TWD : Au-delà de tout par

16 vote(s) de lecteurs, moyenne=10/10 0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Deviation / Romance / Horreur

3 Pour l'instant

Catégorie: T , 1450 mots
1 commentaire(s)

Toutefois, lorsque le Gentil Officier s’approcha enfin d’elle, il gagna son attention. Daryl banda son arbalète puis récupéra sa dernière flèche, celle qui semblait tant capter son attention, et l’encocha.

 

Rick d’un signe de tête à Daryl qui releva son arbalète : Tu as été mordu ? Elle fit signe que non. Griffée ? As-tu la moindre blessure provenant d’une de ces choses ?

 

Elle secoua la tête pour toute réponse. Elle n’ouvrit pas la bouche mais émit une faible plainte quand Rick la fouilla et la tâta. Elle gémit de douleur quand il passa à ses jambes.

 

Daryl baissant légèrement les bras mais toujours prêt à l’action : Rick…

 

Rick : Je sais mais on doit en être sûr.

 

Il consentit d’un hochement de tête bref et surveilla les alentours. Quand Rick termina son examen, il fut satisfait.

 

Daryl : Elle est clean ?

 

Rick soulagé : Pas d’arme, pas de lésion causée par un Walker.

 

Elle s’affaissa complètement contre le tronc derrière elle. Ils constatèrent à quel point elle était faible, vidée de ses forces. La pauvre fille n’en pouvait tout simplement plus. Quelques minutes plus tard, si le Gentil Officier n’avait pas suivit l’idée du chasseur, elle aurait fini en pâté de Geek.

 

Ce dernier vit sa vulnérabilité et réagit aussitôt.

 

Daryl abaissant son arme : Bien. Il la positionna dans son dos et s’approcha d’elle. Viens, je vais te porter. À ces mots, elle se crispa.

 

Il ne lui laissa pas vraiment le choix et la prit dans ses bras. Elle passa les siens autour de son cou car elle craignait de glisser. Ses jambes couvertes de son propre sang rendaient la prise entre les mains viriles du bel inconnu assez précaire. Elle plissa son visage lorsqu’elle sentit sa main contre ses cuisses à vif.

 

Rick : Qu’est-ce que tu fais ?

 

Daryl : Elle ne peut pas marcher.

 

Rick : On ne la connaît pas.

 

Daryl le fixant : Qu’est-ce que ça veut dire ?

 

Rick prudent dans son choix de mots : Qu’elle ne vient pas avec nous.

 

Daryl bouillant : Si, elle vient !

 

Rick calmement comme s’il s’adressait à un criminel qu’il tentait de convaincre d’abaisser son flingue : On ne sait rien d’elle. Je ne veux pas d’elle proche de Lori ou de Carl.

 

Daryl, les mâchoires crispées : Glenn ne savait rien de toi et ça ne l’a pas empêché de te ramener au campement aux côtés de Lori et de Carl justement. Il resserra son étreinte et elle l'entoura plus fortement car elle filait hors de ses bras musculeux malgré la poigne de fer sous ses cuisses et contre son dos.

 

Rick : Je sais mais…

 

Daryl en se mettant en route vers l’autoroute : Mais rien du tout.

 

Rick le suivant : Daryl !

 

Daryl sans s’arrêter : Quoi ?!

 

Rick comprenant qu’il ne pourrait l’en dissuader : Écoute-moi un instant.

 

Daryl s’arrêta et lui fit face : …

 

Rick : Sans elle.

 

Dixon regarda autour de lui et déposa la jeune fille contre le tronc d’un arbre avant de retourner auprès du shérif.

 

Daryl : J’t’écoute.

 

Rick assez bas pour qu’elle n’entende pas : Ce n’est que provisoire. Le temps qu’elle se remette sur pied et ensuite…

 

Daryl ragea sans toutefois haussé la voix : Quoi ? On l’envoie à une mort assurée ? Elle n’a rien pour se défendre.

 

Rick mettant ses mains sur ses hanches et se penchant légèrement en avant : Justement. Tu ne trouves pas ça un peu louche qu’elle soit toute seule et sans être armée ? Par les temps qui courent, c’est assez dur à croire. Tu ne penses pas ?

 

La tête brûlée se tourna dans la direction de la jeune fille qui n’essayait même pas de les écouter. Elle se contentait de rester là, sans bouger ni ouvrir la bouche. Elle regardait de gauche à droite sans se fixer sur quoi que ce soit. Son expression apeurée et ses yeux de biche effrayée n’échappèrent pas à ceux du chasseur aguerri.

 

Daryl reportant son pénétrant regard bleu sur le shérif : Regarde-la. Tu crois vraiment qu’elle est une menace ?

 

Rick sans le faire : Non. Mais je peux me tromper. Comme toi.

 

Daryl : Non, j’en suis sûr. Elle nous causera pas d’ennui.

 

Rick : Comment peux-tu en être aussi persuadé ?

 

Daryl détourna la tête, feignant surveiller les alentours : Je connais ce genre d’expression.

 

Rick regarda autour de lui plus par habitude que parce qu’il avait l’impression que Dixon percevait quelque chose dans la forêt : Je vais te proposer un marché. Ils se regardèrent. Elle reste pour le moment, le temps que je décide de la suite.

 

Daryl émit un son de consentement en hochant la tête. Lorsqu’il revint à elle pour la reprendre, elle tourna brusquement la tête vers lui mais il fit comme s’il n’avait pas remarqué sa méfiance envers lui. Lentement, il se pencha et elle se laissa faire. Il y alla plus doucement cette fois à cause de ses jambes. Il n’avait pas aimé lui causer sa dernière douleur.

 

Le Gentil Officier se demandait de qui il avait parlé mais jamais il ne poserait de question sur son passé. Il savait que c’était quelque chose à ne pas faire et qu’il n’aurait aucune réponse en retour. Mais il ne put que remarquer le comportement de la jeune fille.

 

Rick une fois que Daryl l’avait de nouveau solidement ancré entre ses bras : Comment tu t’appelles ?

 

La jeune fille incertaine : Brooke…

 

Rick : Bien. Brooke, tu vas nous accompagner et on fera tout le nécessaire pour te soigner. Aucune réponse. Mais ne fais rien de stupide. Elle opina de la tête alors qu’il se mettait en route. Et ne va surtout prendre tes aises. Ne t’imagine pas pouvoir rester avec nous.

 

Elle ne dit rien alors que Daryl lui emboîtait le pas. Elle fixait le dos de l’homme en face d’elle, cependant que le traqueur surveillait les alentours de son regard agile. Elle ne courait plus de danger. Mais elle se méfiait de ces deux étrangers. Elle ne pouvait rien faire d’autre que de les accompagner. C’était, en cet instant, sa seule option et, surtout, sa seule chance de rester en vie.

 

Rick alors qu’ils se rapprochaient des autres : Laisse-moi leur parler d’elle.

1 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?