ! On aurait dit un enfant à qui on annonçait la visite du Père Noël !"

Kazuki se met à sourire "Ahah ! Sacré Ian ! Comment va-t-il ?"

"Hé bien, Il a eu quelques petits soucis de santé, mais ça s'est arrangé heureusement." dit-elle, puis elle ajoute avec tristesse "Tu sais... Je suis désolée de t'avoir annoncé la mort de Neil et des autres par téléphone hier. J'aurais préféré te le dire en face... Mais comme tu venais, tu allais peut-être voir Lyle... et le confondre..."

"Ne t'inquiète pas... Je comprends..." répond Kazuki.


Le hangar est immense. Après avoir marché plusieurs mètres, ils approchent du Gundam Arios, un robot de combat orange et blanc qui a la particularité de pouvoir se transformer en avion de chasse ultra sophistiqué.

Ian Vashti est devant, face à un pupitre numérique avec un jeune à ses côtés : Saji Crossroad. Ils font des tests de maintenance. A bord de l'appareil, se trouve un jeune homme brun prénommé Allelujah.

Venant d'entendre les bruits de leur pas, Ian se tourne vers Kazuki et Sumeragi. "Hey !" dit-il en leur adressant un grand sourire. Puis il regarde l’Arios et s’écrit "C'est bon, Allelujah, les tests sont ok!". Le cockpit de l’appareil s'ouvre.

Pendant ce temps Kazuki, Sumeragi, suivi de Setsuna et Tieria, approchent de Ian et de Saji.

"Ahaha Kazuki ! C'est bon de te revoir !" s'écrit Ian. "Vient par-là, mon ami !" ajoute-t-il, avant de lui faire une accolade amicale en lui tapant sur le dos, puis il s'écarte de lui pour l’admirer.

"Tu n'as pas changé ! Juste un peu vieillit" lui dit Ian en souriant.

 "Je te retourne le compliment" dit Kazuki en souriant de même. "Je te présente Saji Crossroad ! Il nous aide pour la maintenance " dit Ian en tournant la tête vers Saji qui était à côté de lui.

"Enchanté... euh..." répond le jeune homme en le regardant, l'air surpris.

"Kazuki... Kazuki Hondo... J'ai travaillé il y a quelques années, dans un centre de formation qui collabore avec Celestial Being pour le recrutement" répond Kazuki.

"Je constate que tu as repris ton nom" dit Ian.

"En même temps qu'il a tiré un trait sur son passé... et sur nous..." lance soudain Allelujah qui était descendu de l’Arios et qui fait quelques pas vers le groupe tout en tenant son casque dans la main, et en lançant un regard noir vers Kazuki. Il s'arrête et le fixe. Tout le monde regarde Allelujah. Kazuki le regarde avec amertume.

"Vous êtes au courant pour Neil au moins ? Ou ça aussi... vous vous en fichez ?" ajoute le jeune pilote revêche.

"Oui il est courant de sa mort" lance Sumeragi agacée. "Ça suffit Allelujah !" ajoute-t-elle.

Kazuki détourne le regard tristement de lui, blessé par ses propos.

"J'en ai fini avec les tests ! Je m'en vais ! " lance Allelujah avant de partir.

"Ah... Ne fais pas attention ! Tu le connais !" dit Ian à Kazuki, ayant remarqué que les propos du jeune homme l'avait blessé.

Setsuna regarde Allelujah partir.

"Allez viens ! Je suis sure qu'on a plein de choses à se raconter !" lance Sumeragi à Kazuki pour tenter d'apaiser l'atmosphère.

"Attendez ! Je viens avec vous ! " lance Ian avant de demander à Saji "Tu peux enregistrer les résultats des tests, Saji ?"

"Pas de problème ! Je m'en occupe !" répond le jeune homme.

"Je peux y jeter un oeil ?" demande Tieria à ce dernier. "Oui" répond t-il.

Kazuki, Sumeragi et Ian marchent côte à côte en direction du sas qui mène au couloir.


--

 

Peu de temps après, Setsuna entre dans le vestiaire. Allelujah est là, en train d'enlever sa tenue de pilote.

Setsuna s'assoit sur le banc et lui dit, sans le regarder "Tu n'aurais pas dû lui dire ça..."

Allelujah fronce les sourcils et continu d'enlever sa tenue.

"Ça n'a pas été facile pour lui... L'accident et la perte de..." ajoute Setsuna.

"Et pour nous, ça l'a été ?! " répond Allelujah en l'interrompant.

"Il nous a laissé tomber... Comme si on n'avait jamais existé !" ajoute-t-il avec une émotion palpable dans la voix. On comprend à son regard qu'il est en colère, mais également triste.

Allelujah finit de se changer et sort de la pièce.

Assis sur le banc, Setsuna, se penche pour poser ses avant-bras sur ses cuisses et regarde en face de lui, l'air songeur.


--

  

Pendant ce temps, à la cantine, Sumeragi qui est assise à table en train de regarder le verre à moitié plein qui est posé devant elle, dit à Kazuki qui est en face d'elle "Personnellement, je n'y vois aucun inconvénient"

"Et puis, nous avons besoin d'un pilote attitré pour le Raiser. Pour le moment, Lasse et Saji se relayent pour le piloter, or nous avons besoin d'eux à d'autres postes." ajoute Ian qui est assis à côté de la jeune femme, une cigarette à la main.

Kazuki, quant à lui, est assis en face d'eux, et regarde son verre qu'il enlace avec ses doigts en même temps qu'il tient une cigarette. "Merci. Je pense que Sykies ne tardera pas à vous faire parvenir son dossier..."

"Si je vois qu'ils tardent, je les contacterai... Il vaut mieux éviter que cette jeune fille tombe entre de mauvaises mains" dit Sumeragi.

Kazuki finit de boire, puis se met à tirer une bouffée sur sa cigarette en regardant tristement son verre vide, repensant aux propos d'Allelujah.

