La vraie quête du Héros du Temps: Vers l'ombre et le sable (Partie 3/3) par

16 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Drame / Action

25 Chapitre XXIV: La fin d'une époque (Fin A)

Catégorie: M , 6557 mots
1 commentaire(s)

Préface: Il y a deux fins, le titre ne spoilera pas le dénouement. Je vous laisse libre de choisir la fin que vous préférez. Si vous lisez les deux versions ce symbole —————— signifiera qu’à partir de ce moment la partie commune aux deux fins est terminée si vous avez la flemme de tout lire


Ganondorf gisait sans connaissance face au Héros du temps. Celui ci titubait en essayant de tenir tant bien que mal sur ses jambes. Le cristal rosâtre dans lequel était enfermé la princesse retomba lentement vers le sol et en se désagrégeant. Sa rage n’était que partiellement dissipée, revoir Zelda n’aidait pas beaucoup à retrouver son précaire équilibre mental. Il ferma les yeux et se concentra sur les battement de son coeur et sur son souffle. Progressivement, il dégagea de son esprit toutes ses pulsions meurtrières avec l’aide de Zelda qui gardait ses distances. De ses fines mains gantées, elle dégagea un léger filin de magie vers Link. Le même sort qu’elle avait utilisé dans la chambre mais en beaucoup plus faible…

« Link… Tu…tu vas bien ? »

Il répondit qu’en crachant une petite flaque de sang sur le sol fissuré qui coula entre les lézardes du carrelage. Le Héros fit un petit sourire complice et amical à la princesse qui apposa sa main sur son coeur en signe de soulagement. Alors qu’il la rassurait, Link tomba à la renverse à cause de sa plaie qui s’étaient soudainement rouvertes sans raisons apparentes. Il s’écroula sur le dos en respirant bruyamment et en toussant. Zelda courut afin de se retrouver à ses cotés et de le soigner.

« Le cristal a aspiré la quasi totalité de mes réserves magiques… Je vais tenter de cicatriser tes plaies… 

- Pourquoi… Est ce qu’elles se comportent comme ça ?

- On réfléchira plus tard ! J’ai besoin de concentration avec le peu de pouvoir qu’il me reste…

- Mais cela va te blesser…

- Pas le choix… »

Elle apposa délicatement ses mains sur ses plaies les plus imposantes et commença à les cicatriser. Au bout d’une quinzaine de seconde, la terre se mit à trembler. Non, ce n’était pas la terre, mais le château lui même. Les piliers vacillaient et se craquelaient en rythme avec les secousses.

« Dans son dernier souffle, Ganondorf essaye de nous ensevelir sous les décombres… Epaule toi sur moi, je vais nous faire sortir… 

- Je vais faire ce que je peux… »

Link se releva avec peine en s’appuyant sur la princesse.

« Dirigeons nous vers ce vitrail ! J’ai besoin d’une ligne de vue vers la sortie ! »

Une immense crevasse se dessina dernière eux dans un fracas de pierre brisées, ils hâtèrent leurs pas en esquivant les fissures qui se multipliaient dangereusement. Une fois arrivé au niveau de leurs objectif, ils se trouvaient en face d’un petit lopin de terre, située à plusieurs dizaines mètres en contre bas. Zelda se concentra le plus possible alors que le plafond s’affaissait au dessus des élus de la Triforce. Un énorme morceau de roche se décrocha soudainement et chuta droit vers eux. Au dernier moment, ils se téléportèrent à l’extérieur du château tombant en ruine, juste sur la petite parcelle de terre. Link, un peu perdu à cause de ce déplacement instantané, inspecta immédiatement les alentours. Le château continua à s’effondrer sur lui même, toute la structure se brisait d’elle même tel un château de carte. Link remarqua Zelda effondrée à quelques pas de lui, du sang coulant de son nez et de sa bouche. A moitié consciente, elle murmura quelque paroles pendant que la structure continuait de tomber en morceau.

« Link… On a réussi…

- Oui… C’est enfin fini… »

Tout deux étaient en très mauvais état, que ce soit physique ou psychique… 

« Utiliser ma téléportation aussi loin avec une personne et sans magie m’a gravement blessé… Je pourrai pas me relever avant quelques minutes… 

- Je resterai à vos cotés Princesse… Si vous continuez à utiliser votre force vitale pour réaliser vos sorts, vous allez y rester… »

Ils restèrent sur place afin de se reposer, deux ou trois minutes plus tard, le château n'était plus que ruine... Au moment précis où Zelda tenta de se relever, elle est Link entendirent un bruit sourd provenant des débris…

« Que ?

