The legend of zelda Breath of the wild:ultime rédemption par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Drame / Action

27 Arrivé au village cocorico

Catégorie: G , 1207 mots
0 commentaire(s)

11 heures plus tard


Mandris se retourna sur sont cheval, sa nouvelle écharpe voulant légèrement dans le vent et dit :


« Il nous reste a passer la crête et on sera arrivé au village Cocorico. Désoler,Finral, mais tu vas devoir supporté le cheval encore un peu. »


« Oh non pitiez, j’ai encore plus mal au dos rien que d’y penser. »


« Aller,grand frère, on y est presque. c’est qu’un épreuve difficile a passer. » dit Tobias


« Je ne comprend pas pourquoi on a été choisi pour cette mission. »


« Le prodige a surement ses raison pour nous avoir choisi.il a dut voir quelque chose qui lui a plus. »


« Pour la 324 éme fois, je m’appelle Mandris » dit-il,exaspérer. « Vous prouvez pas m’appelle par mon nom comme tout le monde !? »


« Désolé, pro...Mandris. » dit Tobias. « On a pas l’habitude de parler aussi familièrement avec l’élite du royaume. »


« Si vous le dites... »


Mandris laissa les 2 frère discutés entre eux pour se concentré sur le reste de son équipe :

en plus de Finral et Tobias, il y avait Zelda, Link, Pru'Ha,une jeune scientifique Sheikah de 24 ans, chercheuse sur la tablette Sheikah et Faras,un autre scientifique Sheikah de 18 ans, expert en technologie de gardien. Les 2 scientifiques avait été imposé par Zelda et il n’avait rien trouvé a redire.Toute la troupe avait pris la route tôt le matin et avaient chevauché toute la journée pour arrivé au village Sheikah avant la nuit. En approchant du village, Mandris se tourna vers Zelda.


« Vous croyez vraiment que la chef du village va vraiment nous laisser passer la nuit ici ? »


Zelda nus pas le temps de répondre que Pru'Ha pris la parole :


« T’inquiète pas pour ça.Ma petite sœur peut paraître sévère,mais elle a un cœur en or. Ce sera pas un problème. J’espère seulement qu’il ont préparer un banquets du tonnerre pour notre arrivé.J’ai grave la dalle. »


« Dit la femme qui a finit la totalité du banquet de la veille en moins d’une heure. » pensa Mandris. « Une vrai ogresse,celle-là. »


« Voyons, Pru'Ha. ce ne sont pas des manière. » dit Faras. « Tu as déjà engloutie tant de nourriture hier. Laisse ton estomac se reposer un peu... »


Mais elle ne l’écoutait pas car, déjà, les 1 ère construction du village apparurent. Pru'Ha fis claqué les rênes de son cheval pour aller plus vite.En passant,elle dit :


« Aller, le dernier arriver dormira dehors ce soir ! »


« Une vrai gamine... » pensa la totalité du groupe.


Il passèrent la porte du village au coucher du soleil et Mandris vit qu’il se situé dans une crevasse situé entre plusieurs haute montagne. Plusieurs maison trônait fièrement un peu partout, séparé par des champs et des enclos. Ils s’arrêtèrent devant la plus grande, situé devant 3 casaques descendant de la montagne. Ils mirent pieds a terre et se dirigèrent vers la porte,mais Pru'Ha fus plus rapide et poussa de toute ses force les 2 battant qui coulissent sur eux même avant de s’écraser sur le mur avec grand fracas.Elle entra et hurla :


« Frangine…c’est moiiiiiiiiiiii ! »


A ce spectacle affligeant, Mandris se tapa la paume de la main sur le font et pensa :


« Mais tuez moi... »


Ce fus tout ce qu’il pensa avant de voir un objet volé a travers la pièce avant de rencontré la tête de Pru'Ha qui s’écroula au sol, complétement dans les vapes. L’objet roula ensuite jusqu’au pieds de Mandris qui vit que ce n’était qu’un petit rondin de bois et regarda au fond de la pièce.Il vit une jeune femme,moins âgé que Pru'Ha et qui paraissait pourtant être bien plus sérieuse qu’elle. Elle était assis sur un grand cousin et paraissait exaspérer.Elle attendis que sa sœur se réveille et finit par dire :


« Je vois qu’un an au château n’as pas suffit a t’inculquè les bonne manières. »


« Un rondin ? C’est comme ça que tu accueille ta grande sœur ? »


« Si tu était adulte et responsable au lieu de te comporter comme une gamine, peut être que je te traiterait avec plus de respect. »


Ne laissant pas le temps a sa sœur de répliqué,elle se leva, traversa la pièce et vint prés de Faras.


« Mon chère Faras. ça fait plaisir de te voir. »


« Moi de même. Désolé pour Pru'Ha. J’ai fait se que j’ai pus... »


Elle lui posa la main sur l’épaule et le regarda avec compassion.


« Je sais, Faras, je sais. Je t’est soumis a une épreuve difficile et j’en suit vraiment navré. »


Elle se dirigea ensuite vers Zelda et Link.


« Princesse ! Link ! Je suis ravie de vous revoir. Vous avez fait vite. D’habitude,il faut une journée et demis pour atteindre le village en partant du château. »


« Oui,c’est vrai. » dit Pru'Ha, qui avait repris conscience . « Disons que notre chef d’expédition n’as pas voulus qu’on fasse de pause... »


« Eh, quand le roi dit : « le plus vite possible. », c’est le plus vite possible.Je n’ai fait qu’accéder a sa requête. »


Impa se tourna vers lui et dis :


« Hum, princesse, vous nous présentez ? »


« Bien sûr. Je vous présente Tobias et Finral qui font partie de l’équipe de protection de l’équipe avec Link. »


« Bonjours »


« Salut »


« Et je vous présente le chef de notre expédition... »


« Laissez moi deviner : Mandris Miredrag. L’homme qui a réussi l’exploit de s’infiltre dans le château et de battre les 4 pilotes avec une facilité déconcertante avant de se faire battre par Link. Homme qui a réussi contre toute attente à obtenir le titre de 6 éme prodige d’Hyrule et qui est le chef des site de fouille d’Hyrule. j’ai tout bon jusque là ? »


Zelda resta bouche bée devant le fait qu’elle était déjà au courant des éventement de la veille. Mandris se mire a rire.


« ahahahah. A ce que je vois, la rumeur était vrais : votre réseaux d’information est vraiment très efficace. Je n’en attendais pas moins de la chef du clan Sheikah et proche du roi d’Hyrule. C’est un honneur de vous rencontré. »


Ils se serrent la main et Impa ressentie soudain une grande terreur l’envahir. Ça ne dura qu’une seconde. Elle vacilla légèrement avant de se remettre droite. Zelda fus la seule a le remarqué.


« C’est...un plaisir partager. » dit Impa, avec difficulté.

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?