--

Un peu plus tard, Kazuki, est revenu garer sa voiture sur le parking du lycée.

 

A l'infirmerie, Rumiko est en train d'ausculter un lycéen en lui prenant sa tension. En salle de classe, Rui, Yuki, Lynn et les autres élèves de la classe sont debout en train de faire la révérence à leur professeur de Philo qui vient d'arriver.  


--

   

A quelques kilomètres du centre de Tokyo, le chien Inuki marche sur le trottoir puis s'arrête pour flairer le sol, derrière lui Yuzuriha, accompagnée de Sorata et Arashi lui demande "Tu as retrouvé sa trace Inuki ?".

Le chien tourne la tête vers elle en poussant un gémissement plaintif, puis regarde autour de lui à droite puis à gauche en bougeant ses oreilles.

"Ça fait bientôt deux heures qu'on tourne en rond..." soupire Sorata.

"Il ne doit pas être loin..." rétorque Arashi.

Inuki se met subitement à courir en direction d'une petite ruelle. "Inuki ! Attend !" s'écrit Yuzuriha en se mettant à courir pour tenter de le rattraper.

Arashi et Sorata font de même. Le chien tourne brusquement sur la droite, puis s'arrête net. Les deux jeunes filles et Sorata font de même. Ils aperçoivent alors à quelques mètres de là, devant eux, un jeune homme brun qui marche de dos. "Kamui !" s'écrit Sorata.

L'inconnu s'arrête et se retourne, surpris. Yuzuriha fond en larmes en voyant qu'il s'agit bien de Kamui. "Kamui !" s'écrit-elle.


--

 

Au siège de la fondation Solo, Julian est assis derrière son bureau, tandis que Sorento regarde la ville par la baie vitrée, quand soudain la secrétaire frappe à la porte.

"Oui ?" dit Julian en tournant la tête vers la porte. Sorento se retourne aussi vers elle.

La secrétaire entrouvre la porte et dit à Julian en le regardant "Pardonnez-moi Mr Solo... mais il y a une jeune femme à l'accueil qui souhaiterai vous voir. Elle s'appelle Anna Calves.

"Anna Calves ? Je ne connais personne de ce nom" répond Julian.

"Ah ? Pourtant elle prétend qu'elle vous connait. Elle dit qu'elle a un cadeau pour vous" rétorque la secrétaire.

"Un cadeau ? C'est curieux..." répond Julian surpris en regardant Sorento un court instant. "Faites la entrer" ajoute-t-il en regardant à nouveau la jeune employée.

"Bien monsieur..." répond t-elle.

La secrétaire fait entrer Anna dans la pièce et referme la porte derrière elle avant de s'en aller. Celle-ci transporte une valise épaisse et fait quelques pas vers le bureau de Julian en le regardant. Julian et Sorento la regardent.


"Bonjour Monsieur Solo" dit Anna.

"Bonjour Mme...."

"...Calves… Anna Calves" dit-elle en souriant. Elle fait un rapide signe de tête à Sorento en guise de salut.

"Je suis venue vous voir pour apporter ceci" dit Anna en posant la grosse valise à plat sur le bureau, juste devant Julian qui est surpris. Sorento s'approche.

Anna répond "C'est quelque chose qui vous fera très plaisir je pense..." puis elle ajoute en jetant un rapide coup d'oeil à Sorento

"Est-il possible de m'entretenir seul à seul avec vous ?"

Julian jette un rapide coup d'oeil à Sorento, puis dit à Anna en la regardant "Je regrette... mais Sorento est un employé, et un ami fidèle. Nous partageons tout et n'avons aucun secret l'un pour l'autre...."

"Très bien. Comme il vous plaira" rétorque Anna. Elle déplace la valise sur le bureau pour la tourner vers elle, l'ouvre et la tourne vers Julian qui se lève brusquement de son fauteuil en fixant le contenu de la valise avec stupeur. Ses yeux sont grands ouverts, tout comme ceux de Sorento.

A l'intérieur de la valise, se trouve, couchée, la jarre sensée contenir l'âme de Poséidon. Le sceau apposé dessus et comportant l'inscription d'Athena est à moitié abimé.

Anna esquisse un sourire en voyant la réaction de Julian et lui dit "Comme vous pouvez le voir, le sceau d'Athéna est très abimé. Il vous sera facile de l'enlever... Monsieur Solo... ou plutôt devrais-je dire seigneur Poséidon..."

Julian prend un regard grave en fixant Anna et rétorque "Je ne comprends pas... Pourquoi faites-vous ça ? Et comment êtes-vous au courant de...."

Sorento regarde la jeune femme d'un air inquiet.


Anna ferme les yeux lentement, puis les réouvre, elle a des lueurs dans les yeux, et une aura bleue l'entoure. Julian et Sorento écarquillent les yeux.

Anna dit "Je suis la déesse Enyo. Vous ne le savez peut-être pas... mais... Gaia, la déesse de la Terre, souhaite l'anéantissement de la race humaine... Puisque la terre est en voie de destruction, à cause de l'irresponsabilité des hommes. "

Elle ferme les yeux à moitié et continue "La pollution, la déforestation, l'épuisement des ressources naturelles, la dégradation des écosystèmes, la détérioration des sols, l'acidification des océans, la disparition d'espèces animales... tout ceci est l'oeuvre des Humains. Ils doivent mourir… Il doivent tous mourir, pour sauver la terre... "

Julian et Sorento regardent Anna avec amertume.

Elle ouvre les yeux davantage "Il est temps pour vous... Empereur Poséidon... de reprendre possession de ce qui vous appartient. De débarrasser les mers et les océans de tout ce qui les pollue et de tous ceux qui les ont pollués."

Julian regarde la jarre se trouvant dans la valise et déclare "Je vous remercie... de m'offrir cette opportunité" puis il lève les yeux vers Anna qui incline légèrement la tête un bref instant. Une certaine inquiétude apparait dans le regard de Sorento.