- Link… Tu crois qu’il a…

- Non… C’est impossible… Il s’est pris une flèche en pleine tête… 

- Il faut aller voir… Si jamais il a survécu… »

Le Héros s’avança vers les décombres sans faire le moindre bruit malgré ses blessures. Le son semblait provenir d’un entassement de poutres et de bouts de muraille. Il s’approcha de cet endroit l’épée dégainée, une froide sueur coulait le long de son dos. Alors qu’il était à présent à quelque pas de la source sonore, les gravats explosèrent en morceaux. Ganondorf en surgit en planant dans les airs. Son joyau frontale avait explosé, à la place on voyait une énorme cicatrice brillante. Le résultat de la flèche de lumière ayant transpercé sa cicatrice de naissance. Les yeux injectés de sang et le visage défiguré par la colère. Une aura dorée émanait de son corps alors que sa main droite arborait sa Triforce de la force.

« Sale vermine… TU VAS LE REGRETTER !!! » Hurla-t-il en dégageant une énergie colossale.

Cette vague d’énergie traversa Link de part en part, ce fut cette force que sentit Malon et le reste des combattants. Il tenta de se protéger mais en vain, son corps subits quelques entailles devant ce déferlement de puissance. En à peine une poignée de seconde, Ganondorf se transforma en une sorte de sanglier géant marchant sur deux pattes et tenant deux épées dorées entre ses mains.

(https://www.deviantart.com/art/Ganon-Zelda-Ocarina-of-Time-105163621)

D’une voix d’outre tombe, cette créature connue sous le nom de Ganon, adressa la parole à Link.

« Grace à toi j’ai atteint l’éveil de ma Triforce… Pour te remercier je vais faire en sorte de rendre ta mort la plus douloureuse possible ! »

La princesse, toujours incapable de tenir debout, hurla de toutes ses forces en direction du Héros.

« Link !! Enfuis toi ! Tu vas te faire massacrer ! 

- Je ne peux pas Zelda !

- Pourquoi ? 

- Si je lui tourne le dos, comment pourrais je protéger ceux qui me sont chers ? Saria, Malon, Ruto, Darunia, Nabooru et tous ceux qui se battent… Si je m’enfuis, qui se battra ?

- C’est pas le moment d’être sentimental ! Abandonne moi et vas-t-en !!

- Désolé, je peux pas obéir à cet ordre… Princesse ! » Répondit-il en appuyant fermement son dernier mot…

Il s’avança difficilement vers cet immonde monstre qui avait pris le temps d’achever complètement son nouveau corps pendant que ses deux ennemis parlaient. 

« N’est ce pas le devoir d’un Héros d’avancer fièrement vers son inéluctable trépas ? »

Il tourna le dos à la princesse et resserra sa prise sur le pommeau de son épée.

« Physiquement…Je suis bon pour la casse… Il ne me reste que ma magie… J’vais tenter le tout pour le tout… » 

Ganon se rua sur l’homme vêtu de vert prêt à le trancher en deux. Au dernier moment Link esquiva en se téléportant dans les airs. Il invoqua dans sa main droite une petite sphère de flamme, dans sa main gauche, une sphère de vent vert et, entre les deux invocations, une troisième sphère bleutée. Derrière lui apparut trois belles femmes arborant sur elles le symbole d’une des trois déesses. Une femme avec une queue de cheval rouge et à la peau brune, une deuxième aux crins vert foncé et à la peau vert pomme et enfin une troisième femme vêtue d’un sublime bleu turquoise et à la peau pâle. 

(https://vegacolors.deviantart.com/art/Three-Goddesses-370347637)

Link claqua des mains, fusionnant ainsi ses sortilèges, au moment où il décolla les mains un filin d’énergie d’un blanc pur apparut entre ses doigts.

« PAR LA FUREUR DES DÉESES !! »

Un énorme rayon blanc sortit de ses paumes et fusa droit vers Ganon.

———————

Ganon fit un petit rire de dédain et disparu une demi seconde avant l’impact. Il réapparu derrière Link et lui délivra un puissant coup de pommeau dans les cotes, le propulsant ainsi dans une colonne partiellement détruite.

« Tu pensais quand même pas que j’allais rester planter au sol pendant que tu m’attaques ? »

Le Héros tomba et se réceptionna sur ces jambes vacillantes, son dos le faisait énormément souffrir à causes de ses quelques vertèbres fissurées. Il se dirigea vers la créature des ténèbres qui se tenait fermement ses appuis. Link tenta de lui porter un coup d’épée, mais Ganon para avec sa propre arme. Il fut presque surpris de la lenteur de cette attaque, par curiosité , le Malin le laissa le toucher. La lame purificatrice ne lui entama même pas la peau.

