Née sans étoiles par

0 point(s) avec 1 review(s) sur 0 chapitre(s), moyenne=0/10
Side Story / Romance / Humour

25 PVO Edward

Catégorie: G , 1126 mots
0 commentaire(s)

Je ne comprenais pas pourquoi Bella se dévalorisait comme ça. Et ça m’avait gonflé qu’elle puisse penser qu’il fallait être Top modèle ou milliardaire pour faire partie de notre bande.

Et ce qui m’énervait le plus c’est qu’elle nous évitait à cause d’une bande de garces qui l’avait menacé. Pire, elle était capable de faire face à un mec mais pas devant des filles, je ne comprenais pas du tout sa réaction.

 

Je regrettais aussitôt de l’avoir traité de cinglée en repensant à sa déficience. Ca avait dut la blesser, alors que je ne le voulais pas. Mais quel con ! Elle s’était complètement refermée sur elle même et ca me faisait chier d’avoir provoqué cela. Elle était en colère après moi et je le méritais.

Les choses s’étaient tout de même arrangées par la suite.

 

Elle m’avait fait peur avec Newton. Mais ce mec était un vrai connard. Je l’avais viré de sa chaise prés de Bella en histoire et avais pris sa place pour que Bella n’ait plus à le supporter.

 

Nous étions allés au supermarché vendredi après midi pour faire le stock de bouteille d’alcool et de barbecue et nous avions perdu Bella dans le magasin. Mais que foutait t ‘elle ?

 

J’avais dit aux autres d’aller en caisse le temps que je la trouve et de nous attendre prés des voitures. Ca faisait 20 minutes que je tournais sans la trouver, puis je la vis avec sa capuche sur la tète accroupit en train de je ne sais quoi, une dizaine de boites de conserves dans les bras. Que faisait ‘elle. .Je n’en revenais pas, elle avait balancé plus d’une cinquantaine de boite au sol et maintenant elle s’agrippait à l’étagère comme une gamine qui ne veut pas partir du rayon jouets. J’eus du mal à retenir mon rire mais il fallait vraiment que je la sorte de là. Je finis par l’attraper et la mettre dans un caddy qui se trouvait juste à coté, j’accélérais au bout d’un moment agacé par tout ce bordel. Elle m’avait juste balancé « tocs et phobies ». Et je compris.

 

La soirée avait commencé depuis un moment et je grognais à la vue d’Emmett en train de balancer Bella comme un sac poubelle sur la piste de glisse. J’allais devoir avoir une discution avec mon abruti de frère. Le pire, c’est que Bella riait jusqu’en bas de la piste.

 

J’étais contre l’encadrement de la baie vitrée avec une vue sur l’extérieure mais aussi sur l’intérieur à surveiller que les choses se passent bien. Je surveillais surtout Jessica et Lauren qui s’étaient invitées à notre fête. Je souris quand je vis Bella en grand écart, bouger ses oreilles. Elle riait toujours, apparemment elle n’avait jamais fait de fête avec des jeunes vu ce qu’elle nous avait raconté d’elle. Et je fus content qu’elle apprécie autant cette soirée. Elle s’amusait.

 

Je grognais une seconde fois quand je vis les garces entrainer Bella dans un coin de la maison. Je me plantais à quelques mètres derrière Bella fixant les deux autres pour qu’elles comprennent qu’elles étaient surveillées de prêt. Elles n’insistèrent pas.

 

Bella était repartie dehors en titubant légèrement, elle ne devait pas avoir l’habitude de boire.

Et je grimaçais quand je la vis monter sur la table pour danser, sur qu’elle allait finir par tomber.

Agacé, au bout d’un moment, je me plantais devant elle. Elle finit par me voir et me colla son index sur mon nez. J’écarquillais les yeux. Elle ria en disant « Test d’alcoolémie réussit chef ! » Je finis par la choper et la jetais sur mon épaule. Elle ne tenait plus debout. Je descendais les escaliers et faillis trébucher quand elle agrippa mes fesses. Je finis par éclater de rire quand j’entendis le mot nounours. Alice se tordait de rire et sortir son phone pour l’a filmer..

 

J’arrivais dans la chambre du rée de chaussée et la déposait sur le lit qui n’avait plus de couette. Elle roula jusqu’à l’autre bout et je n’eus pas le temps d’arriver prêt d’elle qu’elle bascula et s’écroula au sol. Elle leva une main et dit « Je vais bien, tout va bien ! » en chantant. J’explosais de rire. Cette nana n’était pas possible !

 

Je riais encore alors que je la vis partir à 4 pates. Bon sang, elle allait délirer longtemps ?

Alice ne pouvait plus s’arrêter de rire. Je vis Bella faire coulisser la porte du dressing et entrer.

Mais que foutait-elle ? Je me penchais et là je compris, Alice s’était arrêté de rire en écarquillant de grands yeux. Elle s’était allongée sur la couette et dormait déjà.

Est-ce qu’elle dormait là à chaque fois qu’elle venait ? On la laissa dans le dressing.

 

Je remontais à l’étage et repensant à son monologue avec nounours. Je laissais échapper un rire. Puis « Un mois d’hosto, un mois de convalescence » Il fallait être sacrement amoché pour finir un mois à l’hosto. Je commençais sérieusement à douter que ce soit à cause d’une poutre de gym. Et que voulait ‘elle dire en parlant de trois mois d’enfer, étais ce vraiment à cause de la disparition de son oncle ? Et je supposais que c’était dû à son ex quand je repensais à son dernier monologue, que le nounours ne lui ferait jamais de mal. Ca m’horripilait !

Je compris à ce moment ce que Jacob m’avait dit le jour du cross en moto.

‘ Bella n’a pas eut la belle vie ses derniers mois !’

 

Le samedi soir, mes frères et moi avions été voir les filles danser à la Push.

Et putain ! Comment Bella pouvait avoir autant d’imagination. Elle nous avait offert une représentation exceptionnelle. C’était impressionnant à quoi ce petit bout de femme pouvait penser, j’étais admiratif.

 

Je ne savais même pas pourquoi, mais elle m’inspirait.

J’avais écrit une nouvelle partition sur mon piano, c’était une mélodie très douce !

Peut-être qu’un jour je la lui ferais écouter.

 

0 commentaire(s)

Laisser un commentaire ?