"Puisque votre choix est fait. Permettez-moi de me retirer. J'aurai aimé rester plus longtemps en votre compagnie… mais j'ai beaucoup à faire... " dit Anna dont l'aura s'éteint.

Julian fait un hochement de tête en la regardant "Je vous en prie..."

Celle-ci s'en va, après avoir jeté un rapide coup d'oeil à Sorento.

Resté seul avec son ami, Julian regarde fixement la jarre.

Sorento, inquiet, dit à Julian "alors votre choix est fait... Vous allez participer à l'anéantissement de la race humaine ?"

"Mon choix est fait..." dit Julian qui touche la jarre avec sa main. Celle-ci se remet droite tout à coup d'elle-même, comme par magie, et une aura verticale bleue lumineuse en sort soudain. L'âme de Poséidon, rejoint brusquement le corps de Julian, dont les yeux se remplissent instantanément d'une lueur. Il se lève de son fauteuil et se tourne vers Sorento qui se met à genoux devant lui en inclinant la tête "Seigneur Poséidon…"

"Relève-toi Sorento " dit Julian avant d’ajouter "Je dois reconstruire mon royaume."

L’homme se lève et dit avec amertume "Oui maitre..."

"Qu'y a t-il ? Je sens de la tristesse en toi. N'es-tu pas heureux de mon retour ?" demande Julian.

"Bien sûr que si, empereur Poséidon, je me réjouis de votre retour " dit Sorento, puis il baisse la tête en ajoutant "C'est juste que... Je pensais à tous ces enfants défavorisés que nous avons rendu heureux avec le son de ma flute et vos présents..."

Julian baisse la tête en fermant les yeux et en esquissant un sourire, puis il les rouvre lentement à moitié.


 --


Au même moment en Grèce, Dohko le vieux chevalier de la balance, entrouvre les yeux, l'air pensif comme s’il venait de ressentir le retour de Poséidon malgré la distance.


--- fin d'après-midi du lundi 7 mai 2312 - Japon


Au lycée, c'est la fin des cours pour les élèves et le début des activités sportives.

A l'intérieur du gymnase, Kazuki entre dans un petit local réservé aux entraineurs, qui comprend plusieurs casiers, un bureau et une petite salle d'eau avec vestiaire, douche et wc.

Rumiko en sort vêtue d'un survêtement tout en s'attachant les cheveux. Elle sourit en voyant arriver Kazuki "Hey... Comment ça s'est passé ? Dis-moi...".

Kazuki s'apprête à lui raconter son entrevue avec les membres de Celestial Being.

Pendant ce temps, les filles sont dans leur vestiaire en train de se changer pour la GRS. Et les garçons font de même dans le leur pour le volley.

Yuki arrive la dernière sur le terrain de GRS qui est juste à côté du terrain de volley. Elle aperçoit Rui en train de courir en groupe avec son équipe, tout autour des deux terrains. Puis elle regarde ses camarades qui font des étirements deux par deux ou seules. Lynn vient vers elle et lui dit en souriant "On fait des étirements pour s'échauffer avant de commencer à s'entrainer ou à pratiquer. T'as qu'à faire comme-moi si tu veux".

Yuki lui sourit, comprenant que la jeune fille essaye de la mettre à l'aise, et lui répond "merci Lynn".

"De rien, si tu as des questions, n'hésite pas à me demander" ajoute Lynn en souriant.

Yuki commence à s'échauffer en copiant Lynn. Tandis qu'il court, Rui jette de temps en temps des coups d'oeil vers Yuki.

Un de ses coéquipiers, qui court à côté de lui, le remarque et lui dit "elle est vraiment mignonne ta soeur...". Rui fronce les sourcils et rétorque froidement "Lâche l'affaire, elle est déjà prise". "Ah ? Dommage..." répond son coéquipier un peu déçu, ne pouvant se douter qu'il s'agit d'un mensonge.

Soudain Kazuki et Rumiko entrent sur les terrains. Kazuki jette un coup d'oeil vers Yuki, qui fait de même, puis se dirige sur le terrain de volley. Il fait signe aux garçons de continuer de courir.

Rumiko quant à elle, se dirige vers les filles qui arrêtent leur échauffements pour s'asseoir devant elle par terre.

"Mesdemoiselles, aujourd'hui vous allez devoir réaliser une série d'enchainement au ballon. Vous allez donc avoir une heure pour vous entrainer et une heure pendant laquelle vous défilerez une à une, accompagnée de musique."

Rumiko montre ensuite avec un ballon, les différents lancés et enchainements que les filles doivent effectuer.


Pendant ce temps les garçons s'entrainent à réceptionner les balles que Kazuki, monté sur une haute estrade, leur lance au-dessus du filet. Il varie des balles fortes et des balles molles. Rui se débrouille bien.

Une heure est passée, les filles commencent à défiler une à une, certaines réussissent très bien, d'autres ont un peu de mal.

Lynn est très douée. Pendant ce temps, les garçons ont commencé à jouer un match que Kazuki supervise depuis le banc. Rui s'apprête à servir quand soudain il entend la voix de Rumiko "Yuki ! C'est à toi !".

La jeune fille s'apprête à faire son enchainement. Rui fait rebondir la balle par terre en la rattrapant dans ses mains une fois, et s'apprête à servir mais regarde du coin de l'oeil Yuki, les autres garçons se mettent aussi à regarder la jeune fille, tout comme Kazuki, et ne peuvent décoller leurs yeux d'elle, car elle met tant de grâce et de beauté dans ses enchainements, que sa performance est magnifique.

Les jeunes filles et Rumiko sont surprises. Certaines élèves la regardent avec jalousie.

Yuki finit son enchainement et remarque que tout le monde la regarde. Elle rougit de gêne.