« Tu étais bien plus fort tout à l’heure ! Mais je ne ferai pas deux fois la même erreur ! »

Ganon attaqua sans se donner à fond, juste pour qu’il ait le temps de réagir in extremis. Link esquivait le plus rapidement qu’il pouvait mais au fur et à mesure que les échanges s’éternisaient, son corps se couvrait de balafres. Son pantalon était presque uniformément rouge et sa tunique tombait en loque. Alors qu’il esquiva une énième attaque, le Héros se prit un formidable coup de queue dans buffet, lui coupant immédiatement la respiration. Link tomba à genoux en crachant du sang et de la salive. Il se rendit à l’évidence… Il était bien trop faible… Il savait qu’en retrouvant ses pulsions de meurtres, une ouverture pourrait se dessiner… 

Link avait beau se concentrer et penser aux Gerudos, rien ne produisit…

« ALLEZ MERDE ! J’ai pas le choix ! Je vais crever si je ne repasse pas de ce coté ! »

Ganon le dévisageait de ses trois mètres de haut d’un regard noir.

L’Hylien avait beau se démener mentalement, rien ne se passait… Soudain, une voix sombre s’incrusta dans son esprit.

« Tu veux un petit coup de main ? Je serai heureux de t’offrir mon aide… » 

Une froide sueur coula dans son dos, comment avait-il fait pour l’oublier ? Dark Link… Il commençait à lui chuchoter des mots doux aux oreilles.

« TOI ? VAS-T-EN ! »  Link se releva à moitié terrifié.

« Ça fait longtemps qu’on s’est pas vu, hein ! J’attendais mon heure patiemment ! Et cette heure est enfin venue, hélas…

- J’ai pas besoin de toi ! » 

Le Héros se remit en garde alors que son dialogue intérieur continuait.

« Tu as complètement besoin de moi ! 

- Je refuse de te faire confiance une nouvelle fois !

- Parce que j’ai tué ton cher petit copain Sheik ? Ce que tu peux être rancunier ! » 

Link para un coup de Ganon mais il se fit propulser une nouvelle fois dans des décombres. Tout le long de ce discours, le Héros se battait farouchement mais il n’arrivait même pas à effleurer son adversaire.

« Tu as vu ce que je suis devenu par ta faute ? Tu espères que je vais craquer une fois de plus ?

- Tu serais pas en train de me prendre pour le méchant de l’histoire là ? Je ne te veux rien de mal, je veux juste nous aider à nous sortir de cette merde sans nom dans laquelle on se trouve !

- Je peux le vaincre sans toi !

- Arrête de raconter des conneries ! T’as pas été foutu de te débarrasser d’une petite centaine de femmes et t’espères battre un détenteur de la Triforce tout seul ?

- Je refuse de redevenir ce monstre que j’ai été ! 

- Tu vas me faire gerber avec tes répliques de lâche ! Soit on crève tout les deux comme des chiens ou on se le fait à deux, c’est pas compliqué à comprendre ! 

- Dans ce cas pourquoi tu prend pas le contrôle sans me demander mon avis ? T’en es incapable c’est ça ? Tant mieux ! Jamais je ne te suivrai une deuxième fois !

- Je ne peux peut être rien faire, mais je sais très bien ce qui va se passer si tu refuses de m’accepter ! Même si je pouvais te manipuler le résultat sera le même ! Fais moi confiance putain ! On va se faire dépecer à cause de tes conneries !

- JE REFUSE ! »  S’hurla-t-il à lui même, repoussant Dark Link de ses pensées.

A ce moment précis, après un énième coup raté de la part de Link, Ganon brisa sa garde. Il leva sa lame et porta un puissant coup d’épée à son ennemi. Une gerbe de sang surgit d’une nouvelle estafilade courant sur le torse du Héros qui s’écroula au sol, incapable de se relever. Ganon se prépara à l’achever…

Alors que l’épée dorée allait pourfendre le Héros, une rapière de lumière bloqua l’attaque. La pointe de cette rapière, aussi fine qu’une aiguille, était parfaitement calée sur le tranchant de la lame. Cette parade était d’une incroyable précision, tout aussi incroyable que la personne qui l’avait exécuté. Link, étonné d’être encore en vie, releva légèrement la tête.

« Princesse ! 

- Je désolé Link, je n’aurais pas du te dire de fuir… C’est à la princesse de protéger ses sujets ! » Zelda, enveloppée dans une douce aura dorée, donna un puissant coup d’estoc de sa rapière de lumière. Un colossale rayon scintillant s’échappa de sa pointe faisait reculer Ganon. 

Zelda avait coupé une partie de sa robe pour être plus à l’aise, son noble vêtement ne s’étendait plus qu’au niveau de ses genoux. En plus de son épée, la princesse s’était complètement transformé. Au moment où son aura se dissipa, un vent vert tourbillonna autour de ses pieds la faisait léviter. Toute la moitié droite de son corps n’était que flammes ardentes et sa partie gauche que pure glace. Une sorte de grande écharpe de sable ondulait autour de son cou et son ombre s’agitait bizarrement…

« Voici donc le plein pouvoir de l’éveil de la Triforce de la Sagesse… » Gronda Ganon en se remettant en garde.

« Ganondorf… Au nom de tout le peuple d’Hyrule… Moi, Zelda je vais t’abattre ! 

- Tu penses vraiment qu’une pauvre princesse sans royaume pourra me vaincre ? »

Ganon se rua vers Zelda de tout son poids et tenta de l’empaler. Afin de répliquer, Zelda para l’attaque avec son bras de glace. Les cristaux glissèrent le long de la lame dorée et s’approchait dangereusement de la main griffue. Le seigneur des ténèbres se retira vivement de l’emprise, la princesse profita de sa retraite pour passer à l’offensive. Aussi rapide que la lumière, Zelda plaçait de rapides coups de rapière sur le cuir de la bête. Ganon recula sous les impacts, individuellement, chaque coup de rapière n’était pas très puissant face à ce colosse. Mais ce déluge l’avait atteint, pas mortellement ni dangereusement mais cela l’avait relativement blessé.

La créature des ténèbres grogna et trancha en deux la princesse… qui se changea en sable avant de s’effondrer en un petit tas. 

« Un pantin de sable… » 

Au moment il comprit ce qui s’était passé, une dizaine de Zelda apparurent tout autour de lui. Elles se mirent alors à courir autour en bondissant avec une extreme agilité. D’un vif geste du bras, il créa une onde vertical choc détruisant un des clones qui explosa en une pluie de grain oranges. Il réitéra l’opération jusqu’au moment où il n’en resta plus que deux. Elles attaquèrent en même temps cote à cote, l’une d’entre elle fit apparaitre une rapière lumineuse à quelque mètres de sa cible. À cette action Ganon l’empala sur son épée, … elle sourit avant de se changer en sédiment. La seconde empoigna à son tour sa rapière et délivra de vifs coups d’estoc dans l’abdomen du démon. Un long filin de sang coula alors de sa blessure, cette fois ci Zelda avait réussi à frapper exactement au même endroit. La blessure n’était pas grande en terme de diamètre mais elle était profonde. Ganon tenta d’attaquer mais Zelda disparut dans son ombre, comme si il n’avait pas de sol. L’ombre de la princesse se mit alors à bouger, sans la princesse au dessus d’elle. La silhouette noire se mêla alors à l’ombre de Ganon sans aucun bruit. Pendant quelque seconde, le champ de bataille resta silencieux… Zelda surgit alors de l’ombre de Ganon dans son dos et lui délivra une attaque similaire avec une étonnante facilité… Zelda, interloquée, prit ses distances, elle essuya le sang coulant entre ses dents. 

« Il y a quelque chose d’étrange… J’ai beau être rapide, il n’a jamais essayé de parer mes attaques… Que manigance-t-il ??? » 

Zelda écarquilla les yeux, elle avait compris quelque chose… Elle jeta un oeil dans la direction de Link toujours incapable de se relever. Son corps entier se changea en glace, elle serra son poing droit et frappa dans la paume de sa main gauche comme lorsqu’on frappe du poing sur la table. 

« Kinddhay Shora ! »

Un gigantesque marteau de glace apparu au dessus de Ganon et s’abattit violemment sur lui, la création explosa en morceau à l’impact. 

« Lonn nobbé ! »

Son corps s’embrasa instantanément et elle invoqua un cercle de feu autour de la créature duquel surgit une énorme colonne de flamme. Elle reprit son corps scindé en deux éléments et continua ses sortilèges.

« Tohé Grelbrevis !

A son invocation, un long éclair s’abattit sur lui. Zelda continua d’attaquer alors qu’elle commençait à saigner du nez. 

« PRINCESSE ! VOUS Y ALLEZ TROP FORT ! VOUS ALLEZ VOUS TUER ! » Hurla Link avec le peu de force qui lui restait. En effet, Zelda n’ayant plus de magie à cause du cristal, il était facile de savoir ce qu’il se passerai si elle utilisait ses pouvoirs avec de telles proportions…

« J’AI PAS LE CHOIX LINK ! Kelnurg Nov Kryan ! »

Deux poings de pierre se matérialisèrent autour de Ganon, le prenant en tenaille. Les rochers cognèrent en même temps leurs cible dans un immense fracas. Malgré toutes ses puissantes attaques, le seigneur du Malin restait debout, impassible.