"C'est très bien Yuki ! Bravo !" s’exclame Rumiko. Les yeux se détournent ensuite d'elle. Yuki va s'assoir sur le banc. Rui fait enfin son service qu'il rate et envoi dans le filet. D'autres filles font leur enchainement.

Personne ne s’est rendu compte que Greg était dehors et regardait Yuki à travers l'une des vitres hautes du gymnase, accroupi sur l'épaisse branche d'un grand chêne.


La fin de l'heure arrive. Les filles regagnent leurs vestiaires. Puis les garçons le leur.

"T'as jamais fait de GRS !!? Arrêtes de mentir !!!" dit une fille debout face à Yuki qui est assise sur un banc, tandis que d'autres se changent.

Yuki la regarde avec incompréhension et rétorque "Je ne mens pas... C'est la première fois que j'en fais..."

"Tu mens ! Moi ça fait trois ans que je m'entraine et je n'ai pas ton niveau !" renchérit la jeune fille en colère, visiblement jalouse.

Lynn intervient "Ça suffit ! Si elle te dit qu'elle n'en a jamais fait, c'est que c'est vrai. Je ne vois pas pourquoi elle mentirait. Elle a fait de la danse, ça peut expliquer la beauté et la grâce de ses enchainements..."

"Mouai !" rétorque la fille qui va à son casier pour se changer. Yuki baisse la tête avec amertume. Lynn en profite pour poser sa main sur son épaule et lui faire une petite tape amicale. La jeune fille tourne la tête vers elle. "Ne t'inquiètes pas..." dit Lynn à voix basse en souriant avant de se diriger vers son casier pour se changer.

   

--

    

Sur le parking devant le gymnase, Kazuki est devant sa voiture et discute avec Rumiko, tandis que les élèves sortent au compte-goutte. La plupart sont déjà partis. Rui sort en discutant avec un camarade. Et à quelques mètres derrière eux, Lynn et Yuki sortent du gymnase ensemble, chacune portant son sac de sport à la main.

Lynn tente de dédramatiser la situation et de remonter le moral à sa nouvelle amie. Le gars qui discute avec Rui s'en va en courant pour regagner la voiture d'un proche qui est venu le chercher.

Le jeune homme continue à marcher seul en portant son sac de sport sur le dos, mais s'arrête soudain et écarquille les yeux, car devant lui à quelques mètres de là, se tient Greg debout qui le fixe froidement. Lynn et Yuki arrivent à la hauteur de Rui et contastent qu'il est comme choqué "Qu'est ce qu'il y a Rui ? " demande Yuki en le voyant ainsi. Elle tourne soudain la tête dans la direction que regarde son frère et aperçoit Greg.

 

Elle écarquille les yeux et laisse tomber son sac de sport par terre. Kazuki et Rumiko, qui sont à quelques mètres de là, assistent à la scène. Yuki fait un pas et ses yeux fixent ceux de Greg avec émotion. Ce dernier s'avance vers elle puis s'arrête à quelques pas d'elle.

"Ça faisait longtemps..." dit Greg en esquissant un léger sourire. Lynn qui est un peu en retrait à côté de Yuki et Rui assiste à la scène.

Des larmes se mettent à couler le long des joues de Yuki. Greg tend la main vers la joue de la jeune fille pour lui relever un peu la tête, tout en s'avançant vers elle. Il se met soudain à l'embrasser sur les lèvres devant tout le monde. Yuki écarquille les yeux.

Kazuki et Rui semblent profondément choqués. Lynn est surprise et se rend soudain compte que le visage de Rui est en train de se remplir de jalousie, tandis que Rumiko remarque que celui de Kazuki se rempli d'amertume.

D'un geste brusque, Rui, qui a laissé tomber son sac de sport par terre, repousse violemment Greg pour l'écarter de Yuki et s'apprête à lui donner un violent coup de poing mais Greg attrape fermement son poing dans sa main, et esquisse un sourire en coin, voyant la haine sur le visage de son rival. Un début de bagarre s'engage entre eux, mais Greg est plus fort que Rui et bloque tous ses coups.

"C'est tout ce que tu sais faire ?" lui lance Greg en souriant "T'as la force d'une fillette !" ajoute-t-il.

Rui est de plus en plus enragé.

Yuki est complètement dévastée "Arretez !" crie-t-elle en pleurant, s'inquiétant pour son frère qui est haletant et blessé à la lèvre. 

Kazuki intervient en s'interposant devant Rui pour l'empêcher de continuer à se battre "ça suffit Monsieur Akino ! Calmez-vous !". Lynn vient retenir Rui aussi, tandis que Yuki s'interpose devant Greg en pleurant "ça suffit Greg ! Arrête !"

Greg baisse alors le poing. Il ferme un court instant les yeux en esquissant un sourire, et les rouvre ensuite en disant "Ok ! J'arrête...", puis il ajoute "...Mais seulement si tu viens...".

Il tend la main vers elle pour l'inciter à venir avec lui. La jeune fille est surprise. Elle tend sa main droite vers le jeune homme, s'apprêtant à le suivre, mais soudain, elle sent qu'une main vient de saisir son poignet gauche. Elle se retourne et voit que c'est Kazuki, ce qui la surprend.

Ils se regardent alors dans les yeux. L’enseignant a l’air attristé.

 "Je... Je ne crains rien... je le connais bien... Il ne me fera pas de mal" lui dit Yuki.

Kazuki hésite puis desserre sa main du poignet de la jeune fille pour la laisser partir. Elle prend la main de Greg et part avec lui.

  

Rumiko qui était venu auprès de Lynn et Rui regarde les blessures de ce dernier. Lynn, Rui et Kazuki regardent Yuki partir avec Greg.

"C'est qui ce sale type ? Elle le connait ?!!" s'étonne Lynn.

Rui énervé, répond "C'est son ami d'enfance. Ils étaient dans le même orphelinat !"