Zelda invoqua une petite sphère blanche et une petite sphère noire dans ses mains. Elle les fusionna enfin d’invoquer une nouvelle rapière d’ombre et de lumière. Une flamme froide recouvrit la lame et une tempête de sable entoura le pommeau. Une énergie colossale se dégagea de Zelda, ce qui fit sourire Ganon.

« Link… Depuis tout à l’heure il encaisse chacune de mes attaques volontairement… Il sait que le temps m’est compté… » 

Son hémorragie au niveau de sa bouche et de son nez commençait à prendre encore plus de volume, mais encore plus inquiétant, Zelda saignait des oreilles. Link avait compris maintenant ce qu’il se passait véritablement…

La princesse se téléporta à coté de Ganon et planta sa rapière dans son torse.

« RAPIERE ELEMENTAIRE ! » Hurla Zelda en libérant une formidable explosion dans le corps de Ganon, littéralement dans le corps. 

Des éclairs d’énergies multicolores fusèrent de toute part, le monstre ne faisait que la défier du regard en encaissant son attaque sans émettre le moindre son. Une fois que l’attaque se dissipa, Zelda baissa la tête alors que sa forme élémentaire se dissipa. Elle n’était plus qu’à quelque pas de Ganon qui restait debout, il saignait à plusieurs endroit mais aucune blessure mortelle…

La princesse se tourna vers le Héros et marcha doucement vers lui. Elle releva le menton afin de le regarder. Celui vêtu de vert constata avec effroi que son visage était couvert de sang… Ses yeux ‘pleurait’ abondamment du sang… Ses oreilles pointues, ses petites lèvres et ses fines narines n’était pas en reste… Elle était en train de se vider de son sang sans parler des hémorragies internes que l’on pouvait observer sur jambes, et probablement étendues au reste de son corps.

Une fois arrivé au niveau de Link, qui était parvenu à ce remettre difficilement sur les genoux, elle se laissa tomber dans ses bras… Ganon souffla des naseaux et prit alors la parole.

« Tu as échoué princesse Zelda ! Tu as compris que je te laissais m’attaquer sans broncher… As tu pris conscience de ta faiblesse ? Même ta plus puissante attaque n’a fait que me vexer… Je n’avais qu’à attendre que tu te détruises toi même pour assurer ma victoire… Quelle effet cela fait de savoir qu’on s’est sacrifié pour rien ?? »

Zelda, ignorant ses paroles, caressa doucement la joue de Link.

- Link… j’aurais tant voulu devenir reine à tes cotés… » Dit elle en l’embrassant timidement sur la bouche…

Ce fut les dernières paroles de la Princesse d’Hyrule avant qu’elle échappe à l’emprise de Link et ne tombe au sol… Link laissa couler une larme de ses yeux bleus en la regardant s’effondrer à ses cotés…

« P-Princesse… j’aurais tant voulu nous sauver… 

- Ce n’est pas le moment de te préoccuper d’elle, mon cher Link, réfléchit plutôt à tes derniers mots… » Répondit Ganon.

Alors qu’il allait faire un pas vers Link, Ganon n’arriva pas à bouger. Il força un peu mais rien ne se produisit… Enfin si… Un portail dimensionnel s’ouvrit à plusieurs mètres en avant. Ganon regarda derrière lui et constata qu’une rapière noire était plantée dans son ombre, l’empêchant ainsi de se mouvoir. A l’instant où il la remarqua, un surpuissant rayon d’énergie multicolore en sortit et fusa droit vers lui.

« VOS STRATAGEMES NE M’AURONT PAS COMME CA PRINCESSE !! » Cria-t-il en se prenant l’attaque de plein fouet. Ses cornes partirent en morceau, son cuir commençait à se désagréger… Mais hélas c’était encore insuffisant… A la fin de cet assaut, Ganon était toujours debout, la chair autour de sa bouche avait presque disparut, les crocs acérés se trouvaient à présent à l’air libre.

« VOUS ALLEZ ME LE PAYER SIX SAGES ! » Tonna-t-il en tirant de toutes ses forces. Le portail commença à se refermer, avec un hurlement sordide, Ganon se libéra de l’épée et courut en direction du portail.

« NON ! NE LEURS FAIT PAS DE MAL !

- PERSONNE NE S’EN PREND IMPUNÉMENT AU ROI D’HYRULE ! »

Au moment où la porte allait se clore, Ganon bondit à l’intérieur… À l’intérieur de la dimension des Sages… Link frappa le sol de colère et de tristesse…

« NON ! Reviens ! Laisse les tranquille ! Pitié ! » Dit-il au milieu des ruines… Avec le bruit du vent comme seule réponse. 

« Il va tous les tuer ! Saria, Darunia, Ruto, Impa, Nabooru, Rauru… Il vont tous mourir par ma faute… » 

Link se tenait la tête en pleurant toutes les larmes de son corps… Il regarda le cadavre sans vie de la princesse et se mit à le secouer.

« Princesse ! Réveillez vous ! Ouvrez le passage ! S’il vous plait ! Laissez moi aller les sauver ! Je vous promets de vous épouser si vous voulez ! Pitié ! »

Zelda était morte, l’agiter dans tous les sens ne servait à rien, il le savait mais il ne pouvait rien faire d’autre que geindre… Pendant de longues minutes Link attendit à coté du corps de la princesse. Soudainement le portail réapparu de nul part et Ganon en sortit, les bras chargés…

« Je t’ai ramené tes amis Link, afin que tu ne te sentes pas trop seul au moment de mourir… »

Il jeta cinq choses rondes dans sa direction… Elles roulèrent jusqu’à arriver à sa hauteur… C’était les têtes des Sages… Ruto, Darunia, Impa, Rauru et Nabooru…

Link commença à se crisper et à avoir un indescriptible mal de tête…

« Vu la manière dont elle t’appelait… je crois que c’est ta petite copine… Je savais pas que t’appréciais les enfants, mais bon, moi les gamines c’est pas mon truc… » Dit-il en lui balançant le cadavre de Saria comme si c’était un déchet. La kokiri s’écrasa au sol couverte de sang et les yeux emplis de larmes…

A cet instant, où il croisa le regard sans vie de sa bien aimée la folie le gagna sans aucune forme de résistance et une aura dorée enveloppa son corps. Au moment où Link perdit la raison, Dark Link se mit à parler à son esprit, sachant pertinemment que cela ne servait à rien de lui parler.

« Nous y voilà enfin Link… Nous sommes sur une mauvaise route… je me demande pourquoi on en est arrivé là… Pourquoi voulais tu à ce point me repousser ? Par courage afin de prouver que tu n’es plus un monstre ou au contraire par peur de redevenir ce monstre ? Est ce qu’accepter la folie est une preuve de courage ou une preuve de folie ? Accepter de devenir un monstre pour vaincre un monstre est il une bonne chose ? Dans tous les cas un monstre survit… Mais est ce qu’un démon serait plus facile accepté s’il était de notre coté… » Il se gratta la tête et après un léger spasme d’excitation, il fit craquer ces cervicales.

« Enfin bon trêve de philosophie… On va crever de toute façon mais avant… Je compte bien me déchainer un maximum ! » Dit-il en arborant son sourire carnassier…

Link poussa alors un cri de rage qui résonna dans tout le cratère. Ganon se retourna, légèrement inquiet. Avant même qu’il puisse se remettre en garde, la lame purificatrice lui entailla profondément le torse. Cette fois il ne l’avait pas vu venir…

« JE VAIS TE CREVER !!! 

- Comment peux tu te déplacer aussi vite avec de telles blessures !

- QUELLES BLESSURES ? J’VAIS TE TUER ! C’EST TOUT CE QUI COMPTE ! »

Il avait raison, avec de telles blessures Link ne devrait pas pouvoir se mouvoir ainsi, mais…. Elles avaient disparu… Link disparu du champ de vision de son adversaire. Le seigneur du Malin n’eut pas le temps de faire le moindre mouvement avant que Link ne lui tranche la queue. Ganon perdit légèrement l’équilibre avant de donner un coup de lame en se retournant. Le Héros ayant vu le coup venir, bondit sur l’épée en plein mouvement et en profita pour sauter dans les airs afin de l’atteindre en piqué. Au moment où il retomba en abattant la lame purificatrice, la bête réussi à parer in extremis. Les deux combattants restèrent une demi seconde dans les airs avant que Ganon ne repousse Link qui avait de la salive lui dégoulinant de la bouche.

« Je ne perdrai pas une seconde fois entre toi ! Tu vas connaitre la fureur d’un roi ! » Dit-il alors que la colère montait progressivement.