"Orphelinat ?" s'étonne Lynn surprise. "Alors Yuki n'est pas...?" ajoute-t-elle

"Elle a été adopté !" rétorque le jeune homme agacé.

Il s'écarte soudain de Rumiko qui tente de voir si ses blessures sont graves.

"Laissez-moi ! Faut que j'aille bosser !" dit-il en repoussant la jeune femme avant de partir.

"Hey ! Calmez-vous !" s'écrit Kazuki, n'appréciant pas que Rui malmène Rumiko.

"Ce n'est rien" dit cette dernière. Lynn remarque que Rui a oublié son sac de sport et que Yuki a laissé le sien.

"Rui et Yuki ont oublié leur sac. Je vais rattraper Rui pour lui donner le sien. Vous pouvez prendre celui de Yuki et lui donner quand elle reviendra, Mr Hondo ?" dit la jeune fille qui se met soudain à prendre le sac de Rui pour le porter sur son épaule tout en tenant toujours le sien dans la main, avant de partir dans la même direction que Rui a prise.

Kazuki qui n'a pas eu le temps de répondre à Lynn, regarde le sac de sport qui est posé par terre, puis tourne la tête dans la direction de Yuki qui est à plusieurs mètres de là en train de discuter avec Greg. Rumiko regarde Kazuki et lui dit "Je dois y aller... Mary ne vas pas tarder à rentrer."

Il tourne la tête vers elle et lui répond "Oui vas-y. A demain Rumiko."

"A demain" lui répond la jeune femme qui remarque que Kazuki semble un peu préoccupé. Elle s'en va, l'air pensive.  

   

Seule avec Greg, Yuki lui demande avec amertume "Pourquoi tu as fait ça ?"

"Fais quoi ? Donné une raclée à l'autre crétin qui se fait passer pour ton frère ? Ou t'embrasser ?" demande Greg en la fixant du regard, avant d’ajouter "Tu n'es pas heureuse de me revoir ?"

"Bien sûr que si..." répond Yuki.

"Mais ce n'est pas le genre de retrouvailles que tu aurais voulu... C'est lui qui a cherché à me frapper en premier, au cas où tu ne l'aurais pas remarqué.... Il devrait apprendre à maitriser ses pulsions..." rétorque le jeune homme aux yeux bleus.

"Après mon départ de l'orphelinat, j'ai cherché à te recontacter, mais ils m'ont dit que tu t'étais enfui..." dit Yuki tristement.

"J'en avais marre d'être là-bas, et je n'avais plus aucune raison d'y rester... après ton départ" dit-il en baissant légèrement la tête pour fixer le sol. "J'ai trainé dans les rues, j'ai survécu comme j'ai pu... en me débrouillant... puis un jour j'ai volé des fruits chez un marchand; un vieillard solitaire, et au lieu de me livrer à la police, il m'a offert un toit et de quoi manger... Et je suis resté... " poursuit-il en esquissant un sourire.

"Par la suite, il m'a adopté... J'ai fait des études, tout en lui donnant un coup de main pour son commerce. Malheureusement il est mort l'année dernière.... Un connard ne l'a pas vu traverser la route, et la renversé..." termine-t-il, avant de relever la tête et de regarder Yuki qui semble touchée par son récit.

Il esquisse un sourire. "Du coup, j'ai hérité du vieux ! J'ai un appart, un commerce qui tourne bien, et j'ai un salarié sous mes ordres qui s'occupe de faire tourner le magasin.... Et toi ? Ta vie a été surement moins mouvementé que la mienne..." demande le jeune homme.

Yuki baisse la tête "ça a été... pendant 4 ans... Ensuite, pour résumer... Mes parents ont divorcés... Rui est parti s'installer quelques temps avec papa... et moi avec maman..."

Greg est surpris d'entendre ça et demande  "Vous étiez séparés Rui et toi ?"

"Oui..." répond tristement la jeune fille. "Ensuite Papa est parti s'installer aux USA, du coup Rui a pris un appart seul ici. Et il y a quelques semaines, Maman a eu une promotion à son travail avec un changement de poste... alors je suis venue m'installer chez Rui" dit-elle en regardant Greg.

Il regarde Yuki et lui demande "C'était son idée à lui ?"

"Non, celle de maman..." répond t-elle.

"Je pense que c'est pas une bonne chose que tu restes chez lui" dit-il.

"Pourquoi ?" demande-t-elle surprise.

Greg baisse les yeux, puis les relève pour fixer Yuki en marquant un silence, avant de lui répondre "Je le sens pas... c'est tout"

La jeune fille ne comprend pas.

"Comment m'as-tu retrouvé ?" demande-t-elle soudain.

Greg esquisse un sourire "Le hasard... "

Elle est surprise de sa réponse.

Le jeune homme tend soudain à Yuki une carte de visite qu'il a sorti de sa poche et lui dit gentiment "Tiens c'est l'adresse du magasin... si tu as envie d'y passer un jour... mon appart est juste au-dessus".

Yuki prend la carte de visite.

"Merci..." dit-elle en la regardant. Greg se penche pour lui faire un baiser sur la joue, puis lui murmure "Au revoir... Yuki". Ce qui la surprend. Il tourne les talons et s'en va.

 "Au revoir Greg..." répond t-elle.

Elle le regarde partir tristement puis examine la carte de visite qu’il lui a donnée et se met à marcher pour retourner devant le gymnase. Elle range le document dans sa poche, puis regarde devant elle en marchant, et s'étonne de ne plus voir personne, ni son sac de sport qu'elle avait laissé. Il commence à faire nuit.

      


Yuki tourne la tête à droite, et aperçoit Kazuki qui est debout adossé à la portière de sa voiture en train de fumer, tandis que son sac de sport est à côté de lui. Elle s'approche de lui. Il la regarde un court instant, puis détourne les yeux en tirant sur sa cigarette une bouffée.

Yuki s'arrête devant lui en le regardant "Merci...."

Il la regarde dans les yeux, tandis que sa cigarette se consume toute seule entre ses doigts, le long de son corps.

"Rui est parti ?" demande-t-elle.

"Oui... Mlle Reis l'a suivi" répond t-il avant d’ajouter "Visiblement, il n'aime pas votre petit ami..."

La jeune fille rétorque, surprise "Ce n'est pas mon petit ami."

 "Mais il vous a..." rétorque-t-il étonné, avant d’ajouter en détournant le regard "De toute façon, ça ne me regarde pas...".

Il tire une bouffée sur sa cigarette et souffle la fumé sur le côté pour ne pas enfumer la jeune fille.

"Pourtant c'est juste un ami... Un ami d'enfance… Je ne l'avais pas vu depuis 8 ans... Je ne sais pas pourquoi il m'a embrassé, ni pourquoi Rui a réagi ainsi. " dit-elle en baissant les yeux tristement.

Kazuki la regarde en lui disant "Parfois les retrouvailles, ne se passent pas comme on l'aurait souhaité..."

"Oui... malheureusement. Merci d'être resté... Je vais rentrer." répond la jeune fille.

Elle regarde son sac de sport qui est par terre et le prend avant de le porter.

"A demain, Monsieur Hondo" lui dit-elle en le fixant dans les yeux timidement.

Kazuki fait un hochement de tête et lui dit "A demain mademoiselle", puis il la regarde partir, l'air songeur.


La nuit est tombée. Kazuki monte dans sa voiture, met sa ceinture après avoir éteint son mégot de cigarette, puis introduit la clef dans le contact.

Pendant ce temps, Yuki marche sur le trottoir devant l’enceinte du Lycée, puis passe à côté d’un groupe de trois jeunes délinquants.

L'un d'eux, s'interpose sur son chemin en la regardant d’un air vicieux "Hey ma jolie, pourquoi t'as l'air si triste ? Tu veux un peu de réconfort ?".

Yuki fait un pas en arrière, mais remarque qu'un autre des gars s'est mis derrière elle, et qu'un troisième est sur le côté. Elle commence à s'inquiéter un peu. Soudain le gars qui était devant elle, lui prend le poignet. "Lâchez-moi ! " s’écrit-elle en résistant, effrayée.

Les trois ricanent. Soudain, un véhicule s’arrête à la hauteur de la jeune fille, c'est Kazuki dont la vitre est baissée.

Le loubard relâche le poignet de Yuki tandis que Kazuki lance un regard noir aux trois délinquants qui font mine de n’avoir rien fait.

La jeune fille regarde son professeur avec inquiétude.

"Montez. Je vous ramène chez vous..." lui dit-il.

La jeune fille fait le tour du véhicule, ouvre la portière arrière pour y poser son sac de sport, la referme, puis ouvre la portière du côté passager et va s'asseoir. Elle attache sa ceinture, pendant que Kazuki remonte la vitre électrique.

"Ces imbéciles n'ont rien d'autre à faire visiblement..." dit Kazuki avant de se remettre à conduire. "Merci" dit Yuki en regardant son professeur avec tendresse pendant qu'il conduit, puis elle baisse les yeux en disant "C'est la deuxième fois... que vous me portez secours."

"En effet... Mais ne me voyez pas comme un super héros... Je n'en suis pas un... " répond t-il, avant d’ajouter avec mélancolie "...malheureusement"

"ça a l'air de vous attrister..." dit Yuki.

Il met du temps avant de répondre "Je n'ai pas pu sauver quelqu'un...".

Il s'arrête à un feu rouge et tourne la tête un bref instant vers la jeune fille qui le regarde tendrement.

Le feu passe au vert. Kazuki regarde la route et ajoute "Avant d'être prof, j'étais éducateur dans une société privée. Je formais des jeunes à devenir pilote, ingénieur, ou opérateur. Ces jeunes avaient tous une particularité, des aptitudes ou un vécu, qui faisaient d'eux, des êtres exceptionnels et particulièrement doués. Rumiko travaillait avec moi au centre..." 

"C'est là que vous l'avez rencontré ?" demande l’adolescente.

Kazuki tourne la tête vers elle un court instant, surpris par cette réponse et ajoute "Rencontré ? Rumiko est ma soeur..."

   

Yuki est surprise "Ah? ".

"Vous pensiez qu'on était.... ?"

"Mariés..." rétorque t-elle.

Kazuki se met à rire. Ce qui surprend Yuki, qui se met ensuite à sourire et à rougir en disant "Vous avez le même nom de famille... alors ..."

"Je reconnais que ça peut prêter à confusion en effet" sourit l’enseignant avant d’ajouter "mais non, elle est bien ma soeur. Elle travaillait comme infirmière dans ce centre. On finissait par s'attacher à ces jeunes... inévitablement... A force de les côtoyer tous les jours. Et un jour, il y a eu une jeune fille qui est arrivée.

Malgré son jeune âge; Elle n'avait que 11 ans, elle était brillante et réussissait tout. Ma soeur s'est vite attachée à elle, la considérant comme si c'était sa fille. Elle avait quelque chose d'étrange et de fascinant.

Malheureusement un soir... ".

Kazuki s'arrête à un feu rouge et a un flash de son souvenir, où il conduit une voiture sur une route, le long d'une berge, à côté de lui il y a Rumiko et derrière au milieu de la banquette, une jeune fille, belle et blonde aux yeux bleus. Soudain un flash lumineux vient frapper le pare-brise du véhicule, et un poignard se plante dans le coeur de la gamine. Kazuki perd le contrôle de son véhicule qui tombe dans l'eau. Tandis qu'il y avait un homme, vêtu d'une grande toge sombre avec capuche, en plein milieu de la route.

Retour à la réalité...

Après avoir raconté en détail son souvenir, Kazuki poursuit "J'ai pu aider Rumiko à sortir du véhicule, mais je n'ai rien pu faire d'autre sur le moment. Et quand je suis retourné dans la voiture, c'était trop tard..." dit tristement l’enseignant qui se met à redémarrer car le feu est passé au vert.