L’Hylien empoigna fermement l’épée de légende à deux mains et se prépara à viser son flan. Ganon et Link se regardèrent les yeux dans les yeux et disparurent en même temps. Soudain, ils disparurent en même temps. Ils réapparurent sans prévenir dans une immense bruit de fer s’entrechoquant. A chaque seconde, les deux ennemis disparaissent et réapparaissaient à différents endroits du champs de bataille. Des fois Link avait l’avantage, des fois Ganon était à deux doigts de lui le transpercer de part en part. Les seuls bruits que l’on pouvait entendre étaient l’air vibrant sous les mouvements ultra rapide et le son des lames se frappant avec force et vélocité. Mais plus l’échange s’éternisait, plus cela tournait en défaveur de Link… Ganon commençait à anticiper tout ses coups, de plus en plus facilement il parait chaque attaque du Héros et ce qui devait arrivé arriva… Le seigneur des ténèbres réussi à désarmer Link. L’épée de légende s’envola à plusieurs mètres. Sans pour autant être décontenancée, l’Hylien se jeta sur le bras de Ganon et le mordit à pleine dent.

« Je ne perdrai pas !

- Pauvre fou… »

Il leva son bras bestial et frappa violemment le sol afin d’écraser Link comme un insecte. La terre se fissura à l’impact, il recommença une fois, deux fois, trois fois jusqu’au moment où il lâcha prise, probablement à cause de sa colonne vertébral fracturée…

« C’est pas fini Ganondorf ! Je vais te pulvériser ! Je vais t’anéantir !

- Tu es pathétique… » Dit Ganon en le saisissant au col.

Il attrapa Zelda au passage et il se dirigea vers le champ de bataille pendant que Link, se débattant en vain, tenait un discours incohérent.

Pendant sa marche, il reprit sa forme humain en trainant par les cheveux les deux autres détenteurs de la Triforce. Au moment où il arriva sur le champ de bataille, son armée arrêta nette tout mouvement. Elle s’agenouilla après s’être écartée pour le laisser passer. Il leva ses victimes afin de les tenir à bout de bras pour que tout le monde puisse les voir.

« VOUS AVEZ PERDU ! VOTRE PRINCESSE EST MORTE ET VOTRE HEROS EST VAINCU ! DÉPOSEZ LES ARMES OU VOUS SUBIREZ LE MÊME SORT ! »

Les rebelles écarquillèrent les yeux devant le spectacle du cadavre de la princesse qui continuait de se vider de son sang et celui du Héros criant et gesticulant pitoyablement. Tout les soldats regardèrent leur chef en attendant un ordre. Il ordonna l’ordre de repli d’un ton résigné. A son ordre, la quasi totalité des rebelles se dispersèrent. Une petite troupe resta sur le front, et se rua sur le Seigneur du Malin en espérant le prendre par surprise. Gannondorf les défia du regard et lâcha sa prise sur Zelda qui tomba au sol. Il tendit la paume vers eux et tira une boule d’énergie jaune vers le centre de leurs position. La sphère, au contact du sol, créa une gigantesque explosion qui ne laissa qu’un cratère… Plus rien ne restait d’eux, pas une trace, pas un bout de chair ni même un éclat d’os… 

« FUYEZ PAUVRES IDIOTS ! SOUVENEZ VOUS DE QUI JE SUIS ! JE SUIS GANONDORF DRAGMIRE LE ROI D’HYRULE ! REGAGNEZ VOS CHAUMIÈRES ET REFLECHISSEZ A UN MOYEN DE SURVIVRE ! »

Malon était tombée à genou devant ce spectacle, difficilement elle essayait de retenir ses larmes de couler… Elle se releva et se dirigea vers Ganondorf en prenant appui sur son trident comme une espèce de canne. Son adversaire l’avait gravement blessé à la jambe. Il la regarda l’air interloqué et leva le menton pour l’inciter à parler. Toute tremblante, elle se dressa face à ce monstre de puissance…

« Re…lâche le…

- J’ai de bien meilleur projet pour lui jeune fille…

- Relâche le j’ai dit ! »

Ganondorf soupira et regarda Link.

« Admettons que je le laisse partir… Qu’espères tu tirer d’une loque pareil ? » 

Link, dans son délire, lui répondit.

« Je ne suis pas une loque ! Je vais te démolir ! T’anéantir ! Te massacrer ! T’écharper ! Te dépecer ! HAHAHA ! »

Il remarqua alors la présence de la rouquine

« HAHA ? Malon ? Qu’est ce tu fais ici ? Tu m’avais promis de ne pas venir ! Mais c’est pas grave ! Je vais exterminer cette armée et on rentrera à la maison avec Saria ! T’es d’accord hein ! »

Malon se mordit les lèvres de dépit constatant qu’il avait perdu la raison.

« Tu vois jeune fille, vous ne pourrez plus rien en faire, votre Héros est un homme brisé ! Rentre chez toi comme ton roi te l’ordonne ! Sinon tu feras un cadavre de plus dans cette plaine ! » 

Elle regarda son ami dans les yeux et constata la triste vérité… Reprendre Link ne servirait à rien… Elle ne voulait pas l’abandonner mais ses blessures était trop conséquente, à contre coeur elle se tourna et retourna vers le quartier général.

Un des deux généraux restant de Ganondorf s’approcha de lui.

« Votre Majesté, pourquoi les laisser fuir ?

- Je désire être le roi d’Hyrule, que serai un royaume s’il n’y pas de gens à exploiter ? J’ai besoin qu’ils restent en vie, il faut bien des ouvriers pour construire un château et des habitants auxquels collecter les taxes ! Les Gerudos m’environs de gouverner cet Hyrule tenant dans le creux de ma main ! 

- Je vois, mes excuses votre altesse…

- Je te pardonne, maintenant il est l’heure de fêter la victoire totale du roi ! Que mon nom et mon pouvoir résonnent à travers Hyrule ! » 

*

Épilogue:

Quel part en Hyrule, dans une taverne, l’heure était à l’alcool. Pas pour une fêter une victoire, mais plutôt pour y noyer ses problèmes. Une personne, arrivée bien avant l’heure de pointe, était face contre le comptoir une bouteille à la main et entourée de deux bouteilles déjà vides. Le barman nettoyait ses chopes en lui jetant un regard de accablé de tristesse.

« Tu ne penses pas que tu as assez bu pour aujourd’hui ?

- Laisse moi tranquille…

- Je sais que c’est dur pour toi… Ca fait cinq ans jour pour jour que le Héros du temps est mort… Tout le monde vient picoler dans ma taverne pour se rappeler du passé, mais t’es la seule à être dans cet état…

- J’ai pas envie de parler…

- Arrête de te morfondre… Cela ne t’avancera à rien… 

- Tu sais bien ce qui lui est arrivé il y a cinq ans…

- Bien sur… Tout le monde le sait… Ganondorf l’avait enfermé dans une cage sur la place publique, il n’était plus qu’une simple bête sans humanité… Et une personne encapuchonnée lui tira une flèche dans le coeur depuis un toit…

- Et cette personne n’a jamais été retrouvée…

- Oui, d’après les rumeurs, elle se serait enfuit sur le cheval du Héros… »

La femme ne répondit pas et but à grande gorgée le reste de la bouteille.

« Une autre…

- Fais voir ton argent d’abord… »

Elle sortit un rubis violet de sa sacoche et le posa devant elle. Le barman sortit une nouvelle bouteille de derrière son comptoir et la débouchonna. Elle la porta à ses lèvres et continua à s’enivrer. 

« Je peux te poser une question Julmann ? » Demanda la rousse.

- Hum… Oui…

- Penses tu que cet inconnu ait eu raison de le tuer ?

- Je ne sais pas… Peut être qu’on aurait pu faire quelque chose pour le soigner mais peut être que non… On sait même pas s’il souffrait dans son état… Peut être que cela l’a libéré… » 

Il soupira doucement du nez et continua

« Je ne peux pas te répondre… C’est une question qui n’a pas de réponse…

- …

- Ce n’est pas cette réponse que tu attendais ?

- Je sais pas… Les habitants du royaume vivent un calvaire… Si on ne paye pas les taxes ou si on ne suit pas les ordres, les hommes sont condamnés aux travaux forcés, les femmes ‘remboursent’ sur place et les enfants… les deux à la fois… Je sais pas quoi penser de ma propre vie… J’ai perdu tout ce que j’avais… Mon travail, mon cheval, mon frère… Je me demande même si j’ai encore envie de vi… »

Sa phrase fut coupée par deux hommes entrant dans la taverne en donnant un coup de pied dans la porte. Ils s’installèrent bruyamment à une table et commandèrent à boire, ils n’étaient pas en colère mais plus frustrés par ce sordide anniversaire. La rouquine se leva et quitta la taverne bouteille à la main.

« Je crois que je ne reviendrai plus boire patron… » 

Deux jours plus tard, on la retrouva morte dans une vieille maison abandonnée, un flacon de poison à ses cotés.


FIN



Post face: 

Voilà, c’est la fin de cette histoire, n’hésitez pas à lire l’autre fin si vous en avez envie. Ce fut un plaisir d’écrire cette fiction ! Il est très possible que je fasse un spin off sur Zelda et que je fasse un chapitre centré sur Link et Malon enfant.

J’espère que cela vous a plu de me lire, malgré les fautes d’orthographe !


1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?