Yuki est affligée par ce récit "C'est horrible...ce que vous avez vécu..." dit-elle.

"On s'en est tellement senti coupable ma sœur et moi..." dit-il attristé.

"Ce n'est pas de votre faute ni à l'un, ni à l'autre. Et vous ne pouviez rien n'y faire" rétorque Yuki avant d’ajouter "Le coupable, c'est celui qui a lancé ce poignard..."

"On n'a jamais retrouvé qui c'était. Et les secours n'ont jamais réussi à retrouver le véhicule. On n'a même pas pu l'enterrer. Son corps est quelque part, au fond de l'eau" dit tristement Kazuki.

Yuki le regarde avec tristesse, tandis qu'il regarde fixement et tristement la route devant lui. Après quelques instants, il s'arrête sur un parking, puis tourne la tête et constate qu'il n'a pas vraiment fait attention à la route, et Yuki non plus. Du coup, il se retrouve sur le parking devant chez lui et pas celui de Yuki.

Il esquisse un sourire un bref instant " C'est mon parking... Je n'ai pas fait attention à la route..."

"Moi non plus.." rétorque-t-elle en esquissant un sourire.

Kazuki fait une marche arrière, puis repart.


Yuki regarde Kazuki avec tendresse en tournant la tête légèrement vers lui. Arrivé à un feu, il fait de même et tous les deux se regardent tendrement sans rien dire pendant quelques secondes, puis elle détourne son regard, en rougissant. Le feu passe au vert, Kazuki redémarre. Après quelques minutes, il arrive sur le parking de la résidence de Yuki. Il arrête le moteur. "On est bien arrivé cette fois." dit-il, sans la regarder.

"Oui" dit-elle en esquissant un léger sourire, tout en fixant ses mains posées sur ses genoux.

Kazuki tourne la tête vers elle et la regarde tendrement.

"Merci de m'avoir ramenée" ajoute-t-elle en tournant la tête vers lui. Soudain elle se penche et vient lui donner un baiser tendrement sur le haut de la joue droite. Il est surpris sur le coup, et la regarde dans les avec intérêt.

"A demain" dit-elle avant de sortir du véhicule. "A demain" répond t-il avec amertume. Il la regarde partir et monter jusqu'à son appartement. Elle y rentre.

S'apprêtant à démarrer, il remarque soudain, que le sac de sport de la jeune fille est resté sur la banquette arrière du véhicule. Il marque un temps d'arrêt, l'air soucieux.


A l'intérieur de l'appartement, Yuki enlève ses chaussures et va à la salle de bain. Comme elle est revêtue de l'uniforme de l'école, elle enlève sa veste bleue foncée, son gilet et commence à déboutonner le haut de sa chemise. Quand soudain, elle entend frapper à la porte, ce qui la surprend. Elle va ouvrir et aperçoit Kazuki, surprise et troublée.


"Vous avez oublié votre sac de sport" dit-il, d'une voix tendre. Elle regarde la main de son professeur qui porte son sac. Kazuki est déstabilisé de voir Yuki, la chemise entrouverte et les cheveux détachés.

"Décidément... Pauvre sac... Je n'arrête pas de l'oublier" dit-elle en esquissant un sourire. Kazuki sourit à son tour et lui répond "Il ne vous en voudra pas je pense...".

"Oui, heureusement... " dit Yuki en souriant. "Merci..." ajoute-t-elle avant de prendre le sac dans sa main. Leurs mains se touchent, ce qui les trouble. Yuki rougit. Elle pose le sac de sport sur le côté non loin du mur. Puis relève la tête et les yeux vers Kazuki, qui la fixe intensément. Elle rougit et le regarde de la même façon.

"Bonne soirée..." dit-il avec tendresse.

"Merci... Bonne soirée à vous aussi..." dit-elle. Avec amertume, Kazuki baisse le regard, puis s'en va. La jeune fille le regarde partir, puis referme la porte. Elle s'y adosse en regardant tristement le sol l'air pensive. Assis dans sa voiture, Kazuki regarde droit devant lui, songeur, puis se met à démarrer.


---


Pendant ce temps-là, Rui est arrivé devant le bar-restaurant où il travaille, et s'apprête à y entrer.

 "Rui !" s'écrit Lynn qui arrive, en portant son sac de sport à elle dans la main, et son sac de sport à lui sur l'épaule. Le jeune homme se tourne et elle se retrouve en face de lui.

Il la regarde, tandis qu'elle enlève le sac de son épaule "Tu avais oublié de prendre ton sac de sport..." dit-elle en le lui tendant. "Ah oui..." répond t-il.

Il le prend en disant "Merci Lynn..."

"De rien" répond t-elle en esquissant un bref sourire. "Ça va ?" lui demande-t-elle soucieuse.

" Ça pourrait aller mieux.... J'ai eu une journée de merde et j'ai hâte qu'elle se termine..." répond t-il en essuyant, d'un revers de la main, sa lèvre qui saigne toujours un peu.

"Il y a des jours comme ça, où on préfèrerait rester chez soi..." répond Lynn avec gentillesse.

"Ouai c'est clair..." dit le jeune homme en esquissant un bref sourire, avant d’ajouter en la regardant "Ecoute Lynn... Je suis désolé de t'avoir parlé comme ça tout à l'heure... j’aurais pas dû... J'étais énervé et tu n'y étais pour rien..."

"Ne t'inquiète pas... C'est rien... Je comprends" dit la jeune fille en le regardant tendrement dans les yeux.

"C'est sympa..." dit-il, puis il ajoute en se grattant la nuque "J'aimerais bien rester à discuter avec toi, mais il faut que j'aille bosser... Manquerait plus que j'me fasse engueuler par le patron pour mon retard..."

"Oh, on va éviter d'aggraver cette fichue journée !" dit Lynn

"Oui... vaut mieux éviter..." rétorque Rui.

"A demain" dit-elle en souriant.

"A demain" répond t-il en mettant la bandoulière de son sac de sport sur son épaule avant de rentrer à l'intérieur du bar-restaurant, tandis que Lynn s'en va.


--- fin de journée du lundi 7 mai 2312 - Japon


Dans un cimetière du sud de Tokyo, Fuma marche dans une des allées, en tenant un bouquet de fleur à la main. Il s'approche de la tombe de sa défunte soeur Kotori et y aperçoit une silhouette masculine de dos qui se tient debout devant la stèle funéraire. Il écarquille les yeux, pensant reconnaitre Kamui.

"Kamui ?!" s'écrit-il avec émotion.

Kamui tourne la tête vers lui. Fuma n'en croit pas ses yeux et lui demande, choqué.

"Tu es en vie ?! Comment est-ce possible ?!"

Le jeune homme se détourne de lui pour regarder à nouveau la tombe de Kotori et lui répond "ça s'est produit il y a trois jours. Sorata et Karen sont en vie aussi. Je suis là depuis des heures, à attendre... tout comme hier et avant-hier... mais, Kotori est toujours...". Il ne finit pas sa phrase et fond en larmes en grimaçant de souffrance. Fuma baisse tristement la tête, puis vient l'enlacer par derrière avec émotion.


--- soir du lundi 7 mai 2312 - Japon


Dans la maison de Rumiko, Mary est à table avec elle en train de manger.

"Ta journée s'est bien passée ?" lui demande la jeune femme.

"Oui... Les cours se sont bien passés, l'entrainement de sport et de pilotage aussi. Et on a passé des tests. J'ai eu un 20 sur 20 en mécanique et en endurance" répond Mary.

"20 sur 20 !" s'écrit Rumiko en souriant "Bravo ! C'est super !"

La jeune fille lui sourit.


--- nuit du lundi 7 mai 2312 - Japon


Chez lui, Kazuki est en train de corriger les copies de ses élèves, mais il a du mal à se concentrer car il pense à Yuki et revoit par flash les moments qu'il a passé avec elle, et quand Greg l'a embrassé. Il se fait un café et s'allume une cigarette, l'air pensif.


---


Yuki est allongée dans son lit, les lumières éteintes, la lune éclairant légèrement la pièce. Elle ne dort pas. Elle n’y arriva pas car elle pense à Kazuki et à ce qui s'est passé avec Greg et Rui.


--- nuit du lundi 7 mai 2312 - Grece

   

Il fait nuit en Grèce. Un avion vole dans le ciel étoilé avec à son bord Ishtar, Saga et Subaru.

Saga est assis à côté du hublot et regarde à travers, tandis qu'Ishtar est assise à côté de lui, endormie sur le siège, la tête penchée dans sa direction. Subaru est du côté couloir, perdu dans ses pensées. 

Soudain Saga écarquille les yeux. Il tourne la tête vers Ishtar et voit que la tête de la jeune fille qui est toujours endormie, vient de s'appuyer contre son épaule. Il est troublé. Subaru tourne la tête vers elle et son regard croise celui du chevalier qui détourne alors la tête à nouveau vers le hublot.

Subaru fixe Ishtar avec tendresse, puis regarde devant lui, lève un peu la tête et ferme les yeux, espérant aussi s'endormir. Saga regarde à nouveau la jeune fille, puis fixe ses longs cheveux blonds qui recouvrent son bras gauche. Il détourne la tête et ses yeux se perdent dans les nuages sombres qu'il voit à travers la vitre.


---- nuit du lundi 7 mai 2312 - Japon

 

Rui rentre à l'appart vers minuit. Il pose ses affaires et marche pour se rendre dans la salle de bain. A ce moment Yuki bouge un peu dans le lit. Il le remarque et s'arrête.

"Excuse-moi... Je voulais pas te réveiller. J'ai essayé de ne pas faire trop de bruit pourtant..." dit-il en regardant Yuki couchée dans son lit et recouverte d’un drap. "Je ne dormais pas..." répond t-elle en se tournant vers lui.

"Ah?... Ok..." rétorque-t-il, puis il commence à déboutonner sa chemise.

"Pourquoi tu as frappé Greg ?" demande soudain la jeune fille.

Rui pose sa chemise qu'il vient d'enlever et s'assoit sur le rebord de son lit, en tournant le dos à Yuki. Il répond en enlevant ses chaussettes "Ce gars sort de nul part après des années... et se met à t'embrasser...", puis il ajoute "...sans te demander ton avis... ça m'a énervé... c'est tout...".

"Je comprends..." dit-elle.

"Qu'est-ce qu'il t'a dit après que je sois parti ? " demande Rui.

"Il m'a raconté ce qu'il lui était arrivé, après mon départ de l'orphelinat. " répond t-elle.

"Tu vas le revoir ? " demande-t-il.

"Je ne sais pas... probablement.." répond Yuki.

Rui dit  "Je ne préférerais pas... Il t'a embrassé, mais qui te dit qu'il ne voudra pas aller plus loin la prochaine fois ?... Ce gars est impulsif et se croit tout permis..." dit Rui en se levant et en allant dans la salle de bain, après avoir saisi ses vêtements.

La jeune fille le regarde s'en aller, et se tourne pour regarder le plafond l'air pensive et triste. Après quelques minutes, Rui revient en boxer et se glisse sous le drap de son lit.

"Ne pense pas à tout ça, tu devrais plutôt dormir... Sinon tu n'arriveras pas à te lever demain" dit-il en s'allongeant de côté pour tourner le dos à sa soeur.

"Oui... " répond t-elle, avant d’ajouter "Bonne nuit Rui..."

"Bonne nuit..." répond Rui qui a l'air triste, les yeux entrouverts.


A suivre...



0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?